Le plan de Poutine pour sauver le rouble

 |   |  257  mots
Le ministère de l'Économie russe a revu à la hausse sa prévision de sorties de capitaux pour 2015 à 90 milliards.
Le ministère de l'Économie russe a revu à la hausse sa prévision de sorties de capitaux pour 2015 à 90 milliards. (Crédits : reuters.com)
Le président russe a proposé une "amnistie totale" pour endiguer la fuite massive de capitaux que subit le pays depuis le début de la crise ukrainienne. Il a également demandé l'application de mesures strictes contre la spéculation afin de lutter contre la chute du rouble.

"Je propose une amnistie totale pour les capitaux qui reviennent en Russie [...] On va le faire maintenant, mais une seule fois. Ceux qui le souhaitent doivent en profiter. Elles obtiendront des garanties juridiques solides qu'elles ne seront pas traînées devant différentes instances, y compris celles qui appliquent la loi.

Cette annonce de Vladirmir Poutine dans un discours au Kremlin devant les chambres réunies du Parlement, jeudi 4 décembre, sonne comme une volonté d'agir urgemment face aux difficultés de l'économie russe.

Dans son discours annuel sur l'état de la nation, le président russe a également évoqué un gel de la fiscalité pendant quatre ans. Il a en outre demandé à la banque centrale et au gouvernement d'appliquer des mesures strictes pour exclure les spéculateurs du marché des changes.

102 milliards d'euros de sortie de capitaux en 2014

Toutes ces annonces visent à lutter contre la chute du rouble, notamment, qui a perdu 47% face à l'euro et au dollar, en un mois. Elle est la conséquence de la forte baisse du prix du baril et des sanctions occidentales censées punir Moscou pour son rôle en Ukraine. Tant d'éléments qui ont freiné les investissements et favorisé les sorties de capitaux.

Mardi 2 décembre, le ministère de l'Économie a revu à la hausse sa prévision de sorties de capitaux pour 2014, à 125 milliards de dollars (102 milliards d'euros), et à 90 milliards pour l'année suivante. En outre, le ministère de l'Economie a annoncé que la Russie risquait d'être en récession en 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2014 à 19:19 :
J'espère que Vladimir Poutine va administrer un sévère raclée à l'Union Européenne sous tutelle américaine, n'oublions pas c'est un joueur d'échec et qu'il a plus d'un tour dans sa manche !
Voir le blog Les crises d'Olivier Berruyer.
a écrit le 05/12/2014 à 20:36 :
Cerise sur le gâteau :
Vendredi, l'UE a adopté un amendement aux sanctions contre les banques russes. Désormais, elles peuvent se financer auprès des banques européennes à long terme (plus de 30 jours). Vous le saviez, vous ?
Réponse de le 05/12/2014 à 20:47 :
… vous savez qu'aujourd'hui le Congrès des EUA ont déclaré officiellement la guerre à la Russie ? qu'on m'explique pourquoi on fait silence à ce sujet dans toute la presse française. Les EUA en guerre contre la Russie, la France en tant que fidèle toutou va les suivre incontinenti, c'est clair. Vous allez vous engager pour lutter contre Poutine ? moi non plus.
a écrit le 05/12/2014 à 9:49 :
pareil en france ......
a écrit le 04/12/2014 à 23:04 :
La Crimée et plus de la moitié de l'Ukraine sont historiquement russes. Les occidentaux n'avaient pas à se mêler des affaires russes et encore moins d'organiser le coup d'état en Ukraine. Avant c'était la paix, et le président d'Ukraine qui vivait dans un super palace, c'était pas pire que notre pensionnaire de l'Elysée. Bravo a Poutine pour sa résistance et son calme.
Réponse de le 04/12/2014 à 23:22 :
... et en plus, Poutine a prêté de l'argent au parti... donc c'est un démocrate exemplaire que l'on soutient, Marine et moi ..!
Réponse de le 05/12/2014 à 2:17 :
demandez au Tatares ce qu ils pensent des russes …la meme chose que ce que la Corse pense de la france …un pays conquis et spolie par une "grande" puissance ..
Réponse de le 05/12/2014 à 9:27 :
je propose qu'on aillent posté des chars en Nouvelle Calédonie, au cas ou en 2018 ils souhaiteraient devenir indépendants,......au Québec aussi, avec en prime un bombinette sue le Canada histoire qu'il ne viennent pas fourrer leur nez dans nos affaires,.... et ainsi de suite.
Une démarche démocratique façon Poutine, rien de plus
Réponse de le 05/12/2014 à 10:01 :
S'il a donné l'argent et non prêté c'est un bienfaiteur ?
a écrit le 04/12/2014 à 21:55 :
Par contre le billet ne dit pas que les réserves de change russes sont en hausse. Aujourd'hui on apprend qu'elles atteignaient 420,5 milliards de dollars le 28 novembre contre 420,4 milliards le 21 du même mois. Cela fait quand-même 0,1 milliard de dollars (0,02%) en une semaine.
Réponse de le 05/12/2014 à 7:58 :
0.02% !
Réponse de le 05/12/2014 à 13:10 :
Rien à voir avec ce que la France perd en une semaine, n'est-ce pas coco ? :-)
Réponse de le 05/12/2014 à 16:53 :
Woauh…. vous savez à combien s'élève le déficit commercial français cette année ? à plus de 30 milliards d'euros ! et cela sans compter les 3 milliards que l'Etat doit payer à la Russie ! wouahhh….
a écrit le 04/12/2014 à 20:36 :
"Si pour un certain nombre de pays de l’UE, la fierté nationale est une notion oubliée et la souveraineté un luxe, il s’agit, pour la Russie, de nécessités absolues. Nous serons souverains ou nous ne serons pas." (Vladimir Poutine)

Quel actuel leader européen (à la condition qu'il ne soit pas young leader!!!) pourrait – en toute honnêteté – contredire ces mots de Poutine ?
Réponse de le 04/12/2014 à 20:54 :
Aucun…. pauv' Europe
Réponse de le 04/12/2014 à 22:19 :
La fierté mal placée et un sentiment de supériorité par rapport aux voisins ? Cela commence a ressembler furieusement aux Allemands en 1939. On a vu comment ça a fini pour eux
Réponse de le 05/12/2014 à 7:57 :
A peu près tous pourraient le contredire.
En appeler à un nationalisme radical est le dernier refuge des leaders incompétents. Un pays sain et bien géré est naturellement fier et souverain, pas besoin d'en faire des tonnes..
Réponse de le 05/12/2014 à 10:03 :
@Popov : quelque soit votre nationalité, vous n'êtes pas fier de votre pays ? Que ce soit d'adoption ou natal ? Voire les deux ? C'est quoi ce défaitisme ambiant ?
a écrit le 04/12/2014 à 20:11 :
Compte rendu erroné du discours du president russe.
Mauvaise comprehension du russe ou mauvaise foi?
Réponse de le 04/12/2014 à 20:23 :
je préfère la deuxième option
a écrit le 04/12/2014 à 20:06 :
Pauvre Poutine qui gesticule avec son armée: comme l'Afrique du Sud, il pliera devant la déroute économique de son pays. le pouvoir est économique aujourd'hui, un pays seul devient la Corée du Nord. Le ridicule du FN qui devient le dernier soutient de Poutine n'en et que plus grand! Poutine est un dictateur qui défend les oligarques (grandes fortunes) dont la fortune est .... hors de Russie . Le rêve du FN c'est un état fort pour la défense des plus riches ....et misère et précarité pour les petits sans syndicats sans droit du travail etc
Réponse de le 04/12/2014 à 21:54 :
Par contre le billet ne dit pas que les réserves de change russes sont en hausse. Aujourd'hui on apprend qu'elles atteignaient 420,5 milliards de dollars le 28 novembre contre 420,4 milliards le 21 du même mois. Cela fait quand-même 0,1 milliard de dollars (0,02%) en une semaine.
Réponse de le 05/12/2014 à 8:00 :
Donc tout va pour le mieux?
Si c'est le cas pourquoi donc cette intervention du ministre de l'économie?
Réponse de le 05/12/2014 à 10:02 :
LOL
a écrit le 04/12/2014 à 19:39 :
Ou est la neutralité de l'auteur..?
De la pure propagande anti-Poutine..
Bush père/fils ? Sarko/Hollande ? il à fait plus pour son pays c'est 12derniers année que les 4 réunis..
Y'a eu un référendum en Crimée, certes avec des hommes armé mais cela à évité Kiev/usa/€ de bloquer la Russie sur l’accès à la méditerranée et ainsi bloquer l'aide à la Syrie et l'Iran ( les 2 son contre les usa et pour de bonne raison ) le coup d'état en Iran ( CIA 1953 ) et la sois disant révolte des civiles en Syrie tous armée et fanatique.. cela rappel l'aide apporté aux Fanatiques par les usa pour détruire L'URSS ( Yougoslavie Tchétchénie, Bosnie etc.. ) Est ce que j'ai besoin de rappeler les 2 Bombe A lâcher sur des civiles aux japons ? le millions d'Irakien ? etc..
J'aimerai que vous rester aux fait et acte de chacun celui qui menace à tord mais pas plus que celui qui exécute ces menaces.
Réponse de le 04/12/2014 à 19:41 :
C'est ainsi la presse atlantiste, mon cher, elle suit les consignes pas la vérité des faits.
Réponse de le 04/12/2014 à 20:20 :
« L’essence des médias n’est pas l’information. C’est le pouvoir. » John Pilger
a écrit le 04/12/2014 à 19:32 :
Qu'il fabrique moins de missiles nucléaires , il devrait faire des économies .
Réponse de le 04/12/2014 à 19:45 :
T'as raison, popov, le record a été battu : Barack Obama, le président le plus dépensier de l'histoire des Etats-Unis !

La dette américaine s'élève désormais à trois mille cinq cent cinquante-deux milliards de dollars. (il faut le faire !!)
25 362 dollars par contribuable.
11 290 dollars par Américain.

T'as raison, qu'ils fabriquent moins de F-35, l'avion à pannes, ils devraient faire des économies au lieu de dépenses sans provisions.
Réponse de le 04/12/2014 à 19:57 :
McCain, sors de ce corps !
a écrit le 04/12/2014 à 19:29 :
La seule issue pour Poutine est de ne rien faire militairement et attendre que la situation economique se dégrade en Ukraine.
Parallèlement a cela, car le statut quo militaire au Donbass est acté, Poutine DOIT aider économiquement ce même Donbass russe, de façon massive et significative, pour que la partie russe de l’Ukraine aux mains des gangsters de Kiev, se révolte contre le pouvoir central ukrainien, ne croyant plus a terme a une intégration dans l’UE, et encore moins dans l’OTAN ( article 5 de la charte.)
D’un point de vue tactique, une guérilla devra être menée dans les territoire NORD EST et SUD EST de l’Ukraine… ( oblaz de Kharkov et d’Odessa).
C’est l’effondrement économique de l’Ukraine , qui sauvera la paix en Europe, pas l’inverse.
Réponse de le 04/12/2014 à 20:20 :
Le problème est que Poutine continue de financer l'Ukraine à l'hauteur dépassant largement l'aide occidentale. Il le dit lui-même aujourd'hui. La politique de la Russie depuis le mois d'avril s'appelle: "comment perdre une partie très difficile à perdre" et à partir de mois de septembre "comment trahir tous ceux qui ont cru".
a écrit le 04/12/2014 à 17:53 :
FSB et GRU d'abord! Hihiiii
Réponse de le 04/12/2014 à 18:28 :
OTAN et CIA par la suite ! hihiii
Réponse de le 04/12/2014 à 19:02 :
L'OTAN n'est pas un organisme d'état.
T'as le droit de rejouer
a écrit le 04/12/2014 à 17:48 :
Un papier signé Reuters et AFP – donc, on ne pourrait s'attendre qu'à une information plutôt biaisée, partielle, voire légèrement tendancieuse. La Tribune s'est concentré sur le plan pour "sauver le rouble" (en fait, il n'y en a pas un, le plan qui existe en Russie c'est pour réformer les structures de son économie !) mais le journal a soigneusement évité le "noyau dur" du discours annuel du Président Poutine devant les chambres réunies du Parlement russe que c'était le postulat de que "désormais les relations de la Russie envers les Etats-Unis et l'Europe ne seront plus jamais comme avant". Il a souligné que la Russie reste ouverte à tous les investissements étrangers, que prétende élargir aussi les relations avec les pays du continent américain, l'Asie, l'Afrique et le Proche-Orient, mais pas avec les États soi-disant "occidentaux". Donc, la Russie prend ses distances avec les dirigeants occidentaux et tant mieux pour elle. Mais pas pour nous.

Le discours était fort intéressant et, en toute évidence, a été suivi à la lettre par toutes les chancelleries du monde, y compris celles de l'UE et des Etats-Unis et ses satellites. Il y avait des points qui pourraient d'ailleurs servir d'inspiration à plusieurs ministres de l'Economie européens. Quand Poutine dit que ""Si pour certains pays européens la fierté nationale est une notion oubliée depuis belle lurette et la souveraineté, un luxe inabordable, pour la Russie la souveraineté nationale réelle est une condition sine qua non de son existence" en tant que Français j'ai éprouvé de la honte.

Il a a parlé aussi des plusieurs mesures notamment les facilités fiscales accordées aux start-ups. Mais La Tribune a décidé de ne parler que "du plan de Poutine pour sauver le rouble" !!!

Que pouvons-nous, c'est de la grande presse, et à la grande presse on doit toujours s'y plier. Bravo !
Réponse de le 04/12/2014 à 18:47 :
J'ai écouté. Il n'a dit rien d'intéressant et presque rien de nouveau, et il n'y a pas eu de noyau dur de ce genre. Un discours d'une rare nullité même pour lui.
Réponse de le 04/12/2014 à 19:13 :
Pour mieux comprendre les enjeux qui se passent entre la méchante Russie et le magnifique Occident dont vous êtes un ardent admirateur, je vous suggère donc une petite lecture, très didactique, vous en serez délecté. En voici le lien:
www.les-crises.fr/ukraine-le-nouveau-rideau-de-fer/
Réponse de le 05/12/2014 à 10:04 :
@ au faux...: 1. C'est le message à moi, pas à troll atlantiste du coin. 2. On peut être contre la junte de Kiev et au même temps ne pas aimer Poutine. C'est normal. De plus sa politique envers l'Ukraine est schizophrène (l'aide à l'Ukraine, les accords de Minsk qui ont cassé l'avancement des rebelles au moment quand l'armée ukrainienne était au bord de la faillite totale etc.). 3. Le discours de Poutine était encore plus nul que d'habitude. C'est une constatation.
Réponse de le 05/12/2014 à 10:05 :
Mais les crises-fr ne serait pas un site pro-russe?
a écrit le 04/12/2014 à 17:00 :
Ce n’est pas la « communauté internationale » qui a cherché à isoler Vladimir Poutine, mais les Etats-Unis et les pays qui leurs sont liés comme la Grande-Bretagne, l’Australie et la France (et dans une moindre mesure l’Allemagne).
Alors, oui, les relations de Vladimir Poutine avec les dirigeants de ces pays ont été tendues. Mais, les positions prises par la Russie, et par Vladimir Poutine en particulier, sont en réalité très populaires en Chine, en Inde, en Afrique du Sud et au Brésil.
Le G-20 aura été l’occasion de marquer la nette divergence entre les pays que l’on appelle « émergents » et les autres. Cette divergence a été voulue par les pays de l’OTAN à ce sommet. Mais, elle constitue un véritable danger à long terme.
Cette divergence construit en réalité une nouvelle coupure du monde en deux dont les conséquences dans la capacité de régler les crises futures risque d’être importante.
D'ailleurs, l'Europe en paie déjà les premiers frais.
Réponse de le 04/12/2014 à 17:25 :
Très juste. Il suffit par ailleurs de constater le recul du dollar qui continu, même lentement.
Réponse de le 04/12/2014 à 18:04 :
Non, c'est l'Occident et ses alliés, du beau monde, fallait pas venir pisser sur l'Europe!
Monsieur voulait jouer les gros bras, monsieur se dégonfle, il semble limite désintégration!
Réponse de le 05/12/2014 à 2:16 :
le bresil ou le sdeputes se Voytent une augmentation de salaire la semaine dernière de 34% :) :) ( quand je serai grand je veux être depute au bresil) ..en chine mes amis communistes ont tous des grosses voiture spas moi a PERM ..et "bon" communiste patriote ..l inde n'en parlons pas ..ca vaut mieux ..les amis de la russie :) :) :)
Réponse de le 05/12/2014 à 3:48 :
Et non, justement, au Brésil, les articles sont très critiques sur la crise ukrainienne, notamment depuis que la Boeing de la Malaysia Airlines a été abattu, et que les alliés russes ont été pris enflammant délits de mensonges. On parle aussi des troupes russes présents dans l'est du pays, et de la fuite des capitaux de Russie.
Réponse de le 05/12/2014 à 10:11 :
toujours le même rêveur, ton champion va mal, dure réalité économique, lorsqu'on base tout sur le gaz, le pétrole, les ventes d'armes, et que le système industriel n'est pas à la hauteur et surtout totalement vérolé pas la corruption. Avec la dégringolade du rouble les russes vont bouffer des racines cet hiver, si le couche de neige n'est pas trop épaisse.
Tu m'amuses, LOL
a écrit le 04/12/2014 à 16:58 :
Les médias de Poutine encore pris la main dans le sac à mentir pour tenter de cacher la réalité du tir de la 53e brigade antiaréienne russe de Koursk qui a abattu le vol MH17. Andreï Menchenine, éditorialiste de la radio indépendante russe Ekho Moskvi, a dénoncé pour le « pseudo-sensationnalisme » du reportage russe et affirme que l’angle d’attaque qui aurait été celui du chasseur ukrainien ne correspond pas aux dégâts constatés sur l’épave du Boeing. Интересно, изображение Боинга они прямо загуглили тоже? Или совпадение? Первая картинка в выдаче «Боинг вид сверху» pic.twitter.com/e5MyH07UWQ — Максим Кац (@max_katz) 14 Novembre 2014 Sur Internet, les détournements du photomontage se multiplient, afin de démontrer la grossièreté du procédé. Des internautes, via Twitter, démontrent ainsi que le logo de la compagnie aérienne Malaysia Airlines n'est pas au bon endroit sur la carlingue. Autre indice : la texture de l'habillage des ailes du chasseur ukrainien ne correspond en rien à celle d'un avion. Autant de constats qui poussent certains internautes à l’humour. ПРАВДЫ НЕ СКРЫТЬ! На снимке видно, что крылья истребителя, сбившего Боинг, раскрашены в цвета украинской вышиванки! pic.twitter.com/VfttMMu72i
— Дядюшка Шу (@Shulz) 14 Novembre 2014 Bellingcat, site internet de journalisme d’investigation basé en Grande-Bretagne, a dénoncé un « faux grossier » et affirmé que les photos avaient été en partie « fabriquées » à partir d’images de Google Earth datant de 2012. #версия Боинг сбили фашиствующие инопланетяне... pic.twitter.com/4z25E7UBjb — Reincarnation. (@TukvaSociopat) 14 Novembre 2014
Réponse de le 04/12/2014 à 19:21 :
Votre commentaire est hors-sujet, si vous aviez écrit ce même ramassis de salades à propos d'un Barack Obama ou d'un Netanyahu il serait très certainement censuré.
Réponse de le 04/12/2014 à 20:55 :
Marine à Paris et Vlad à Moscou, mais bon sang, l'année finit en beauté !

ça nous change de Hollande, Van Rompuy, Barroso et autres bureaucrates dépassés par les événements
Réponse de le 04/12/2014 à 21:37 :
Le troll pro OTAN anti Poutine et FN est de retour : âmes sensibles, s’abstenir.
Réponse de le 05/12/2014 à 2:13 :
et surtout de TOTO que m offrait le communistes quand je les visitais a paris venant de Perm ..VOus savez chez nous quand vous netes pas de Moscou on ne fait pas parti de lelite on est plus ou moins un "conspirateur" ..meme si on a était communiste propre pendant 30 ans ..en ce moment le sfrancais ne savent pas que cers un gang a moscou ..qui a gagne contre l'autre gang le maire d emoscou ecarte depuis ..et L accident de Lebed ave 6 généraux dans le cas type daccident dhelicopter qui arrive chez nous ..
Réponse de le 05/12/2014 à 16:55 :
Et alors la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu. :-)
a écrit le 04/12/2014 à 16:56 :
c'est marrant, cette mesure me rappelle une proposée par notre ancien président. Et perpétuée par l'actuel avec des conditions un poil moins favorables. Les mêmes effets ayant probablemen les mêmes causes, j'ai pas souvenir qu'on ait expliqué alors, et depuis, à quel point la France va mal.
Réponse de le 04/12/2014 à 18:30 :
En Russie, pour stimuler l'économie Poutine allège les impôts ; en France, dans le même but, Hollande les augmente !!
Réponse de le 04/12/2014 à 18:50 :
Nos politiciens font un métier difficile et il faut les respecter. Toutefois, beaucoup de gens font des métiers aussi difficiles, comme les stagiaires de rédaction, les démineurs, ou les livreurs de pizza dans une grande ville. Nous, les Gaulois, nous avons un pouvoir d'achat supérieur au reste du monde, une retraite à l'abri de la faim, un toit confortable et une table abondante avec la meilleure cuisine du monde, selon les meilleurs guides-forfait mexicains.

Nos grands-parents se levaient tôt chaque matin pour faire l'inspection de leurs domaines et châteaux, et ils le faisaient pour avoir de quoi laisser en grand héritage à la famille que sommes nous aujourd'hui. Revenons donc au bon sens et au travail, 96.7% de l'humanité nous envie, certainement, mais on s'en fiche du reste de l'humanité. À quoi bon parler de la Russie, de Poutine ?….
a écrit le 04/12/2014 à 16:37 :
Poutine agit comme un chef d'Etat devrait agir dans une telle circonstance. D'autres déjà préfèrent s'adresser à la nation pour ne rien dire ou alors pour mentir à la population. La Russie va passer un dur moment, certes, mais elle s'en sortira. Cependant je ne suis pas sûr de pouvoir dire le même pour la France.
Réponse de le 04/12/2014 à 18:07 :
Inquiètes toi plutôt pour tes amis russes, tu devrais faire un don
Réponse de le 04/12/2014 à 18:44 :
Très bonne analyse à laquelle j’adhère totalement.
Réponse de le 04/12/2014 à 18:44 :
@Ton: Le problème que c'est l'envers pour la Russie. Poutine n'agit pas. Telle baisse de rouble aurait été impossible sans inactions des autorités russes.
Réponse de le 04/12/2014 à 18:52 :
En tant que petit poisson, vous devriez rester plutôt sur vos gardes parce qu'il ne faut pas se fier aux appâts rances … ;-)
a écrit le 04/12/2014 à 16:00 :
Hollande lui est encore en train de chercher une compagne avec qui profiter du luxe d'etre à son poste.
Le reste ne le préoccupe en rien : ni la France et son économie, ni les français et les jeunes générations
Réponse de le 04/12/2014 à 18:47 :
Hollande, l'icône du macho français, le don Juan à lunettes, notre Casanova au scooter !! Mesdames, d'une telle aubaine il faut en tirer parti !
a écrit le 04/12/2014 à 15:51 :
Il est marrant qu’on fasse tant d’attention aux paroles de Poutine, tandis que la plupart des russes ayant du cerveau ne les prennent pas au sérieux depuis bien longtemps. Les autorités n’ont rien fait pour éviter une baisse de rouble si forte, malgré qu’ils aient plein de moyens. 125 mlrd. dollars de fuite des capitaux ? D’accord, c’est beaucoup, mais le bilan commercial pour 2014 dépassera +150 mlrd. et les réserves de change sont autour de 435 mlrd. dollars. Si on divise l’agrégat monétaire M1 (argent liquide+comptes courants) par la somme des réserves de change, on obtient 36 roubles par dollar. C’est la folie d’avoir 54 roubles pour un dollar. Aucun mécanisme de contrôle non monétaire des flux des devises n’a pas été activé. Il y a encore une folie de la politique monétaire : l’agrégat monétaire diminue en cours de 2014. C’est fou de diminuer la quantité d’argent dans une économie sous monétarisée et en récession. Ainsi, cette politique était volontaire pour certains groupes d’influence en Russie. Leur but ? il y a plusieurs possibilités, je ne sais pas.
Réponse de le 04/12/2014 à 16:06 :
Les banques étrangères ayant fait des prêts en roubles vont prendre cher.
Réponse de le 04/12/2014 à 16:47 :
Il est évident que Poutine est loin d'être un imbécile et que son agitation en Ukraine a certainement des raisons moins évidentes qu'il n'y parait. En tout cas il a créé les conditions pour que de l'argent revienne massivement acheter à bas cout en Russie avec un Rouble faible, probablement pour mieux repartir ensuite une fois une bonne plus value faite!
Réponse de le 04/12/2014 à 18:09 :
Cours du soir (rattrapage) dans une école de commerce
Réponse de le 04/12/2014 à 19:00 :
Votre hypothèse de re-distribution des actifs est possible, par contre vous avez tort concernant l’agitation de Poutine. 1. Déjà Maidan a été organisé par l’oligarchie ukrainienne aidé par les américains contre le clan d’Ianoukovich. Ce sont eux qui ont organisé la tuérie de Maidan en fevrier. La police anti-émeutte a été blanchie officiellement, par contre personne n’est accusée. 2. Après le Maidan les nouvelles autorités ukrainiennes n’ont pas fait moindre signe d’apaisement ou de rassemblement, leur but était la guerre. Je suppose juste qu’ils n’aint pas attendu tel désastre de ses armées. Ainsi les actions de Poutine n’ont été qu’une réponse. D’auprès ce que je sais de mes sources, la Crimée a été une décision spontanée et personnelle de Poutine. Une décision assez facile, car les locaux ont fait la plupart de travail. De plus il mène un double jeu. La Russie continue de financer l’Ukraine (Kiev, pas les rebelles) à l’hauteur de plusieurs mlrd. euros par an, l’armée de l’Ukraine a reçu des centaines des chars, véhicules blindés et canons de Crimée de la part de la Russie. Cela a été fait quand les combats étaient en cours.
Réponse de le 04/12/2014 à 20:11 :
@Orden : Oui. Et pas uniquement eux. Dans cette histoire il y a peu de bénéficiaires.
Réponse de le 05/12/2014 à 9:57 :
@ un conseil: Si votre message est à moi, désolé, c'est à vous de prendre les cours d'économie, plutôt au lycée. Si vous voyez des erreurs, veuillez les indiquer clairement, sinon c'est du bla-bla.
Réponse de le 06/12/2014 à 12:13 :
Tu crois que les Français font plus confiance aux paroles de leurs hommes politiques. Lesquels sont les plus menteurs et les moins honnêtes ? Les hommes politiques Soviétiques n'ont jamais provoqués 2 guerres mondiales qui ont fait près de 80 millions de morts. Ils n'ont pas fait d'extermination ethnique de masse comme les européens.
Réponse de le 06/12/2014 à 19:28 :
@ @ex-moscovite: Quel est le rapport entre les hommes politiques français et Poutine? Je les compare pas ici, votre message est un peu hors sujet
a écrit le 04/12/2014 à 15:29 :
Le cinema de Poutine en Ukraine commence a couter tres, tres cher a son pays... Fuite des capitaux, inflation gallopante, recession economique, effondrement du rouble... Quand est-ce que le petit dictateur en herbe va realiser qu'avoir du gaz naturel et une justice expeditive ne suffiront pas pour permettre a son peuple de vivre decemment? La Russie est un nain economique et les russes vont payer un lourd tribut pour les erreurs de leur dirigeant...
Réponse de le 04/12/2014 à 16:18 :
En fait, Poutine avec promis des contres-mesures économique envers l'OTAN. Si la Russie rapatrie beaucoup de capitaux, alors les pays ou la russie a investie vont avoir de graves problèmes économique, et notamment en europe. La rente de la russie a baisser, mais elle existe toujours. La Russie se tourne vers l'inde et la chine, ses difficultés ne sont que temporaires. Pendant ce temps là, les USA vont pouvoir nous vendre leur gaz de schiste le prix fort...
Réponse de le 04/12/2014 à 17:04 :
Sans surprise. Comme dans tous les forums, sur les sujets brûlants qui pourraient faire l'unanimité : des trolls viennent pimenter le débat. Si tout va comme prévu, l'armée russe – avant 2020 – va compter sur un million de soldats dans son personnel de service actif, appuyé par 2'300 nouveaux chars, environ 1'200 nouveaux hélicoptères et avions, avec une marine composée de cinquante nouveaux bateaux de surface et vingt-huit sous-marins. Si actuellement la Russie dispose déjà d'un pouvoir de frappe nucléaire supérieure à celle des Etats-Unis, on peut bien imaginer que ces paranos de Washington et de Wall Street, en taquinant l'ours russe risquent gros, résolument gros.
Réponse de le 04/12/2014 à 17:10 :
McCain, sors de ce corps !
Réponse de le 04/12/2014 à 19:25 :
La Russie n'est pas un nain économique, c'est la 8ème économie du monde.
T'as le droit de rejouer.
Réponse de le 05/12/2014 à 9:16 :
C'est un nain au regard de son PIB/habitant, alors qu'elles dispose d'énormes ressources, tout est basé sur les hydrocarbures et les ventes d'armes, sinon rien au niveau industriel, service, santé, agriculture, élevage,......tout est ringard, des étapes ont été oubliées.
a écrit le 04/12/2014 à 15:20 :
Il devrait indexer le rouble sur l'or (si il a assez de stock). Ou plus simplement calmer ses ardeurs bellicistes, d'hégémonie impériale.
Réponse de le 04/12/2014 à 16:42 :
Ce n'est ps la Russie qui a "des ardeurs bellicistes", ton comentaire est tout simplement NUL. L'OTAN est un instrument des anglo-saxons pour contrôler l'Europe, c'est le tentacule armé américain dans notre continent. Les deux guerres mondiales ont été tracées et menées par l'Angleterre avec le but unique de ruiner l'Allemagne et la Russie. Après tant de déboires il n'est que maintenant, realpolitik oblige, que l'Allemagne songe à se tourner pour faire partie du giron de la Chine et de la Russie, de la Nouvelle Route de la Soie et ainsi empêcher les Etats-Unis de toute prétention d'y faire partie. Ce n'est pas irréel, bien au contraire, les choses dans ce sens se tissent à ce moment.
Read the book !
Réponse de le 04/12/2014 à 18:12 :
Oui, se sont même des chars de L'OTAN qui sont dans l'est occupé de l'Ukraine.
Et j'ai des preuves
a écrit le 04/12/2014 à 14:49 :
Vu ce que la russie est tout sauf un etat de droit, les russes qui rapatrieront leur argent n auront peut etre rien aujourd hui mais si demain ils deplaisent au tsar Valdimir ou si celui ci a simplement besoin d un bouc emissaire, ils ne leur restera rien !
Réponse de le 04/12/2014 à 17:01 :
C'est aussi mon avis et j'estime celui de tout citoyen mentalement émancipé de l'insidieuse et ridicule propagande des néoconservateurs américains dans le monde entier. Ceux qui pensent le contraire sont une minorité de frustrés et de pervers car ils veulent le malheur des peuples.

Mais ceux qui sont pour sont légion, des millions et des millions d'êtres humains du plus haut niveau spirituel soutiennent Vladimir Poutine, un homme à qui notre grand de Gaulle aurait comme un allié de choix !

La France et l'UE se ridicularisent en tant que caniches des Etats-Unis.
Réponse de le 04/12/2014 à 18:52 :
Point de vue qui n'engage que vous. Donc = non recevable !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :