Le pape François dénonce lui aussi le "Dieu argent"

 |   |  342  mots
(Crédits : DR)
Après ses prédécesseurs, le pape François met en cause le système économique actuel: notamment un chômage croissant conséquence d'un système où "l'argent commande".

Le pape a dénoncé, en visite pastorale en Sardaigne, "un système économique qui a en son centre une idole qui s'appelle l'argent", dans un discours à Cagliari, soulignant que "sans travail (il n'y a) pas de dignité".
Ce manque de travail est la "conséquence d'un choix mondial", d'un système économique dans lequel "c'est l'argent qui commande", a-t-il ajouté, s'adressant à plusieurs milliers de personnes à Cagliari.

Les souffrances de jeunes sans emploi

Après avoir évoqué les "souffrances" vécues "par les "jeunes sans emploi, les personnes en situation précaire, les entrepreneurs et les commerçants qui peinent à aller de l'avant", le pontife s'est écarté de son discours officiel pour parler de sa propre histoire.
"C'est une réalité que j'ai bien connue en Argentine. Je n'ai pas à proprement parler expérimenté cette souffrance (le manque de travail, ndlr) mais ma famille, oui", a-t-il affirmé.

"Mon père est parti en Argentine, pour tenter sa chance en Amérique, il a souffert de la terrible crise de 1929 au cours de laquelle il a tout perdu", a-t-il poursuivi, précisant n'avoir pas vécu directement cette situation, car il n'était pas né (il est né en 1936, ndlr).
 Mais, a-t-il ajouté, "j'ai ressenti cette souffrance durant toute mon enfance, je les ai entendus en parler", a-t-il ajouté au sujet de ses parents.

Manque de travail, manque de diginité


Reprenant son discours, il a parlé du "courage" qui est demandé aux chômeurs et à leur famille. Après avoir évoqué sa visite début juillet sur l'île de Lampedusa, à la rencontre des migrants en quête d'une vie meilleure en Europe, le pape a souligné "qu'ici aussi il (rencontrait) de la souffrance".
 "Cette souffrance finit par cacher l'espérance, ce manque de travail conduit à se sentir sans dignité", a-t-il affirmé.

Le pontife a terminé son discours par une prière, avant de rencontrer ouvriers et syndicalistes sardes, et de se rendre au sanctuaire de la Madonne de Bonaria, où il devait célébrer une messe en fin de matinée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/09/2013 à 20:35 :
Hein ?
a écrit le 23/09/2013 à 12:51 :
Certains chômeurs pour s'en sortir s'orientent vers les métiers sacerdotaux!. mais au fait que produisent-ils tous ces religieux à part des guerres séculaires?certes ça fait marcher l'économie.
a écrit le 23/09/2013 à 10:33 :
"Si l'Eglise méttait en vente tous ses biens, l'économie mondiale ne suffirait pas à les racheter."
a écrit le 23/09/2013 à 9:01 :
Assez étonnant ce manque de connaissance du catéchisme..il suffit de savoir lire pour constater que le Pape ne dit pas autre chose que ce qui est écrit depuis longtemps. Ceci vaut aussi d'ailleurs sur l'homosexualité...
a écrit le 23/09/2013 à 8:43 :
Le pape dit la même chose que Georges Soros : le système ne peut que se casser la g... un jour, puisque la seule valeur qui reste, c'est l'argent. Dingue, non ?
a écrit le 22/09/2013 à 20:17 :
Ce qui est certain c'est que l'on ne vit pas d'amour et d'eau fraiche.
Réponse de le 22/09/2013 à 21:33 :
On ne peut pas vivre seulement d'amour et d'eau fraîche, je suis ok. Quand je mets mon argent au service de ceux qui en ont le plus besoin, c'est pour moi une façon d'aider l'autre, de le secourir, de l'aimer. Par expérience de l'épreuve et de la maladie, la vie ne tient qu'à un fil ... alors l'argent doit être remis à sa juste place afin que chaque personne puisse vivre correctement non pas que d'amour et d'eau fraîche mais pour qu'elle puisse retrouver sa dignité humaine. La solidarité et l'entraide restent un devoir de tous: Chacun a une conscience.
Réponse de le 23/09/2013 à 6:26 :
Amen !
a écrit le 22/09/2013 à 19:37 :
Toujours et toujours plus acheter m'a conduit à perdre mes plus proches amis...L'égocentrisme m"a conduit à me replier sur notre propre nombril. Aujourd'hui j"ai tout perdu à cause de cet argent trompeur qui a ruiné tout le sens de ma vie: Je ne savais plus aimer...secouons-nous pour un monde plus humain!!! Je n'ai jamais vu un camion de déménagement ni un véhicule bancaire suivre un véhicule funéraire... Je préfère donc vivre pour aimer que de vivre en regardant l'autre sans ne rien faire pour lui quand il est dans le besoin et le désespoir. Bon courage
a écrit le 22/09/2013 à 18:38 :
L'argent, ce n'est pas de l'argent, c'est tout ce que l'on peut acheter avec, et à travers ça, l'argent, c'est de la nourriture, c'est un toit, c'est une sécurité, c'est un divertissement, de la culture ou des connaissances.

Le jour où l'on pourra échanger de la nourriture contre des mots, des prières et des souhaits contre un logement, je deviendrai prêtre, ou politicien.
Réponse de le 22/09/2013 à 19:19 :
oui, mais argent et "Dieu argent", c'est à dire jusqu'à un certain point, ce n'est plus la même chose...avoir des besoins vitaux : ok, ensuite vient la cupidité et c'est autre chose, question d'équilibre ...certains comme les affairistes, les maffiosos ont du mal à faire la différence!
Réponse de le 22/09/2013 à 22:32 :
Parce que tu te sens coupable d'avoir de l'argent ? De l'argent - légalement - mérité, par le travail, par l'effort, l'intellect et la créativité, cet argent là, il faudrait être COUPABLE de l'avoir ?

Pour quelle raison ? Coupable envers qui ?

"Mérite la victoire".
Réponse de le 23/09/2013 à 1:04 :
@Osmium......oui, mais argent et "Dieu argent", c'est à dire jusqu'à un certain point, ce n'est plus la même chose...avoir des besoins vitaux : ok, ensuite vient la cupidité et c'est autre chose, question d'équilibre ...certains comme les affairistes, les maffiosos ont du mal à faire la différence!
a écrit le 22/09/2013 à 18:32 :
Entre un Dieu impuissant et le "Dieu" argent faites votre choix...
Réponse de le 23/09/2013 à 6:32 :
Aucun des deux
a écrit le 22/09/2013 à 16:38 :
Très Saint Père, sur le fonds nous sommes d'accord, mais la réalité n'est pas le dieu argent, mais pour payer les salaires et les retraites, on n'a pas encore fait mieux que l'argent !!
a écrit le 22/09/2013 à 13:08 :
Il n'y a rien sur la photo ? Une photo prise par une nuit sans lune et sans flash ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :