L'"exportation de grand-mères", le nouveau mal allemand

 |   |  502  mots
De plus en plus d'Allemands partent à l'étranger pour pouvoir être logés dans une maison de retraite / Reuters.
De plus en plus d'Allemands partent à l'étranger pour pouvoir être logés dans une maison de retraite / Reuters.
Pour pouvoir s'offrir une maison de retraite médicalisée, de plus en plus de retraités allemands sont contraints de partir à l'étranger, rapporte, ce lundi, l'agence Bloomberg. Leurs revenus ne leur permettent plus de profiter des structures nationales.

Elle ne sait plus trop où elle est, ni même si elle a des petits-enfants. Comme quelques 10.000 de ses concitoyens allemands, Sonja Miskulin va terminer sa vie dans une maison de retraite polonaise, à près de 600 kilomètres de chez elle. L'histoire de cette nonagénaire, rapportée ce lundi 16 septembre par l'agence de presse Bloomberg, est désormais tristement banale. Ne pouvant payer une maison de retraite à sa mère, gravement malade, sa fille, Ilona, a choisi de l'envoyer en Pologne finir ses vieux jours dans une luxueuse villa médicalisée, choisie sur Internet.

Les retraités allemands touchent en moyenne 1.200 euros

Les médias allemands ont surnommé ce phénomène le "colonialisme gériatrique", rebaptisé aussi "l'exportation de grand-mères" au regard de l'allongement de la durée de vie des femmes. Une tendance déjà remarquée par le journal Libération, en mars dernier. Le quotidien reportait alors que les tarifs des maisons de retraite allemandes avaient augmenté de 1,5% par an depuis 2006. Le montant moyen des retraites étant de 1.200 euros outre-Rhin, de nombreux Allemands n'arrivent plus à payer les établissements spécialisés facturés quelques 3.000 euros par mois.

"Le risque pour les personnes âgées de sombrer dans la pauvreté, pour des raisons de santé, augmente d'année en année : les frais de prise en charge sont de plus en plus élevés, alors que le montant des retraites stagne", s'alarmait alors Ulrike Mascher, présidente de l'association VDK, qui défend les intérêts des personnes dépendantes. Les Allemands partent donc en Pologne, mais surtout en Hongrie, en République Tchèque et en Slovaquie - où l'allemand reste très répandu - et plus rarement en Espagne ou en Thaïlande.

Un pays de plus en plus vieux

L'institut de sondage TNS Emnid rapportait, en mars dernier, qu'un Allemand sur cinq envisageait de partir à l'étranger dans le cas où il devrait loger dans une maison de retraite. Selon l'Office allemand des statistiques, les plus de 80 ans représenteront près de 10% de la population nationale en 2050 (contre près de 4% aujourd'hui). L'Allemagne, qui possède le taux de natalité le plus faible d'Europe (8,1%), ne cesse de voir l'âge de sa population augmenter. La Commission européenne a ainsi calculé que les dépenses allemandes pour la dépendance s'élèveraient à 3,3% du PIB en 2060, contre 1,4% aujourd'hui.

Ce phénomène pourrait bien arriver en France. Si le coût moyen d'une maison de retraite est évalué à 1.857 euros dans l'Hexagone, les retraités ne touchent en moyenne que 1.256 euros (1.603 euros pour les hommes et 932 euros pour les femmes). Selon la Banque mondiale, de plus en plus de personnes résidant dans des pays développés se rendent, quelque soit leur âge, dans des États en voie de développement pour bénéficier de soins à moindre coût.

>>> A lire aussi : 1.857 euros : c'est le coût mensuel moyen d'une place en maison de retraite.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/09/2013 à 18:08 :
ça donne quoi en PIB ? looooooool
a écrit le 18/09/2013 à 2:04 :
Oui la compétitivité c'est aussi faire des économies sur les cotisations retraites et nous voyons le résultat...et les Allemands ont de la chance, ils ont au moins une retraite même petite, alors que la majorité des pays avec lesquels on veut nous comparer pour avoir une compétition économique soit disant équitable n'ont ni sécurité sociale ni assurance chômage et aucun régime de retraite obligatoire...Avec ceux la ils ne devrait pas y avoir de négociations commerciales et pas d?accès à l'OMC ! Mais les multinationales et les fonds spéculatifs qui les exploitent ne seront évidemment pas d'accords...
a écrit le 17/09/2013 à 9:56 :
en france on a plein de retraites qui vont au maroc pour avoir une vie de nabab. c est donc pas qu en RFA
Point positif, le cout des maisons de retraite va forcer les vieux a vendre leur immobilier et donc on va avoir un marche baissier pour les 20 ans qui viennent (baissier car beaucoup de ventes et peu de jeunes ayant les moyens d acheter)
Par contre l article est interessant dans le sens ou il montre ce qui nous attend: de plus en plus de vieux, coutant de plus en plus cher et vivant de plus en plus longtemps (meme s ils n ont plus leur tete). Il va y avoir un moment ou il faudra choisir entre asphyxier les jeunes ou appauvrir les vieux. Perso, je parierai sur le 1): vu l age moyen de l electeur et la politique menee en france depuis 30 ans
Réponse de le 22/09/2013 à 11:08 :
...on on mixe les solutions et on asphyxie les vieux !!
Réponse de le 25/09/2013 à 10:31 :
vous aussi serez vieux et vivrez encore plus longtemps, il faudra vous euthanasier à 50 ans !!!!!
Réponse de le 19/12/2014 à 7:39 :
cdf : "vivant de plus en plus longtemps", ça n'est qu'une supercherie de plus, car vous feriez de la généalogie, vous auriez remarquez qu'il y a 4 siècles les personnes âgées vivaient déjà jusqu'à 90 ans. Ce n'est pas la durée de vie qui a augmenté (soit disant avec la médecine), mais la moyenne de la durée de vie. Si quelque chose a augmenté, c'est le nombre d'enfant arrivant à l'age adulte et nombre d'adulte arrivant à un age avancé (autrement dit, une diminution de la mortalité infantile et des adultes, là par contre, grâce à la médecine).

Pour être exacte et ne pas répéter des arguments bidons, il faut donc dire : "Nous sommes de plus en plus à vivre longtemps".
a écrit le 17/09/2013 à 9:23 :
Si 20 à 30% du PIB part dans les retraites à notre époque, vous imaginez l'impact sur la balance commerciale pour n'importe quel pays, mieux que des touristes pour ceux qui reçoivent, mais un danger économique mortel pour d'autres.
a écrit le 17/09/2013 à 7:19 :
Quel bel exemple, un pays qui refourgue ses vieux malades dans les pays de l'Est et qui va chercher les jeunes formés des pays du Sud.
Réponse de le 17/09/2013 à 9:20 :
En France, c'est la meme Chose, les retraites partent pour l'afrique du nord car ils ne peuvent plus financer leur maison de retaite. Arretons de critiquer. La mondialisation est aussi arrivee jusqu'a la .Chacun peut vivre ou il veut suivant ses propres moyens..
a écrit le 16/09/2013 à 23:07 :
Joli système dans lequel il faut toujours travailler plus, pour toujours plus de croissance, pour une retraite de plus en plus lointaine et incertaine. On peut se demander si tous les efforts fournis ne seraient pas au profit d'une minorité, pour que cette dernière puisse se payer des retraites argentées, précédées d'une vie dorée.
Réponse de le 17/09/2013 à 7:14 :
A partir du moment où vous avez un système de retraite par répartition et que l'espérance de vie augmente il faut forcément toujours plus de croissance pour financer les retraites.
Réponse de le 17/09/2013 à 9:12 :
Non ! Les augmentations de productivité sont considérables et à croissance nulle, moins de jeunes peuvent entretenir plus de vieux...
Réponse de le 17/09/2013 à 10:23 :
Les gains de productivité en France sont faibles depuis plus de 20 ans. Pour avoir des gains de productivité il faudrait investir beaucoup plus dans la robotique et l'informatique mais on freine car on a peur de ne pas savoir recaser les employés devenus surnuméraires.
Le mantra les gains de productivité permettront de toujours payer les retraites c'est la réponse de ceux qui profitent actuellement du système et qui préfèrent leur confort à l'avenir de la protection sociale. A force de jouer aux imbéciles le système de retraite va exploser en plein vol et on repartira vers un système très libéral (car le système par répartition aura "démontrer" son incapacité à s'adapter à la réalité économique)
a écrit le 16/09/2013 à 19:11 :
Tout va bien en Allemagne.........on peut prendre en exemple ah!ah!
Réponse de le 17/09/2013 à 7:16 :
Oui tout n'est pas rose en Allemagne mais il ne faut pas réver en France on n'est pas beaucoup mieux. Nos retraites ne sont pas assurées et de plus en plus de retraités français partent également à l'étranger.
Réponse de le 17/09/2013 à 9:13 :
Notre avenir est quand même moins sombre
Réponse de le 17/09/2013 à 10:33 :
C'est vrai que nous sommes plus pauvre, avec plus de chômage et une économie plus faible. Donc dans une meilleure position pour un avenir radieux (si on touche le fond on ne pourra que remonter).
L'Allemagne avec son économie plus saine et un système sociale moins "congelé" est bien plus attractive que la France. Résultat possible dans quelques années : les français les plus performants et dynamiques iront en Allemagne travailler plutôt que de végéter en France en attendant qu'un "vieux" casse sa pipe et que l'on lui propose son poste
a écrit le 16/09/2013 à 18:55 :
Avec un taux de natalité faible, le phénomène va s'accentuer.
a écrit le 16/09/2013 à 17:11 :
ca existe ailleurs, ca s'appelle des snow birds... y a meme des pays qui offrent la retraite a ceux qui n'ont jamais cotise au detriment de ceux qui ont cotise toute leur vie, comme quoi on trouve de tout!
Réponse de le 16/09/2013 à 17:54 :
Ah ben si c'a existe "ailleurs"...toute discussion est inutile. Si demain on decide de lapider les femmes ou tabasser les homos dans notre beau pays il n'y aura rien de choquant puisque c'a existe "ailleurs"...
Réponse de le 16/09/2013 à 18:31 :
je vais bcp vous etonner... si vous ouvrez les yeux vous verrez que les americains vont en floride, les francais au maroc ou vers le sud de la france., etc.. j'ai pas souvenir qu'il y a mort d'homme dans les mouvements migratoires, si? ( merci de me donner vos references, j'irai les lire!).... remarquez, je comprend votre raisonnement, vu que c'est un crime contre l'humanite que de demander a un francais qui habite les ardennes sans travail d'aller a lyon en avoir un... votre pays a reellement des moeurs curieuses....
Réponse de le 16/09/2013 à 19:10 :
ah! et envoyer la grand mère à "Couni", alors que les enfants habitent ailleurs, vous trouvez cela normal ? les moyens pour lui rendre visite, vous les avez sûrement vous !! vous devez sûrement être célibataire et libre comme l'air pour pouvoir vous déplacer comme bon vous semble, et aller travailler n'importe où ! sachez qu'avec une famille, ce n'est pas si facile, mon bon monsieur !!
Réponse de le 16/09/2013 à 21:55 :
@churchill: les "snowbirds" canadiens sont des gens qui fuient l'hiver et ont à cet effet des biens aux US. En revanche, le gouvernement canadien a décidé que les gens qui ne vivaient pas au moins 6 mois au Canada ne toucheraient plus rien. C'est-y pas beau la démocratie :-) Si les Russes ou les Chinois avaient osé, on hurlerait au scandale :-)
a écrit le 16/09/2013 à 17:04 :
Il s'agit bien d'importation d'histoires de grand-mère d'une presse française qui ne s'inquiéte peu de la détresse de sa propre population. Le résumé de l'article à la fin est à lire en priorité et les perspectives en conséquence pour la France.
a écrit le 16/09/2013 à 16:35 :
c'est plus rentable de montrer des PORSCHE que les vieux ! allez dehors ..et vive la mère kelconque
a écrit le 16/09/2013 à 16:05 :
Taux de natalité le plus faible d'Europe avec 8,1%. Revoyez les chiffres, parce que là, c'est le taux de fécondité d'une colonie de lapins.... Il me semble plutot que c'est 8.1 pour mille (?)
Réponse de le 16/09/2013 à 19:51 :
effectivement 8.1 enfants pour 1000 habitant (pour comparaison 12.7 en France). 30% de gosses en moins ça représente des économies énormes en matière de coûts d'infrastructure des crèches, écoles, maternités et autres dépenses liées à l'éducation et la santé. C'est un paramètre à garder en tête lorsqu'on veut faire des comparaisons entre les dépenses publiques des deux pays. A court terme cela veut aussi dire que les enfants percevront un héritage plus fort puisque moins dilué. Mais c'est aussi une bombe socio-économique puisque là ou deux enfants français paieront la retraite de leurs parents, il n'y aura que 1.4 enfant pour payer celle d'un couple retraité allemand
Réponse de le 17/09/2013 à 7:47 :
je vous rejoins, mais il conviens de préciser qu un fort taux de natalité n est utile que si la génération en question travaille à l age adulte ... au même titre que l heritage il peut y avoir dilution du travail ,...
a écrit le 16/09/2013 à 15:37 :
Le fameux modele allemand....Aucun des partisans de ce modele ne parle du prix a payer: La deshumanisation de la societee
a écrit le 16/09/2013 à 15:33 :
très beau modèle de développement......
a écrit le 16/09/2013 à 15:05 :
Nous ça sera surement un départ pour le Maroc ou la Turquie.
Les vacances qu'on n'a pas pu se payer étant jeunes, lol!
Mais la pologne! 11 mois d'hiver, tu survit un an pas plus.
Réponse de le 16/09/2013 à 15:21 :
De plus en plus de retraités Français s'installent de l'autre côté de la méditerranée
Réponse de le 16/09/2013 à 16:30 :
Je vais régulièrement au Maroc et je peux vous dire que pour la plus part des retraités la bas c'est la belle vie .Surtout qu'il y a une convention billatérale entre la France et le Maroc pour faire transferer sa retraite au Maroc après prélevement à la source , Je ne parle même pas des larges abattement fiscaux en faveur de ces retraiés au Maroc. Cependant il faut penser à bien se couvrir pour les dépenses de santé en adhérant à la caisse des francais de l'étranger car la bas le système de santé public et privé c'est le jour et la nuit et les dépenses de santé dans une structure de qualité ne sont pas données même si globallement c'est un peu moins chère qu'en France si l'on compare au cout réel (hors prise en charge par la sécu)
Réponse de le 16/09/2013 à 16:56 :
J'aurais pensé que la CMU (Couverture Médicale Universelle) ou l'AME (l'Aide Médicale d'Etat) étaient réversible ?!! "diantre ! La France est donc bien une "bonne vache à lait" !!!!!! ??????????
De plus avant de partir, il ne faut pas oublier de signaler son départ aux Services Fiscaux, sinon gare aux surprises !
J'avais lu un article sur la revue financière "Mieux Vivre votre Argent" que ce n'était pas du tout intéressant.
Réponse de le 16/09/2013 à 19:38 :
Les retraités qui vont vivre au Maroc sont obligés de faire transférer l'intégralité de leur retraite et de la convertir en Dirham. Ils sont donc pieds et poings liés dans ce pays qui les tient donc pas les c......s. La cage est dorée mais ça reste une cage. Passe encore pour ceux dont c'est le choix, mais pour cette pauvre nonagénaire pauvre qui se retrouve exilée économique dans un pays ou elle n'a aucune famille, aucun passé, et dans un asile de vieillards dont la langue lui est inconnue, ça s'apparente à une saloperie innommable. Je préfèrerais mourir que d'accepter que mes parents finissent leurs jours dans ces conditions. Dans le joli pays de Merkel, plus d'un million de retraités sont obligés de vendre leur logis pour survivre... ca c'est le coté obscur des réformes Schoeder. Celui que les apôtres du Hartz 4 oublient toujours de mentionner.
Réponse de le 17/09/2013 à 10:11 :
2 choses chers amis: Il y a qu en occident qu on veut etre "immortel" et "preserver la vie a tout prix", il faut se poser la question de la fin de vie: Est ce une vie de vivre jusqu a 90 ans malade, grabataire, Alzheimer.... Je ne pense pas mon pere a vu son pere finir comme ca, donc mon grand pere, finir sa vie "tubé" du nez a la gorge, ne reconnaissant plus son fils ni sa femme et me prenant pour mon pere...... Je suis desole mais pour moi comme pour mon pere ce n est pas une vie que finir ainsi..... Mon pere a bientot 70 et a prix mesure de la chose, si cette saloperie se declare avant d etre completemennt "dependant et incapable de prendre des decisions pour lui meme" il gagnera un pays ou le suicide medicalisé est autorise, il prefere pouvoir dire adieu a ses proches en etant pleinement conscient que finir dans un mourroir meme medicalisé.....
Réponse de le 19/09/2013 à 14:15 :
None se rend généralement pas compte que l'on perd les pédales, et rares sont les enfants qui peuvent prendre en charge des parents devenus totalement ou très grandement dépendants'
J'espère pouvoir vendre mon appart dans quelques années , vers les 70 ans, et trouver un hébergement médicalisé en Espagne que j'aurais visite et choisi bien avant, de manière à ne pas avoir à compter sur ma descendance ''. En France , c'est hors de budget.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :