Poutine dément vouloir faire la guerre mais s'en prend aux Etats-Unis

 |   |  375  mots
Vladimir Poutine (Russie) s'en prend à l'hégémonisme des Etats-Unis
Vladimir Poutine (Russie) s'en prend à l'hégémonisme des Etats-Unis (Crédits : POOL)
Alors que le plus grand flou règne sur les résultats de la mission Hollande/Merkel sur la crise ukrainienne, le président Russe dément vouloir faire la guerre mais accuse les Etats-Unis de pratiquer une forme d'hégémonisme.

Le président russe Vladimir Poutine a affirmé ce samedi 7 février que la Russie "ne comptait faire la guerre à personne", au lendemain de discussions avec son homologue français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel, qui lui ont présenté un projet de plan de paix en Ukraine.

"Nous ne comptons faire la guerre à personne, nous comptons coopérer avec tous", a assuré le président russe, cité par l'agence de presse Interfax, alors que, quelques heures plus tôt, François Hollande estimait que le plan de paix était "une des dernières chances" d'éviter "la guerre".

Aucune information n'a filtré sur la teneur de la discussion vendredi soir à Moscou entre le président français, la chancelière allemande et le président russe, si ce n'est qu'elle a permis d'avancer vers la rédaction d'un document concernant un projet de plan de paix sur l'Ukraine. Pour autant, Angela Merkel qui s'exprimait ce samedi à Munich n'a pas semblé très optimiste.

"Grâce à Dieu, il n'y a pas de guerre. Mais il y a, c'est certain, une tentative de freiner notre développement par différents moyens", a dénoncé Vladimir Poutine, qui s'exprimait devant un congrès de syndicalistes russes à Sotchi, au sud de la Russie.

Les Est-Unis accusés de vouloir assurer leur prédominance

"Il y a une tentative de geler l'ordre mondial actuel avec l'existence d'un seul dirigeant, qui s'est mis en place au cours des dernières décennies après la chute de l'Union soviétique", a-t-il ajouté, faisant allusion aux Etats-Unis.

"Je crois que (ce dirigeant) peut tout se permettre, mais ne permet aux autres que ce qu'il autorise, et uniquement ce qui va dans ses intérêts. Un tel ordre mondial, ne peut convenir à la Russie", a-t-il martelé, rappelant que la Russie "ne peut vivre sous une semi-occupation".

Le conflit dans l'est de l'Ukraine, qui a fait plus de 5.300 morts depuis avril, a causé la pire dégradation des relations depuis la fin de la Guerre froide entre la Russie et les Occidentaux, qui ont mis en place  contre Moscou une série de sanctions sans précédent à cause de son rôle dans la crise ukrainienne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2015 à 22:00 :
Oui, les occidentaux vous êtes malicieux. Mais c'est nul de faire couler le sang de nos parents les plus proches Ukrainiens avec qui nous sommes le même peuple. Il a miné tout et a brulé les ponts pour se laisser que la politique êxtreme droite et populiste. C'est hypocrite de parler de bras de fer avec l'Occident en tapant la faible Ukraine (un principauté russe divisé et pas l'Occident dans ce qu'il a du mal).
a écrit le 18/02/2015 à 9:48 :
Que ferions nous si nous étions à la place de Poutine et nous sentions menacés? La même chose que lui.
Quant à l'Europe, elle devrait prendre ses distances avec les US, se doter de moyens militaires pour lui permettre de s'affranchir de l'OTAN, la plus grande source potentielle de conflit en Europe.
a écrit le 10/02/2015 à 8:51 :
Poutine entrainant Brésil, Inde, Chine et Afrique du Sud sur la voie de la dédolarisation du monde a excité les US comme des poux.. Perdre le leadership du monde que ..le monde servilement se complaisait à leur reconnaitre, passer par la case déclassement est pour ces derniers tout simplement inacceptable.. Voilà pourquoi ils ont fomenté Maidan.. Beaucoup de sang va encore couler du fait des US mais rien n'arrête jamais la marche du monde, Poutine va emporter l'adhésion d'autres pays excédés par les boys et parce que ses positions sont claires, justes et saines suscitant stupeur et tremblement dans le landernau, tant pis..
Réponse de le 15/02/2015 à 12:19 :
Je suis totalement d'accord avec votre analyse , ce , depuis de nombreuses années
Après avoir été un fervent admirateur des USA pendant "trop" d'années , j'ai fini par réaliser que ce pays est en guerre continuelle depuis un siècle soit militairement , soit économiquement , mais que de toute manière cela ne change rien au fait que toute son "économie" repose sur ce choix de situation , dont il est le seul instigateur et bénéficiaire .
Tôt ou tard , un problème de grandeur majeure se posera avec la Chine , comme il s'est passé avec l'Allemagne ( qui était en 38/40 la première puissance économique d'Europe ) , et pour ces mêmes raisons .Bien sûr , les USA auront quelques difficultés à utiliser le " fascisme " comme argument , mais soyons certains qu'ils en trouveront un autre .
S'étant installés dans le jardin de l'URSS , ils s'étonnent que les Russes les trouvent "un peu encombrants .
a écrit le 09/02/2015 à 10:21 :
Poutine ne fait que défendre les intérêts de la Russie.les américains sèment partout le désordre et manipulent ses dirigeants européens impopulaires et incapable de prendre eux-mêmes des décisions.
Réponse de le 09/02/2015 à 12:05 :
Tiens un journaliste de Russia Today...
Réponse de le 18/02/2015 à 9:53 :
@ch01
Les Américains sèment le désordre selon le principe qu'il faut diviser pour régner.
Ils le font très bien en Europe: l'Europe n'a pas de défense commune...en dehors de l'OTAN!
a écrit le 09/02/2015 à 9:28 :
La Russie ne cherche pas seulement à stopper l’expansion de l’UE et de l’Otan mais à affaiblir ces organisations de l’intérieur. « Corruption, manipulation des approvisionnements énergétiques, soutien financier à des organisations populistes et pro-russes… le Kremlin cherche à encourager la désunion entre les États de l’Union européenne et l’opposition à l’intégration euro-atlantique. Il développe des techniques de guerre hybride et des pressions plus conventionnelles pour mettre la pression sur les membres de l’Otan. Il cherche à semer la dissension entre les États qui sont en première ligne et ceux, y compris les États-Unis, qui porte le poids des garanties de sécurité collective. Moscou mène des activités de guerre hybride visant les frontières d’États en première ligne de l’Otan, particulièrement les États baltes : Lituanie, Lettonie et Estonie. Cela inclut des attaques cybernétiques, la manipulation des approvisionnements en hydrocarbures, des campagnes de désinformation à travers les médias, l’encouragement à la subversion politique avec des pots-de-vin versés à des mouvements, partis et ONG pro-russes. Il y a aussi des exercices militaires agressifs menés le long de la frontière occidentale russe, la violation des espaces aériens et la menace d’incursions par des forces russes non identifiables ( « les petits hommes verts »), comme en Crimée ». Mais si elle était mieux armée, elle pourrait faire peser un risque tel sur les forces d’invasion que le Kremlin y regarderait à deux fois. Aussi, dès lors que les USA ne veulent pas – à juste titre – s’engager directement dans un conflit militaire sur l’Ukraine, armer les forces de ce pays est le plus sûr moyen de presser la Russie à limiter son intervention. De nombreux officiels russes semblent reconnaitre que leur pays s’est placé de lui-même dans un coin, renforçant l’unité transatlantique et le nationalisme ukrainien tout en endurant des dégâts économiques et d’image. Si les États-Unis et leurs alliés maintiennent un front commun, s’assurent que l’Ukraine ne deviendra pas un État failli, et convainquent la Russie qu’elle ne pourra gagner dans une confrontation, alors, ils seront mieux placés pour négocier une issue favorable, c’est-à-dire un accord qui maximise la souveraineté et le territoire de l’Ukraine et qui réduise l’intervention de la Russie dans le pays.
Réponse de le 09/02/2015 à 14:28 :
Sur le terrain de la manipulation, des coups tordus ou que sais-je, les deux camps font pareil. Les états n'ont pas d'amis, ils ont des intérêts et ils font tout pour les préservés.

Ce qui n'est pas normal c'est que l'OTAN continue à exister et à servir de moyen de pression. Il est normal que la Russie n'accepte pas d'avoir des bases de l'OTAN avec des missiles pointés sur elle. Quand l'URSS a voulu faire pareil à Cuba, on a vu la crise qui s'en est suivi.

Les Européens doivent arrêter d'être les pantins des USA qui dans ce conflit ont tout à gagner mais rien à perdre. Au mieux, les USA réussissent à installer des bases de missiles dans les zones frontalières de la Russie et au pire il y aura une guerre en Europe, loin des USA.

Je demande ainsi aux Dirigeants Européens de mettre fin à l'escalade. L'Union Européenne n'a rien à gagner dans une confrontation directe ou indirecte avec la Russie.

Cordialement,
Réponse de le 16/02/2015 à 0:13 :
J'avoue avoir beaucoup rit, et ce, des le titre ( ce qui demontre un certain talent que je dois reconnaitre chez vous...mais peut etre pas celui que vous attendiez ....)
l'expansion de l'europe.....!!! l'expansion de l'europe, c'est vrai que c'est un BEL EXEMPLE DE REUSSITE.....!!!!!! tres prometteur pour les annees a venir (chomage de masse, inflation croissante, morosité generale accrue, problemes sur le systeme de retraite, peuple perdant de plus en plus sa souverainete et ses droits, manipulations mediatiques comme PARTOUT depuis que la propagande a été crée ou les media ,voir meme d'une certaine autre maniere le cinema ou la publicité, ce qui revient bien souvent au meme finalement des lors ou les sujets traités sont "epineux", pseudo democratie transformée en oligarchie subtile telecommandée depuis les USA via bruxelles, vous en voulez d'autres???? car j'ai du stock si vous souhaitez)
la seule solution que l'occident possede ( nos maitres, les elites americaines c'est d'entrainer le monde dans une guerre......contre les russes et le moyen orient aussi. merci charlie!!!!!!!!!! j'ai vu des drapeaux francais etre brulés a l'etranger apres l'edition suivant l'attentat; fort malheureux, il est vrai)

Rien n'est tout blanc ni tout noir et personne ni aucun systeme sera parfait ( ca n'empeche pas de s'y approcher!!!!!) , mais il faut vraiment etre denué d'un minimum de discernement ( ou etre de mauvaise foi ou manipulateur ) pour ne pas comprendre ce qui se passe actuellement et lire entre les lignes.....

Sans compter que la russie est notre partenaire "naturel" situé sur le meme continent ( pas besoin d'aller traverser l'atlantique pour trouver des partenaires ) la chine etant a coté e elle aussi un pays CRUCIAL dans le développement économique ( qui part ailleurs sera aux cotés des russes en cas de fortes perturbations, pour pas dire conflit majeur)
et pour l'ukraine? elle est atttachée a la russie depuis tres longtemps , je vois de raisons majeures pour que ca changent apres mure reflexion....ont crois toujours que l'herbe est plus verte ailleurs.... ce sont bien les occidentaux qui ont destabilisé le systeme en place qui etait legitime et son aller bourrer le crane du peuple ukrainien qu'en adherant a l'europe, tout ira mieux!!!! encore une blague.

on va dans le mur, alors, tant qu'a faire, plus on est de fou plus on rit!!!

LES GRECQUES ont rigolés les premiers... mais notre tour viendra, vous inquietez pas! questions de temps...je prends les paris avec optimisme pour le coup.


Mr soros vous dit quelque chose ( georges, de son prenom)? .... comme ca, je sais pas pourquoi... un lievre, une piste....une connexion

Si le peuple ukrainien connaissait son veritable sort s'il appartient a l'union européenne , il dechantera tres vite. LIBERALISME POUR TOUS et A TOUT ( detruction des valeurs morales, destruction du " sacré", un simple comsommateur nevrosé et overdosé aux anti depresseur avec une jolie puce RFID, totalement esclavagisé sans qu'il s'en rend compte ) MAIS POURVU qu'il ne remette pas en cause son systeme habillé d'illusions democratiques si bienfaisant....mondialement!!!! (allez voir en Éthiopie par exemple, bizaremment y'a pas beaucoup de demarches pour y instaurer une belle democratie prospere.... )
comme c'est singulier....
telle est LA LOI et le BUT du nouvel ordre mondial ET CERTAINEMENT PAS le bien commum, l'intelligence, l'eradication de la faim dans le monde, le remodelage du syteme actuel pour s'adapter au genre humain et a sa planete et ce qui la constitue et NON AU MARCHE piloté par WALLstreet ! , le partage, la verité. bref, bref et bref...


qu'avez vous a repondre, manipulator man, si je puis me permettre de vous appeler ainsi?....
a écrit le 09/02/2015 à 9:25 :
La mer d'Azov est reliée à la mer Noire par le détroit de Kertch. Si Marioupol tombe, il n'est donc pas exclu que les rives de la mer d'Azov deviennent pro-russes jusqu'en Crimée. Pire encore à l'est, la poche de Debaltseve, les villes de Konstantynivka ou encore de Schastie, sont actuellement sous le feu des batteries d'artillerie et notamment des lances roquettes multiples de type BM27 et BM30, si ces villes tombent à leur tour, la poche de Donetsk de Karkov à Marioupol sera russe. L'Ukraine perdra une partie non négligeable de son territoire à l'Est. Cela montre l'urgence et la gravité de la situation dont les causes remontent bien avant la chute de l'empire soviétique. Sur fond de guerre civile ukraino-ukrainienne, c'est un affrontement dans lequel l'Europe est de fait partie prenante.
a écrit le 09/02/2015 à 9:22 :
Poutine a bâti son pouvoir sur une croissance du niveau de vie des élites. Le contrat était le suivant : moins de démocratie en échange d'un enrichissement, rendu possible par les revenus considérable des ressources en pétrole et en matières premières. Aujourd'hui, ce contrat est remis en question, car le budget russe fond et le pouvoir d'achat baisse. Voilà pourquoi le chef du Kremlin poursuit la déstabilisation de l'Ukraine. Plus la situation économique se dégrade, plus son discours se fait guerrier. Fragilisé, il pratique la fuite en avant au moyen d'une propagande anti-occidentale, et anti-ukrainienne. Laquelle est relayée par des médias qui nourrissent la population d'informations mensongères. Vladimir Poutine n'a qu'une vision à court terme, pas de grande stratégie, mais il est bien décidé à ne rien lâcher, et personne autour de lui ne peut l'influencer. Seuls les pays occidentaux peuvent tenter de stopper l'engrenage de la violence, par la négociation en position de force.
Réponse de le 11/02/2015 à 8:21 :
Mais c'est l'Union Européenne que vous nous décrivez là?!
Réponse de le 23/02/2015 à 17:24 :
@Anthony L: Très bien vu !
Le troll ci-dessus disait "moins de démocratie en échange d'un enrichissement" ! Comme si "de la démocratie" existait encore en 1991 à la chute de l'Urss!!!! C'est sûrement la 5° colonne US qu'on voit ici se démasquer.
a écrit le 09/02/2015 à 8:45 :
Les medias ne s interressent pas assez au role jouer par les USA...et ses motivations perso.
parce que le role du mechant Poutine sert bien des interets US...medias courroie des US?
Réponse de le 15/02/2015 à 12:22 :
Je suis totalement d'accord avec votre analyse , ce , depuis de nombreuses années
Après avoir été un fervent admirateur des USA pendant "trop" d'années , j'ai fini par réaliser que ce pays est en guerre continuelle depuis un siècle soit militairement , soit économiquement , mais que de toute manière cela ne change rien au fait que toute son "économie" repose sur ce choix de situation , dont il est le seul instigateur et bénéficiaire .
Tôt ou tard , un problème de grandeur majeure se posera avec la Chine , comme il s'est passé avec l'Allemagne ( qui était en 38/40 la première puissance économique d'Europe ) , et pour ces mêmes raisons .Bien sûr , les USA auront quelques difficultés à utiliser le " fascisme " comme argument , mais soyons certains qu'ils en trouveront un autre .
S'étant installés dans le jardin de l'URSS , ils s'étonnent que les Russes les trouvent "un peu encombrants .
a écrit le 09/02/2015 à 2:29 :
Une fois de plus, le titre ne colle guère avec le contenu. Voilà qui devient gênant.
a écrit le 08/02/2015 à 23:43 :
La situation économique en Russie est inquiétante. La population commence d'ailleurs à en comprendre la gravité. Plus qu'une crise économique, c'est une véritable récession qui s'abat sur la Russie. La première cause est structurelle : aucune réforme de fond n'a été entreprise depuis des années. Moscou s'est appuyé sur ses réserves d'hydrocarbures et de matières premières et n'a pas engagé de réforme structurelle. Or, les baisses des prix des hydrocarbures et des matières premières heurtent de plein fouet l'économie russe. Enfin, les sanctions occidentales sont la goutte qui fait déborder le vase. Elles ne font qu'accélérer le mouvement. La détérioration de la situation va se poursuivre, c'est prévisible. Et ce n'est pas une hausse des prix du pétrole, si elle a lieu, qui permettra une relance.
Réponse de le 09/02/2015 à 2:31 :
Ah si seulement on pouvait virer Poutine. Les russes et le reste du monde respirerait mieux. C'est ça votre idée? Pas si sûr que vous ayez toutes les cartes en main. Ou alors vous n'en faites pas état ici.
a écrit le 08/02/2015 à 23:43 :
L'Europe est le paillasson des USA...avant d'entrer en Ukraine et être aux portes de la Russie.
a écrit le 08/02/2015 à 20:11 :
ça y est les ultra riches américains, des banques nous préparent une guerre mondiale avec les russes...pourquoi les riches n'envoient pas leurs enfants contre les russes mais ceux des autres ?
a écrit le 08/02/2015 à 15:57 :
Je n'ai pas voulu vraiment commenter, mais comme on usurpe de nouveau mon pseudo (comme à 23:07), je dirais quelques mots.
1. Globalement Poutine dit la vérité dans ce cas. Il faut être vraiment aveugle pour ne pas voir les américains derrière toute cette histoire. De plus ils le reconnaissent eux-même.
2. Il faut distinguer la trêve et la paix. La trêve peut être profitable pour presque tous sauf probablement les rebelles, tandis que l'intérêt de la paix durable est moins évident presque pour tous: A. Ce sont les E.-U. ont organisé ce conflit (la junte aurait pu neutraliser le mécontentement à l'Est avec des concessions assez faibles, donc, couper la base aux rebelles, mais elle n'a montré aucune volonté). Donc, l'envie de paix des E.-U. n'est pas évidente. B. L'Ukraine est en faillite depuis un bon moment en réalité. Uniquement le gentil Kremlin la finance, sinon le défaut de paiement serait déjà là. De plus c'est un failed state dans presque tous les domaines. Donc, la paix annulera toute l'excuse pour le pouvoir en place, parce que les chances de l'amélioration de la situation en Ukraine sont nulles sans recevoir un énorme financement extérieur. Par contre la trêve permettra de sortir les troupes encerclés à Debaltsevo. C. Pour la Russie l'existence de la zone du conflit à l'Est (gelée ou pas) permet de laisser tranquille la Crimée. Dans le cas d'une paix durable dans la configuration à l'Est les questions sur la Crimée seront posées. D. Pour l'Europe la paix durable semble être intéressante, mais si on pose la question: est-ce que l'existence de tel grand "failed state" aux portes de l'Europe présente un intérêt? Est-ce que l'Europe a besoin de l'Ukraine unie, surtout dans le cas d’éventuel élargissement dans les décennies prochaines? E. Les intérêts des rebelles et de la population locale? Personne les demande.
3. Evidemment c'est un image bien simplifié, qui ne prend pas en compte les intérêts des certains groupes d'influence et certaines facteurs. Juste pour réfléchir.
4. Les premières traites de plan d'Hollande-Merkel semblent raisonnables. Le problème est suivant: qui va contrôler et maintenir la paix dans la zone démilitarisée si large.
a écrit le 08/02/2015 à 15:06 :
Il est difficile de juger Poutine quand on se souvient comme lui des promesses faites à Gorbatchev de ne pas élargir l'OTAN vers l'est, et dont on sait ce qu'il est advenu.
a écrit le 08/02/2015 à 14:59 :
Vous oubliez le Kosovo donné aux indépendantistes de l'UCK d'où épuration ethnique trafic d'organes églises brûlées remplacées par des mosquées missiles installés dirigés vers la Russie tout pour empêcher une grande UE plus puissante qu'eux
Réponse de le 14/02/2015 à 10:13 :
Vous n'en avez pas marre de débiter des débilités à la longueur de la journée, et ceci depuis des années ?
Réponse de le 16/02/2015 à 14:46 :
Avant d'agresser les autres, demandez-vous jusqu'à quel point vous êtes "contrôlés" par la propagande occidentale largement diffusée par media serviles? Idem probablement à l'Est, mais les faits sont les faits: Où se trouve la guerre? Donbass. Qui tire sans vergogne sur les civils (lâcheté) pour ne pas affronter leur ennemi? Kiev, qui prétend encore garder le Donbass dans l'Ukraine!! Mais pour garder une Région, il faut que les habitants aient le coeur et le bonheur d'en faire partie ! Est-ce par des feux roulants d'artillerie qu'on conquiert le coeur des ahbitants? Même Hitler ne le disait ni ne le faisait!!!.
a écrit le 08/02/2015 à 13:04 :
Les US comparativement aux Russes ont 40 fois plus d'endettement par tête de pipe que les russes.. Une gigantesque pyramide de Ponzi au bout du rouleau et qui qui ne demande qu'à s'écrouler, dans le fracas et dans le sang..
a écrit le 08/02/2015 à 12:54 :
Tout à fait d'accord !
Que peut faire Poutine ?
Rien ! Car les néo-nazis à la solde des USA et représentés par Porochenko violeront tous les traités de paix comme ils l'ont fait pour le traité de Minsk !
a écrit le 08/02/2015 à 12:51 :
il y aura tout le temps des gogos avec une arme nucléaire pointée sur leurs têtes pour adorer le dictateur qui pourrait les irradier sans faire aucune distinctions ni même de sentiments à leur égard , on a déjà vu ça !
a écrit le 08/02/2015 à 11:30 :
Pendant que Merkel et Hollande s'évertuent à trouver une solution aux évéements tragiques d'Ukraine, les americains encouragent ouvertement porochenko à la guerre; drôles de manières pour espérer la paix.
Réponse de le 08/02/2015 à 12:46 :
Les américains sont des lâches, particulièrement leurs coups bas sont tjrs effectués dans le dos de leur opinion publique..
a écrit le 08/02/2015 à 10:34 :
Il y a urgence d'un cesser le feu pour les occidentaux, car si le chaudron de Debaltseve ( terme utilisé par les russes et qui rappelle la 2em G.M. ) pas loin de 8000 soldats ukrainiens seraient défais. Le moral de l'armée et celui de la population ukrainiennes serait durement affecté. Par contre les séparatistes ont peu de raison de laisser filer une telle opportunité et il n'est pas assuré que Poutine ai une totale maitrise sur les décisions des insurgés. Maintenant pour négocier avec les occidentaux Poutine doit considérer qu'il vaut toujours mieux être en position de force. Reste à savoir ce que chacun est prêt à concéder, car il faudra obligatoirement faire des concessions. Car force est de constater que les sanctions n'aboutissent pas à grand chose depuis 1 an, si ce n'est à faire durer le conflit, à durcir les positions des uns et des autres, à faire des morts et donc à rendre les possibilités de réconciliation de plus en plus improbables dans l'Est de l'Ukraine. Et les risques d'une erreur de pilotage entre un appareil russe et un appareil de l'OTAN est toujours possible. Il est donc impératif de faire retomber les tensions Hollande et Merkel l'ont bien compris, Poutine et Obama un peu moins.
a écrit le 08/02/2015 à 10:33 :
Il n'a pas tort Vladimir, que ne feraient pas les Dick Cheney de toutes natures et leurs successeurs pour écouler leur stock d'armes. Il suffit de se rappeler la guerre du golfe n°2
a écrit le 08/02/2015 à 9:49 :
Les ricains après avoir pris des raclées historiques et successives en Irak et Afghanistan ne savent plus quoi faire de leurs équipements militaires qu'ils ont rapatrié, ni comment continuer à financer leur industrie militaire. Alors pour la team Obama et Biden, une nouvelle guerre est prioritaire surtout si elle se déroule en Europe, c'est moins loin et plus facile à gérer pour la logistique.
a écrit le 08/02/2015 à 9:42 :
Je suis stupéfait par certaines réactions anti américaine ... Sans eux , nous serions allemands , alors la ferme ! Pour le reste , qui agresse qui dans cette histoire ? Qui annexe un pan entier de territoire en 2014 dans l'indifférence général ? Voilà , si rien n'est fait aujourd'hui, demain ce sera pire ... Il faut sortir les muscles sans aller a la guerre car il ne fonctionne que comme ça ... Et stop au grand satan ... Voyagez un peu les igniards , allez en chine , en russie , au pakistan etc... Et vous verrez que le grand méchant n'est pas là on l'en pense !!
Réponse de le 08/02/2015 à 9:53 :
C'est sur, c'est ma soeur qui a fait une guerre illégale en Irak sans aucun mandat international et sans trouver aucune arme de destruction massive mais en tuant quelques centaines de milliers de civils. En Afghanistan, c'est mon oncle qui a développé l'emprise des Talibans en financant à coups de milliards un régime politique corrompu jusqu'a la moelle.
PS : je préfererai être allemand que d'etre soumis aux ricains comme vous l'êtes.
Réponse de le 08/02/2015 à 10:04 :
Comment ont réagi les USA quand Cuba est devenu communiste? Et de plus, personne n'est anti USA. Monsieur le grand voyageur qui a la science infuse et qui connait mieux que quiconquele monde. pffff.
Réponse de le 08/02/2015 à 10:17 :
@Ritchi3D : petite correction : sans les Ricains l Europe serait aujour d hui une vraie fédération, forte , ordonnée et fonctionnelle et de loin la plus forte economie mondiale.
Réponse de le 08/02/2015 à 10:46 :
Pour votre culture, sachez que c'est surtout grâce aux Russes que nous ne sommes pas Allemands comme vous dites : 10 000 000 de militaires morts face aux Allemands contre 416 000 militaires Américains.
Et ce n'est pas Poutine qui a agressé l'Ukraine, il n'a fait que répondre au sale coup en douce des Américains (pléonasme) qui ont essayé de mettre la main sur l'Ukraine, notamment en voulant la faire entrer dans l'Otan.
Réponse de le 08/02/2015 à 10:54 :
@ritchi3d
les Américains ont réussi le débarquement car il existait un front Est contre les soviétiques, j'arrêterai là car votre commentaire est complètement primaire.
Réponse de le 08/02/2015 à 11:41 :
Ne pas confondre américanophile et proaméricains, On est américanophile pour des raisons culturelles et histoiriques , on est proaméricains pour des raisons idéologiques , ce qui fait une différence considérable ; j'observe, comme beaucoup que les pro américains sont rarement d'authentiques américanophiles.
Réponse de le 08/02/2015 à 12:50 :
L'ampleur des batailles sur le front est sans commune mesure à ce qui s'est passé concernant la France. Ne savez-vous pas qu'a la seule bataille de Koursk il y avait 3 000 000 d'hommes face à face ! (Oui je dis bien 3 millions ) C'est également la plus grande bataille de chars de l'histoire (à Prokorovka).
Peut-être n'avez -vous pas lu le 1er livre en français sur la biographie de Joukov : "Joukov l'homme qui a vaincu Hitler".
En plaisantant, il avait dit : "... nous irons jusqu'à Brest !". Cela a peut-être poussé les USA à débarquer en France au plus vite !
Réponse de le 11/02/2015 à 16:02 :
Quand quelqu'un pense encore que les américains ont sauvé la France, et qu'il écrit que ceux qui connaissent l'histoire sont des "igniards", je ne pense pas qu'on ait besoin de répondre. On en rit, ou en pleure, il n'y a que ça à faire...
Réponse de le 16/02/2015 à 14:53 :
Richty, les amerloques de 1944 ne sont pas ceux d'aujourd'hui: A l'époque ils accédaient tout juste au titre de champion militaire mondial et avaient ensuite à résister aux tentatives hégémoniques soviétiques voulant installer le communisme partout. Mais après 50 ans de repli sur eux-mêmes, sans réel challenger depuis 1991, ils en sont venus tout naturellement à se croire le "peuple de Dieu, doté d'une mission divine de régenter le Monde" etc... à leur profit bien sûr. Voyant leur position menacée par la Chine, ils ne s'en remettent pas et préfèrent la guerre.
Ce n'est pas la première grande guerre qu'ils auront démarré, il y a celle du Pacifique 1941-45 préparée dès 1921, relisons l'Histoire...
a écrit le 08/02/2015 à 9:39 :
A quand un sondage qui demande aux francais ce qu'il pense de la Russie? Et s'ils souhaiteraient qu'elle rentre dans la CE tout comme l' ukraine? Il est fort probable qu'ils soient plus nombreux que pour la turquie. Car c'est tout simplement le sens de l'histoire. Par contre, les USA perdrait leur toute puissance et ils ne laisseront jamais faire cela. Un monde en paix serait une catastrophe économique pour les marchands d'armes...
a écrit le 08/02/2015 à 9:22 :
Ukraine=personne aux yeux de Poutine. Sympa le mec.
Cet homme est très dangereux.
Réponse de le 08/02/2015 à 9:36 :
lol encore un qui est complètement à côté de la plaque
a écrit le 08/02/2015 à 8:36 :
Poutine entrainant Brésil, Inde, Chine et Afrique du Sud sur la voie de la dédolarisation du monde a excité les US comme des poux.. Perdre le leadership du monde que ..le monde servilement se complaisait à leur reconnaitre, passer par la case déclassement est pour ces derniers tout simplement inacceptable.. Voilà pourquoi ils ont fomenté Maidan.. Beaucoup de sang va encore couler du fait des US mais rien n'arrête jamais la marche du monde, Poutine va emporter l'adhésion d'autres pays excédés par les boys et parce que ses positions sont claires, justes et saines suscitant stupeur et tremblement dans le landernau, tant pis..
a écrit le 08/02/2015 à 8:29 :
bien sur que poutine ne veut pas la guerre ; les seuls qui la souhaite , ce sont les usa , c'est bien la seule chose qu'ils savent faire , la guerre , tuer , massacrer , ça fait marcher les usines d'armement ; et si le niais qui dirige pour l'instant la france avait un minimum d'intélligence , il aurait compris que l'ennemi ce n'est pas poutine ;
Réponse de le 08/02/2015 à 9:19 :
les Etats unis sont la super puissance la plus pacifique depuis l Empire Romain il faut les attaquer plusieurs fois pour qu ils commencent une guerre , ce qui laissent aux petits joueurs, l illusion de leur puissance ainsi daesh et poutine aujourd hui hitler et staline hier
Réponse de le 08/02/2015 à 10:53 :
la plus pacifique lol,on ne va parler que depuis 1945, sans compter les coups d etat qu ils ont manigancé
Coree, Vietnam, Irak1, Irak2,Afghanistan, 1965 Occupation de la République dominicaine par les États-Unis
1967 à 1969 : Formation des forces armées du Guatemala par les Special Forces.
25 octobre 1983 - 15 décembre1983 : Grenade : Invasion
1989 Panama, 20 décembre : Invasion du Panama par les États-Unis, renversement du général Manuel Noriega.
Panama, 20 décembre : Invasion du Panama par les États-Unis, renversement du général Manuel Noriega.
1994 : Haïti, Opération Uphold Democracy pour installer le Président élu Jean-Bertrand Aristide.
1995 : Bosnie-Herzégovine, soutien aérien aux forces de l'ONU/OTAN sur place puis déploiement d'une force de maintien de la paix.

2004-en cours : Attaques aériennes américaines au Pakistan en aide au gouvernement pakistanais dans le cadre du conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan.

2004 : Haïti les États-Unis, dans une intervention militaire et avec l'aide de la France, chassent le président haïtien Jean-Bertrand Aristide du pouvoir.qu ils avaient installé 10 ans auparavant
2011 : Intervention militaire de 2011 en Libye.
c est vrai Obama Nobel de la paix
a écrit le 08/02/2015 à 0:18 :
N'oubliez pas que 80 000 soldats americains sont stationnes en europe.
Serions-nous occupes?
Réponse de le 08/02/2015 à 1:36 :
ouai ouai on est occupé par 2000 m de dette et equipement en retard sur usa et russie
Réponse de le 08/02/2015 à 10:27 :
Il n y a pas d occupation US en Europe. La précense de troupes etrangeres est reglée par les traités de l OTAN du debut des années 1950.
2014 = il restait 40.000 américains basés en allemagne.
a écrit le 07/02/2015 à 23:29 :
qui a fichu la pagaille place Maiden ? Obama , pas Poutine !
Réponse de le 08/02/2015 à 4:04 :
Le président qui était en place, élu grâce à l'échange des urnes de la moitié des régions de l'Ukraine. Plus le fait que lui et son fils ai détourné l'équivalent de 70 milliards d'€uro en quelques années.
Mais du moment que son copain Poutine dit que c'est un bon gars on est tous obligés de le croire sur parole.
Réponse de le 08/02/2015 à 8:15 :
Chez nous en France on est plus modeste. Seulement 45 millions d'euros pour le préjudice moral d'un ancien ministre etc.
Réponse de le 08/02/2015 à 13:52 :
Aux Usa pour son 1er mandat, Bush a été élu face à Gore en truquant les élections de l'Etat de Floride (dont son frere Bush est le gouverneur d'ailleurs), mais cela vous l'avez déja bien oublié.
a écrit le 07/02/2015 à 23:10 :
La mer d'Azov est reliée à la mer Noire par le détroit de Kertch. Si Marioupol tombe, il n'est donc pas exclu que les rives de la mer d'Azov deviennent pro-russes jusqu'en Crimée. Pire encore à l'est, la poche de Debaltseve, les villes de Konstantynivka ou encore de Schastie, sont actuellement sous le feu des batteries d'artillerie et notamment des lances roquettes multiples de type BM27 et BM30, si ces villes tombent à leur tour, la poche de Donetsk de Karkov à Marioupol sera russe. L'Ukraine perdra une partie non négligeable de son territoire à l'Est. Cela montre l'urgence et la gravité de la situation dont les causes remontent bien avant la chute de l'empire soviétique. Sur fond de guerre civile ukraino-ukrainienne, c'est un affrontement dans lequel l'Europe est de fait partie prenante.



La guerre qui se déroule ainsi aux portes de l'Europe est un affrontement particulièrement dangereux pour l'équilibre géopolitique de notre continent.

Les séparatistes sont ravitaillés, armés par la Russie, conseillés, appuyés par des réservistes russes ou des mercenaires, tout autant que le sont les Ukrainiens par des conseillers occultes de l'Otan ou de la CIA.



Dans cette affaire la France s'est mise dans une position inconfortable, la situation explosive dans le Donbass rend la perspective de la livraison des mistrals à celle de mistral perdant.



Sur fond de guerre contre le terrorisme, il serait dangereux de croire que si le conflit en Ukraine devait s'étendre à d'autres pays, (Pologne, pays Baltes) nous ne serions pas concernés. Dans cette hypothèse, pas si folle que cela, (qui aurait pensé il y a 2 ans qu'un conflit violent prendrait naissance aux portes de l'Europe) nous serions alors terriblement désarmés.
a écrit le 07/02/2015 à 23:08 :
La situation économique en Russie est inquiétante. La population commence d'ailleurs à en comprendre la gravité. Plus qu'une crise économique, c'est une véritable récession qui s'abat sur la Russie. La première cause est structurelle : aucune réforme de fond n'a été entreprise depuis des années. Moscou s'est appuyé sur ses réserves d'hydrocarbures et de matières premières et n'a pas engagé de réforme structurelle. Or, les baisses des prix des hydrocarbures et des matières premières heurtent de plein fouet l'économie russe. Enfin, les sanctions occidentales sont la goutte qui fait déborder le vase. Elles ne font qu'accélérer le mouvement. La détérioration de la situation va se poursuivre, c'est prévisible. Et ce n'est pas une hausse des prix du pétrole, si elle a lieu, qui permettra une relance.
Réponse de le 08/02/2015 à 9:17 :
EXAT??? SE N AI PAS LE 1 DICTATEUR A FAIRE LES MEMES EREURS???
a écrit le 07/02/2015 à 23:07 :
Poutine a bâti son pouvoir sur une croissance du niveau de vie des élites. Le contrat était le suivant : moins de démocratie en échange d'un enrichissement, rendu possible par les revenus considérable des ressources en pétrole et en matières premières. Aujourd'hui, ce contrat est remis en question, car le budget russe fond et le pouvoir d'achat baisse. Voilà pourquoi le chef du Kremlin poursuit la déstabilisation de l'Ukraine. Plus la situation économique se dégrade, plus son discours se fait guerrier. Fragilisé, il pratique la fuite en avant au moyen d'une propagande anti-occidentale, et anti-ukrainienne. Laquelle est relayée par des médias qui nourrissent la population d'informations mensongères. Vladimir Poutine n'a qu'une vision à court terme, pas de grande stratégie, mais il est bien décidé à ne rien lâcher, et personne autour de lui ne peut l'influencer. Seuls les pays occidentaux peuvent tenter de stopper l'engrenage de la violence, par la négociation ou la guerre.
Réponse de le 07/02/2015 à 23:22 :
@ faux Ex-Moscovite de 23:07: Vous savez, usurpez le pseudo des autres, c'est pas bien. Surtout pour écrire des inepties pareilles. D'autre coté, continuez: évidemment l'usurpation des pseudos des autres pour prononcer ce discours caractérise bien le niveau des partisans atlantistes et ukrainiens.
Réponse de le 08/02/2015 à 9:34 :
Est-ce que le controle des élites sur la population en france est si différent? Plus sournoi et moins visible assurément...
Réponse de le 08/02/2015 à 10:23 :
@faux Ex-Moscovite de 23.07: Merci de ne pas usurper mon pseudo. Cela vous caractérise pas bien.
a écrit le 07/02/2015 à 23:04 :
Les autorités russes sont derrières les combattants dans l'est. Elles soutiennent l'offensive actuelle, envoient des combattants et du matériel dans le Donbass. Les associations russes de mères de soldats confirment et attestent de l'envoi de combattants pour soutenir les séparatistes face à l'armée ukrainienne.
a écrit le 07/02/2015 à 23:03 :
Poutine a envahi la Géorgie, la Moldavie, l'Ukraine de l'Est. Finance des partis séparatistes comme le FN en Europe. A quand les prochains pays envahis.
Réponse de le 07/02/2015 à 23:50 :
et les nazis US ricains tu en fais quoi ? cite moi tous les pays au moyen orient qu'ils ont envahi et semé le chaos ????
a écrit le 07/02/2015 à 22:57 :
Poutine veut envahir sans faire la guerre. Il va évidemment prendre le maximum de la partie Est de l'Ukraine. Et il n'y a pas que le dossier ukrainien mais bien d'autres comme l'Arctique et d'autres pays de l'Europe orientale qui vont suivre. C'est un plan d'ensemble du FSB qui ne date pas d'hier.
Réponse de le 08/02/2015 à 9:20 :
EXAT???
a écrit le 07/02/2015 à 22:56 :
Les russes sont incroyables! Ils ont osé installer leur pays au milieu de bases de l'OTAN!
Réponse de le 07/02/2015 à 22:58 :
Exxxcceellllent !!!! :-)
Réponse de le 07/02/2015 à 23:02 :
L'OTAN est défensive et a été créée à cause de l'URSS. La Russie est offensive et invasive comme l'ex-URSS. Le FSB s'infiltre partout et déstabilise.
a écrit le 07/02/2015 à 22:34 :
Poutine encore dans son chapelet avec sa longue liturgie " le complot Américain" et c'est pour ça qu'il envahie l'Ukraine . Je crois vraiment qu'il y a effectivement quelque chose qui ne tourne pas rond cet chez homme .
Réponse de le 07/02/2015 à 22:54 :
Par contre, chez l'otan, c'est la guerre permanente pour conquérir le monde qui tourne rond. Et ils commencent à nous les gonfler, les unilatéralistes.
Réponse de le 07/02/2015 à 23:07 :
Donc pour toi l'Amérique qui déplace son armée dans tous les pays africains sous prétexte mettre la démocratie et voler tout les ressources possible sans jamais gagner quoi que se soit. L'Irak depuis 2002 ils y sont toujours aucune victoire.
a écrit le 07/02/2015 à 22:06 :
Poutine a raison sur le fond en critiquant l'hégémonisme Américain, une thèse reprise dans le monde entier aussi y compris dans notre pays. Pourtant, la Russie avait jusqu'ici connu une forte croissance depuis son défaut des années 90. Le pays fait partie des BRIC, pays à fort potentiel de croissance, et comme son homologue Brésilien, se met à organiser de grands rendez vous sportifs qui témoignent du progrès économique. La Russie, avec la Chine, le Brésil, l'Inde, l'Afrique du Sur, constituent un vrai contre poids idéologique et économique à la toute puissance des USA et de l'Europe en Occident, et du Japon en Asie. Ils participent à l'émulation qui tire le monde vers le haut. C'est un peu triste de voir que Poutine réussit à balayer d'un trait tout le chemin parcouru par son pays (et par la même ses concitoyens). En fin de compte, j'ai l'impression que Poutine a un temps de retard: son discours sur l'hégémonie américaine, il fallait le faire à la fin des années 90 mais aujourd'hui la puissance des USA s'effrite face au poids de la mondialisation, tout comme elle a commencé à s'effriter avec le miracle Japonais.
Réponse de le 08/02/2015 à 4:16 :
La seule réussite économique de Poutine tient au fait que lorsque le baril se trouve à 120$, la vente de pétrole et de gaz permettent à la Russie de vivre comme des nababs. Par contre une fois que le baril se situe autour de 60$ alors là, l'économie dépensière de Poutine coule. Conclusion : Poutine n'est pas un grand économiste.
Réponse de le 08/02/2015 à 9:24 :
EXAT???
a écrit le 07/02/2015 à 21:19 :
L'armée ukrainienne bombarde depuis des mois sa population avec des bombes à fragmentation (dixit le pro-guerre américain John McCain), en toute impunité, et personne en Europe ne s'insurge. Quant aux "rebelles", ce sont des résistants qui défendent la population locale face aux bataillons Azov et Aidar qui sont soutenus par Kiev et qui aborent avec fierté des insignes nazis sur leurs uniformes. Mais cela, aucun journaliste européen n'ose en parler de peur de s'attirer les foudres des politiciens en chefs.
Réponse de le 08/02/2015 à 4:20 :
Ben non chez nous les journalistes vérifient leur sources n'en utilisant pas qu'une seule. Et surtout arrête de citez Mc Cain, il est gâteux bientôt il va nous dire que les extra-terrestre sont derrière Daesh.
a écrit le 07/02/2015 à 21:03 :
Je suis Vlamidir ! Marre d'Obama et des ricains qui pillent et détruisent le monde avec leurs guerres montées de toute pièce !
a écrit le 07/02/2015 à 21:01 :
Dans une interview accordée à CNN, Obama a reconnu que les USA avaient réussi à "faire transférer le pouvoir" en Ukraine. Constatant que le coup d'État survenu dans ce pays en février 2014, qui a entraîné des conséquences gravissimes et de nombreuses victimes, s'est déroulé avec une implication directe des USA sur le plan logistique et technique.
Il a ainsi désavoué toutes les déclarations antérieures des politiciens et des diplomates américains, qui affirmaient jusqu'alors que l'Euromaïdan était un phénomène ukrainien purement intérieur basé sur la protestation noble du grand public contre le régime corrompu de Viktor Ianoukovitch.
Il y a seulement un an, la sous-secrétaire du département d'État américain Victoria Nuland déclarait que les USA avaient investi 5 milliards de dollars dans le développement de la démocratie en Ukraine, impliquant naturellement le respect des droits de l'homme et le changement de pouvoir par le biais d'élections légitimes. La "révolution" de Kiev et l'opération punitive dans le Donbass ont montré que l'Ukraine avait bien assimilé ces "leçons".
Alors faut-il voir Poutine en agitateur ou Obama en chef des complotistes ?
a écrit le 07/02/2015 à 20:37 :
comment croire un mec du kgb?
Réponse de le 07/02/2015 à 20:58 :
Regardez nous, croyez nous, nous n'avons pas envahi l'Irak illégalement. Continuez à nous suivre docilement petits européens soumis.
Réponse de le 07/02/2015 à 21:12 :
I only believe in the great America ! Oh yeah, America brings peace ... with bombs and illegal wars. Mais on s'en fiche car ce sont des étrangers qui font la guerre pour les interets privés des firmes américaines ! Business is business and war business is great business
Réponse de le 08/02/2015 à 4:27 :
@Nsa combien de personnes innocentes le communisme, puis le père Poutine ont ils tués en un peu moins d'un siècle.
Réponse de le 08/02/2015 à 13:56 :
@Waldo : demandes aux Vietnamiens qui ont été arrosés par l'agent orange largué pendant des années sur les populations civiles, ou les Irakiens, ou les Chiliens (grace a la CIA Pinochet a bien vécu)
a écrit le 07/02/2015 à 19:28 :
Poutine accuse les USA... mais qui a agrandi le territoire de son pays, avec ses petits hommes verts ??? Les USA, à ma connaissance, n'ont pas déplacé leurs frontières chez leurs voisins depuis un moment !!
Réponse de le 07/02/2015 à 20:15 :
ils ne font que ça ne le voyez vous pas?
Réponse de le 07/02/2015 à 21:00 :
Ah bon ? Les Usa installent depuis des années des bases de l'Otan aux frontières de la Russie ET de la Chine. Et ne me dites pas que l'Otan n'a rien à voir avec les Usa, vous vous décrédibiliseriez encore un peu plus.
Des bases militaires américaines en Italie, Allemagne et Pologne, quel autre pays étranger dispose ainsi de bases avancées ?
Réponse de le 07/02/2015 à 21:05 :
Les USA, comme la France n'a pas aidé militairement les séparatistes kosovares et leur référendum illégal au milieu des années 90 alors que la Russie soutenait les autorités légales de Belgrade? Les rôles sont inversés on dirait? La situation est identique: les kosovares albanophones demandaient l'indépendance car plus proches culturellement des Albanais que des Serbes dont le Kosovo était pourtant une province historique ou l'on trouve les monastères les plus anciens. En fonction des intérêts US (et surtout de la position de Moscou), on a donc des "gentils" séparatistes, ou des "méchants" séparatistes. Et la France est un petit mouton derriere l'oncle Sam...
Réponse de le 07/02/2015 à 21:42 :
L'Europe, l'Arabie saoudite, l'Afghanistan ou l'Irak, c'est pourtant des gros morceaux.
a écrit le 07/02/2015 à 19:24 :
Qu'un dirigeant OSE dénoncer l'unilatéralisme US, là, mes gars, vous avez intérêt à noter la date, car c'est pas arrivé une seule fois depuis le début de l'Humanité... Et le Poutine SAIT qu'il a les BRICS derrière lui. Ca va secouer dans les diplomaties, là...
Réponse de le 08/02/2015 à 9:28 :
FAUX ? LES BRIQUES VEULENT FAIRE DU COMMERCE............................ P A S LA G U E R R E ???
a écrit le 07/02/2015 à 18:56 :
PROVERBE? LORQU UN MINABLE S ATTAQUE A UN AUTRE MINABLE ?IL FAUT S ATTENDRE A UNE GUERRE I N T E R M I N A B L E ???
a écrit le 07/02/2015 à 18:40 :
"les Occidentaux, qui ont mis en place contre Moscou une série de sanctions sans précédent à cause de son rôle dans la crise ukrainienne."
Soros, Nuland, Black Water, Biden père et fils, FBI & CIA (tous vérifiables dans la presse mainstream). Franchement, on se fout de nous...
Réponse de le 07/02/2015 à 21:15 :
Et les journalistes européens (y compris La Tribune) suivent les directives des dirigeants-caniches européens, l'agenda officiel est respecté, les informations sont sélectionnées et manipulées puis publiées. Et après on se demande pourquoi la presse ne se vend plus.
a écrit le 07/02/2015 à 18:06 :
Hollande est allé parler de paix après avoir évoqué la réactivation de l'usage de l'arme nucléaire ce qui est un signe pour le moins de santé mentale défaillante et d'une dangerosité affirmée. Personne depuis longtemps ne fait d'insinuations directes. Au surplus il théâtralise sa "mission" à la suite d'une conférence de presse. Rien de moins mégalo. Ensuite il parle avec Merkel de "dernière chance avant la guerre" ce qui suppose sans preuve d'une intention telle de la part de son interlocuteur qui n'est pas concerné par les affaires d'Ukraine sauf par le fait d'éviter que l'on s'en prenne à ses ressortissants et de manière secondaire de s'offusquer que dans un pays on puisse interdire dans un pays de parler russe ou d'interdire le commerce fait par des russes, ce qui est le minimum naturel dont on puisse s'emparer. Mais qui encourage de telles pratiques ? Les démocrates européïste Hollande et Merkel qui on placé à la tête de l'Ukraine un dictateur tout aussi fous qu'eux ! Obama ni personne n'est en mesure de montrer un seul soldat russe qui ferait la guerre en Ukraine. certains disent en avoir vu (!) en civil. les journalistes le répètent. Bigre, ils savent identifier un russe ceux là. Les services secrets "auraient" dit qu'il y en avait environ mille (!) sans pouvoir préciser ce qu'ils feraient. Ainsi 2 présidents d'un ensemble de 28, certainement se trouvant supérieurs, ou de peur d'être mis autrement en minorité, appuyés par un gueulard outre-atlantique, vont supplier un homme non concerné de les recevoir avec l'idée qu'il est fou et qu'il veut faire la guerre. N'existe t-il pas des institutions pour de telles affaires ? Les fous furieux, criminels puisqu'il y a de nombreux morts, ne sont pas du bord que l'on pense.
Réponse de le 07/02/2015 à 18:22 :
IL faut une réponse au menteur Poutine et que les Russes comprennent bien que l'on ne peut pas jouer à la gué-guerre sans en prendre plein la tronche .
Réponse de le 07/02/2015 à 21:02 :
@Bruno : oh yeah comme en Irak et Vietnam, go Usa, Viva Murica ! Vive les european rednecks comme Bruno ! C'est vrai les Usa n'ont jamais créé des guerres à l'étranger pour s'enrichir (Dick Cheney-Halliburton-Irak)
a écrit le 07/02/2015 à 17:39 :
La mission MERKEL HOLLANDE me rappelle étrangement celle de CHAMBERLAIN DALADIER en 1938 auprès d'HITLER avec le résultat qu'on connait. A l'époque ils pensaient aussi sauver la paix en Europe en faisant des concessions au dictateur.
Réponse de le 07/02/2015 à 18:08 :
Si c'est tout ce que vous avez trouvé pour signifier que Poutine serait Hitler et les russes de socialistes nazis, c'est bien faible et si peu documenté aussi bien sur un sujet que sur l'autre.
Réponse de le 07/02/2015 à 18:38 :
A Corso : Suis je bête vous avez raison Poutine est un brave type. Par contre je ne crois pas m être attaqué au peuple Russe. Puisque vous maitrisez si bien l'histoire vous savez comme moi que les Allemands après 39 n'avaient plus tellement le choix tout comme les Russes sous Staline et maintenant avec votre ami Poutine.
Réponse de le 07/02/2015 à 19:20 :
Poutine le méchant... et les gentils occidentaux... eh Charlie IGOR on se réveil ??
Réponse de le 07/02/2015 à 19:27 :
Igor, Camarade, tu crois que l'otan est mieux...?? Un GROS doute m'habite...
Réponse de le 07/02/2015 à 21:08 :
on ne peut plus tromper le monde aujourdhui Igor, les occidentaux ont fait tomber un président élu démocratiquement en Ukraine... et quel est l'engoument de l'OTAN dans ce problème? tu peux m'expliquer?
Réponse de le 07/02/2015 à 21:15 :
qui a fait tomber un le président Ukrainien élu démocratiquement, n'est ce pas les occidentaux? et l'OTAN dans cette histoire ...hein IGOR
a écrit le 07/02/2015 à 17:32 :
que pense notre coq du village de Tulle? Surement Poutine a fait un grand retropedalage suite a la menace de notre vaillant president
a écrit le 07/02/2015 à 17:30 :
Maintenant le diable avance à visage découvert , alors il va bien falloir s'orienter vers d'autres sujets que l'humanitaire .
a écrit le 07/02/2015 à 17:15 :
Si pour sauver la face , Poutine doit sortir, comme le diable, Obama de la boite, pourquoi pas, du moment que cela s'arrete. Les Europeens pourront dire qu'ils ont sauvé la paix et tout le monde se congratuler d'avoir echappés à ces ''vilains'' americains . OUF, et ces derniers de repartir sans avoir rien eu à faire d'autre que de servir de faire valoir.
a écrit le 07/02/2015 à 17:11 :
Il voudrait nous faire croire que les vessies sont des lanternes. lui qui entretient le conflit , a envahi la Crimée , arme sans réserve les rebelles , menace l'Europe de missiles nucléaires. Il veut nous faire croire qu'avec un traité il peut tout arrêter alors qu'il a l'intention de mener ses nuisance à la paix dans le monde pour des années . Non , il faut armer suffisamment les ex-pays de l'Est et bien les former pour répondre à l'agression de Poutine . Pas d'autres alternatives .
Réponse de le 07/02/2015 à 18:13 :
Quelques études en géopolitique et moins de pollution des médias de propagande atlantiste évitent de dire des bêtises. Lorsque vous aurez analysé pourquoi les USA veulent la guerre en Europe, vous avancerez d'autres commentaires.
Cette rencontre était un simulacre de volonté de paix de la part de Hollande et surtout de Merkel qui sont les servants de Washington. Il faut un connaître les Russes pour comprendre la position de Poutine. Les envahisseurs sont les USA.
Cautionner Kiev, qui bombarde des villes, est abjecte et incompréhensible pour un esprit sain. L'Ukraine était en paix avant l'intervention américaine au centre de l'Europe. Posez-vous la question du pourquoi de cette intervention. Malheureusement, plus c'est gros dans nos médias, plus ça passe pour ceux qui ne réflechissent pas et avalent les infos comme des vérités.
Réponse de le 07/02/2015 à 18:24 :
Arrêtez votre " char" vos propos sont même plus crédibles .
Réponse de le 07/02/2015 à 21:22 :
bonne analyse Riencompris. les médias des occidentaux ne présentent plus les évênements tels qu'ils se présentent souvent sur le terrain.et aujourdhui nous constatons que les USA ont des colonies qui exécutent ses ordres en Europe!!!
Réponse de le 07/02/2015 à 21:22 :
bonne analyse Riencompris. les médias des occidentaux ne présentent plus les évênements tels qu'ils se présentent souvent sur le terrain.et aujourdhui nous constatons que les USA ont des colonies qui exécutent ses ordres en Europe!!!
Réponse de le 07/02/2015 à 22:01 :
W. Wilson, ancien président des Etats-Unis:

Je suis un homme très malheureux. J’ai ruiné mon pays sans le vouloir. Une grande nation industrialisée est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré. La croissance de notre nation et toutes nos activités sont donc entre les mains de quelques hommes. Nous sommes devenus l’un des gouvernements les plus mal gérés, l’un des plus dominés et les plus contrôlés du monde civilisé. Ce n’est plus un gouvernement de libre opinion, ni un gouvernement de conviction avec vote de la majorité, mais un gouvernement d’opinion et de contrainte par un petit groupe d’hommes dominants.
Réponse de le 07/02/2015 à 22:17 :
" Lorsque nous arrivons au pouvoir, nous nous apercevons que d'autres personnes dirigent, derrière les murs"
Réponse de le 07/02/2015 à 22:20 :
"Certains des plus grand hommes des Etats-Unis, dans le commerce et l'industrie manufacturière ont peur. Car ils savent qu'il y a quelque part un pouvoir si bien organisé, si subtil, si vigilant et si invasif, qu'ils feraient bien de ne pas élever la voix quand ils le condamnent."
Woodrow Wilson, ancien président des Etats-Unis - The New Freedom (1913)
Réponse de le 07/02/2015 à 22:22 :
"Je crains que le simple citoyen n'aime pas du tout se faire dire que les banques peuvent créer de l'argent, et qu'elles le font. Et ceux qui contrôlent le crédit d'une nation dirigent la politique des gouvernements et tiennent dans le creux de leurs mains la destinée des peuples."
Reginald McKenna, ancien président du conseil d'administration Mildlands Banks of England.
Réponse de le 07/02/2015 à 22:24 :
"Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York times, au Time Magazine et aux autres grandes publications dont les dirigeants ont assisté à nos réunions et ont respecté leurs promesses de discrétion pendant presque 40 ans. Ils nous auraient été impossible de développer notre plan d'action pour le monde si nous avions été sous la lumière des projecteurs pendant toutes ces années. Mais maintenant, le monde est plus sophistiqué et mieux préparé à la marche vers un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est sûrement préférable à l'autodétermination nationale pratiquée au cours des siècles passés."
David Rockefeller, discours à la commission trilatérale, juin 1991.
Réponse de le 08/02/2015 à 12:18 :
Comme quoi , les américains sont capables d'élir de grands présidents; vous citez trés justement Wilson , on peut ajouter dans le Panthéon des grands présidenrts : F.D. Roosevelt, Lincoln; j'en oublie peut être d'autres; en tout cas le president actuel qui dirige les US n'en fait pas parti assurément
a écrit le 07/02/2015 à 17:10 :
L'Otan veut le Russie a sa botte... Les USA veulent l'Otan a sa botte... Big brother veut les internautes a sa botte... Les oligarches veulent les citoyens a leur botte. Une bien belle règle du jeu mondiale en résumé.
Réponse de le 08/02/2015 à 4:35 :
Et Poutine veut restaurer l'Urss par ce que dans quelque années la Russie n'aura plus les moyens de ses ambitions.
Nostalgie quand tu nous tiens?
a écrit le 07/02/2015 à 17:03 :
Halte au Poutinebashing.Le vrai danger c'est Obama et ses va-t-en guerre.
Réponse de le 07/02/2015 à 22:22 :
A peine élu et déjà prix nobel de la paix, c'était sûrement un clin d'oeil à la dynamite.Il n'y a pas plus dangereux qu'un prix nobel de la paix dans un monde de fous,j'espère me tromper.Enfin en même temps il faudra bien que nos cowboys du monde se fassent torcher le "..." une bonne fois pour toutes, çà les calmera...
Réponse de le 07/02/2015 à 22:22 :
A peine élu et déjà prix nobel de la paix, c'était sûrement un clin d'oeil à la dynamite.Il n'y a pas plus dangereux qu'un prix nobel de la paix dans un monde de fous,j'espère me tromper.Enfin en même temps il faudra bien que nos cowboys du monde se fassent torcher le "..." une bonne fois pour toutes, çà les calmera...
a écrit le 07/02/2015 à 16:59 :
Ce conflit entre pays d'hommes blancs pour savoir qui va diriger le monde( france, UK, USA, All, Russie) ne peut qu'aboutir à ce qu'à la fin, ce soient les chinois qui gagnent.
Réponse de le 07/02/2015 à 18:12 :
Au 21eme siècle, sortir les vieux démons de castes et races est tout simplement inhumain et immoral !!!
Réponse de le 07/02/2015 à 18:18 :
c'est pas un conflit entre hommes blancs, vous dites n'importe quoi...c'est un conflit entre russie et europe usa. c'est tout. La chine n'a rien à voir dedans.
Réponse de le 07/02/2015 à 19:06 :
Les historiens romains y faisaient déjà allusion, au sujet qu'ils perdraient si toutes les tribus germaniques s'alliaient, ce qui se fit, leur politique fût donc de les monter les unes contre les autres, les Byzantins furent remarquables dans ce jeu avec leurs voisins.
Nous ne nous sommes jamais sentis menacés par les arabes, les turcs, les indiens, mais par d'autres puissances européennes ou les US ou la Russie ou .. la Chine, qui a une taille suffisante pour imposer au monde sa façon de voir, contrairement au japon. Les généraux soviétiques disaient que ce qui les retenaient de faire la guerre nucléaire, c'était que les Chinois récupéreraient le tout, après l'autodestruction de l'occident( les pays de l'homme blanc à moins d'être aveugle). Les stratèges américains avaient bien expliqué que selon eux, le but des guerres( en tant qu'outil politique) est d'avoir la prédominance pour devenir leader dans son groupe culturel, les conflits majeurs ne se font ainsi pas entre civilisations mais dedans, de même que dans le monde musulman, il y a conflit entre chiites et sunnites pour dominer l'islam; nous percevons bien cela en politique, les candidats se détestent d'autant plus qu'ils se ressemblent car le but est de prendre le pouvoir et le conserver, les dirigeants différents s'admirent mutuellement, et ceux qui se ressemble cherchent à se détruire mutuellement.
Réponse de le 07/02/2015 à 22:30 :
cépafo..
Réponse de le 08/02/2015 à 14:53 :
Encore une fois vous racontez n'importe quoi. La France n'est pas blanche ni chrétienne, c'est un pays multi-ethnique et laic. Les USA ne sont pas un pays composé de 100% de blancs, mais aussi multi-ethnique etc..
Réponse de le 09/02/2015 à 11:42 :
+10000
Réponse de le 13/02/2015 à 19:50 :
Préparez vous la 3ème guerre mondiale arrive à grand pas et de toute façon il ne reste plus que cette solution.
Réponse de le 16/02/2015 à 15:01 :
Au laïc naïf: 1500ans d'histoire chrétienne, 99% de nos lois sont conformes à la morale chrétienne, les "belle âmes" de gauche - très médiatisées - ne font que défendre le "tout le monde il est gentil", le respect de la vie, la compassion pour les plus faibles, etc... Tout cela a été introduit par la chrétienté, sauf quelques dérives aussi récentes qu'opportunes par considérations électoralistes et médiatiques.
Alors, sauf à n'avoir que 10ans de mémoire collective, dire que la France est laïque est une énormité. Elle n'est laïque qu'administrativement car il faut bien que les diverses religions vivent en paix, mais ce n'est qu'un vernis.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :