Le pape des crises

 |   |  611  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Et le nom du nouveau Pape fut annoncé dans un silence stupéfait, comme pour Karol Józef Wojtyła avant lui, un Jean Paul II venu d'une Pologne qui vivait alors de l'autre côté du mur !

 Pour la première fois, voici un souverain Pontife qui arrive du Sud. Un autre mur vient de tomber. Habemus Papam !
Un silence voire quelques sifflets puis un frémissement, la surprise se transforme en vibrante acclamation qui salue l'apparition du nouveau Pape.
Pas un brésilien, la surprise est venue d'Argentine, dribblant tous les experts de la Curie romaine et du monde du catholicisme. Exit aussi les favoris italiens, et ceux venus d'Amérique du nord. Le Monde change et le catholicisme tente apparemment de le faire aussi.
Créant l'événement Jorge Mario Bergoglio innove et choisit de s'appeler François 1er sans aucun doute en référence à Saint François d'Assise. Lequel, au XIIIe siècle, avait changé d'itinéraire en revenant à l'humilité, à la pauvreté la plus extrême, en recherchant dans les mouvements de son temps, vaudois, cathares ... en réaction aux dérives de Rome. Mais aussi en tentant d'évangéliser les terres de Mahomet.

Simplicité, proximité
Autre première, presqu'une transgression, il a embrassé son pontificat en demandant au peuple de Rome de le bénir. Simplicité, proximité, c'est ainsi qu'il vit dans son appartement de Buenos Aires au plus près des fidèles semble-t-il. Comme une promesse de la venue du temps du Pape des pauvres, comme l'ont très vite qualifié les observateurs.  Il faut juste préciser que le souverain pontife n'est pas un véritable franciscain, mais un jésuite qui se fera appeler François. Deux premières encore.
Le message voudrait être très clair. Voici un moment charnière dans un Monde en mouvement. Place à la spiritualité, à l'évangélisation. Une nouvelle direction devrait s'installer avec ce Pape de 76 ans. Ce serait une réponse à la fois surprise et forte aux critiques qui ont frappé les catholiques depuis des années. Comme un pont, une synthèse par le Sud, entre ses 2 prédécesseurs venus d'Europe. Un Pape en phase avec les changements en cours du Monde multipolaire. Il vient d'un pays qui émerge à nouveau après avoir souffert d'une crise intense et destructrice. Il vient d'un continent qui s'inscrit dans l'affirmation sans complexe du Sud. Un continent qui est désormais le c?ur vibrant du catholicisme.

Des valeurs qui recouvrent les attentes des peuples

Il serait donc un homme qui entre en résonnance avec les vies contemporaines des fidèles et des autres à travers le Monde. Un homme qui a rejoint le peuple et s'est engagé sans détour pour ses fidèles. Il incarnerait proximité, simplicité et sainteté. Des valeurs que certains voyaient s'éloigner du corpus du catholicisme. Des valeurs qui recouvrent les attentes des peuples au delà des fidèles catholiques. De places révoltées en occupations militantes, les mouvements citoyens qui ont fleuris depuis le début de la crise revendiquent des élites qui nous gouvernent, proximité, simplicité et vérité. Pourtant sa biographie est un peu moins linéaire, quelques zones d'ombres se révèlent, conservateur peut-être un peu populiste, dur sur les questions doctrinaires, et très ouvert sur les évolutions du Monde et en particulier les populations en difficulté.
Le mix jésuite argentin d'origine italienne polyglotte choisissant un chemin franciscain semble bien celui qui répond à la complexité des enjeux du catholicisme mais surtout à la complexité de ceux d'un Monde balloté par la mondialisation et ce temps de crises multiples et structurelles.
A défaut d'être le Pape des pauvres, François peut être le Pape des crises.

*Professeur associé à l'Université de Paris 1 la Sorbonne
Conseil en communication d'influence
Membre de la SEAP, Society of European Affairs Professionals

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2013 à 0:55 :
Aujourd'hui, on a vu un grand spectacle hollywoodien, comme sait le faire cette religion.
N'accusons pas cet homme avant de l'avoir vu à l'oeuvre; mais il est peu probable qu'il fasse grand'chose pour ceux qui dans ce monde de l'abondance vivent une existence misérable. Le précédent pape n'a pratiquement servit à rien et Jean-Paul 2 a été mis en place par une super-puissance pour détruire le communisme. Avec son "pote" Reagan ce furent deux médiocres comédiens qui ont servit des intérêts bien particuliers.
Il faut reconnaître que l'Humanité dans son ensemble est dans une bien triste situation.
La misère et les inégalités n'ont jamais été aussi criantes (2 milliards d'humains vivent misérablement et chaque jour 30000 enfants meurent de faim). Pendant ce temps malgré une crise économique grave mais sciemment conçue, les milliardaires sont de plus en plus nombreux et de plus en plus riches. Chaque année les humains jettent à la poubelle pour s'auto-détruire 1500 milliards de dollars. La première nation du monde (1ère à féliciter le nouveau pape) est l'initiateur et premier utilisateur de toutes les armes de destruction massive conçues par l'Homme. Russes, chinois et quelques autres ne font qu'une vulgaire course poursuite pour ne pas être trop distancés dans l'absurdité. L'actuel Oncle-Tom qui gouverne l'Amérique a des milliers de morts sur la conscience et prône l'utilisation massive des nouveaux joujous que sont les drônes. Nos guignols français qui font tout pour l'imiter ou lui obéir ne sont que des collabos (comme en 1940)...Conclusions: Si ce pape veut justifier l'espoir que l'on peut mettre en lui, il va lui falloir parler et pourquoi pas excommunier tous ces salopards qui pour l'obsession de l'appât du gain et du pouvoir sèment un total désarroi sur cette planète. Je n'ai pas l'impression qu'il a l'envergure pour affronter un tel défi. Il va être un gentil pape, rien d'autre aidé par des dizaines de communicants...Honnêtement, j'aimerais avoir tort ! Jean-Claude Meslin
a écrit le 19/03/2013 à 10:27 :
"il a embrassé son pontificat en demandant au peuple de Rome de le bénir." Mais non ! Il va falloir travailler un peu plus le sujet pour comprendre la portée de ce geste extraordinaire en même temps qu'il est une leçon de 2 millénaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :