Grande-Bretagne : les féministes réclament plus de femmes sur les billets de banque

La disparition du visage d'Elizabeth Fry des billets de banque suscite l'indignation en Grande-Bretagne. Une pétition a recueilli près de 30 000 signatures pour réclamer son maintien sur les coupures de 5 livres. Le portrait de cette réformatrice sociale doit être remplacé par celui de l'ancien Premier ministre Winston Churchill, en 2015. Pour calmer le jeu, la Banque d'Angleterre pourrait faire figurer l'écrivaine Jane Austen sur les billets de 10 livres.

3 mn

La reine Elizabeth II pourrait bien devenir la seule femme à figurer sur les billets de banque anglais / Reuters
La reine Elizabeth II pourrait bien devenir la seule femme à figurer sur les billets de banque anglais / Reuters

Si l'argent n'a pas d'odeur, il a bien un visage...  Et les Britanniques espèrent qu'il ne deviendra pas entièrement masculin.

Une pétition a recueilli près de 30 000 signatures outre-Manche pour réclamer le maintien du portrait d'Elizabeth Fry sur les billets de 5 livres. La Banque d'Angleterre (BoE) a déclenché une polémique en annonçant, en avril dernier, que ce serait l'ancien Premier ministre Wiston Churchill qui illustrerait ces coupures en 2015.

En Grande-Bretagne, les monarques figurent sur une des deux faces des billets tout au long de leur règne. La seconde est réservée à des illustres personnages historiques comme l'économiste Adam Smith ou l'ingénieur James Watt. Les visages changent ainsi tous les 10/20 ans.

Sauf qu'en remplaçant la réformatrice sociale du XIXème siècle par Winston Churchill, la Banque d'Angleterre n'a pas pris en compte le fait qu'il n'y aurait ainsi plus de femmes sur les billets anglais, à l'exception de la reine Elizabeth II, qui sera ensuite remplacée par son successeur... masculin.

Jane Austen sur les billets de 10 livres en compensation...

La journaliste et militante féministe Caroline Criado-Perez est donc montée au créneau en créant une pétition en ligne intitulée "Banque d'Angleterre : garder une femme sur les billets de banque anglais". 30 000 Britanniques l'ont ainsi signée estimant que "ce n'était qu'un nouvel exemple montrant à quel point le rôle des femmes dans l'Histoire reste sous-estimé". La militante a menacé de poursuivre la Banque d'Angleterre en justice.

Pour apaiser les tensions, Mervyn King, le gouverneur de la BoE a tenté de calmer le jeu en déclarant que l'écrivaine du XIXème siècle Jane Austen "était bien placée" pour figurer sur les billets de 10 livres.

Des propos qui n'ont pas rassuré Caroline Criado-Perez. En effet, Mervy King, qui quittera son poste à la BoE le 1er juillet prochain, sera remplacé par Mark Carney, l'ex-gouverneur de la Banque du Canada. Ce n'est donc pas lui qui prendra la décision finale. "Il parle encore au conditionnel et j'ai bien peur que ce ne soit pas suffisant", s'est inquiété la jeune femme, citée, mardi 25 juin, par le quotidien britannique The Guardian.

Des anciennes ministres à la rescousse

La semaine dernière, un groupe de 46 députés, parmi lesquels d'anciennes ministres du Parti travailliste comme Harriet Harman et Yvette Cooper, ont demandé à la BoE de revenir sur sa décision et de garder le visage d'Elizabeth Fry sur les billets. "Le fait que seule Florence Nightingale (célèbre statisticienne et infirmière du XIXème siècle, NDLR) ait été la seule femme à être représentée sur ces billets avec Elizabeth Fry prouve bien que la BoE a besoin de montrer davantage le rôle des femmes dans l'Histoire de notre nation", ont-ils écrit dans une lettre adressée aux dirigeants de l'institution bancaire, envoyée en copie au Premier ministre, David Cameron.

Si Elizabeth Fry quitte les mains des Anglais en 2015, l'auteur du célébrissime Orgueil et Préjugés pourrait y faire son entrer en 2017, lors du 200ème anniversaire de sa mort.
 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 27/06/2013 à 17:51
Signaler
Le féminisme, c est comme le ménage,si on ne s y colle pas régulièrement on finit par s habituer à la crasse. Mais on se passerait bien de la corvée. On préfèrerait regarder les autres s en occuper. De mon côté, je pense avoir trouvé ma solution : je...

à écrit le 27/06/2013 à 12:52
Signaler
Il serait plus naturel de les mettre sur les carte de crédit!

à écrit le 27/06/2013 à 11:04
Signaler
L'ONS (l'INSEE version british) viens de publier ses chiffres révisés, le Royaume Uni n'est pas entré en recession au T1 2012. La croissance du T1 2012 a été révisé à 0% au lieu du -0,1% initial. Il n'y a donc pas eu 2 trimestres consécutif de baisse...

à écrit le 27/06/2013 à 10:33
Signaler
Pfffff! parce que c'est ce fait, qui va nous permettre de mieux finir les fins de mois?? quelle pauvre époque, pauvres gens !

à écrit le 27/06/2013 à 9:05
Signaler
S'ils n'ont que ce point à revendiquer je pense que ça vole bas. Il me semble qu'il y a d'autres sujets plus importants à défendre.

à écrit le 27/06/2013 à 0:53
Signaler
Vous n'avez réellement rien d'autre à faire passer comme info, La Tribune? George Osborne a présenté sa "spending review 2013" ( par exemple et si on veut rester en GB), sorte de mini-budget, annonçant £11,4 milliards d'économies en plus et la supr...

le 27/06/2013 à 12:21
Signaler
+ +++ 1111

à écrit le 26/06/2013 à 20:29
Signaler
Moi je suis d'accord, mais à condition de mettre de belles femmes nues au lieu de vieux tromblons style Betty 2 :-)

à écrit le 26/06/2013 à 19:17
Signaler
Le rôle des femmes est sous-représenté dans l'Histoire... ou bien elles ont tout simplement eu moins d'influence dans l'Histoire que les hommes. N'en déplaisent aux féministes.

le 27/06/2013 à 17:21
Signaler
Difficile de savoir et d évaluer ce qui est lié à la nature, ce qui découle de la culture? Il faudrait pouvoir comparer deux sociétés, l une qui aurait été dominée par les hommes depuis trois mille ans et l autre non. Mais, voilà, depuis Cro-Magnon, ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.