L'Espagne enregistre son premier excédent commercial en 42 ans grâce à... l'austérité

 |   |  230  mots
Vue de la Banque d'Espagne, à Madrid.  Copyright Reuters
Vue de la Banque d'Espagne, à Madrid. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au mois de mars, l'Espagne a enregistré une excédent commercial de 634,9 millions d'euros en raison d'une chute des importations, la demande intérieure s'étant effondrée avec la récession.

Depuis 1971, l'Espagne n'avait plus connu d'excédent commercial. Sa balance, irrémédiablement dans le rouge, est finalement repassé dans le vert en mars, à +634,9 millions d'euros. Bonne nouvelle ? Pas vraiment : cet excédent s'explique avant tout par une chute des importations, les ménages espagnols, touchés par la crise, consomment beaucoup moins.

En mars, la quatrième économie de la zone euro a vu le volume de ses importations plonger de 15% par rapport à mars 2012, à 19,653 milliards d'euros, tandis que les exportations ont augmenté de 2%, à 20,288 milliards. Il y a un an, en mars 2012, l'Espagne affichait un déficit commercial de 3,245 milliards d'euros.

Réorientation des exportations vers des marchés "plus favorables"

"Les exportations vers nos partenaires de l'Union européenne ont baissé de 8,1%, reflet de la faible conjoncture économique de la région", explique le ministère dans un communiqué.

Face à ce panorama, "l'Espagne poursuit son processus marqué de réorientation de ses ventes vers d'autres marchés, où les perspectives économiques sont plus favorables", comme le Moyen-Orient, l'Afrique et les Etats-Unis, ajoute le communiqué.

En cumulé, sur les trois premiers mois de l'année, la balance commerciale affiche un solde négatif de 4,048 milliards d'euros, en fort repli de 62% sur un an, précise le ministère. Sur cette période, les importations ont chuté de 6,9% sur un an, à 60,632 milliards d'euros, tandis que les exportations ont augmenté de 3,9%, à 56,584 milliards.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2013 à 7:47 :
l'Italie a fait mieux: plus 7 milliards nets y compris les importations énergetiques(pétrole,gaz,
etc.) lire ISTAT et la presse financière.
P.S.Nous sommes encore en vacance,alors le déficit.... nous sommes le 18.mai et nous
avons travaillé 9 jours.Lundi encore en vacance et le déficit grimpera encore plus.....
Nous Pays laique qui profite bien des madonnes,jesus,commemorations des guerres,des
esclaves et encore.Vive les vacances et l'assistanat "spécifité française " à défendre avec
ongles et bec.
a écrit le 17/05/2013 à 21:55 :
Moins de riches encore plus riche, plus de pauvres toujours plus pauvre = moins de pollution et une planète mieux préservée/moins exploitée.
Tu as pas le dernier I-phone ? Mon pauvre petit tu vas en mourir ? T'es locataire et pas propriétaire, tant que t'as un toit sur la tête arrête de te plaindre ! Si t'es pas content d'être un pauvre petit ouvrier exploité innove et montre que tu mérites ce que tu as ! Que les meilleurs gagnent et que la sélection naturelle fasse son ?uvre et élimine les faibles !
a écrit le 17/05/2013 à 20:16 :
S'il n'y avait pas eu la chute du PIB espagnol et la récession, cela aurait pu être une "bonne nouvelle". Mais pour les Espagnols en leur grosse majorité désormais c'est la descente aux enfers, impossibilité de consommer ni importé, ni du fabriqué sur place, juste survivre. L'excédent est en trompe-l'oeil, dans le sens où si vous avez une baisse supérieure des importations (et là s'est plutôt un effondrement), vous avez automatiquement un excédent, c'est de la mathématique, ça ne signifie pas que la production est repartie en Espagne, du tout. Dans le cas présent pour l'Espagne bien au contraire pas de croissance, sinon recession et que dire du marché intérieur en effrondrement. Tout ça est une fausse "bonne nouvelle" et La Tribune a bien cerné (baisse des importations et chute de la consommation). Les importations sont en baisse constante depuis longtemps mais là 15% en mars 2013 c'est le pompom. Si cela continue à baisser les mois prochains (les importations), et que le PIB ne progresse pas, ce sera le marasme total. Le rêve européen d'une vie améliorée qui s'était produit grâce à l'entrée de l'Espagne dans la CEE est terminé dorénavant. Ne reste que la solution de nouveau de l'immigration mais vers où?
a écrit le 17/05/2013 à 20:09 :
Le n?ud de tout nos débats sans fin est la dette, une dette artificielle, prévu ,et totalement évitable! Depuis les lois 1973 bunkerisée par le traité de Maastricht On s' est interdit sans AUCUNE explication d emprunter via le trésor public a 0% mais s' offrir comme unique solution le marché privé a des taux d intérêts variant la plupart de temps de 1 a 7% .
Je rappel que ces réformes(1973 Ce n est pas Napoléon non plus) dont je met quiconque de me donner une utilité valable a coûté au contribuable 1500 milliards d Euros d' intérêt payé cumulés (pour une dette de 1900 milliards en 2013) Cherchez l' erreur!
Réponse de le 24/05/2013 à 9:26 :
SimpsOn a parfaitement raison, et c'est pour cela que je dis que la dette n'existe pas, puisque c'est de l'argent qui a été "volé" par les banques, grâce à un trait de plume dont la main était guidée par ces mêmes banquiers... la main de Pompidou qui fut directeur de la Banque Rotschild.
Réponse de le 24/05/2013 à 19:17 :
Mon dieu, si c'est cela qu'on enseigne en fac d'éco, pas étonnant qu'on n'ait pas eu un seul prix Nobel d'économie depuis Maurice Allais. Enfin, si jamais cela pouvait vous ouvrir un peu les yeux, lisez ce petit article (en plus c'est sur mediapart, c'est dire) : http://blogs.mediapart.fr/blog/lechiffre/291111/les-fantasmes-du-financement-de-l-etat-par-la-banque-centrale-et-de-la-lo . Amusez-vous à refaire les raisonnements comptables donnés dans l'article, je pense que comme TD d'éco, ça sera nettement plus formateur que les délires de votre prof de TD, qui devrait être immédiatement viré pour incompétence.
Réponse de le 23/07/2013 à 14:43 :
@bruno: +1. Aux autres: l'argent gratuit ca n'existe pas, et si vous ne savez pas qui paye ("emprunter via le tresor public a 0%" etc), c'est surement que c'est vous...
a écrit le 17/05/2013 à 16:53 :
des misérables ne peuvent qu avoir des excédents de misére or avec 30% de chomeurs et plus de 6 millions qui crévent la faim qu attendent ils pour quitter l euro et faire la révolution chez eux
a écrit le 17/05/2013 à 15:51 :
C'est le début de la démonstration que la croissance par la demande favorise les importations de produits moins chers que ceux fabriqués localement. Les fabrications locales sont progressivement soit délocalisées soit liquidées, générant des pertes d'emploi massives, des baisses de revenus disponibles pour la de pouvoir d'achat donc de consommation. Dans une logique de croissance par l'offre, on investit dans des productions locales exportatrices, créatrices d'emploi et de revenus disponibles au réinvestissement dans l'offre interne et exportatrice. La préservation puis la création d'emplois assurent un maintien du pouvoir d'achat puis l'équilibre de la demande export-import etc... Bref, le contraire de ce l'on croit encore devoir faire en France, où tout bon Enarque est persuadé que ce qui est trop simple à comprendre n'est pas compatible avec son haut niveau d'intelligence.
1) Un Etat ne doit pas dépenser plus que ses recettes, idem pour les caisses de retraites, la sécurité sociale ou les allocations familiales.
2) tout emprunt pour combler un déficit (autre que pour investir) , coûte plus cher à rembourser que l'effort qu'il aurait fallu faire pour éviter ce déficit.
3) Quand on importe plus que l'on exporte on détruit des activités locales, donc de la création de valeur, des emplois donc des recettes pour l'Etat, des cotisations pour la sécu etc...
Mais, bon, je sais bien que n'importe quel "brillant" ou pseudo économiste expliquera que tout cela est bien trop "simpliste" pour constituer une "feuille de route" pour gouverner la France. N' empêche que nos amis et voisins espagnols, certes dans la souffrance, commercent à s'en sortir, et leurs dirigeants "intelligents" et "courageux" méritent plus de considération que les nôtres !

Réponse de le 17/05/2013 à 16:03 :
Si seulement nos gouvernants et les Français pouvaient vous entendre...?
Réponse de le 17/05/2013 à 16:14 :
Je vous rejoints sur la nécessité de réindustrialiser. Mais comment expliquez-vous alors le redressement des Etats-Unis dont l'administration a mis en oeuvre depuis plusieurs années une politique ouvertement mercantiliste ("demand-side"), basée sur la demande - plus précisément les BESOINS - , donc moins gaspilleuse, une forte ré-industrialisation ("Buy American", "re-shoring"...) et la réduction des importations ?
Réponse de le 17/05/2013 à 16:20 :
C'est vrai, mais cela suppose que leur agenda consiste effectivement à défendre nos intérêts. Je crois de plus en plus que ce n'est pas le cas. Leur aveuglement doctrinaire et leur complexe de supériorité les ont amené à croire que la destruction de la société "sclérosée et bourgeoise" des pays européens devait faire place aux lendemains qui chantent sous les bons hospices de nos amis américains, entre autres. Bien entendu, les américains en question font exactement la même chose chez eux.
Réponse de le 17/05/2013 à 16:23 :
Le redressement des états-unis est un redressement en trompe l'oeil. Il ne faut pas se fier aux stats telles qu'elles vous sont données. Quand on regarde de près ils en sont exactement au même stade, poussent aux même fausses solutions. Je vous donnerai quelques liens si vous le voulez.
Réponse de le 17/05/2013 à 16:36 :
En même temps ça fait 50 ans que les Européens prédisent l'effondrement des Etats Unis. Quel est le continent qui voit sa jeunesse condamnée à émigrer comme au 19ème siècle? L'Europe est bien l'homme malade du monde avec un chômage massif. Ok aux States il y a beaucoup de petits boulots qui faussent les statistiques. Mais vaut-il mieux être un petit travailleur ou un chômeur?
Réponse de le 17/05/2013 à 16:50 :
Il y a de l'espoir en France quand je vous lis. Toutes les bonnes idées ne sont pas encore en fuite mais à quand cette prise de conscience de nos dirigeants? A pardon, ils le savent déjà mais n'osent pas froisser le peuple de peur de détruir leur carrière.
Réponse de le 17/05/2013 à 16:56 :
@ simple citoyen - D'accord, les USA ne sont pas nécessairement l'exemple à suivre, surtout du point de vue sociétal, mais ils sont beaucoup plus forts en termes de résistance économique. En France, l'augmentation des fortunes personnelles traduit un désengagement du citoyen par rapport à l'activité économique, voyez le nombre d'entreprises stratégiques cédées ou contrôlées directement ou indirectement par des capitaux extérieurs au CAC40 (Lagardère cède EADS). Pareil pour la dette publique détenue à près 50% créanciers extra-européens. Ce désengagement est un gros risque de dépendance : perte des pouvoir décision / plus-value / dividendes / intérêts cédés = absence de réinvestissement = crise ! La perte des moyens de production et donc de richesses est une faiblesse au niveau des rapports de force financiers et industriels. La notion d'autonomie ou d'aliénation économique est peu comprise en France.
Réponse de le 24/05/2013 à 9:33 :
La croissance par l'offre dans une économie mondialisée, intégrée n'est possible que pour des produits hautement technologiques et à haute valeur ajoutée. Ce qui exclut toute production fortement consommatrice de main d'oeuvre à bas coûts. C'est d'ailleurs ce qui fait actuellement la force de l'Allemagne, positionnée sur des produits haut de gamme et innovants. La question est: Peut-il y avoir plusieurs Allemagne dans le Monde? J'en doute.
Réponse de le 24/05/2013 à 9:33 :
La croissance par l'offre dans une économie mondialisée, intégrée n'est possible que pour des produits hautement technologiques et à haute valeur ajoutée. Ce qui exclut toute production fortement consommatrice de main d'oeuvre à bas coûts. C'est d'ailleurs ce qui fait actuellement la force de l'Allemagne, positionnée sur des produits haut de gamme et innovants. La question est: Peut-il y avoir plusieurs Allemagne dans le Monde? J'en doute.
a écrit le 17/05/2013 à 15:44 :
Le titre de l'article est curieux et paradoxal. En effet il presente l'excedent commercial comme une valeur positive. A contrario les defecits commerciaux sont implicitement negatifs. Question de haute mathematique: Comment faire que les pays soient tous en excedents commerciaux puisque c'est positif. Les mercantilismes de l'Allemagne et de la Chine sont-ils de bon exemples?
a écrit le 17/05/2013 à 15:43 :
Un excedent Commercial depuis bien longtemps pour l'Espagne ca c'est au moins positif meme si ca ete dur pour le pays et les espagnols. L'austerite proner par l'Allemagne commence a porter ses fruits.La France de F. Hollande devra faire de meme et Suivre Frau Merkel si nous ne voulons pas couler.
a écrit le 17/05/2013 à 15:24 :
L'Espagne peut remercier ses voisins européens d'avoir accueilli sa misère qui a fui l'austérité, notamment l'Allemagne qui a officiellement appelé les ingénieurs espagnoles à se faire exploiter pour défendre l'Euromark.
Réponse de le 17/05/2013 à 16:01 :
Michel, votre inculture est impressionnante au point que vous cherchez un bouc émissaire comme l'allemagne. Allez lire un livre sur l'économie Allemande depuis la chute du mur au lieu de répéter ce que vous avez attendu. C'est toujours plus facile d'accuser les autres ou alors comme un mouton, vous suivez le mouvement sans réfléchir. Si on devait accuser un pays d'innonder de produits bon marché en faisant du dumping, du protectionnisme..., on accuserait la Chine plutôt que l'Allemagne mais cela demande un peu de réflection.
a écrit le 17/05/2013 à 15:07 :
La logique c'est qu'on vit au dessus de nos moyens et qu'on va devoir baisser nos exigeances (et donc notre consommation). Revenir à l'équilibre des dépenses et des revenus est perçu comme de l'austérité (terme négatif donné par nos journeau et politiques) alors que c'est juste de la bonne gestion. Etre contre une bonne gestion me fait penser à un gosse trop gâté, obèse, qui ne veut pas faire de régime parce que c'est contreignant. Bravo à l'espagne d'avoir pri des mesures courageuses et necessaires même si les résultats ne sont pas immédiats. Nous, Français, donneur de leçon, à chercher un bouc émissaire, on est pas près d'avoir un excédant ni de bonne perspectives avec les mesurettes actuelles.
Réponse de le 21/05/2013 à 16:23 :
La cigale et la fourmi:Partant du principe que tous les pays (16) adopte le modéle économique allemand ça fait quoi pour l'Allemagne et la zone ? J'aimerais lire la brillantissime analyse de La cigale et la fourmi sur le sujet.
a écrit le 17/05/2013 à 14:58 :
Donc le remède allemand fonctionne, y compris en Espagne. L'économie s'améliore les riches s'enrichissent et les pauvres s'appauvrissent. Par ailleurs, les espagnols sont en avance sur l?Allemagne, ils ont déjà rétabli la monarchie. Le servage sera bientôt de retour. Le progrès est en marche.
a écrit le 17/05/2013 à 14:29 :
La mauvaise nouvelle est 15% de baisse des importantions, qui reflète bien la baisse de la demande globale. Mais ce n'est pas un effondrement. La bonne nouvelle est 2% d'augmentation des exportations qui montre que le pays travaille plus.
Quand à la pauvreté, l'étude BCE a démontré que les grands peuples les plus riches de l'eurozone étaient les peuples français, italien, espagnol, allemand, dans cet ordre. Rangez vos mouchoirs.
Réponse de le 17/05/2013 à 14:46 :
Non, si le pays travaillait plus, le PIB ne se serait pas effondré. Ce n'est pas avec 25% de chômage que l'on travaille plus. La baisse des importations est une très mauvaise nouvelle, car si vous parvenez à faire en sorte que tous les pays importent moins et exportent plus, il faudra que vous m'expliquiez la méthode ! Quand à l'étude de la BCE, il vous faudra relire la méthodologie : elle inclue l'immobilier dans le patrimoine des ménages, en 2007 c'est à dire avant son effondrement. Et avant l'explosion du chômage... Ressortez vos mouchoirs.
a écrit le 17/05/2013 à 14:04 :
la population s'apauvrie...
ceux qui peuvent quittent le pays.
ceux qui sont au chomage consomment moins (notamment de l'energie)
ceux qui travaillent encore gagnent moins qu'avant.. (pour gagner en competitivité).

il faut faire attention aux consequences. Le social, la formation....



a écrit le 17/05/2013 à 14:03 :
Proposition pour laFrance: On fixe le Smic a 2?/h ainsi on sera un pays exportateur et l,allemagne pour conserver sa competitivité devra mettre un Smic a 1h/h. Dans ce cas laparade est simple mettre le Smic francais a 0,5/h. Non mais.......
Réponse de le 24/05/2013 à 9:36 :
@ecomaripo
1? de l'heure, l'Allemagne le fait déjà.
Réponse de le 24/05/2013 à 9:36 :
@ecomaripo
1? de l'heure, l'Allemagne le fait déjà.
a écrit le 17/05/2013 à 13:52 :
Incroyable qu'au 3eme millénaire avec le niveau de connaissance du peuple, certains doutent encore des politiques dites d'austérité (en fait on devrait dire : de bonne gestion) !
Quand un individu gagnant 2 000 euros par mois en dépense 2100 que croyez vous qu'il advienne ? C'est pareil pour un pays ! On peut faire illusion avec différentes méthodes (monétaires notamment) pendant quelques temps ...mais jamais pendant 10/15 ou 20 ans ! C'est mathématiquement impossible ....Apprenez chers coreligionnaires à devenir riches ! Enrichissez vous !!! Quand vous gagnez 2000 euros mensuels, épargnez 500 mensuels sur le long terme. N'utilisez jamais le crédit pour de la consommation !
Réponse de le 17/05/2013 à 14:06 :
C'est pas de la bonne gestion, qu'étant malade, de dire : je n'emprunte pas d'argent pour me soigner car je n'aime pas emprunter. Pourtant c'est exactement ça l'austérité.
Réponse de le 17/05/2013 à 14:11 :
@Atchoum: le probleme est que votre niveau de connaissance en économie est hors du temps. Depuis quand le bon sens est-il le fondement des connaissances'. Suggestion amicale: Achetez vous des livres d'economie ( tres elementaires pour commencer).
Réponse de le 17/05/2013 à 14:25 :
Comparer un pays avec un individu n'a aucun sens. Surtout au 3ième millénaire. C'est un raisonnement du haut moyen age. Avec votre démarche on en serait tous à cultiver notre morceau de terrain de 20 M2 avec une bêche et un râteau. Avez vous jamais géré ne serait ce qu'une entreprise ?
Réponse de le 17/05/2013 à 14:25 :
Faux faux et ARCHI FAUX !!!!!!
les gouvernement espagnols et irlandais ont bien fait leur job en termes de finances publiques. Regardez les chiffres pendant 10 ans la dette espagnole n'a fait que baisser et le pays a affiché des excédents budgétaires substantiels. L'espagne a été fortement sécouée par la crise mais elle y est entrée avec une dette publique de 37% du PIB. Idem en Irlande. Alors comme pays dépensier et surendetté on a fait pire vous en conviendrez. De quand date le ernier excédent budgétaire Française ? de combien était la dette allemande en 2008 en % du PIB ? L'allemagne affichait elle un excédent budgétaire en 2007 ? en 2006 ?

a écrit le 17/05/2013 à 13:41 :
Cet article illustre parfaitement la faille logique de l'austérité. Si l'Espagne a un excédent commercial, ça doit être parce que l'austérité marche! Alors on applique l'austérité à tous les pays de la zone euro, et comme ça ils vont tous être excédentaires! À vous de trouver l'erreur...
Réponse de le 17/05/2013 à 14:41 :
Quand nous aurons colonisé la lune, on pourra tous être excédentaires sur terre ! Il n'y a donc techniquement pas d'erreur dans le raisonnement européen !
Réponse de le 17/05/2013 à 16:05 :
Avec un tel raisonnement l'on comprend bien pourquoi la France est cuite...!
a écrit le 17/05/2013 à 13:29 :
Notre voisin va finir par mourir en bonne santé ! Chouette non ?
Réponse de le 30/04/2016 à 12:51 :
Qu'ils se rassurent, on votera François Hollande en 2017. Mais bon, tant qu'ils ont peur, ils lâchent les chèques pour les fonctionnaires !!! Et moi je prends avec plaisir..... MERCI
Réponse de le 30/04/2016 à 14:28 :
belkacem récompense l'absentéisme, la semaine de 28h, 3 mois congés, le classement de la France sur la transmission du savoir sur européen et internationaux dans le fond du classement bonnet d'âne. belkacem envoie un signal au jeune travaillé moins, pantoufle pour gagner plus. lamentable !
Réponse de le 30/04/2016 à 19:53 :
la ministre belkasem par cette augmentation à le mérite d'encourager l'absentéisme, la semaine de 28h, 3 mois de congés, le classement de la transmission des connaissances dont l'éducation nationale traîne dans le fond du classement européen et international. belkasem envoie un signal fort pour la jeunesse : travaillé moins et pantouflé pour gagner plus !
a écrit le 17/05/2013 à 13:26 :
Un pays, cest comme une bassin.
Avec une balance commerciale positive, dans un sens ou dans l'autre, le pays s'enrichit.
a écrit le 17/05/2013 à 13:14 :
Pour moi c est une bonne nouvelle dans la mesure ou ils vont pouvoir reinvestir petit à petit dans leur outil de production.... mais bon comme tous les medias sont contre l austerite...pas leur demander pourquoi...parce que c est l autre qui l a dit...
Réponse de le 17/05/2013 à 13:32 :
C'est pas tellement les médias qui sont contre ( vous avez noté que tout un tas d'experts en expertologie viennent nous expliquer quotidiennement qu'il n'y a pas d'autres solutions pour sauver les rentiers euh pardon le pays), ce sont plutôt les jeunes qui partent et les chômeurs qui se multiplient, qui sont contre...
a écrit le 17/05/2013 à 13:08 :
Les dizaines de milliers d'Espagnol qui se serrent la ceinture à cause du laminage de la classe moyenne seront heureux de l'apprendre
a écrit le 17/05/2013 à 13:01 :
C'est quand même une bonne nouvelle pour l'Espagne dans la mesure où ce sont autant de milliards qui vont revenir au pays au lieu de fuir aux quatre horizons !
Réponse de le 17/05/2013 à 13:17 :
Oui, c'est en effet une bonne nouvelle : un petit excédent commercial pour une explosion du chômage, baisse du PIB, explosion de la dette souveraine. Sans compter tous les effet sociaux nocifs qui vont avec.
Réponse de le 17/05/2013 à 13:18 :
Tout à fait. Et la France avec son déficit du commerce extérieur de près de 70 milliards...? Je pense que l'Espagne se redressera bien avant nous qui ne baissons aucune de nos dépenses publiques..??!! L'on préfère les Interviews télévisées de plus de 2 heures pour ne rien dire...!!!
Réponse de le 17/05/2013 à 13:47 :
Baisser les dépenses publiques ne redressera pas la balance extérieure, désolé d'avoir à vous l'informer.
a écrit le 17/05/2013 à 12:59 :
L an prochain ou dans deux ans ,ils diront que l Espagne est sortie de la crise et est sur la voie du redressement ,comme la Grèce et le Portugal ,ce sera vrai sur le plan macro mais pas dans la vraie vie de 80 pour cent de la population de ces pays ,ces pays s enfoncent dans la misère ,l Espagne va vite se retrouver avec un niveau de vie similaire à la Pologne ,ce n est qu un pays de sous traitants qui travaillent pour le compte d entreprises étrangères ,la Grèce et le Portugal vont devoir se mettre au niveau de la Roumanie et du Maroc ,on est dans une Europe a plusieurs cercles ,malheur à ceux qui ne font pas partie du premier cercle ,le point central étant à Francfort .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :