Le Nigeria devient la première économie d'Afrique

 |   |  646  mots
Le PIB du Nigeria s'élèvait en 2013 à environ 372 milliards d'euros (Photo : Reuters)
Le PIB du Nigeria s'élèvait en 2013 à environ 372 milliards d'euros (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters/Akintunde Akinleye)
Le pays le plus peuplé du continent a dépassé l'Afrique du Sud, grâce à une nouvelle méthode de calcul de son PIB. Si le niveau de développement reste inchangé, les nouveaux chiffres vont probablement accroître l'attractivité du pays pour les investisseurs.

Le Nigeria est devenu la première économie du continent africain, dépassant l'Afrique du Sud, a annoncé dimanche le Bureau national des statistiques. Principale raison de cette ascension dans le classement : la révision du calcul de son PIB, qui prend désormais en compte le développement de nouveaux secteurs et de nouvelles industries, comme les télécommunications et le cinéma.

Première révision de la méthode depuis 1990

Pays le plus peuplé d'Afrique avec près de 170 millions d'habitants, et premier producteur de pétrole africain, le Nigeria n'avait pas revu le mode de calcul de son produit intérieur brut depuis 1990, contrairement aux recommandations des statisticiens des Nations unies, qui conseillent de modifier ces méthodes tous les cinq ans afin de prendre en compte les évolutions dans la production et la consommation. Mais l'attention grandissante qu'il reçoit des investisseurs étrangers a finalement conduit le pays à revoir ses comptes et à décider de se conformer pour l'avenir à la fréquence de révision suggérée.

Grâce à ce changement, le PIB du Nigeria s'élèvait en 2013 à 80,3 mille milliards de nairas, soit environ 372 milliards d'euros, contre 42,3 mille milliards de nairas selon la précédente estimation. Ce nouveau chiffre fait tomber le ratio dette/PIB du pays à 11% en 2013, contre 19% en 2012, a relevé le Bureau national des statistiques.

"Le Nigeria (...) devient la 26e plus grande économie dans le monde. Sur la base du revenu par tête, il arrive en 121e position dans le classement mondial", a souligné la ministre des Finances Ngozi Okonjo-Iweala.

L'Afrique du Sud continue de devancer le Nigeria en termes de développement

Malgré ces chiffres, l'Afrique du Sud reste loin devant le Nigeria en termes de PIB par habitant, d'infrastructures et de gouvernance. Si le PIB par tête au Nigeria est désormais de 2.688 dollars pour 1.555 dollars en 2012, celui de l'Afrique du Sud reste beaucoup plus élevé : 7.508 dollars.

En-dehors d'une petite partie de la population extrêmement riche, la grande majorité des Nigérians vit avec moins de deux dollars par jour. Tous les habitants n'ont pas accès à l'eau potable, les coupures d'électricité sont quotidiennes et la corruption est endémique dans le pays. Les incertitudes politiques, liées à l'élection présidentielle de 2015 et aux activités de la secte islamiste Boko Haram dans le Nord-Est sous-développé, font toujours planer un risque pour l'économie. 

Une nouvelle méthode de calcul conçue pour attirer les investisseurs

Le changement de méthode de calcul "est plus cosmétique qu'autre chose. Mais nous pensons que cela va augmenter les opportunités d'investissement au Nigeria", a expliqué à l'AFP un économiste du centre de recherche Nigeria Economic Summit, Chuba Ezekwesili.

Le Nigeria est devenu de plus en plus attractif pour les investissements des entreprises étrangères ces dernières années, en raison de la taille de son marché intérieur. Le taux de croissance annuel a atteint en moyenne 6,8% entre 2005 et 2013 et les prévisions de croissance pour cette année sont de 7,4%, selon les chiffres du Fonds monétaire international (FMI). En comparaison, l'Afrique du Sud a connu un taux de croissance légèrement supérieur à 5% entre 2005 et 2008-9, et peine depuis à dépasser les 3,5%.

Les télécoms et l'industrie en pleine expansion

Les télécoms et l'industrie du cinéma comptent parmi les secteurs qui ont le plus évolué au Nigeria depuis 1990. Le pays est aujourd'hui le plus important marché de téléphonie mobile d'Afrique, avec environ 167 millions de lignes en service. L'industrie du film de Nollywood génère jusqu'à 590 millions de dollars de chiffre d'affaires annuel,.

La révision du PIB est surtout censée renforcer cette tendance, en produisant un effet psychologique sur la perception du continent africain par les étrangers.

>> Lire Afrique, l'heure du réveil tant attendu ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/01/2017 à 13:38 :
C'est bon
a écrit le 07/04/2014 à 22:09 :
Peu importe qui devance qui, l'important c'est que les européens prennent conscience qu'il n'y a pas que l'Afrique du Sud et son élite blanche qui compte en Afrique, cela va être dur pour certains mais c'est réalité. De grand pays de 100 millions d'habitants ayant des personnes formées et des ressources naturelles importantes vont prendre eux aussi leur place dans l’économie mondiale. Certains pourront toujours évoquer des problèmes de gouvernances, des tensions religieuses ou inter-ethniques, il n’empêche l'Afrique avance, les chinois eux l'ont compris en investissant dans les infrastructures et pas seulement dans extractions de matières premières.
a écrit le 07/04/2014 à 20:52 :
Eureka ! Pour augmenter le pib il suffit de changer de méthode de calcul !
Si Hollande avait lu cet article un mois plutot il n'aurais même pas eu besoin de faire un remaniement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :