Les Grecs veulent licencier des fonctionnaires...mais pas travailler le dimanche

 |   |  869  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les projets gouvernementaux pour résorber la crise grecque provoquent des réactions contradictoires. Autant celui visant à faire des économies dans la fonction publique remporte l'adhésion selon les sondages, autant la perspective d'élargir les ouvertures de commerce le dimanche est contestée, notamment par la toute-puissante église orthodoxe.

 Une large majorité de Grecs juge nécessaires des licenciements de fonctionnaires, selon un sondage rendu public dimanche, quelques jours après le vote, contesté par des milliers de manifestants, d'un plan de réorganisation de la fonction publique. Les partisans des licenciements dans la pléthorique administration grecque sont 60,6% contre 36% d'opposants, relève ce sondage de l'institut Kapa réalisé auprès de 1.002 personnes, mardi et mercredi, précisément durant les deux journées de mobilisation sociale les plus intenses contre les mesures soumises au Parlement.


Si quelque 70% des sympathisants de la Nouvelle-Démocratie (droite) et du Pasok (socialiste), les deux partis de la coalition au pouvoir, approuvent la solution du licenciement, ils sont également 47,4% à la juger nécessaire parmi les sympathisants du parti de gauche radicale du Syriza, première force d'opposition, qui n'a de cesse de dénoncer les ravages humains et sociaux provoqués par la remise au pas financière du pays surendetté par l'UE et le FMI.
 

Huit mois de travail avec un salaire réduit
Le Parlement grec a voté cette semaine un projet de loi incluant un plan de disponibilité des fonctionnaires affectant pour l'instant des officiers de police municipale, des enseignants, des gardiens d'école, qui devront travailler huit mois avec un salaire réduit avant d'accepter une nouvelle proposition, ou quitter la fonction publique s'ils refusent.
Les premières mises en disponibilité sont effectives lundi et 4.200 fonctionnaires seront concernés d'ici à la fin juillet. D'autres listes de fonctionnaires devraient suivre dans les prochaines semaines, la Grèce s'étant engagée à imposer rapidement des mutations à 25.000 agents administratifs. Cette promesse a notamment permis au pays de sécuriser le versement d'une partie d'une nouvelle tranche d'aide internationale de 6,8 milliards d'euros approuvée récemment par la zone euro et le FMI.

Tout autre sentiment des Grecs face au projet du gouvernement d'élargir les possibilités d'ouverture des commerces le dimanche pour combattre une dépression économique lancinante. Il catalyse en effet les critiques et suscite une improbable alliance des syndicats, des commerçants eux-mêmes et du monde religieux.
Le gouvernement du Premier ministre conservateur Antonis Samaras a en effet déposé au Parlement un projet de loi proposant une ouverture "optionnelle" de sept dimanches par an auxquels les autorités locales peuvent décider d'ajouter d'autres journées d'ouverture dominicale.

Un projet de loi "rédigé sans aucune consultation"
Pour l'exécutif, cette initiative "encourage la libre concurrence et entre dans le cadre des plans européens pour promouvoir le petit commerce". Le Parlement examinera le texte cette semaine. Dans les villes grecques, hors zones touristiques et centres commerciaux, les commerces sont fermés le dimanche, à l'exception de la période de Noël et des soldes où les commerçants font volontiers une entorse à la règle. Mais le nouveau projet de loi "a été rédigé sans aucune consultation" des principaux intéressés, s'est indignée l'association des commerçants d'Athènes.
Dans un pays où les PME et le petit commerce familial structure une part très importante de l'activité économique, les opposants à l'ouverture le dimanche craignent que ces magasins de taille modeste, déjà décimés par la crise, ne puissent se permettre l'embauche d'une aide pour le week-end. Le gain attendu reste hypothétique, ajoutent-ils.

Le chômage crève les plafonds et frôle désormais les 27%
"Vous voulez vous définitivement vous débarrasser de nous ?", s'est ému le patron de l'association des artisans grecs Georges Kavvathas auprès du gouvernement. "Les 120.000 magasins fermés ces dernières années ne vous suffisent donc pas ?". L'association des employés du secteur privé ne s'est pas montrée beaucoup plus enthousiaste qualifiant les espoirs du gouvernement de "réalité virtuelle": "Il y a 1,5 million de chômeurs dans notre branche et 35% des salariés ont des arriérés de salaire de plusieurs mois". Mois après mois, au fil d'une récession de six années, le chômage de la Grèce crève les plafonds, frôlant désormais les 27%.
L'ouverture à la concurrence d'une économie nationale traditionnellement protectionniste, avec un niveau de prix assez élevé, est l'une des recettes préconisée par les bailleurs de fond du pays (UE-BCE-FMI). C'est un des messages qu'a fait passer le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, en visite à Athènes cette semaine.

Les parlementaires menacés d'excommunication
L'ouverture le dimanche est d'ailleurs plébiscitée par les grandes chaines de magasin, au grand dam du syndicat communiste Pame qui craint que l'ouverture des commerces ne soit le prélude à une activité dominicale bientôt généralisée "à l'ensemble de la classe ouvrière".
L'incontournable Eglise grecque n'est pas en reste dans ce concert de protestations. Le très rigoriste évêque du Pirée, Séraphim, a menacé d'excommunication les parlementaires favorables à la loi, parlant de "casus belli". Le chef de l'Eglise grecque, l'archevêque Ieronymos, s'est aussi fendu d'un coup de griffe, affirmant que "la vie ce n'est pas juste des chiffres. Tout le monde a besoin de repos".
La dernière tentative du gouvernement grec d'élargir l'ouverture le dimanche remonte à 2005, avant la crise

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2013 à 15:36 :
Ils ont tout compris, m'étonne pas que la Grèce ai tenu aussi longtemps. Nous ont est des idiots, on engraisse nos fonctionnaires pour qu'ils nous claquent la porte au nez au final, et vivent dans nos appartements.
a écrit le 28/09/2013 à 18:56 :
bah suffit de leurs envoyer Benoît HAMON ! Ils seront sauvés !
a écrit le 29/07/2013 à 1:06 :
Faut m'expliquer en quoi dépenser le dimanche fait une différence avec le mardi ou le vendredi!!!
a écrit le 23/07/2013 à 15:29 :
J'ai du mal à voir la causalité entre la suppression des fonctionnaires et de travailler le dimanche,c'est surement les chômeurs futurs et à venir qui vont arpenter les magasins le dimanche en Grèce.Ces logiques économiques diverses et variées me laisse dubitatif.Mais bon j'ai pas non plus de master d'économie dans ma musette,ceux-ci explique cela.
Réponse de le 26/07/2013 à 15:12 :
En effet, le lien n'est pas évident. Mais ne vous désolez pas, vous avez la chance de ne pas avoir de master, donc de ne pas avoir perdu votre bon-sens. Les malheureux entrés dans une université française ne peuvent plus en dire autant. L'université est notre Grèce à nous ! PPM
a écrit le 23/07/2013 à 8:49 :
C'est tellement facile de toujours critiquer les fonctionnaires : je travaille dur tous les jours pour servir la collectivité ; tout ça pour n'écouter que critiques et quolibets.
Réponse de le 23/07/2013 à 9:09 :
Bah losrque tous les rapports, de la cours des comptes au conseil d etat sans compter FMI..... pointent la mauvaise gestion publique, l inefficience et l inefficacite croissante du service public et son sur-nombre..... normal que tous le monde critique......
Réponse de le 23/07/2013 à 14:04 :
Un cas particulier ne vaut rien.
Je connais aussi un paquet de fonctionnaires qui mériteraient d'être virés : ils passent leur temps à glander sur internet et même à dormir (au sens propre ) pendant les heures de travail.
a écrit le 23/07/2013 à 5:54 :
En France c'est plus de la moitié des élus qu'il faudrait licencier ! D'accord cela ferait des chômeurs en plus car ils ne sont pas capables de faire grand chose à part la langue de bois.
a écrit le 23/07/2013 à 5:44 :
Quant à virer les fonctionnaires pourquoi pas, mais pour en faire quoi? Des RMIstes? Après 20 ans d'euro-mondialisme et de sans-frontierisme à tout crin il n'y a même plus de boulot en Europe.
Réponse de le 23/07/2013 à 14:05 :
Vu ce que certains produisent comme travail, un rmiste coûterait moins cher à la société.
a écrit le 23/07/2013 à 5:42 :
Travailler le dimanche pour faire quoi? Les Grecs sont à sec et qu'ils dépensent 100 sur 6 jours ou sur 7 ne change rien à l'affaire, au bout du compte ils n'auront toujours que 100 à dépenser.
a écrit le 22/07/2013 à 16:19 :
Nous ne sommes pas sortis de la crise ! En Grèce, c est 50% de jeunes sans travail. C est un problème moral d une société qui supprime son avenir. Le travail n est pas une punition ! On parle d une crise qui dure 10 ans, on a vraiment affaire à des incompétents ! Dans l affaire des hypothèques américaine, on a fait une bulle sur la cherté des logements qui a coûté à la France 500 milliards. Quel est l intérêt d empêcher les gens de se loger ? Le Freddy, c est une banque d Etat qui a nous dit on 5200 milliards sur 12000 qui existent. N est-ce pas l administration qui s amuse à faire monter les prix afin de bousiller l économie ? En Espagne c est pareil, on fait une bulle de crédit sur de l immobilier. Pourquoi siphonne-t-on l épargne au lieu de financer l activité ? On joue à la tulipomania ? Sur la Grèce on parle des détournements de fonds publics, c est donc une fausse démocratie. Alors on autorise les comptes à l étranger ? En Espagne récemment on a manifesté contre la corruption, c est q il y aurait un contrôle insuffisant ?
a écrit le 22/07/2013 à 14:38 :
La Grèce est en faillite. Mais il n'y a pas que la Grèce. Lundi 22 juillet 2013 : Eurostat publie les chiffres de la dette publique du premier trimestre 2013.

La Grèce, l?Italie, le Portugal, l?Irlande, la Belgique, la France, l?Espagne, le Royaume-Uni, Chypre sont en faillite.

La dette publique de ces Etats atteint des sommes inimaginables.

La dette publique de ces Etats est hors de contrôle.

Les soi-disant « plans de sauvetage » de l?Union Européenne, de la BCE et du FMI sont un échec total.

En Europe, plus personne ne contrôle quoi que ce soit.

La question est donc :

« QUAND vont avoir lieu ces défauts de paiement ? »

1- Médaille d?or : Grèce. Dette publique de 305,291 milliards d?euros, soit 160,5 % du PIB.

2- Médaille d?argent : Italie. Dette publique de 2034,763 milliards d?euros, soit 130,3 % du PIB.

3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 208,284 milliards d?euros, soit 127,2 % du PIB.

4- Irlande : dette publique de 204,054 milliards d?euros, soit 125,1 % du PIB.

5- Belgique : dette publique de 394,220 milliards d?euros, soit 104,5 % du PIB.

6- France : dette publique de 1870,294 milliards d?euros, soit 91,9 % du PIB.

7- Espagne : dette publique de 922,828 milliards d?euros, soit 88,2 % du PIB.

8- Royaume-Uni : dette publique de 1385,701 milliards de livres sterling, soit 88,2 % du PIB.

9- Chypre : dette publique de 15,342 milliards d?euros, soit 86,9 % du PIB.

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22072013-AP/FR/2-22072013-AP-FR.PDF
a écrit le 22/07/2013 à 14:36 :
Il ny a aucune adhesion a ces mesures ineptes regarder les resultats des elections et les sondages des prochaines .tot ou tard la Grece sortira de cette magnifique union europeenne
Réponse de le 22/07/2013 à 16:45 :
en cas de sortie de l'UE ....la Grèce nous aura donc volé l'argent de nos impôts deux fois....!
Réponse de le 23/07/2013 à 11:38 :
Les grecs ne vous ont rien volé, c'est plutôt le contraire étant donné que les prêts faits à la Grèce sont remboursés avec intérêts. Vous n'avez donc rien perdu.
Réponse de le 23/07/2013 à 13:58 :
C'est bien ce que disais ! 2 fois ...la deuxième fois ! c'est pour éventuellement nous rembourser notre argent.... avec notre argent....!
a écrit le 22/07/2013 à 14:05 :
Les Français veulent licencier des fonctionnaires...mais pas travailler le dimanche
a écrit le 22/07/2013 à 13:43 :
Ils sont dans la merde, mais ils l'ont cherché aussi, qu'ils se débrouillent!
Réponse de le 23/07/2013 à 11:50 :
J'espère que quand votre tour viendra, les Grecs feront preuve d'un peu plus d'empathie.
Réponse de le 24/07/2013 à 6:17 :
@Fred?L?esprit et le langage ne sont pas convenables et civilisés
a écrit le 22/07/2013 à 13:23 :
Je suis d' accord avec la majorité des Grecs pour la suppression en France du nombre de fonctionnaires qui pèse trop lourd sur notre budget et nous accable d' impôts : vivons plus lèger supprimons les "mauvaises graisses" !!!
Réponse de le 22/07/2013 à 14:05 :
entièrement d'accord !!!
Réponse de le 22/07/2013 à 16:44 :
Si on pouvait supprimer les inepties des rentiers aigris ...
Réponse de le 22/07/2013 à 22:55 :
Les fonctionnaires saluent bien bas les aigris de service !!!!!!
Réponse de le 23/07/2013 à 15:24 :
suppression de 60 % de fonctionnaires , interdire les syndicats ...pour les remplacer par de agences de notations indépendantes ...diviser le nombre de ministres par deux, dissoudre le ministère de la culture , baisser les impôts de 38% ,shooter les socialistes du pouvoir ... diviser le nombre d'immigrés de 50 % et le pays devient un Eldorado ...!
a écrit le 22/07/2013 à 13:03 :
Quelqu'un pourrait-il expliquer clairement en quoi ouvrir les magasins le dimanche va permettre de relancer l'économie ? Ne vaudrait-il pas mieux filer du boulot (et une paie) aux 27% de chômeurs du pays ?
Réponse de le 22/07/2013 à 13:40 :
Et le boulot tu le donnes comment ? Il faut d'abord donner le moyen aux entreprises de recruter, créer de l'emploi.
Réponse de le 22/07/2013 à 13:41 :
c'est logique... pour les gens qui sont au chômage ou qui ne bossent pas (c'est souvent les mêmes) à partir du lundi....
a écrit le 22/07/2013 à 12:07 :
Le travail c'est la santé non? Donc le dimanche est une bonne prescription. la réduction des congés surtout religieux est à appliquer de suite; la richesse profitera aux mêmes et c'est tant mieux. les marchés financiers sont ouverts à Noël les financiers y croient au toujours plus.
Réponse de le 22/07/2013 à 14:39 :
Le travaille c'est de la merde
a écrit le 22/07/2013 à 10:59 :
UTOPIE n°3 : CONTRAT de TRAVAIL UNIQUE
- associé aux 2 premières utopies ( liberté d'entreprendre + revenu de subsistance)
- suppression du statut de fonctionnaire ( hors régalien et contrôles), des CDI surprotégeant les incompétents et les fainéants , les CDD, l'intérim, intermittence si couteuses, etc...
- l'indépendant est celui qui signe les deux cotés du contrat
- un contrat simplifié contractualisé entre le salarié et l'employeur - l'administration limité à sa plus simple expression se débrouille avec la déclaration d'embauche/licenciement pour calculer la "Flat Tax Sociale" et autre considérations statistiques, déclaratives, etc..
- l'inspection du travail renforcée pour s'assurer de la santé au travail celle des clients et les aspects environnementaux

UTOPIE n°1 : ENTREPRENDRE
- liberté totale d'entreprendre là ou on veut, quand on veut, comme on veut ( sauf risque pour la santé des employés, clients, et voisinage) = une simple déclaration administrative et fiscale par internet et gratuite.
- liberté totale d'embaucher et de licencier des salariés, AVEC la publication en temps réel du nombre d'employés, de l'ancienneté médiane et du taux de turnover = une simple déclaration d'embauche/fin de contrat + accessibilité en ligne via internet
- un seul contrat de travail pour tous : pour les fonctionnaires, salarié, indépendant, avec les mêmes droits et même taux de cotisation : "flat tax sociale, avec un taux tenant compte de l?absentéisme, ancienneté médiane et du turn over"
- suppression du smic si associé au revenu de subsistance ( ou équivalent)
- suppression du code du travail si associé au revenu de subsistance ( l'employeur reste toujours responsable de la santé des clients, employés et environnementale

Réponse de le 22/07/2013 à 11:50 :
C'est vivifiant d'entendre ça ....cela me donne envie d'entreprendre......quoique ... si les syndicats sont remplacé par des agences de notations indépendantes...et que les impôts soient diminué de 38 % , mes associés capitalistes se sentiraient plus confiants...pour éventuellement investir ...reste encore une l'hypothèque ,c'est que la France est le dernier pays aux mains des socialistes en Europe;..
a écrit le 22/07/2013 à 10:59 :
ce n'est pas en licenciant des fonctionnaires qu'on va augmenter le pouvoir d'achat!savez vous que chez les libéraux us et gb il y a autant de fonctionnaires a périmètre de services égal?savez vous que la dépense publique va fortement augmenter en france grace aux collectivités et au secteur hospitalier?ces discours néo libéraux de réduction du périmètre de l'état sont d'une sottise sans nom!quant au travail le dimanche,les gens ont quand meme une vie de famille qu'il faut respecter!
Réponse de le 22/07/2013 à 11:27 :
ce n'est pas en conservant une fonction publique corrompu et inefficace que l'on fera avancer la Grèce. Un emploi de fonctionnaire doit avoir un sens économique ou social, sinon autant donner directement une allocation aux gens et leur dire de rester chez eux, au moins on économisera sur les frais d'électricité et de bureau. Vous justifiez les emplois des fonctionnaires uniquement pour leur impact sur la consommation, cela veut il dire que pour vous le seul but de la fonction publique est de créer des consommateurs ? La notion de service public vous semble bien étrangère....
Le principe du 0% est un sottise, le principe du "tout état" également.
a écrit le 22/07/2013 à 10:13 :
Qu'ils viennent en France ...les socialistes embauchent...
Réponse de le 22/07/2013 à 10:40 :
qu'elle belle réflexion provenant certainement de quelqu'un qui est, ou va prendre ses congés payés (remenber 1936) et qui sans doute va voir le médecin pour des futilités (Sécu 1948), utilise les routes, les écoles et tout le système !
Réponse de le 22/07/2013 à 10:59 :
Vous avez tout faux ...mais bon, par courtoisie , je ne peux pas en vouloir à un petit français de se faire plaisir avec des gloires obsolètes...d'ailleurs ,extrêmement coûteuses à l'usage ! c'est à croire, que tous les autres pays en Europe n'ont pas normalement vécu leurs développement et leurs modernité depuis 70 ans ..! sans la sécu en faillite ! dont le modèle n'a jamais pu être exportée dans le monde...! et les congés payés qui existent de partout...
Réponse de le 22/07/2013 à 11:12 :
n'oubliez pas aussi l'ultra fiscalisme à la française, le centralisme du pouvoir, les milles feuilles administratifs, les millions de fonctionnaires en trop, le financement avec l'argent des contribuables d'un tas de mafias syndicales, politiques ou autres, les contraintes administratives lourdes et contre productives, la haine et la jalousie de ceux qui entreprennent et réussissent, la restriction des libertés au nom de la sécurité, la violence dans les banlieux et dans les transports dit "publics" et la faillite du pays et des citoyens en sursis eux memes. C'est sur ça fait réver le socialisme, comme le conservatisme d'ailleurs, le libéralisme lui est à bannir sans meme chercher à savoir ce que cela veut dire. Au pays des droits de l'homme les termes dérivés du mot liberté font peur et sont mal vus, le collectivisme lui est porté aux nues. Au fait citez nous un seul pays socialiste, ou socialisant, ayant réussi ?
Réponse de le 22/07/2013 à 11:51 :
a libre , ah a votre question , le seul pays socialiste qui a réussi jusqu'à aujourd'hui ne vous en déplaise , c'est la chine , elle inonde le monde de ses produits , elle s'impose a tous meme aux USA , Deng-Xiao-Ping avait raison "qu'importe que le chat soit noir ou blanc , l'important c'est qu'il attrape les souris " , quand au libéralisme on a vu avec la crise de 1929 et a l'époque on avait pas d'aides , pas de secu , ni d'assedic ni de fonctionnaires en trop , le mille feuille administratif n'existait pas , la SNCF n'a existé qu'apres la crise de 1929 ainsi que la RATP dans le giron public au milieu des années 30 , alors le libéralisme a laissé des entreprises par-terre et l'état a l'époque a recuperé les plus innovantes et puissantes ( quand a leur expansion cela est autre chose comme la gestion de ces dernières ) mais bon la facture du libéralisme fut terrible dans les années 30 , relisez ce que disait le patronat allemand , français , UK et Americain a cette époque vous seriez sidéré ..
Réponse de le 22/07/2013 à 11:54 :
Bravo pour votre commentaire. Le libéralisme, l'on doit être deux ou trois.... à le mettre en avant. Les peuples préfèrent crever sous leurs régimes socialo-communistes, sans même chercher à savoir pourquoi leur niveau de vie va continuer à baisser, jusqu'à la faillite finale... Désespérant !
Réponse de le 22/07/2013 à 11:57 :
Désolé... mais je n'ai pas beaucoup d'exemples ....après que le mur de Berlin fut abattu par de vrais démocrates , et que l'empire du socialisme avec les 49 républiques bidons de l'ex URSS ont implosé ...reste quelque pays exotiques ...Cuba, la Bolivie , La Corée du Nord , Venezuela et la France...
Réponse de le 22/07/2013 à 12:49 :
Balzac le régime Chinois est communiste, parti unique, et son capitalisme est sauvage et mafieux, il est réservé aux castes de privilégiés des communistes au pouvoir. Cela est donc l'inverse du libéralisme, encore une fois. Le libéralisme ce n'est pas que la liberté économique mais la liberté tout court. Elle est aussi bien économique, politique et sociétale. Lisez donc les écrit de Bastiat, grand penseur français du 19 eme, et vous saurez nettement plus ce qu'est le libéralisme en dehors de votre propagande officielle.
Réponse de le 22/07/2013 à 16:53 :
Allez d'un revers de la main (peu importe la couleur) supprimons la sécu (puisque déficitaire), supprimons la fonction publique (pour les mêmes motifs), la retaite (idem), les malades aussi. Respirons et vivons un monde meilleur, supprimons ces dépenses abyssales. Que chacun d'entre nous produise sa propre éléctricité, batisse ses propres écoles, ses routes ! Vive le libéralisme, c'est vraiment la solution si ce n'est que cela vient d'un pipoline qui n'est qu'un petit jouet (italien) pour chien.
a écrit le 22/07/2013 à 10:08 :
Travailler le dimanche et pourquoi pas les "curés" le font bien ! LEs dérives économiques sont de la responsabilité de nos politiques mais chacun d'entre nous en profite ; alors qui est coupable ?
a écrit le 22/07/2013 à 8:12 :
Si les sondages le disent pourquoi accorder un avantage fiscal aux journalistes de 7.650??
a écrit le 22/07/2013 à 7:49 :
les grecs ont raison les magasins doivent rester fermer le dimanche
Réponse de le 22/07/2013 à 11:55 :
ils sont tous pauvres, ou presque, ça sert à quoi d'ouvrir le dimanche franchement! les vendeurs vont glander !
a écrit le 21/07/2013 à 23:25 :
je parie que les politiques grecques ne font aucun effort comme en France...ils se goinfrent et continuent leurs activites affairistes ....
Réponse de le 22/07/2013 à 0:03 :
Formidable! Quel patriotisme! Tous les hommes honnêtes ont été concentrés dans un pays de l?Europe sans aucune exception. Miracle!!!
a écrit le 21/07/2013 à 21:56 :
L'Europe est devenue une aubaine pour ceux qui veulent faire renaitre l'esclavagisme de masse...
a écrit le 21/07/2013 à 20:31 :
La France ne risque pas de s"en sortir quand on lit certains commentaires qui démontrent une totale incompréhension des problèmes actuels, sur le fond. Si nous étions intelligents nous laisserions, seulement CEUX qui le souhaitent, travailler le dimanche, quitte à se reposer un autre jour...! Toute forme d'obligation est imbécile.. Continuez à penser que l'Europe nous sauvera...???? C'est le socialo-communisme actuel qui nous fera crever par ce qu'il impose à tous.
Réponse de le 21/07/2013 à 21:54 :
Parce que vous avez la naïveté d'imaginer qu'on va laisser travailler le dimanche les seuls volontaires ??? Ignorez vous les pressions psychologiques des patrons pour obtenir le servage ? Comme si on avait encore la liberté de souhaiter ?
Et même si on avait cette liberté, qui vous dit qu'elle ne serait pas sous la contrainte de difficultés économiques personnelles et au détriment de la santé ?
C'est le libéralisme actuellement qui nous fait tous crever !
Réponse de le 22/07/2013 à 11:56 :
++++++++++++++++ ! ! !
Réponse de le 22/07/2013 à 12:50 :
Le code du travail, ca vous dit quelque chose ou non ?! Travailler le dimanche c'est payer le salaire+100% alors vous croyez vraiment qu'on le decide avec legerete ou etes-vous totalement deconnecte de la realite ?
a écrit le 21/07/2013 à 19:42 :
Que les parlementaires commencent par eux.ils volent le peuple grec.UE avec ces milliers de fonctionnaires payés par les impôts des grecs. ceux ci ne sont pas touchés .a qui profite la crise,voila la question?
Réponse de le 21/07/2013 à 20:35 :
La crise a profité a ceux qui ont vendu des maisons aux USA, a ceux qui ont revendus les prêts pourris aux banques après les avoir fait noter AAA par des agences complices. Ceux qui ont perdus sont les assureurs, les banques qui se sont faits refil?s des prêts pourris, les États qui ont racheté - volontairement, eux - aux banques ces actifs pourris pour éviter a l'économie de s'effondrer complètement ; et au final les populations qui ont vu la dette augmenter du fait du rachat des prets pourris et en plus du fait du ralentissement de l'économie qui a amoindri les rentrees fiscales et. voient leurs impôts augmenter pour combler le déficit. Par contre les financiers qui ont vendus les prets pourris se portent très bien...
a écrit le 21/07/2013 à 18:15 :
Pourquoi s?arrêter en si bon chemin,travaillons 7/7 jours nuits comprises.Vu le taux de chômage en Grèce ,ils ont le temps de faire leurs emplettes la semaine.Evidemment humour.
a écrit le 21/07/2013 à 18:09 :
C'est qui Pilotin??
Réponse de le 22/07/2013 à 9:31 :
Je préfére "Plotin (205 - 270 après J.-C.) était un philosophe grec de l'Antiquité tardive. Il fut le fondateur d'un courant philosophique appelé « néoplatonisme », qui influença de manière profonde la philosophie occidentale.ça c'est du pseudo.
a écrit le 21/07/2013 à 17:34 :
La question de l'ouverture du Dimanche est un détail. L'important est d'arrêter d'écraser les populations sous les impôts, les taxes, les charges. Tant que les Peuples n'auront pas compris cette évidence, ce qui arrive en Grèce se produira ailleurs et le niveau de vie ne cessera de baisser.
Réponse de le 21/07/2013 à 18:32 :
@TH: "un détail" ?? Si tu avais seulement une idée vague de la petite entreprise, tu saurais qu'on travaille quand les clients le demandent et pas quand les politiques ou autres neuneux le décident :-)
Réponse de le 21/07/2013 à 18:56 :
Corvéables à merci, quoi!
Réponse de le 21/07/2013 à 19:23 :
@TH - L?ouverture des magasins le Dimanche c?est une mesure ordonnée par Troïka (et surtout par la Commission Européenne). Mais les pauvres ne peuvent pas acheter ni les Dimanches ni les autres jours da la semaine. En Grèce les salaires et les pensions sont diminués environ 40%, les impôts (payés à la source ) dans deux ans sont augmentés 360% et le cout de vie (les prix) a augmenté terriblement. Le «bouc-émissaire» de l?Europe marche, selon les bourses et les spéculateurs, très bien!!! L?Europe néolibérale sera construite lentement sous la forme «du plan original».
Réponse de le 21/07/2013 à 19:28 :
Si tu travailles quand les clients n'en ont pas besoin, ton travail ne sert à rien
Réponse de le 21/07/2013 à 19:37 :
Regarder Asseulineau, vous serez plus intelligent.
Réponse de le 21/07/2013 à 19:42 :
@@patrickb: c'est un peu cela, mais il faut bien gagner sa vie au lieu de toujours pleurnicher.
@ jiskin: commentaire idiot.
Réponse de le 21/07/2013 à 20:39 :
Mais si les salaires ont diminués de 40 %, réfléschissez un peu, c'est bien à cause de l'Europe. Dites aux Grecs demain 1- Vous sortez de l'Europe et de l'euro, 2- Les prélèvements ne pourront dépasser les 30 %, ils arrêteront de tricher parce qu'ils comprendront que ce qu'il leur est demandé est raisonnable et le Pays repartira de l'avant. Il faut vraiment en tenir une sacrée couche pour continuer à soutenir ces régimes socialistes qui dominent en Europe et qui nous conduisent à la faillite généralisée.
Réponse de le 21/07/2013 à 20:42 :
A la lecture de certains commentaires, je ne sais pas ce qui peut les rendre intelligents...??
Réponse de le 21/07/2013 à 20:45 :
Il suffit de lire le commentaire de patrickb de 18:32' pour comprendre que la France est cuite..!
Réponse de le 21/07/2013 à 21:08 :
Vous voyez les énormes problèmes actuels de fond, et bien, ce qui intéresse les Français c'est de savoir si l'on peut où non travailler le Dimanche ??? Bienvenue chez le peuple champion du crétinisme...!
Réponse de le 21/07/2013 à 23:47 :
@Socràtes-GR Personnellement je voudrais la Grèce quitter la Zone Euro, une Zone totalement dominée par les Marchés et l?esprit ultra-néolibéral. Je suis d?accord que le pseudo socialisme européen et les marchés spéculatifs ont conduit la Grèce au clientélisme, mais aussi toute l?Europe à la corruption (voir les grands scandales des politiciens en France, en Espagne, en Italie etc.). Nous avons tous devenus de «fétichistes de l?argent» (Pape François). Où se trouve donc la civilisation européenne?
Réponse de le 22/07/2013 à 11:37 :
La civilisation européenne ? Cela n'existe pas. Il y a des valeurs européennes qui sont plus ou moins bien partagé selon les pays : liberté d'entreprendre, renoncement à la peine de mort, état de droit, suprématie de la loi sur la religion ... La corruption en Europe est lié à une culture de l'impunité et au rejet des lois. Par fierté mal placé on rejette la faute sur l'UE.
La sortie de la Grèce de l'Euro ? Beaucoup en rêve car cela montrera à pas mal de monde que les problèmes de ce pays sont bien lié à une culture totalement réfractaire à l'idée de l'état de droit
Réponse de le 22/07/2013 à 18:15 :
@Socràtes-GR ----Vous avez positivement accepté qu?il y a de corruption dans toute l Europe à cause de l impunité et au rejet des lois. Pour cette situation ne sont pas responsables les peuples (Grecs, Français, Espagnoles etc.) comme jadis le peuple Allemand pour l extermination des Juifs, mais les dirigeants (politiciens et intellectuels) qui bornent le comportement des peuples. À mon avis il n?y a pas «les mauvais et les bons peuples». En ce qui concerne la culture du peuple grec, il y a dans les universités, les hôpitaux ou les grands centres scientifiques de l Europe et de USA innombrables Grecs professeurs, médecins, docteurs, ingénieurs etc. Croyez vous que vous avez «une culture supérieure?». L?état de droit en Europe c?est la même législation de tous les pays /membres de l U.E. Les différences ne sont pas considérables. Il faut faire des efforts pour retourner «aux valeurs mortes européennes» en évitant les idées et la mentalité du passé.
a écrit le 21/07/2013 à 17:22 :
Il faudrait surtout qu'ils arrêtent de subventionner à grands frais les l?église orthodoxe grecque qui est un véritable parasite fiscal.
Réponse de le 21/07/2013 à 18:57 :
La religion, toujours la religion poison des peuples .....
a écrit le 21/07/2013 à 17:18 :
on ne sait quoi inventer, ce n'est pas en ouvrant le dimanche sauf a créer un poste de travail en plus pour ce jour la .. que l'on va augmenter son chiffre d'affaires, au contraire on va augmenter les couts, electricité, netoyage... deplacements, en fait se pose la question de l'analyse des postes dans la fonction publique, savoir un le taux de congés d'absence .... en france les plus beau taux d'absentéisme semble etre dans les organismes sociaux, gérés paritairement je n'entends pas parler ouvertement de réduction d'effectif.... dans la fonction finances en france on a supprime des postes sans trop savoir pourquoi au hazard, en disant que l'informatique allait pallier a cela (essayer de porter plainte par internet;.. je sais ce ne sont pas les finances...essayer d'envoyer votre déclaration de tva par internet ca marche mais on ne gere pas la période papier des mois antérieurs, on recoit systématiquement une relance a déposer sa déclaration le lendemain de la date légale (la déclaration a été posté le jour du dernier jour légal) on vous demande des justificatifs pour 367 euros et on dispence le crédit compétitivite de tout controle, je sais que l'on doit parler de la grece mais c'est le meme problème l'étude de l'existence du besoin na pas été faite la celebre loi de parkinson fonctionne partout et que fait on des milliard d'euros partis en suisse....la politique c'est le moyen d'éviter pour les citoyens de s'occuper des choses qui les concerne
a écrit le 21/07/2013 à 16:22 :
Bonjour, nous en France ont embauché des fonctionnaires à tout de brads.... Il semblerai que nos hommes politiques ont une autre vision pour la sortie de crise.... À moins que se ne soit juste des vues électoral.... La réélection semblerai plus important que le bien de la France.... Il est vrais que lorsque l'on est au affaire dans notre pays, l'on devient vitre un nouveau riche.... Pauvre de nous.
Réponse de le 21/07/2013 à 17:24 :
d'éabord on nous a seriné le refrein que la france ce grand pays pouvait avoir une ECONOMIE MIXTE, donc avoir beaucoup de fonctionnaires, ailleurs que dans les secteurs classiques de l'état... ensuite l'état francais a fait des efforts colossaux ( genre dans les finances...) mais on a laissé les collectivités locales elles embaucher sans controle de l'état, donc on a fait du clientelisme la fille le fils le gendre les copains... d'abord...et on a invente les emplois d'avenir....autres contrats semi pubics que l'on mis dans les mairies les associations financées par des déniers publics.....la vérité c'est que notre pays est un vrai pays socialiste socialisé 56 du pib passe par l'état et ses différents fonctions plus ou moins diluées....... et on va mettre les pv a la disposition des maires.... entre autres bétises..par contre 360 000 cambriolages par an; les gens dit du voyage (du petit et grand banditisme) pointent dans les mairies pour le aides publiques;...
a écrit le 21/07/2013 à 14:01 :
Le statut de fonctionnaire doit etre aboli en France : les nouveaux, embauchés sous contrat de droit privé.
Réponse de le 21/07/2013 à 15:06 :
Oui, d'ailleurs on le fait déjà pour les cadres qui ne veulent plus du statut. En vérité cela ne change pas grand chose (si ce n'est que pour les cadres ça revient plus cher à l'état).
Réponse de le 21/07/2013 à 15:49 :
Théophile ! Allons je plaisantais. Nous avons besoin des fonctionnaires. Arrêtez s'il vous plait cette mentalité simpliste et caricaturiste du fonctionnaire qui ne fait rien. Il y en a tout autant dans le privé. Le pire, ce sont les retraités qui commentent à longueur de journée alors qu'ils ont perdu tout repère logique, étant restés sur ce qu'ils ont connu à l'époque des 30 glorieuses.
Réponse de le 21/07/2013 à 16:21 :
Usurpation FRAUDULEUSE ET ABUSIVE de Mon Pseudo "Pilotin" : Le Statut de Fonctionnaire doit Absolument etre Aboli en France : les nouveaux, alors dorénavant embauchés sous statut de Droit Privé. JE DEMANDE A LA TRIBUNE DE METTRE COMME TOUS LES AUTRES ORGANES DE PRESSE SANS AUCUNE EXCEPTION, LE SYSTEME QUI EMPECHE L'URSURPATION DE PSEUDO : le comportement de cet individu à 15H49 est inadmissible, et MALHONNETE
Réponse de le 21/07/2013 à 16:37 :
Démoli, il y a antériorité : http://www.potomitan.info/atelier/pawol/pilotin.php
Réponse de le 21/07/2013 à 17:05 :
Alors, parlez en VOTRE nom, et ne répondez pas en MON nom vous dites : "je plaisantais...etc.... etc..." pour annuler mes propos, et vous faire passer pour moi, qui aurait lancé une plaisanterie" VOUS ETES TRES MALHONNETE, en me mettant des propos en bouche, qui ne sont l'opposé des miens. Votre comportement est forcément FORCEMENT !! révélateur de vos pratiques dans la vie dans sa globalité. Qui est certainement sulfureuse, mensongère vis à vis de toutes et tous, et totalement immorale.
Réponse de le 21/07/2013 à 18:04 :
Je ne sais plus trop qui est Pilotin et Pilotin mais j'ai bien compris qu'il y avait un défenseur acharné de la fonction publique et un autre qui rêve de les voir disparaître (ce qui est peut être un peu excessif). J'ai quand même l'impression que le défenseur de la fonction publique fait aussi un peu de détournement de pseudonyme (je dit bien impression, pas certitude). J'ai été 30 ans fonctionnaire et je travaille maintenant dans le privé. Sans dire que les fonctionnaires ne font rien, le rythme n'est quand même pas le même. Le privé est plus efficace, c'est une réalité. Ceci dit, je n'imagine pas des militaires ou des policiers ou des juges privés mais des enseignants, pourquoi pas. L?État doit se replier sur ses fonctions régaliennes. Le reste, le privé le fait généralement mieux et moins cher.
Réponse de le 21/07/2013 à 19:27 :
@ Pilotin a répondu le 21/07/2013 à 16:21 ... bien que je ne sois d'accord avec ce que vous écrivez par ailleurs, je suis en accord avec vous sur la question des guignols qui se complaisent à poster en utilisant votre pseudo. Et effectivement, votre suggestion de valider les posts par l'utilisation d'un système à mot de passe me semble très justifiée, et ne peut qu'apporter à l'intérêt des discussions. Je serais curieux de connaître les propositions du modérateur et de La Tribune à ce sujet.
Réponse de le 21/07/2013 à 19:38 :
Pilotin est mon nom dans la vie. En le prenant comme pseudo vous usurpez mon identité et vous exprimez des propos qui pourraient m'être attribués. En toute cordialité, je vous invite à choisir un pseudo ne correspondant pas à un nom propre.
a écrit le 21/07/2013 à 13:53 :
La Grèce, laboratoire de l'Europe qui permet de tester le seuil de résistance de la population. Pour l'instant, les Grecs encaissent sans trop "broncher", les conditions de vie ne semblent pas conduire tout de suite à la révolution. Nul doute que les potions amères vont se généraliser en Europe. Travailler tout le temps, pour pas cher, maintenir les gens avec des règles et un contrôle strict c'est le credo actuel. De la dictature néo-libérale. Pléonasme.
Réponse de le 21/07/2013 à 17:28 :
Vous voulez dire une dictature de type ex-URSS. Le VRAI libéralisme, que l'on ne connaît plus depuis des lustres, réglerait nos problèmes actuels. En continuant dans cette voie, cette Europe, créée en dépit du bon sens, appauvrira chaque jour davantage les populations. Continuons...!?
Réponse de le 21/07/2013 à 18:59 :
C'est bien parti pour..
Réponse de le 22/07/2013 à 9:00 :
de nos jours les guerres , dictatures sont a jeter aux orties de l'histoire , il y'a mieux et plus moderne pour asservir des populations , ce serait comique , non ce qui faut a ce monde vraiment malade et il s'ignore qu'il plus est , c'est un psychiatre et a toutes les fonctions responsables , faudrait des milliers de psy , mais bon tout cela finira bien un jour ?..
a écrit le 21/07/2013 à 13:45 :
Avec près de 30% de la population au chômage, les Grecs parviennent à peine à manger à leur faim. Alors, ouvrir ou pas les commerces le dimanche...
Réponse de le 21/07/2013 à 19:01 :
+1 hélas, beaucoup font les poubelles.....mais sûrement les bobos bien nantis, préfèrent faire leurs grosses emplettes le dimanche...pendant que les autres , pauvres hères la "saute"!
a écrit le 21/07/2013 à 13:42 :
Que l?État grec commence par ne pas payer les popes et les économies se feront facilement. L?Église très riche ne paye pas d'impôts et ne participe à la vie économique que pour appauvrir le peuple et parasiter la société.
Réponse de le 21/07/2013 à 15:46 :
qui parasite la societe ???
les riches c'est tout car comme me disait un vieux pretre les riches sont les seuls voleurs!!!!

pendant que les bourses du monde entier degouline de richesse on dit aux peuples de crever
pendant ce temps là la capitalisme international joue au poker des milliards tous les jours et tres souvent des milliards partent en fumée tuant au passage chaque jour des milliers de personne ..............................de faim!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 21/07/2013 à 16:14 :
Cher bobyone"les bourses du monde entier dégoulinent de richesses" : les bourses cotent les entreprises. C'est à dire des hommes de talent, des machines, des brevets, des stocks de marchandises; la "richesse" de la bourse c'est ça avant tout. Quant aux marchés, même s'il existe une part de spéculation, ils sont utiles, sinon pas d"échanges et pas d'économie. Vous savez, le Babouvisme fin 18e siècle et autres idéologies socialo-libertaires modèle 1848 ça n a jamais ni nourri ni sauvé personne.
Réponse de le 21/07/2013 à 19:03 :
+ UN
Réponse de le 21/07/2013 à 21:08 :
Votre vision de la bourse est théoriquement et historiquement juste mais datée, y compris sur la partie théorique. La bourse, efficiente, y compris dans ses anticipations ( futures) n'est plus une représentation correcte de la réalité des échanges. Les transactions sont trop nombreuses et volumineuses et decorrélées des échanges réels. La vision d'un casino, lieu de rencontre de parieurs est certes exagérés, mais pas très loin de la réalité non plus.
a écrit le 21/07/2013 à 13:35 :
La Grèce est-elle le laboratoire où s'élaborent les remèdes qui devront s appliquer bientôt en France ? Les réactions en France seraient-elles si différentes ? A suivre, pour voir s'ils ne préféreront pas la sortie de cette EU mortifère...
Réponse de le 21/07/2013 à 13:57 :
@Zorbec le gras
Je viens à l'instant de poster un commentaire où je pense que la Grèce est un laboratoire.
Je pense qu'ils devraient voter pour un gouvernement qui envisagerait de sortir de l'euro, pour voir la réaction européenne et allemande en particulier.
Réponse de le 21/07/2013 à 15:50 :
Ah, quand ?
Réponse de le 21/07/2013 à 19:05 :
ILs y tiennent à leur UE de M..DE! et font tout pour que personne n'en sorte avec la complicité des gouvernants ! ça permet de s'engraisser grave sur le dos des individus, bien calculé!
Réponse de le 22/07/2013 à 16:09 :
C'est tout a fait cela, les grandes groupes de distribution europeens se sont pris des claques en Grèce : Carrefour Fnac entre autres : les fournisseurs n'ont pas aimés être traités en esclave et les clients trouvent que la viande remballée a une drôle d'odeur. Maintenant c'est le temps de la vengeance : grâce a leur petits amis de la troika la grande distribution contre attaque avec son sujet favori, l'ouverture du dimanche.
Ne vous leurrez pas, elle ne sera appliquée que dans les grandes surfaces et au détriment de ce qui reste de commerce indépendant. et cela aggravera le chomage. quant aux embauche de personnel dans les grandes surface... on obligera ce pauvre peuple a trimer un jour de plus pour le même salaire de misère.
a écrit le 21/07/2013 à 13:34 :
Faites travailler tout fonctionnaire le dimanche car il sont au service de la société et non pas au dessus d'elle! Mais respecté les autres activités qui n'ont que, le dimanche pour ne pas perdre de temps vis a vis de l'administration!
a écrit le 21/07/2013 à 13:29 :
Ce n'est pas le nombre d'heure effectuer qui compte mais c'est la qualité du travail effectuer! Vous pouvez faire travailler un individu 7 jour sur 7 c'est pas pour cela que la rentabilité sera de mise!
Réponse de le 21/07/2013 à 14:05 :
Évidemment, 50 heurs de mauvais travail n'apportent rien,mais vous n?empêcherez jamais que dans l'industrie le volume (de qualité) produit rapporté au cout total de production (fixe + variable) est la clé de la rentabilité. Plus le volume produit est grand plus on amortit les couts fixes et donc le prix de revient descend (quand il s'agit d'une industrie capitalistique ce point est vital). Notez que dans les services, c'est souvent pareil : Une brasserie travaillant en service continu 11H-minuit et qui "vend" la même table 7 fois dans la journée gagne plus de sous qu'un resto étoilé Michelin qui ne fait qu'un service à midi et l'autre le soir (à condition évidemment de ne pas servir de la m....)
Réponse de le 21/07/2013 à 16:36 :
Oui le plus dur est de savoir que l'on gagne autant en travaillant plus! et qu'en fin de compte on ne fait pas mieux!
Réponse de le 21/07/2013 à 19:07 :
TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER MOINS!! c'est l'époque qui veut ça!
a écrit le 21/07/2013 à 13:26 :
Je ne vois pas comment l'ouverture des magasins le dimanche pourrait aider l'économie. Les gens consomment en fonction de leur pouvoir d'achat. Qu'ils dépensent leurs sous en 6 jours ou en è jours, qu'est-ce que ça change ? Il n'y a que les supermarchés qui sont intéressés à la disparition des petits commerçants.
Réponse de le 21/07/2013 à 13:50 :
Cher Gilbert, votre commentaire est emblématique de la vue statique de l'économie très répandue en France. Rassurez vous, cette vue (totalement erronée) est partagée par bien des décideurs, je me souviens entre autres d?un syndicaliste de la CGPME tenant exactement le même discours. Une économie, c'est une suite de cycles et plus vous accélérez ces cycles en levant les entraves en tout genre, plus cette économie se portera bien. Quant aux petits commerçants ils peuvent s?adapter. Notez au passage que qu ici, sans employés, ils peuvent déjà ouvrir le Dimanche (les épiciers maghrébins des grandes villes montrent très bien l'exemple...).
Réponse de le 21/07/2013 à 15:49 :
Travail fait par autrui ne fait pas peur ... !
Réponse de le 21/07/2013 à 16:06 :
vous travaillez dans le commerce ? moi oui et je ne suis pas prêt a sacrifier mon repos dominical seul jour ou il est possible pour nous de voir notre famille ou nos amis... alors que tout le reste de la population ( ou presque ) a le loisir de le faire le samedi et le dimanche...
il faut travailler pour vivre et pas l'inverse.
Réponse de le 21/07/2013 à 17:41 :
Dans un premier temps c'est TRAVAILLER le DIMANCHE, et puis quand les dirigeants auront obtenus cette revendication que demanderont ils après ? TRAVAILLER LA NUIT, parce que dormir c'est du temps perdu.
Réponse de le 21/07/2013 à 17:58 :
a pilotin je suis outre de tes propos concernant les retraites ils ont connus les annees comme moi 70 jusqu a maintenant et ils sont a meme de juger cette epoque et maintenant peut etre la votre qui n est pas du tout pareil il ne faut pas oublier que grace a internet les vieux sont plus au courant du changement actuel dans tout les domaines alors qu avant il n y avait que le journal et la radio mais il y en a qui sont a la page
Réponse de le 21/07/2013 à 19:12 :
ON peut aussi pour améliorer l'ordinaire travailler 7jours/7, et faire aussi les nuits, ça rapporte gros, vous savez....et en plus n'exiger qu'un "chouia" de salaire en faisant cadeau d'une prime au patron pour le remercier de nous avoir fait travailler! c'est ce qui se fait, presque...actuellement, du chômage dans ces conditions, y en aurait plus beaucoup...ça va le faire !
Réponse de le 21/07/2013 à 21:00 :
BIEN PARLE!! +++++++++++
Réponse de le 22/07/2013 à 11:59 :
Ah!ah! je vous suis !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :