Un deuxième porte-avions pour les Chinois

Moins de deux ans après la mise en service d'un premier porte-avions, la Chine lance la construction d'un deuxième
Le premier porte avions chinois
Le premier porte avions chinois (Crédits : Reuters)

 Un haut responsable communiste a annoncé samedi que la Chine avait commencé à construire son deuxième porte-avions, deux autres bâtiments de ce type étant prévus par la suite, ont rapporté des journaux. C'est la première fois qu'un officiel chinois confirme le chantier en cours de ce deuxième porte-avions, dans le grand port de Dalian dans le nord-est de la Chine, a précisé le journal Nanfang Dushibao.

Six ans de travaux

L'annonce a été effectuée par Wang Min, le secrétaire du Parti communiste de la province du Liaoning où se trouve Dalian, lors d'une réunion samedi de l'assemblée populaire provinciale, a de son côté indiqué le quotidien Takungpao, un journal de Hong Kong proche des autorités chinoises.

Les travaux pour construire le deuxième navire amiral chinois dureront six ans, a dit M. Wang, selon qui la Chine disposera à terme de quatre porte-avions. En septembre 2012, la Chine avait admis au service actif son premier porte-avions, le Liaoning, un bâtiment de 300 mètres de long incarnant ses ambitions maritimes.

En pleine crise entre Séoul et Pékin

Ce navire avait été rénové et équipé à Dalian, à partir de la coque d'un bateau de guerre destiné à l'origine à la Marine soviétique.

Cette mise en service était intervenue en pleine crise des relations entre Pékin et Tokyo autour de la souveraineté d'îles - appelées Diaoyu en chinois et Senkaku en japonais - en mer de Chine orientale. Des hauts responsables militaires chinois avaient par la suite fait part de l'intention de Pékin de se doter de plusieurs porte-avions, mais sans fournir de détails.

 Début janvier le Liaoning, entouré de tout son groupe aéronaval, est rentré d'une première mission en mer de Chine méridionale, où plusieurs conflits de souveraineté opposent également la Chine à ses voisins. Ces manoeuvres se sont aussi déroulées dans un contexte de tensions et ont été marquées par une collision évitée de peu entre un bâtiment de l'US Navy et un navire chinois.

Une volonté hégémonique ?

En s'équipant de porte-avions, outil de projection de puissance par excellence, la Chine selon les experts assume le risque d'écorner l'image qu'elle veut donner d'elle-même: celle d'un pays qui s'arme uniquement pour se défendre, sans prétendre à l'hégémonie.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 20/01/2014 à 14:37
Signaler
Pour ceux que le sujet interesse à lire le dernier Tom Clancy (et vraiment le dernier puisqu il est hélas mort) "Cyber menace" A ceux que ca ferait sourire Tom Clancy travaillait avant de de devenir écrivain scénariste pour le ministére de la défens...

à écrit le 20/01/2014 à 12:01
Signaler
En certains endroits de l'Inde on chie encore par terre dans la rue devant vous... Le comble de la civilisation avancée. Un exemple de progrès. Combien de porte-avions dans les PVD?

à écrit le 20/01/2014 à 8:00
Signaler
Les américains remettent en cause leurs porte-avions pour les remplacer par des drones longue distance, évidemment la marine se plaint que son budget baisserait( la répartition du budget militaire US obéit à la politique de celui qui crie le plus don...

à écrit le 19/01/2014 à 18:38
Signaler
Pendant ce temps, l'Inde receptionne son porte-avion, classe Kuznetzov identique a celui en photo et prepare deja son 2e, avec objectif d'en avoir 3 a terme ... bruits de botte en Asie ? Et nous, nous parlons de vendre le notre. Notez : Les helic...

à écrit le 19/01/2014 à 14:07
Signaler
Si un spécialiste me lit: Comment font les avions pour se poser sur ce truc? (eeuuh! )

le 19/01/2014 à 16:07
Signaler
Les avions sont à usage unique : ils peuvent partir mais pas revenir. C'est déjà mieux que rien, non ?

le 19/01/2014 à 16:52
Signaler
@Mike : L'appontage se fait comme sur les porte-avions occidentaux. Des câbles sont tendus sur la piste, et l'avion qui apponte doit en "saisir" un grâce à une crosse située à l'arrière de l'avion.

le 27/01/2014 à 13:20
Signaler
Les pilotes appontent après de longs entrainements : des élastiques sont tendus en travers de la piste et les avions possèdent une crosse (sous le fuselage, à l'arrière). Le but est d'accrocher un des câbles, sinon ils doivent redécoller pour recomme...

à écrit le 19/01/2014 à 11:29
Signaler
....en temps de paix prépare la guerre, il n'aura pas d’énergies fossiles et de ressources naturels pour tout le monde...

à écrit le 19/01/2014 à 11:13
Signaler
Quand on voit le navire, il se rapproche plus de ce qu'on faisait en 1950, mais c'est un début.

le 19/01/2014 à 12:22
Signaler
La construction due porte-avoins a commencé au miliau 80s en URSS. L'objectif était pour riposter à la classe Nimitz qui a débuté dans les années 60s. Bien après 1950.

le 19/01/2014 à 16:18
Signaler
Vous ne comparez pas ça avec le Nimitz?

à écrit le 19/01/2014 à 10:27
Signaler
La question est de savoir si nous aurons enfin une défense commune en Europe avant le prochain grand spectacle mondial, les tentions économique, la migration des peuples, et les velléité territoriale, on toujours été promise à des guerre ouverte........

à écrit le 18/01/2014 à 19:10
Signaler
Les nouveaux futurs maître du Monde. Et notre Charles De Gaulle se porte-t-il mieux que notre Clemenceau ?

le 19/01/2014 à 18:24
Signaler
Notre seul porte-avions va etre vendu. Il y a des pays qui montent et d'autre qui descendent.

le 19/01/2014 à 21:37
Signaler
A ^priori, le CDG ne sera pas vendu. Ceci n'était que rumeurs qui couraient avent l'adoption définitive du fameux livre blanc en 2013...

à écrit le 18/01/2014 à 16:18
Signaler
Pourquoi illustrer l'article avec un groupe navale américain ?

le 18/01/2014 à 17:11
Signaler
Ca n'a jamais été le fort de la Tribune la sélection des photos. Enfin, un bateau est un bateau...

le 18/01/2014 à 18:16
Signaler
C'est un porte avion de type soviétique sur la photo hein...

le 18/01/2014 à 21:14
Signaler
A 16h18 c'était encore une photo d'un groupe aéronaval américain... Ils l'ont changé depuis.

le 18/01/2014 à 23:08
Signaler
C'est un ancien porte avion urkrainien qui n'avait pas été fini et revendu à des investisseurs chinois pour en faire un casino flottant, qui s'est révélé être une magouille pour aquérir un porte avion sans trop de pb diplomatique par la chine. Ce tr...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.