Poutine se comporte "comme un tyran du XXe siècle"

 |   |  308  mots
(Crédits : Reuters)
Le ministre britannique des affaires étrangères Philip Hammond considère que l'armée ukrainienne ne pourra battre sur le terrain les forces russes. Un sommet aura lieu mercredi à Minsk entre Merkel, Hollande, Poutine et Porochenko.

Le secrétaire au Foreign Office, Philip Hammond, compare le comportement du président russe Valdimir Poutine en Ukraine à celui d'un dictateur du siècle dernier et il prévient que Kiev ne pourra pas vaincre l'armée russe sur le terrain militaire, ce qui devra passer par une solution politique.

"Les Ukrainiens ne peuvent vaincre l'armée russe, ce n'est pas faisable dans la pratique. Il faudra une solution politique", a déclaré Philip Hammond à la chaîne de télévision Sky News. "Cet homme (Vladimir Poutine) a envoyé des soldats qui ont franchi une frontière internationale pour occuper un territoire autre que le leur, se comportant au 21e siècle comme une sorte de tyran du 20e siècle."

Le ministre des affaires étrangères britannique a réclamé que la Russie se retire de Crimée, péninsule annexée en mars dernier après un référendum. Philip Hammond a indiqué que la Grande-Bretagne ne projetait pas de livrer des armes à l'Ukraine mais il s'est dit favorable à un nouveau durcissement des sanctions européennes à l'encontre de la Russie. Conjuguées à la chute des cours du pétrole, les sanctions auront un impact non-négligeable sur l'économie russe, ce qui incitera le président russe à renoncer à ses "aventures étrangères".

Poutine, Merkel, Hollande et Porochenko à Minsk mercredi

Un sommet réunissant la France, l'Allemagne, l'Ukraine et la Russie doit se tenir mercredi à Minsk (Bélarus) dans le but d'esquisser une solution pour l'Ukraine. Angela Merkel, François Hollande, Petro Porochenko et Vladimir Poutine ont conduit "une longue conférence téléphonique" dimanche matin, selon un communiqué de la chancellerie allemande et de l'Elysée. Les dirigeants ont "continué à travailler à un paquet de mesures dans le cadre de leurs efforts pour un règlement global du conflit dans l'Est de l'Ukraine".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/02/2015 à 10:17 :
Heureusement que les Ricains sont là , car je crains avec nos hommes politiques de tous bords bien sur très bons en marche arrière et surtout pas influençable qui en aurait douté .
a écrit le 10/02/2015 à 0:01 :
Cette attitude rappelle celle de Guillaume II en 1914.
Réponse de le 19/02/2015 à 19:10 :
euh moi plutot un ptit homme dans les années 40
a écrit le 09/02/2015 à 14:02 :
"Poutine se comporte comme un tyran du XXe siècle"
-Juste pas orienté comme titre !

"L'armée ukrainienne ne pourra battre sur le terrain les forces russes"
-Quelles forces Russes ??
-Viktor Muzhenko général Ukrainien en charge des opérations a l'Est reconnais lui même qu'il n'y a pas d'unités Russes face a lui ! Répandre les inepties proférées par tel ou tel va-t-en-guerre sert quels intérêts ?
-Ne croyez vous pas que si l'armée Russe intervenais cette histoire serait torchée depuis belle lurette ??
Réponse de le 09/02/2015 à 15:13 :
C'est clair. Surtout que de tous temps quand une personne est un tyran pour certain, pour d'autres c'est un bienfaiteur.
Réponse de le 10/02/2015 à 8:48 :
Vous allez quand meme pas oser dire que Poutine est un parfait democrate. La farce du passage de pouvoir entre lui et Mevedev c est normal selon vous (et je parle pas de la mise hors course de tout ceux qui pourraient lui faire de l ombre)

Si l armee russe n est pas en Ukraine (pour la crimee, meme poutine a reconnu que les hommes en uniformes etaient ses forces speciales) comment expliquez vous que les rebelles disposent d armes lourdes et sachent s en servir ? On apprend pas a se servir d un tank ou d artillerie comem ca (et je parle meem pas des systeme anti aerien qui descendent les avions ukariniens (et de temps en temps un civil mais bon on ne fait pas d ommelette sans casser d oeufs)

Poutine est de la meme trempe que Staline, et c est pour ca qu il va reussir. C est pas les rigolos de l UE qui vont l arreter. Van Rompoy combien de divisions auraient dit le regrette Josef
a écrit le 09/02/2015 à 13:41 :
Si le duo Hollande-Merkel arrive à quelque chose tan mieux. C'est la meilleure solution. Mais ça me fait penser à Chamberlain visitant Hitler, on risque de se faire rouler. Au mieux : Un cesser le feux permettant aux forces pro-russes de se réorganiser pour la prochaine offensive et réapprovisionner en munitions. La ligne US : fournir des armes pour inverser le rapport de force parait être la seule solution viable si la diplomatie échoue. Les sanctions semblant laisser Poutine indifférant (ou alors il faudrait qu'elles soient totales).
a écrit le 09/02/2015 à 13:21 :
Poutine entrainant Brésil, Inde, Chine et Afrique du Sud sur la voie de la dédolarisation du monde a excité les US comme des poux.. Perdre le leadership du monde que ..le monde servilement se complaisait à leur reconnaitre, passer par la case déclassement est pour ces derniers tout simplement inacceptable.. Voilà pourquoi ils ont fomenté Maidan.. Beaucoup de sang va encore couler du fait des US mais rien n'arrête jamais la marche du monde, Poutine va emporter l'adhésion d'autres pays excédés par les boys et parce que ses positions sont justes et saines suscitant stupeur et tremblement dans le landernau otanien, tant pis..
a écrit le 09/02/2015 à 13:09 :
La liberté a un prix. La servitude volontaire aussi. Le prix de servir les États-Unis dans leurs aventures militaires est particulièrement élevé. 56 millions d’euros par jour pour l’Italie, 117 millions d’euros par jour pour la France. Ce président servile n'apporte rien de bon jour après jour, qui néglige tous les les intérêts fondamentaux de la France et des français..
a écrit le 09/02/2015 à 12:41 :
Heureusement dans cette provocation envers Poutine tombe à plat pour l'instant, que la propagande otanienne s'adresse à un chef d'état sûr de lui et maitre de ses nerfs. A défaut, nous aurions vu cette crise empirer depuis longtemps, depuis l'épisode Maidan ou l'infiltration de la Cia a retourné le gouvernement en place. Au grand désarroi du club otanien qui assiste désemparé à la rassurante prestation d'un vrai président, j'ai nommé Poutine en défenseur de sa nation qui ne cède pas à la provocation.. Pourquoi diable n'avons nous pas dans notre pays un président doté de cette hauteur de vue plutôt que servilement aligné sur les us...? Nous aurait-on trompé, nous serions nous trompé, encore une fois ...?
a écrit le 09/02/2015 à 12:36 :
Tous ces analphabètes anti poutine dont la réflexion se limite à l'injure et l'anathème
Qu'ils s'instruisent un peu (enfin s'ils le peuvent), ils s'apercevront que la Russie est un gentil toutou comparée aux USA qui au cours de leur histoire, ont apporté désolation en Amérique latine, au Proche et Moyen Orient, en Asie, et qui veulent aujourd'hui asservir l'Europe pour assurer leur approvisionnement énergétique et leur prospérité économique
Réponse de le 09/02/2015 à 13:20 :
N'importe quoi, les Etats-Unis font partie des 3 principaux producteurs d'énergie.
a écrit le 09/02/2015 à 12:31 :
En l'espace de onze mois, les pays membres de l'OTAN, mais aussi la Suède et la Finlande, ont recensé une cinquantaine d'incidents d'intensité variable impliquant des avions militaires russes. Un moyen de mettre la pression aux Occidentaux dans un contexte de relent de guerre froide. Test des capacités, dissuasion, intimidation : ces multiples manœuvres sont un peu tout cela, mais également un moyen de gonfler le moral des militaires russes, qui font face à un adversaire plus avancé technologiquement.
Réponse de le 09/02/2015 à 12:56 :
Sources, parce que la vous énoncez des faits relatés par les médias mainstream !!!
j'attends toujours les armes de destructions massives Irakienne !!!
Réponse de le 09/02/2015 à 13:16 :
Toutes les armées européennes y compris neutres comme Suède, Finlande etc confirment (plus de 500 violations)
Réponse de le 09/02/2015 à 13:48 :
Violations de quoi ??
Certes les avions de la Russie approchent des espaces aériens, (ce qui s'est toujours fait), a fins de recueil de renseignements et d'entrainement, mais aussi pour affirmer leur présence devant un OTAN toujours plus agressif et envahissant.
a écrit le 09/02/2015 à 12:13 :
Le voleur va essayer de négocier son butin à Minsk ! Mercredi . Quel honte devoir certains politiques lui donner raison , regardez les bien car c'est important pour l'avenir .
a écrit le 09/02/2015 à 11:20 :
Au (x) modérateur (s)
a écrit le 09/02/2015 à 9:45 :
Poutine est peut etre un tyran de XX eme sciele, qui se rapproche certes par son comportement de Adolf (anschluss sur la crimee, depecage de l ukraine (tchecoslovaquie) pour sauver les russophones (sudetes). Mais il faut bien reconnaitre qu il est EFFICACE contrairement aux rigolos de l UE qui parlent beaucoup et ne font rien, tel un Daladier.
Il a reussit a mater les tchetchenes, alors que les francais sont incapable de mater les corses, et il va mettre une telle correction a l UKraine qu aucun dirigeant d un pays de l ex URSS ne va oublier qui est le vrai chef.
C est peut etre mafieux mais ca marche.
Comme tout mafieux, il se moque bien de son peuple, qui lui va voir son niveau de vie s effondrer : on ne peut pas avoir le beurre et les canons. et quand on tremble de se faire tout confisquer et de finir en prison si on deplait au tsar, ca n incite pas a developper une entreprise quelconque. ce qui est bien dommage car les russes ont pas mal de potentiel
Réponse de le 09/02/2015 à 11:58 :
@cdf: Désolé, mais vous êtes basés sur une information incomplète sur la Russie et sur le conflit. 1. Non, Poutine n'est pas du tout efficace. La gestion de la crise ukrainienne de la part du Kremlin est stupide, tout comme la gestion de nombreux problèmes en Russie. 2. Les chefs des pays d'ex-URSS pompent les subventions de la Russie, font la politique que leur convient et souvent crache sur la Russie. 3. En fait il est drôle comment l'imagé créé par les média (pas uniquement les occidentaux, les russes aussi) a remplacé la réalité et l'analyse des faits réels. A propos, combien des opposants ont été mis au prison par le méchant et cruel tyran Poutine? 4. De nombreux chef de l'UE font ce qu'il faut: intervenir au minimum dans une histoire qui ne les concerne pas, quand de certaines forces dans le monde veulent qu'ils interviennent beaucoup.
Réponse de le 10/02/2015 à 9:01 :
1 pour la gestion de la cirse ukrainienne, il faut voir sur la duree. Il est possible que la russie soit globalement perdant (affaiblissement eco + la russie est traitee comme une menace pour les pays voisins (baltes, pologne)) mais il est possible que POutine gagne (explosion de l ukraine, soumission de l UE)

3) les opposants a Poutine ont ete pour certains contraint a l exil (comme l ex dirigeant de Youkos ou celui qui a ete empoisonne au polonium), d autre comme Navalny ne sont pas en prison aujourd hui car ils ont fait appel. Mais je crois qu en russie tout le monde c est qui est le chef et comprend que s opposer a lui c est aller devant de gros ennuis

4) ce que vous dites est exactement ce qu on a du dire en 1938 pour Daladier et Chamberlain. Les sudetes ca ne nous concernait pas apres tout. De toute facon l UE est incapable d intervenir vu qu elle fonctionne au consensus mou (et c est pas merkel avec ses 8 avions de combat capable de voler qui va defier Poutine)
Réponse de le 10/02/2015 à 11:49 :
@ @Ex-Moscovite: 1. le problème est que la fédéralisation de l'Ukraine était une seule voie possible pour sauvegarder le pays en état normal. Sinon il est possible uniquement sous forme d'une dictature oligarchique et sous condition du financement extérieur (on l'observe déjà bel et bien). Donc, celui, qui est contre une certaine fédéralisation, est partisan de la guerre. Désolé, mais c'est une constatation du fait.
2. Vous ignorez un fait (pas uniquement vous, mais presque tout le monde): même à ce moment l'Ukraine est financée et approvisionnée par la Russie à l'échelle largement dépassante l'aide aux républiques d'Est. Comment cela colle avec l'image du tyran Poutine, je ne sais pas. Je ne parle même pas de nombreuses autres choses faites par lui en faveur de la junte.
3A. Pardon, mais vous n'avez pas compris ce que je voulais dire. Je pourrais vous citer bien plus dès cas, mais cela reste en absolue un nombre bien faible. Donc, la comparaison de Poutine avec un tyran n'est pas tout à fait justifié. Oui, dans le sens classique la Russiepeut être considérée comme une dictature dans la version "light": "démocratie contrôlée". En réalité Poutine est juste un modérateur des clans oligarchique, assez puissant, mais avec un pouvoir réel bien limité.
3B. Je constate que vous avez pu compter seulement quelques personnes. L'exemple d'Yukos est assez particulier. Quoi qu'on dise envers les oligarques russes des années 90, envers eux il faut appliquer une présomption de culpabilité dans les crimes graves. J'aurais pu citer certains faits criminels qui peuvent être liés à Yukos et qui n'ont pas figuré dans les accusations officielles. Donc, le conflit autour du pouvoir et l'argent - oui, la répression des opposants paisibles - non. Aussi je constate que le tyran Poutine n'arrive pas à mettre en prison Navalny :) Pour Litvinenko, c'est bien de croire à un spectacle si bien fait. Je précise: je ne sais pas qui l'a tué en réalité, peut-être cela a été fait sous ordre de Poutine, peut-être non, mais ces évenements ont été organisés clairement comme un spectacle pour la grande publique.
3C. Vous vous trompez en grande partie. En Russie il y a des média opposants et il est tout à fait possible de critiquer Poutine et pouvoir en général. Je connais personnellement des gens en Russie qui critiquent sévèrement le pouvoir depuis des années dans les média pas si petits, et ils n'ont aucun problème. La plupart des opposants sont financés par les oligarques proches au Kremlin. D'autre coté si quelqu'un commence à poser de gros problème au pouvoir ou (même surtout) aux groupes puissants plus ou moins proches aux pouvoir sans avoir une protection sérieuse d'un groupe puissant en Russie ou de la part des structures occidentales, oui, il peut avoir des problèmes.
4A. Ne comparez pas l'incomparable. 4B. Le problème avec Hitler n'était pas les Sudètes, la problème desquels a bien existé, mais l'occupation de la Tchécoslovaquie. 4C. Concernant les avions des combats, l'Occident dispose des armes bien plus puissantes. Après la discussion avec M. Baumgartner en mars M. Poutine avait un image très pale :)
Réponse de le 10/02/2015 à 11:58 :
@ @Ex-Moscovite: Pour rajouter au p. 1.: S'il avait permis de s'organiser à l'Est aux certains politiciens de Partie de régions (il y a bien eu des tentatives), si le Kremlin avait soutenu sérieusement les rebelles dès le début, si Kremlin n'a pas aidé dans certains aspects à la junte, si Kremlin avait reconnu les référendum à l'Est, si le Kremlin avait aidé dans la construction de l'Etat (Etats) à l'Est au lieu de le torpiller, l'histoire de l'Ukraine Unie s'est terminé au plus tard en juin-juillet et probablement de l'Ukraine même. La liste des "si" n'est pas complète. Donc, quand vous dites "dans la durée", cela déjà signifie que la gestion de Kremlin est pour le moins étrange.
a écrit le 09/02/2015 à 9:20 :
Poutine a bâti son pouvoir sur une croissance du niveau de vie des élites. Le contrat était le suivant : moins de démocratie en échange d'un enrichissement, rendu possible par les revenus considérable des ressources en pétrole et en matières premières. Aujourd'hui, ce contrat est remis en question, car le budget russe fond et le pouvoir d'achat baisse. Voilà pourquoi le chef du Kremlin poursuit la déstabilisation de l'Ukraine. Plus la situation économique se dégrade, plus son discours se fait guerrier. Fragilisé, il pratique la fuite en avant au moyen d'une propagande anti-occidentale, et anti-ukrainienne. Laquelle est relayée par des médias qui nourrissent la population d'informations mensongères. Vladimir Poutine n'a qu'une vision à court terme, pas de grande stratégie, mais il est bien décidé à ne rien lâcher, et personne autour de lui ne peut l'influencer. Seuls les pays occidentaux peuvent tenter de stopper l'engrenage de la violence, par la négociation en position de force.
a écrit le 09/02/2015 à 9:19 :
C'est quand même dingue la proportion de pro-russe dans les commentaires des articles de tous les sujets traitant de l'Ukraine, alors que dans la rue et tout autour de moi, je n'en ai jamais vu aucun.
Je serais parano, je penserais que c'est de la propagande.

Mais cela fait longtemps que je ne suis plus dupe des commentaires sur internet. Tous les groupes de pression ont désormais leur groupuscule d'activiste numérique. Tous ces débats ici n'ont aucun sens, ni aucune réalité.
Réponse de le 09/02/2015 à 11:20 :
C'est quand même dingue la proportion de pro-kiev dans les commentaires des articles de tous les sujets traitant de l'Ukraine, alors que sur le net la quasi totalité des informations concernant cette junte génocidaire ainsi que l'implication US dans cette crise sont facilement trouvable.
Je serai parano, je penserai que c'est de la propagande.

Je suis malheureusement dupe des commentaires sur internet, et constate qu'encore trop de personnes ne se servent pas de ce formidable outil pour sortir de la doxa des grands médias et réellement se renseigner.

-J'existe, suis indépendant, n’appointe pas au FSB et ne suis pas Poutinidoladre, n'en déplaise aux personnes persuadées de détenir la seule vérité.-

Vérifiez les dires de vos interlocuteurs, dialoguez au lieu d'imposer, cherchez, et faites vous votre vraie opinion prenant soin de peser les infos des divers parties en lice .
Réponse de le 09/02/2015 à 11:32 :
C'est quand même dingue la proportion de pro-kiev dans les commentaires des articles de tous les sujets traitant de l'Ukraine, alors que sur le net la quasi totalité des informations concernant cette junte génocidaire ainsi que l'implication US dans cette crise sont facilement trouvable.
Je serai parano, je penserai que c'est de la propagande.

Je suis malheureusement dupe des commentaires sur internet, et constate qu'encore trop de personnes ne se servent pas de ce formidable outil pour sortir de la doxa des grands médias et réellement se renseigner.

-J'existe, suis indépendant, n’appointe pas au FSB et ne suis pas Poutinidoladre, n'en déplaise aux personnes persuadées de détenir la seule vérité.-

Vérifiez les dires de vos interlocuteurs, dialoguez au lieu d'imposer, cherchez, et faites vous votre vraie opinion prenant soin de peser les infos des divers parties en lice .
Réponse de le 09/02/2015 à 12:15 :
C'est quand même dingue la proportion de pro-kiev dans les commentaires des articles de tous les sujets traitant de l'Ukraine, alors que sur le net la quasi totalité des informations concernant cette junte génocidaire ainsi que l'implication US dans cette crise sont facilement trouvable.
Je serai parano, je penserai que c'est de la propagande.

Je suis malheureusement dupe des commentaires sur internet, et constate qu'encore trop de personnes ne se servent pas de ce formidable outil pour sortir de la doxa des grands médias et réellement se renseigner.

-J'existe, suis indépendant, n’appointe pas au FSB et ne suis pas Poutinidoladre, n'en déplaise aux personnes persuadées de détenir la seule vérité.-

Vérifiez les dires de vos interlocuteurs, dialoguez au lieu d'imposer, cherchez, et faites vous votre vraie opinion prenant soin de peser les infos des divers parties en lice .
a écrit le 09/02/2015 à 9:18 :
Vladimir Poutine serait en train de perdre des amis. La cause de cet isolement : sa politique ukrainienne. En persistant dans son soutien de la rébellion pro-russe et dans son refus d'aller au compromis avec l'Occident, le président aurait fini par irriter ses amis les plus riches, c'est-à-dire les hommes d'affaires qui lui doivent leur fortune, mais se retrouvent actuellement durement frappés par les sanctions occidentales et la crise économique. Alors que le gouvernement prévoit désormais une chute de 3% du produit intérieur brut en 2015, ainsi qu'une inflation de 12% sur la même période et une fuite des capitaux de nouveau soutenue après le record de 2014 (150 milliards de dollars contre 115 prévus cette année), certains se montreraient de plus en plus critiques vis-à-vis des décisions présidentielles. Mais en privé ; même s'ils ne veulent pas payer les frais de ses ambitions personnelles, ils ne sont pas prêts à défier Vladimir Poutine ouvertement. Ils restent trop dépendants de lui. La défiance est réciproque. Le numéro 1 russe aurait pris ses distances avec ceux qui, en Russie, plaident pour des concessions et une résolution rapide de la crise ukrainienne. Selon les experts, son cercle rapproché s'est réduit à une poignée d'hommes de confiance, presque tous issus des services secrets. Il s'agit de jusqu'au-boutistes, partisans des séparatistes du Donbass et d'une ligne dure dans les relations avec Kiev et les Occidentaux.
a écrit le 09/02/2015 à 9:16 :
Washington aurait intercepté un texte d'un général russe appelant à exercer une frappe nucléaire tactique préventive contre l'Ukraine, en cas d'invitation à entrer dans l'Otan. N'excluant pas une fuite délibérée, visant à intimider, les services américains notent toutefois que de tels messages reflètent l'imprévisibilité d'une Russie prête à tout «pour garder l'Ukraine». Les Américains s'inquiètent aussi grandement du déploiement d'armes nucléaires tactiques en Crimée et de la modernisation» de l'arsenal atomique russe…Pour les experts avertis, pas de doute: Poutine «fait monter les enchères, pour que des choses qui semblaient il y a peu inacceptables puissent être mises sur la table», note le vice-président de l'Atlantic Council, Damon Wilson. Le chef du Kremlin, note le stratège Walter Russell Mead, «pense que l'engagement de l'Amérique en Europe est tellement faible que les États-Unis ne réagiront pas à temps ou avec suffisamment d'efficacité, alors que la Russie s'efforce de changer l'ordre européen». «Nous pouvons prouver qu'il a tort, estime-t-il, mais il va falloir augmenter notre mise. Les décideurs américains vont devoir repivoter vers un engagement en Europe.»
a écrit le 09/02/2015 à 9:15 :
Poutine veut envahir sans faire la guerre. Il va évidemment prendre le maximum de la partie Est de l'Ukraine. Et il n'y a pas que le dossier ukrainien mais bien d'autres comme l'Arctique et d'autres pays de l'Europe orientale qui vont suivre. C'est un plan d'ensemble du FSB qui ne date pas d'hier.
a écrit le 09/02/2015 à 9:06 :
Poutine est plutôt un maffieux du siècle dernier. Il entraîne l'humanité des décennies voire des siècles en arrière avec ses invasions.
Réponse de le 22/02/2015 à 13:34 :
pas plus que les ricains comme BUSCH ET TOUS LES GUGUS
a écrit le 09/02/2015 à 8:57 :
«La crise ukrainienne, et la réalisation que les pressions du Système (du bloc BAO, son factotum) peuvent conduire à l’extrême catastrophique des affaires du monde, peuvent aussi bien, grâce au “formidable choc psychologique” dont nous parlons et à l’immense crainte qu’il recèle, déclencher une autre dynamique d’une puissance inouïe. Notre hypothèse à cet égard [...] est que cette dynamique est celle de l’effondrement du Système...»)
En effet, et c’est peut-être la nouvelle perception essentielle de ce week-end, il faut effectivement comprendre tout le sens de ce que la stupide presse-Système parisienne répète dans l’extase, parce que cela lui permet de “démoniser” encore un peu plus Poutine par logique antagoniste, qui est cette citation de Hollande : «Je pense que c'est l'une des dernières chances. Si nous ne parvenons pas à trouver – non pas un compromis –, mais un accord durable de paix, eh bien, nous connaissons parfaitement le scénario : il a un nom, il s'appelle la guerre...» Il faut savoir ce que cette déclaration veut réellement dire, vu les enjeux, les positions des uns et des autres, l’incontrôlabilité des USA, – c’est-à-dire qu’elle veut elle-même dire, quels que soient les commentaires-narrative, – la guerre nucléaire.
Une course de vitesse terrifiante est engagée, entre cette issue complètement folle et l’accélération irrésistible de l’effondrement du Système. La panique devrait parvenir à activer le second terme de l’alternative (alternative du diable ou alternative de destruction du diable, c’est selon), – quand les esprits infiniment lents et extrêmement creux de nos contemporains zélateurs du Système commenceront à comprendre, précisément, de quoi l’on parle, – de la guerre nucléaire...
a écrit le 09/02/2015 à 7:24 :
Les britanniques ont-ils oubliés qu'ils ont envahi illégalement l'Irak aux côtés des USA contre ces mêmes règles internationales et l'avis du conseil de sécurité qu'ils défendent aujourd'hui vaillamment! Ils oublient également qu'avec la France ils ont soutenu militairement les séparatistes kosovares et leur référendum illegal au milieu des années 90. Faites ce que je dis, pas ce que je fais...
Réponse de le 09/02/2015 à 9:08 :
Bla bla tout ca. Ce n'était pas des invasions durables.
Réponse de le 09/02/2015 à 13:58 :
Meme si on vous suit sur votre logique, USa et britanique ont retirai leur force et l'administration a été tranféré aux irakien. Par contre, la crimé et les autres territoires ont été annexé par la Russie. En gros, ils ont envahit et gardé le territoire pour eux.
a écrit le 09/02/2015 à 3:40 :
Les Anglais oublie toujours de dire qu’ils occupes militairement toujours les Maldives au 21e siècle.
a écrit le 09/02/2015 à 2:26 :
Voilà l'autre fou avec ses commentaires anti-poutine au kilomètre. Je n'ai toujours pas réussi à savoir s'il agissait seul ou si c'était une commande. lol
En attendant, les intentions de nos va-t-en guerre se précisent. Et eux, on ne sait toujours pas pourquoi ils continuent à pousser. Il faut dire que ce ne sont que nos élus, donc on n'a rien à en dire ou en savoir...
a écrit le 08/02/2015 à 23:31 :
Non mais ce monde est un grand bazar. On n'a toujours pas tiré les leçons du passé. Finalement on revient au temps des Croisades Stupides de l'an mille
a écrit le 08/02/2015 à 23:27 :
Il y a en Europe une étrange coalition qui fait de Vladimir Poutine son nouveau héros. On y trouve pêle-mêle des amis de Marine Le Pen jusqu’à l’extrême gauche. La guerre d’Ukraine offre l’occasion à ces forces de jouer les "idiots utiles" du potentat du Kremlin. Un peu comme du temps de la Guerre froide, certains "compagnons de route" étaient devenus les meilleurs supporters de l’Union soviétique. Ils doutent des intentions de la Russie dans l’est de l’Ukraine. Lorsqu’en août dernier des parachutistes russes avaient été capturés par l’armée de Kiev, Poutine avait déclaré qu’ils auraient pu s’y retrouver par mégarde ! Lorsqu’en avril dernier la Crimée a été envahie, c’était par des troupes russes mais qui répondaient à la "demande d’aide" ! Idem en Géorgie et Moldavie. Maintenant, les rebelles pro-russes continuent leur progression vers Marioupol, le port qui donnerait un débouché vers la mer et permettrait à la Russie d’avoir une continuité territoriale vers la Crimée déjà annexée. Les milices prorusses admettent être ravitaillées en armes par la Russie et ont évoqué la présence de 9.000 soldats russes dans le Donbass.
a écrit le 08/02/2015 à 23:27 :
Bah oui, Poutine se comporte comme un roi belliciste du 19ème siècle, il montre ses bombardiers porteurs d'ogives nucléaires près de nos côtes, pour nous intimider( en vous tuant vous et votre famille les lecteurs), alors qu'à côté il raconte qu'il n'aide pas les rebelles ni n'a de troupes en Ukraine. Cela n'a pas de sens. La Russie avait pourtant signé un document comme quoi elle garantissait son intégrité territoriale, il n'en a eu cure.
Et même si l'Ukraine entrait dans l'OTAN, ou pas, et qu'on y envoyait des troupes pour mater les rebelles, en quoi cela regarderait-il Moscou qui a fait tuer 1/2 million de tchétchènes ? Il n'y a jamais eu de document signé qui interdisait à l'Ukraine de se rapprocher de l'Europe. La Russie sans l'europe n'est rien, et Poutine le sait, en 10 ans d'injections massives d'investissements, l'économie russe n'est jamais repartie, et dépend entièrement des prix des hydrocarbures que nous achetons à crédit, avec notre dette, la vie en russie( avec ses archi-milliardaires) ne fait pas rêver, mais la voie de la Pologne oui, Poutine veut détruire la construction européenne( et il envoie ses trolls sur les forums), éjecter les américains du continent, et prendre leur place, on voit comment il s'est comporté avec l'Ukraine dès que son vassal( qu'il a humilié en le traitant de fillette car il ne savait pas réprimer dans le sang une manif) s'est enfuit après avoir fait tirer sur la foule( des généraux allaient l'arrêter pour cela).
Le monde a évolué, la planète est unifiée par internet, les satellites, les ondes, les transports, les langues majeures de communication, les gens se sont déplacés, mélangés, l'humanité s'unifie, et c'est très bien, la prochaine étape est l'espace, et non pas quelques arpents de terre au donbass( microscopique par rapport à l'univers), et pour cela il voudrait tuer des dizaines de millions de gens avec ses armes nucléaires ? il est fou, il n'a plus le sens des proportions, ce n'est plus un doute, on voit ce qui se passe quand un type fait trop de mandats à la suite( comme nos barons régionaux).
Réponse de le 08/02/2015 à 23:43 :
Intéressant, pour votre gouverne :
-La Russie as prêté plus a l'Ukraine que l'Europe ne pourra jamais le faire.
-Les tireurs du Maidan se sont avérés être du coté du pouvoir actuel (voir enquête menée par de vrais journalistes Allemands), Ianoukovitch s'est enfui parce qu’on allais lui faire la peau.
-L’économie Russe est bien moins dans le rouge que la notre.
Vous acclamez le net mais visiblement ne vous en servez pas vous vérifiez vos dire, a croire que VOUS êtes un troll Etasunien !!
Réponse de le 09/02/2015 à 1:36 :
@BCh: Certes, @xavier-marc écrit n'importe quoi, mais il ne faut pas exagérer non plus. Non, l'économie russe est bien plus dans le rouge, même si cela n'est pas encore affiché dans chiffres officielles (confiance relative à eux) et cela n'est qu'un début si le pétrole ne remonte pas. Pour le reste, d'accord.
Réponse de le 09/02/2015 à 8:30 :
@xavier-marc N'êtes vous pas étonné par le fait que les US soient le seul pays au monde en guerre incessante depuis 1939 et après avoir fomenté plus de 200 conflits dans le monde ? Cela devrait vous questionner, remettant en question vos poncifs et assez légitimement..
Réponse de le 09/02/2015 à 9:12 :
Si les Etats-Unis sont en guerre c'est souvent en réplique aux agissements et agitations du FSB ex KGB russe (voir les champs d'armes livrés en Lybie, Afrique etc et leurs dégât et les manipulations via les tchétchènes y compris en France avec leurs réseaux et ailleurs.
Réponse de le 09/02/2015 à 10:10 :
C'est sur que pour aller faire 3 jolies et très profitables guerres en Irak et massacrer quelques centaines de milliers de personnes, il a fallu les forcer les Américains ... Pareil pour le Vietnam ou le Chili ou le Guatemala ou l'Afghanistan ...
Réponse de le 09/02/2015 à 10:54 :
ça c'est bien vrai car ,dans le désordre , 'Irak , l'Afghanistan , Panama , la Somalie ,le Liban et j'en passe étaient plein d'espions du FSB .
Réponse de le 09/02/2015 à 13:10 :
faux, si les usa sont en guerre en amérique latine, asie, afrique, c'est pour pouvoir piller les ressouces et exploiter ces pays. c'est tout.
a écrit le 08/02/2015 à 23:04 :
Poutine est un tyran un deuxième Hitler qu'il faut abattre au plus vite
a écrit le 08/02/2015 à 21:02 :
Poutine entrainant Brésil, Inde, Chine et Afrique du Sud sur la voie de la dédolarisation du monde a excité les US comme des poux.. Perdre le leadership du monde que ..le monde servilement se complaisait à leur reconnaitre, passer par la case déclassement est pour ces derniers tout simplement inacceptable.. Voilà pourquoi ils ont fomenté Maidan.. Beaucoup de sang va encore couler du fait des US mais rien n'arrête jamais la marche du monde, Poutine va emporter l'adhésion d'autres pays excédés par les boys et parce que ses positions sont justes et saines suscitant stupeur et tremblement dans le landernau otanien, tant pis..
Réponse de le 08/02/2015 à 21:47 :
Les américains des usa vivent comme des rois, grace au pétrole et aux sangs et larmes du monde entier ! En vrai, le dollar ne vaut absolument rien, encore moins que du papier toilette ! Mais avec leur armée et leurs guerres, les usa ont réussi à transformer le purin en or, et donc grace au dollar, peuvent vivre comme des princes, en ne travaillant pas beaucoup.
Normal, c'est les chinois qui fabriquent tout. Et les africains qui creusent les mines d'or et de diamant pour eux...
Alors aucun américain au monde ne veut devenir comme tout le monde, il veut rester le maitre sur terre, avec tout pas cher, presque gratuit, le ventre qui explose, et le luxe à la maison...bref...
L'esclavage des noirs avant, l'esclavage du monde entier maintenant...
Pour un kilo de beefsteak, combien de tonnes d'eau et de terre d'Amazonie et d'Indonésie ? Combien de gens sacrifiés pour leur permettre de vivre au dessus du commun des mortels ?
La remise en cause de ce système capitaliste se fera t 'elle dans une guerre mondiale atomique ?
Réponse de le 08/02/2015 à 21:51 :
Rien a rajouter. Merci.
Les USA ne reculeront devant rien pour maintenir leur hégémonie monétaire, car ils savent que si le Dollar n'est plus la monnaie de réserve, ils sont en faillite, et perdent leur suprématie militaire en quelques mois.
Ils feront tout pour nous entrainer dans la guerre, et les gouvernements français devront résister à leur pression.
Réponse de le 08/02/2015 à 22:17 :
S'ils nous entrainent dans une guerre contre les russes, l'europe, les usa, la russie, etc seront rapidement rayés de la carte par des bombes atomiques ...je ne pense pas qu'ils soient assez fous pour ça...non je pense que les usa vont négocier avec les russes pour se partager le gateau de la planète entre eux deux ! Les 2 gagnants seront russie et usa ! Les perdants seront l'europe, l'afrique, l'asie, toi et moi...sauf si on devient russes ou américains et donc maitres du monde.
Réponse de le 08/02/2015 à 23:26 :
Les américains n'ont pas grand chose à voir dans ce dossier, c'est la propagande de Poutine qui les inclue pour camoufler leur nouvelle invasion de l'Europe.
Réponse de le 09/02/2015 à 1:26 :
les russes ne sont pas interessés d'annexer ni l'ukraine ni les pays baltes, ni aucun pays de l'est, car ces pays n'ont rien, aucune richesse, aucune économie ! Au contraire, ce sont des pays très pauvres ! les russes sont bien contents de s'en etre débarassés après la fin de l'urss. Et qui doit payer pour financer la hongrie ou la roumanie à coup de milliards ?? ben votre argent !! celui des français et des allemands !! d'ailleurs pareil pour la grèce qui a reçu des prets en milliards !! sans parler des subventions..pour son pseudo dévelppement, fonds qu'elle a préféré utiliser pour acheter des sous marins ou les mettre en suisse.
Réponse de le 09/02/2015 à 9:04 :
Que font les russes en Ukraine, Crimée, Géorgie Moldavie alors ???
a écrit le 08/02/2015 à 20:43 :
Tout a fait d accord avec l analyse des britanniques. Poutine se comporte comme un dictateur belliciste du XXème siècle. Le fait qu il soit au cœur des négociations de paix démontre a l évidence, pour tout ceux qui nient, qui l a bien envoyé ses troupes en Ukraine ce qui constitue une agression claire et une violation totale du droit international. Si il ne recule pas la logique veut que nous durcissions les sanctions, nous n avons pas à aider ce tyran.
Réponse de le 08/02/2015 à 21:12 :
Comme l'Europe et son maitre les Usa dans les années 90-2000 qui ont forcé la Serbie à se séparer de la province du Kosovo.... La bizarrement l'Otan, les anglo-saxons et l'Europe ont soutenu les "rebelles" et indépendantistes kosovars au mépris de l'intégralité du territoire serbe. Marrant comme certains changent d'avis rapidement ou oublient opportunément l'histoire et leurs actes.
a écrit le 08/02/2015 à 20:34 :
La liberté a un prix. La servitude volontaire aussi. Le prix de servir les États-Unis dans leurs aventures militaires est particulièrement élevé. 56 millions d’euros par jour pour l’Italie, 117 millions d’euros par jour pour la France. Ce président servile n'apporte rien de bon jour après jour, qui néglige tous les les intérêts fondamentaux de la France et des français..
a écrit le 08/02/2015 à 20:06 :
Dans une interview accordée à CNN, Obama a reconnu que les USA avaient réussi à "faire transférer le pouvoir" en Ukraine. Constatant que le coup d'État survenu dans ce pays en février 2014, qui a entraîné des conséquences gravissimes et de nombreuses victimes, s'est déroulé avec une implication directe des USA sur le plan logistique et technique.
Il a ainsi désavoué toutes les déclarations antérieures des politiciens et des diplomates américains, qui affirmaient jusqu'alors que l'Euromaïdan était un phénomène ukrainien purement intérieur basé sur la protestation noble du grand public contre le régime corrompu de Viktor Ianoukovitch.

Il y a seulement un an, la sous-secrétaire du département d'État américain Victoria Nuland déclarait que les USA avaient investi 5 milliards de dollars dans le développement de la démocratie en Ukraine, impliquant naturellement le respect des droits de l'homme et le changement de pouvoir par le biais d'élections légitimes. La "révolution" de Kiev et l'opération punitive dans le Donbass ont montré que l'Ukraine avait bien assimilé ces "leçons".
Alors quel est l'agresseur ? Celui qui agite, intrigue, tue à Maidan ou celui que la presse atlantiste vous désigne pour servir ses maitres US ?
Réponse de le 08/02/2015 à 21:31 :
Bien sûr, vous pouvez nous indiquer un lien vers cette fameuse interview où Obama "avoue" que les USA sont à l'origine d'un complot en Ukraine, que l'on juge sur pièce la lecture que vous en faites ?
Réponse de le 08/02/2015 à 22:11 :
@Pierre Vous ralentissez le débat...
Réponse de le 08/02/2015 à 23:31 :
@ Drécrypteur : ils vous paient combien au FSB du Kremlin pour vos inepties ?
Réponse de le 09/02/2015 à 6:22 :
@Pierre : sur youtube tu tapes "Obama Ukraine coup proof confession", tu verras l'interview officielle dans laquelle il avoue que les Usa ont renversé le régime de Kiev.
a écrit le 08/02/2015 à 20:05 :
Que ça plaise ou non Yalta existe toujours , certains voudraient bouger les lignes et Moscou
n' est pas d' accord .La question ; est ce que les Européens sont prêts à ce prendre des bombinettes pour la géostratégie Us ...
a écrit le 08/02/2015 à 20:04 :
Quand Merkel et Hollande cherchent une solution, les américains et les anglais jettent de l'huile sur le feu;
a écrit le 08/02/2015 à 19:50 :
Y'a ka leur couper Internet.
a écrit le 08/02/2015 à 19:43 :
Il suffit de confisquer tous les avoirs russes hors de la Russie, quels qu'ils soient. Son peuple se chargera du reste.
a écrit le 08/02/2015 à 19:41 :
N oublier pas une chose , la griffe de l ours risque de faire mal sur nos enfants car ce n est pas les enfants des élites qui seront touchés , demander aux jeunes ukrainiens qui se trouvent dans les hôtels roumains prés de la frontière de l Ukraine.......... et essayé d imaginer un fils de ministre dans une tranchée....... a vous de voir si de suivre la politique US à un sens pour nos enfants .........
Réponse de le 08/02/2015 à 19:53 :
Rendons l'Ukraine aux ukrainiens, tout simplement. Les russes n'ont rien à faire en ukraine.
Réponse de le 08/02/2015 à 20:33 :
ni le americains non plus !
Réponse de le 08/02/2015 à 21:09 :
Que les Yankees ricains montrent l'exemple et ferment leurs bases en Italie, Allemagne, Pologne, Corée du Sud, Kazakhstan .... Les Ricains n'ont pas à faire de l'ingérence en Europe, go home !
Réponse de le 09/02/2015 à 9:09 :
Que les russes rendent les territoires volés dans le monde.
a écrit le 08/02/2015 à 19:12 :
Eh oui, tout ce beau monde, la main sur le coeur, négocie pour la paix... à coup de déclarations belliciste et d'insultes pour l'adversaire désigné. Cela s'appelle plutôt jeter de l'huile sur le feu. En tout cas, quand la Russie vendra en priorité son gaz et son pétrole à l'Asie, et notamment la Chine qui a aidée la Russie à lutter contre la spéculation sur le rouble, il va pas falloir venir pleurer...
Réponse de le 08/02/2015 à 21:34 :
Et les milliers de km de pipelines à travers toute la Russie pour livrer du gaz à la Chine (qui l'achète bien moins cher que les européens), ils vont se matérialiser par magie ? Russie qui est d'ailleurs en train de se faire coloniser par les chinois à l'est, comme quoi tout a un prix, tant que les apparences y sont.
Réponse de le 09/02/2015 à 6:23 :
@Pierre : et l'Europe se fait tranquillement coloniser par le Maghreb et l'Afrique Noire avec les boats-people où ils arrivent par centaines sur les cotes italiennes. Au moins les Chinois ont une économie qui avance et progresse. cqfd
a écrit le 08/02/2015 à 18:21 :
On peut le tourner comme on veut, la Russie s'est lancée vers une guerre de conquête des états frontaliers. Elle abuse de sa puissance au mépris du droit international en se croyant encore à une époque révolue depuis bien longtemps.
La Russie sait bien qu'elle ne peut gagner que face à de tous petits pays et espère simplement que les autres la laisseront faire.
a écrit le 08/02/2015 à 17:37 :
C'est vrai que les anglais n'ont pour une fois pas tord au grand dam des lecteurs nationalistes et souverainistes de La Tribune !
a écrit le 08/02/2015 à 17:10 :
Vous allez lui ficher la paix, c'est certainement le dirigeant le plus lucide et le plus pragmatique que la Russie est connue. En plus redoutable joueur d'échecs ce qui ne gache rien. Si on avait affaire a un"débile" sur que la planète serait a feu et a sang, et ce n'est pas du gout des Américains!!!!!!!
Réponse de le 08/02/2015 à 19:45 :
Vous pouvez toujours le rejoindre. Mais à part votre propos, je doute que vous le fassiez.
a écrit le 08/02/2015 à 17:00 :
1. Non, vraiment pourquoi est-ce que la Tribune publie toute cette hystérie atlantiste, mais ne parle pas par exemple, des choses plus intéressantes: les détails du plan de la paix d'Hollande-Merkel, de l'information des services des renseignements allemands qui estiment que le nombre des tués dans le conflit est 10 fois plus élevé que les chiffres de l'ONU etc. ?
2. Quelle découverte de la part de Mr. Hammond! Les forces ukrainiennes ne sont pas capables de résister contre les forces russes! Il faut être aveugle pour ne pas voir l'état de l'armée ukrainienne dès le début, quand elle avait subi des défaites sensibles face aux rebelles mal armés et bien moins nombreux (fin de printemps-début d'aout) et progressait uniquement grâce à son nombre et l'armement lourd. Dans le cas des combats éventuels avec l'armée russe la seule question sera: dans combien des jours les combats seront à Kiev?
3. On voit quelle importance les soi-disantes démocraties font à la volonté de la population? Je vous laisse deviner des résultats du référendum en Crimée, si on le refait demain.
Réponse de le 08/02/2015 à 18:58 :
@ex-moscovite: désolé, mais tes commentaires ne sont plus objectifs. Il est en effet inadmissible qu'un pays en envahisse un autre ! Quant au scrutin en Crimée demain, il est évident qu'avec un pistolet sur la tempe, les gens ne vont pas prendre de risque.
Réponse de le 08/02/2015 à 19:18 :
@ex-moscovite: désolé, mais tes commentaires ne sont plus objectifs. Il est en effet inadmissible qu'un pays en envahisse un autre ! Quant au scrutin en Crimée demain, il est évident qu'avec un pistolet sur la tempe, les gens ne vont pas prendre de risque.
Réponse de le 08/02/2015 à 20:31 :
Arrêtez de prendre les citoyens pour des imbéciles, la propagande à vomir que vous nous servez chaque jour est une insulte pour les citoyens français. Si vous detestez les russes, allez faire votre djihad anti russes en Russie. Si vous etiez conséquent avec vous même, c'est ce que vous feriez; Marre des va-t-en- guerre BCBG qui nous dictent ce qu'il convient de penser; votre democratie de type neo libérale est haïssable ; le temps travaille en faveur de la démocratie et c'est tant mieux
Réponse de le 08/02/2015 à 20:49 :
Quant au scrutin sur le traité de Lisbonne, il est évident que le résultat sera le même !
Et vous osez parlé de démocratie !!!!
Un beau silence ne fut jamais écrit !!!
Réponse de le 08/02/2015 à 21:36 :
Bien sûr, le referendum sur le TCE a été décidé et organisé en deux semaines en présence de soldats bruxellois déguisés patrouillant dans les rues. Y en a qui ont le sens de la mesure.
Réponse de le 08/02/2015 à 23:47 :
@patrickb: 1. Concernant la Crimée, désolé, mais vous avez tord. Je suppose que vous n'aviez jamais mis les pieds en Crimée. Moi, si, j'ai passé quelques mois en Crimée dans années 2000. Je donne une dialogue réelle avec des locaux qui vous expliquera un peu la situation : « Nos marins... ». Moi, avec prudence : « Vos marins, cela veut dire les ukrainiens ? » Les locaux (hommes simples, pas du tout politisés) en me regardant comme à un imbécile : « Nos marins, ça veut dire les russes ! »
2. Le sondage tout récent en Crimée qui semble d'être indépendant (GfK Ukraine) donne  sur le sujet de l’adhésion à la Russie : 82% - soutien total, 11% - plutôt soutien, rejet totale – 2%.
3. Pourquoi ces chiffres sont tout à fait logiques ? C'est simple : à Donbass il y a des miliers et des milliers tués depuis mars 2014, en Crimée – zéro. Je ne parle pas même du reste (économie, histoire etc.). Pourriez-vous donner une seule raison aux gens de là-bas pourquoi ils doivent vouloir faire partie de l'Ukraine ?
4. Malgré tout ce que j'ai écrit ci-dessus, je pense (et ai pensé dès le début) que le rattachement si rapide de la Crimée à la Russie a été une bêtise énorme. Il a fallu s'avancer doucement ou créer un Etat indépendant ou une part de la Novorossie. Mais bon, je répète depuis très longtemps que le niveau de l'élite russe est nul et qu'elle est composée des compradores en grande partie. Je pense aussi qu'il n'est pas à exclure que l'histoire avec la Crimée a été une piège énorme pour le Kremlin, si quelqu'un voulait créer un conflit dans la région pour longtemps il n'a pas pu faire mieux. Mais bon, c'est trop longue à expliquer.
5. Il est inadmissible... ? Libye 2011, non ? L’Irak 2003 ?
Réponse de le 09/02/2015 à 9:39 :
@ à Patrick: commentaire idiot. Ne pas adhérer aux idées de Poutine et de ses clients occidentaux qui n'ont jamais mis les pieds en Russie, mais en font leur idôle, est totalement différent. Les Russes sont des gens intelligents, mais ils ont eux aussi en ce moment un type dangereux qui les dirige.
@@patrickb: Sarko n'a pas demandé l'avis des gens pour le traité de Lisbonne. Ce sont ses parlementaires qui ont renversé le référendum contre. Il faut savoir de quoi on parle quand on commente, n'est-ce pas. Ce qui ramène à la deuxième partie de ma dernière phrase à à patrick :-)
Réponse de le 09/02/2015 à 12:51 :
"Bien sûr, le referendum sur le TCE a été décidé et organisé en deux semaines en présence de soldats bruxellois déguisés patrouillant dans les rues."
Non bien sur mais le résultat est le même, que se soit avec la force pour obtenir le résultat que l'on veut, ou passer outre la parole du peuple pour accepter un traité que les Français on massivement rejeter, quel est a votre avis le pire ?
Pour moi c'est la 2eme option !!! on veut nous faire croire que l'on est en démocratie, mais dans les faits il n'en est rien ! et c'est comme cela que l'on manipule plus facilement les masses...et a voir votre commentaire, j'en suis totalement convaincu !!!
Ps: images, sources vidéo( autres que celle des medias mainstream, désolé je n'ai plus confiance en eux) de ce que vous avancer sur les élections en Crimée ??
a écrit le 08/02/2015 à 16:50 :
Que les britanniques montrent l’exemple en se retirant des Malouines.
a écrit le 08/02/2015 à 16:49 :
Il faut envoyer des armes et des conseillers militaires sur le terrain , ne rien faire on sait le faire c'est la situation qui nous va le mieux . On attend quoi ! qu'il y ait trop de morts pour voter une résolution . C'est le moment de prendre des résolutions militaires , un pacte de nord Atlantique tant que Poutine sera au pouvoir en Russie .
Réponse de le 08/02/2015 à 17:02 :
@gontrand: Ne vous inquiétez pas. Les armes et les conseillers sont déjà là. Le problème que dans un failed state il est difficile d'attendre de bons résultats.
a écrit le 08/02/2015 à 16:13 :
Depuis quelques jours, on assiste à un joli défilé d'anglosaxons avides d'une belle guerre le plus tôt possible. Mister Hammond oublie que les Usa ont lancé une guerre illégale en Irak sous un faux prétexte (armes de destruction massives toujours introuvables ...) et ainsi tuer quelques centaines de milliers de personnes en toute impunité et que les Brits ont suivi les Américains comme de bons serviteurs soumis. Alors Mr Hammond, votre avis n'a guère d'importance.
Réponse de le 08/02/2015 à 20:17 :
C'est vrai, il faudrait rendre hommage à Blair et lui remettre le prix Nobel de la paix
pour cette noble action.
a écrit le 08/02/2015 à 16:12 :
Encore un avis éclairé des maîtres du monde qui ont plus de 70 guerres à leur actif depuis un siècle. Reporté ici par un journaliste émérite du système.
a écrit le 08/02/2015 à 15:58 :
toujours la même antienne : les méchands russes et les gentils américains; ça finit par être fatigant et humiliant pour les citoyens qui sont sommés d'adhérer aux prescriptions de journalistes complètement formatés.
Réponse de le 08/02/2015 à 21:40 :
Et toujours la même antienne des antiaméricains : tout ce qui est contre les USA est forcément gentil. Même un pays qui envahit à plusieurs reprises des pays souverains (tiens, ce n'est pas justement ce que reprochent les anti-américains aux USA justement ?) et en annexent des bouts (par contre même les USA ne sont pas allés jusque-là).
Réponse de le 08/02/2015 à 21:40 :
Et toujours la même antienne des antiaméricains : tout ce qui est contre les USA est forcément gentil. Même un pays qui envahit à plusieurs reprises des pays souverains (tiens, ce n'est pas justement ce que reprochent les anti-américains aux USA justement ?) et en annexent des bouts (par contre même les USA ne sont pas allés jusque-là).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :