Allemagne : le ciel se couvre sur l'économie

 |   |  198  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon la presse allemande, les instituts allemands devraient diviser par deux leur prévision de croissance de l'Allemagne pour 2013. La première économie de la zone euro pourrait ne progresser "que" de 1%.

Les instituts économiques allemands vont tirer le signal d?alarme sur la croissance économique outre-Rhin. C?est ce que révèle ce mercredi le Financial Times Deutschland qui croit savoir que les chercheurs devraient, jeudi, diviser par deux leurs prévisions de croissance pour 2013. Désormais, ils ne comptent plus que sur une progression du PIB allemand de 1%, contre 2% attendus au printemps.

Bien mieux que la zone euro

Pour 2012, la prévision de croissance sera révisée d?un dixième de point à la baisse de 0,9% à 0,8%. «Nous avons des éléments qui plaident en faveur d?un ralentissement de l?expansion économique vers la fin de l?année», souligne le rapport. Du coup, «l?économie allemande va aborder l?année prochaine avec moins d?élan.» Ce sera cependant toujours largement au-delà de ce que va connaître la zone euro, où la croissance sera quasi nulle l?an prochain (+0,1% en 2013, après -0,5% en 2012), selon ces mêmes chercheurs. L?Allemagne n?échappe donc pas à l?effet de la crise de la dette souveraine. Mardi, le FMI avait également révisé à la baisse sa prévision de croissance du PIB pour l?Allemagne de 1,4% à 0,9%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2012 à 12:15 :
l'économie chinoise ralentissant, ils vont en revenir a leurs bons vieux réflexe protectionniste au détriment de l Allemagne. Comme les débouchés Européens sont aussi en train de se tarir l exemple allemand va sévèrement prendre du ploimb dans l aile.
Que l'Allemagne sorte de l euro, l euro sera alors dévalué et on regagnera en compétitivité.
a écrit le 10/10/2012 à 22:31 :
Celui qui gagne, ce n'est pas le plus riche mais le moins pauvre. Et ça résume tout. On voudrait que les Européens crèvent, on ne s'y prendrait pas autrement. Depuis le temps qu'on parle de misère en France, regardez un peu ce que l'Euro nous a amené, et ce n'est que le début. On a les politiques les plus tarés de la terre.
a écrit le 10/10/2012 à 16:10 :
C'est amusant l'endoctrinement, on voit le drapeau Allemand et ... Français, pas d'Europe juste nous deux histoire de dire que nous sommes comparable, l'Europe n'est pas concerné ! Bref ! Les Grecs vont surement devoir quitter l'Euro avec ce genre de nouvelles je vois mal pourquoi les Allemands seraient "solidaire" d'une dette qui ne SERA JAMAIS REMBOURSE ! Tout ça sent le chaud, les échéances de Novembre seront compliquées !
Réponse de le 10/10/2012 à 18:06 :
L'Europe existe uniquement grâce à la France et l'Allemagne et le Royaume-Uni. Sans leur argent, la Grèce serait encore un pays du tiers-monde. Il faudrait une Europe sans les pays pauvres, car ils sont un poids trop lourd à porter.
Réponse de le 10/10/2012 à 19:31 :
@ opinia,
L'Europe est ce qu'elle est, rien n'empeche les pays qui veulent rester en dehors de l'Europe telle qu'elle de quitter L'UE, ils sont libres d'agir à leur guise.
Cependant dites vous bien que si l'économie allemande et aussi française ont pu se développer de la sorte c'est bien parce-que les pays pauvres européens ont été leurs meilleurs clients, ce qui explique aussi l'endettement de ceux-ci!
En tout cas ce n'est ni à vous ni à moi de dire quels pays font partie de l'Europe!
Chaque pays en décide à sa guise et tous les pays sont egaux sur ce point.
a écrit le 10/10/2012 à 15:11 :
Si l'Allemagne est à + 0.9 % en 2013 la France sera à combien -% ? Quant aux chiffres sur l'exportation j'avais cru comprendre que l'Allemagne réalisait 60% de ses exportations dans la zone euro ? Ventreachoux cite des chiffres concernant les exportations qui ne sont qu'un des trois moteurs de la croissance avec la consommation et l'investissement .Au total l'Allemagne peut trés bien augmenter ses exportations et voir sa croissance baisser .
Réponse de le 10/10/2012 à 16:02 :
C'est de l'intox. Le seul pays doté d'une économie qui interagit clairement avec les économies du monde en Europe; c'est l'Allemagne. Ventrachoux prend un peu d'avance: exportation de l'Allemagne : zone euro 40 % Europe; hors zone Euro 20 % (en croissance) Monde: 40 % (en très forte croissance) La répartition 40/20/40 change. Zone Euro en 2009: 43 % et puis maintenant courant 2012 la barre des 40 % a été franchi; c'est 39 %. Donc ventreachoux a presque raison et aura très bientôt raison vu la dynamique de l'évolution.
Être capable d'exporter montre a priori qu'on est capable de produire avec un valeur fortement ajoutée. C'est bon pour les consommateurs du pays et puis cela emploie DURABLEMENT, cela paye des impôts / salaires investissements. Un pays comme les USA est en déficit commercial mais exporte beaucoup; C'est important pour créer de la richesse, mais les USA perdent des parts de marché contre l'Allemagne et la Chine s'essoufle. Donc, si on sait produire quelque chose qui a un intérêt, on est capable d'exporter. Le déficit commercial de la France n'est pas inquiétant; si le pays ne perdait pas tant de part de marché en mode "Grande Vitesse"
a écrit le 10/10/2012 à 13:41 :
Quelle catastrophe !!!!
De nouveau un titre complèment à coté des réalités.
Pour un pays qui a encore accru son excèdent en exportations de + 5,8 % par rapport a l ´an dernier,, soit un plus de 16 milliard en Aout 2012 par rapport a Aout 2011.
Et pour ceux qui croient profondement au declin de l´Allemagne il leur faut aussi accepter le fait que l´ Allemagne exporte 2/3 de ses biens hors de la zone Euro. Les chiffes : 30 milliards d exportations dans la Zone Euro, 62 milliards hors de la zone Euro.
Ceci montre que les turbulences actuelles dans la zone Euro n´ont impact minime sur l´economie allemande.


Réponse de le 10/10/2012 à 14:36 :
L'Allemagne bien qu'elle soit la principale machine d'importation de l'Europe (notre entreprise industrielle exporte dans le monde entier, mais 21 % des ventes sont destinées aux clients Allemands et 23 % en zone euro, (donc 44 % incluant l'Allemagne ) ne fait pas que marcher notre entreprise. 90 % de la valeur de nos achats sont fait auprès de fournisseurs en dehors la France. La stratégie des entreprises allemandes devrait être semblable, elles sont les championnes de l'importation. Malgré cela, l'Allemagne est devenu excédentaire en 2012 (après un déficit en 2009 et un équilibre en 2010) dans les échanges commerciaux avec la Chine, avec un niveau d'échange importation et exportation en hausse. L'Allemagne ne cesse de gagner en compétitivité même par rapport à des pays "miraculeusement agressifs" comme la Chine. La part de l'Allemagne dans le commerce mondial grandit et devrait dépasser la barre 1/6eme de la globalité des échanges mondiaux à la fin de cette décennie. La France et l'Europe en profite; également et fort heureusement. Mais il faudra en faire un peu plus, en France, que d'en profiter!
a écrit le 10/10/2012 à 13:35 :
un petit problème dans une belle économie est préférable à un gros problème dans une économie en déroute ! Si les allemands réduisent la voilure , j' en connais qui vont manger des rutabagas !
Réponse de le 10/10/2012 à 15:32 :
Rutabagas !!! ma mère en mangeait pendant l'occupation .ayaya j'ignore à quelle génération vous appartenez mais certainement pas à la génération Y !!!! .
Au XXI siècle on pourra toujours se rabattre sur les pousses de soja .
Réponse de le 10/10/2012 à 16:01 :
Et alors ? On mangeait bien des chats, des chiens et des rats pendant la guerre.
a écrit le 10/10/2012 à 13:11 :
Le gouvernement allemand table depuis longtemps sur une croissance de 0.7 % en 2012; donc une croissance toujours inférieure aux prévisions du FMI et d'autres instituts; Pendant ce temps, le gouvernement français rêve d'une croissance! Et ne tiendra pas (très, très probablement) ces engaments de prudence budgétaire européen; voté hier.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :