4 millions : le nombre de chômeurs supplémentaires dans le monde en 2013

 |   |  591  mots
Selon l'OIT, 90% des emplois seront créés dans les pays en développement. (Photo : Reuters)
Selon l'OIT, 90% des emplois seront créés dans les pays en développement. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
L'Organisation internationale du travail évalue à 199,8 millions le nombre de chômeurs dans le monde. Elle prévoit pour l'avenir une inflexion des flux migratoires, les futurs emplois devant en majorité être créés dans les pays émergents.

Le monde frôle les 200 millions de chômeurs. L'Organisation internationale du travail (OIT) estime en effet que, désormais, 199,8 millions de personnes n'ont pas d'emploi et en cherchent un dans le monde. Elle publiait ce mardi son rapport annuel (dont le résumé en français est disponible sur cette page). 

6% de la population active

Quelque 4 millions de personnes sont venus grossir les rangs des chômeurs l'an dernier, précise cette agence de l'ONU. Cela représente 6% de la population active, un taux, qui, lui, reste inchangé. 

L'OIT prévient : une grande partie des emplois seront créés dans les pays en développement. Il faut donc s'attendre à une inversion des flux migratoires et avec une intensification des flux Sud-Sud et aussi Nord-Sud. Moazam Mahmood, directeur-adjoint du département de la recherche de l'OIT, et principal auteur du rapport détaille:

"Les migrations Sud-Sud sont en plein essor, et davantage de travailleurs quittent aussi les économies avancées, en particulier les pays européens durement frappés par la crise pour aller travailler dans les pays en développement."

Partir travailler dans les économies émergentes

L'OIT signale en outre :

"Une multiplication de cas isolés de jeunes diplômés issus des pays développés frappés par la crise, qui ont émigré vers les économies émergentes ces dernières années."

"Au cours des prochaines années, la majorité des nouveaux emplois dans les pays en développement seront d'une qualité suffisante pour permettre aux familles d'accéder à un niveau de vie dépassant le seuil de pauvreté aux Etats-Unis."

Au cours des prochaines années, 213 millions de personnes arriveront sur le marché du travail, dont 200 millions dans les pays en développement. 

Les pays développés frappés par la crise

"Depuis le début de la crise financière en 2008, le processus de convergence économique entre les pays émergents et les économies avancées s'est accéléré", a, de son côté, affirmé le directeur général du Bureau international du travail (BIT), Guy Ryder.

Le monde compte désormais 30,6 millions de chômeurs de plus qu'avant le début de la crise financière de 2008. Mais des disparités se sont révélées. Dans les économies avancées, le taux de chômage a grimpé à 8,5% au début de 2009, contre 5,8% en 2007, avant le début de la crise.

Les pays en développement résistent mieux

Dans les pays en développement, le taux de chômage a progressé beaucoup moins vite, passant de 5,4% en 2007 à 5,8% en 2009. Depuis cette date, il a à nouveau baissé et a quasiment retrouvé son niveau d'avant-crise.

Pour 2014, l'OIT s'attend à une hausse de 3,3 millions du nombre des chômeurs dans le monde. L'Afrique du Nord et le Moyen-Orient devraient être, dans l'immédiat, les plus touchés avec des taux respectifs de 12,3% et 11,1%.

85% de la population sous le seuil de pauvreté

La plus forte hausse en 2014 devrait concerner l'Europe centrale et du Sud-Est et les pays de l'ancien bloc soviétique, où le chômage atteindra 8,3% en 2014, d'après ces prévisions. 

À plus long terme, "d'ici à 2019, le chômage atteindra 213 millions", prévoit l'organisation. Et si la population active et la classe moyenne progressent rapidement dans les pays en développement, la pauvreté y est encore élevée, et cela ne devrait pas s'améliorer à moyen terme. Ainsi, prévoit l'OIT, 85% de la main-d'oeuvre des pays en développement vivra encore en 2018 au-dessous de ce qui est considéré comme le seuil de pauvreté aux États-Unis. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/05/2014 à 17:20 :
Pourquoi la photo avec des Chinois et pas avec des Espagnols ? ah la mauvaise foi quand tu nous tiens....
Réponse de le 28/05/2014 à 14:58 :
Que peut-on espérer d'un journal français pro-Union Européenne ?
a écrit le 27/05/2014 à 14:01 :
On s'en fou des gains l'important est ce que font les gens et qu'ils fassent de belles choses dans la vie... ensuite chômeurs, salaires, fortunes, on s'en balance c'est dérisoire.
a écrit le 27/05/2014 à 12:29 :
De mieux en mieux ! un monde de chômeurs, Mrs ' dames, ça vous tente? on ira tous dépenaillés se faire bronzer le nombril ! une misère noire attend les peuples !
a écrit le 27/05/2014 à 11:15 :
Plus de 4 millions de chômeurs et des dividendes en hausse de 31 % pour les 3 000 plus grandes entreprises mondiales.
Serait-ce juste une coïncidence ?
Réponse de le 27/05/2014 à 12:32 :
vous avez tout compris, mais beaucoup, ne le voient PAS !on se fait traiter de moins que rien lorsque l'on parle de patrons gangsters, de plus en plus grand nombre..et pourtant !!
a écrit le 27/05/2014 à 9:18 :
Attention, il faut prendre en compte la productivité qui permet de produire autant avec moins de travail. Il faut raisonner en terme de travail, de capital, et aussi d'énergie, de l'énergie qui utilise le capital pour produire des richesses à la place du travail.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :