Un Français sur trois n'épargne pas pour sa retraite

 |   |  530  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon l'étude annuelle sur les retraites réalisée par la banque HSBC, un Français sur trois n'épargne pas pour sa retraite, faute de moyens ou parce que d'autres choix d'épargne sont privilégiés. Les Français estiment qu'une retraite confortable pour un ménage est égale à 26.000 euros annuels. Ils considèrent avoir une éspérance de vie de 19 ans après le départ à la retraite.

Décalage. C'est le mot qui revient le plus souvent dans l'édition 2013 de l'étude annuelle sur l'avenir des retraites réalisée depuis 2005 par la banque HSBC. Une enquête mondiale menée auprès de 15.000 personnes (dont 1.080 en France) et qui couvre 15 pays matures et émergeants. L'objectif de cette étude est de tenter de comprendre les répercussions de l'allongement de l'espérance de vie sur la société et le comportement des individus face à la retraite.
Si l'on se focalise sur la France, le décalage est en effet important entre ce que souhaitent les Français pour leur retraite et ce qu'ils sont prêts à faire pour y parvenir... Ainsi, 54% des français veulent profiter de la retraite pour voyager ou passer du temps en famille.

Pour les Français une retraite confortable, c'est 26.000 euros annuels pour un ménage

Plus globalement, pour 53%, la retraite signifie la liberté. Mais, dans le même temps, 62% des sondés craignent d'avoir des difficultés financières durant cette période de leur vie. Pis, une Française sur deux pense qu'elle aura des difficultés à se nourrir et à se chauffer pendant sa retraite, alors que seul un homme sur trois pense la même chose. Dans ce cadre, les Français estiment qu'un revenu annuel par ménage de 26.000 euros leur permettrait de vivre une retraite confortable. Or, actuellement, le revenu médian d'un ménage de retraités en France atteint 18.370 et celui des actifs 20.080 euros. Ce qui signifie concrètement, selon HSBC, que pour combler la différence entre le revenu médian des retraités et le revenu annuel souhaité de 26.00 euros, le ménage aurait dû épargner 500 euros par mois depuis 25 ans. Or, en France la moyenne de l'épargne mensuelle se monte à 86 euros contre 200 euros dans le monde.

Un Français sur trois n'épargne plus pour sa retraite après l'achat d'un logement

Et ce d'autant plus, autre décalage, que 70% des Français estiment que leurs revenus à la retraite seront entre 25 et plus de 50% inférieurs à leurs revenus d'actifs. Pourtant, un Français sur trois n'épargne pas pour sa retraite. Pourquoi ? l'étude avance plusieurs raisons : un Français sur deux déclare que l'intégralité de ses revenus est consacrée à ses dépenses quotidiennes;  un sur trois a cessé d'épargner après l'achat d'un logement et un sur cinq à cause de la crise économique. Enfin, un Français sur deux considère que les régimes de retraites (régimes de base et régimes complémentaires) seront leur principale source de revenus à la retraite, alors même que le système français de retraite connaît de graves difficultés financières. D'ailleurs, autre décalage et pas des moindres, si les Français estiment avoir une espérance de vie de 19 ans après leur départ à la retraite, ils considèrent que l'épargne qu'ils auront réussi à se constituer aura fondu en 9 ans. Ils leur restera donc potentiellement dix années de vie sans épargne... Or, le coût mensuel moyen de la dépendance (en établissement) s'élève à 2.200 euros!!  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2013 à 10:58 :
Il faut économiser et mettre l'argent à l'abri. En Suisse ou à Singapour par exemple. Prenez donc conseil auprès des ministres, ils savent faire cela...
a écrit le 27/02/2013 à 10:51 :
Personnellement, j'ai commencé à étudier le fonctionnement de notre pays vers les années 1993-4-5, quand un certain Sarkozy s'occupait déjà de faire exploser le budget; fan d'histoire économique, j'avais déjà compris à l'époque que notre pays ferait faillite par la dette ou en serait tellement proche qu'il devrait virer le système actuelle de retraite et ensuite pourrait de la même façon se rapprocher de la guerre civile; de plus, dans ma famille, les hommes ont une espérance de vie inférieure à 65 ans( contrairement aux femmes).
Alors je n'ai jamais cotisé, sauf à l'insu de mon plein gré, c'est un trou percé, et cela même si les impôts ont reçu 2 millions d'euros je sais que je n'aurais rien. Faut être demeuré pour essayer de remplir un puits sans fond. Ce pays est une absurdité, sa population de 1890 à 1945 est resté stable, et le système mis en place en 1945 ne pouvait pas fonctionner simplement en l'appliquant au passé, il était donc déjà démagogique.
Vous connaissez les Hutus et les Tutsis ? en réalité le colonisateur a placé l'ethnie minoritaire en tant que fonctionnaires, et ces derniers ont ainsi pompé toutes les ressources du pays. Les perses faisaient de même, devenant fonctionnaires des pays colonisés( ce pourquoi Alexandre le grand avait dû se marier avec les perses cela n'avait rien à voir avec la fusion des cultures), et les Francs sont devenus les fonctionnaires, les nobles de la Gaule conquise. Voilà, on a un groupe de fonctionnaires en France qui s'auto-reproduit, fonctionnaires de père en fils, vivent sur le dos du pays, de ses ressources, possède des libertés en plus, et ils forment à eux seuls au minimum la moitié de la classe moyenne; ils sont la nouvelle caste de nobles, et vous verrez que ce ne sont pas les "français de souche" qui vont se rebeller car ils ont été éduqués exprès comme des moutons pour être tondus, non, ce sont les descendants des immigrés africains qui vont tout renverser car eux ne peuvent pas avoir accès à cette caste.
a écrit le 27/02/2013 à 10:45 :
S'ils ont un petit salaire ils ne peuvent évidemment pas épargner, mais deux français sur trois qui épargnent ce n'est pas mal.
a écrit le 27/02/2013 à 9:17 :
avec 26 000 euros annuels par ménage, on galère. On a aucune marge de manoeuvre, il est impossible d'épargner à moins d'être hyper radin.
Réponse de le 27/02/2013 à 9:39 :
Radin ? non il faut savoir tirer le plus possible de chaque euro. Ça s'apprend, rare sont ceux qui savent le faire vraiment. Il faut savoir réduire les dépenses récurrentes inutiles, déménager dans un logement économe et bien taillé proche des transport en commun, supprimer la voiture, renégocier ses assurances, acheter d'occasion uniquement le nécessaire, revendre le surplus de la maison, cuisiner soi-même, apprendre à réparer, jardiner etc. Alors on peut dégager de l'épargne que l'on peut investir, ouvrir un PEA, une assurance vie pour améliorer son futur.
Réponse de le 28/02/2013 à 18:03 :
ce que vous proposez, Frugal c'est vivre à demi. c'est laisser les plaisirs de la vie de côté, les voyages, la découverte des musées en italie, des moulins en hollande, des jardins de grenade, déguster des plats différents ailleurs, porter des vêtements bien coupés, ... ous vivez mais existez peu.
Réponse de le 28/02/2013 à 21:10 :
@Camille : Vous me faites dire des choses que je n'ai pas dites. Pour ma part, les plaisirs de la vie passent avant tout par les relations avec ma famille et mes amis, la randonnée dans la nature, le footing, la pratique d'un instrument de musique, le partage de connaissances, la lecture de bons livres, la méditation, la cuisine (y compris d'ailleurs), l'écriture. Est-ce vivre à demi ? Vous constaterez que tout cela est gratuit ou peu cher. Si c'est votre manière d'exister, c'est de "porter des vêtements bien coupés", d'aller au resto et de brûler du kérosène, libre à vous de dépenser votre temps et votre argent ainsi.
Réponse de le 11/03/2013 à 20:41 :
Chacun a sa manière de voir les choses ! Vous vous appelez "Frugal" si j'ai bien compris ? Mes rêves à moi : c'est tout ce que vous dites mais aussi parcourir le monde et cela nécessite des moyens. C'est être "usufruitier" du monde et non pas "propriétaire". Vous constatez que mon pseudo est "solstice", c'est pas un hasard.
a écrit le 27/02/2013 à 8:31 :
Merci aux cocus qui ont voté pour nous.
Le changement c'est maintenant.
Réponse de le 27/02/2013 à 9:07 :
de toute façon avec le précédant , c'était guère mieux ! on devrait faire comme les Italiens, qui en ont", eux, mettre la pagaie parmi les hommes politiques, c'est toujours ça! ils sont très imaginatifs, nos amis Italiens !
Réponse de le 27/02/2013 à 9:18 :
Ils rejoignent ainsi la cohorte des cocus de l'UMP qui ont cru les boniments de l'ami de feu le "guide de la révolution"...
a écrit le 27/02/2013 à 8:18 :
Eparner pour sa retraite je veux bien mais faut il encore pouvoir, et si c'est pour encore être taxés sur cette épargne. Vive les matelas au moins personne ne sait ce que nous possédons, plus de taxe, plus de frais de succession etc.....Là ce serait de vrais économies pour nous et plus pour l'état.Bientot toutes le belles maisons de retraite seront fermees car c'est sur moi et bien d'autres ne pourrons jamais ce payer leurs sejours. Je ferais un casse et j'irais en prison ca coutera moins cher
a écrit le 27/02/2013 à 7:45 :
Pourquoi cotiser s'il faut encore épargner ? C'est l'arnaque totale ce système
Réponse de le 27/02/2013 à 10:42 :
Tout est dit !
a écrit le 27/02/2013 à 0:22 :
La retraite à 70 ans et les régimes spéciaux non financés, voila ce qui est dans la comptabilité publique, pour ceux qui savent compter.
Réponse de le 27/02/2013 à 8:15 :
à 70 ans; serez vous productif ? ! et quand, allez vous un peu vous reposez d'une vie de travail.........direct le cimetière! si c'est tout ce que vous avez comme projet de vie! plutôt de fin de vie" ! pas mal, et l'état y gagnera...les retraites! pas mal calculé !!
Réponse de le 27/02/2013 à 9:20 :
Quand le chancelier Bismarck a inventé la retraite en Allemagne, il a fait en sorte que l'age de départ coincide avec celui des décès des travailleurs. Les boomers auront profité d'un age d'or où ils jouissaient de leurs retraites pendant 30 ans parfois mais ce ne sera plus le cas des générations suivantes...
Réponse de le 27/02/2013 à 13:01 :
Les boomers ne profiteront pas de leur retraite, le système va chutter dans les 2 ans. Ils vont devoir retourner trava... Toucher le RSA et mourrir dans la pauvreté. Ne vous apitoyez pas sur eux : ils méritent ce qui va leur arriver.
a écrit le 26/02/2013 à 22:54 :
Une révolution et le renversement des dirigeants indignes qui s en mettent plein les poches.
Ils mériteraient de vivre au milieu des cites avec leur gosse agresses tous les jours par des jeunes étrangers a 80% qui ne vivent que du trafic et que l on paie chaque mois.
Un raz le bol tardif . Soient les francais sont hypocrites soient ils n ont aucune fierté quand on pense a tous ces hommes et femmes qui ont défendues tout ce pour quoi le français se lève chaque matin contrairement a ceux qui ne fournisse et ne crée rien mais profite du système.
A quand le réveil!
Réponse de le 27/02/2013 à 7:52 :
Tout à fait d'accord avec vous! + 1000 !
Réponse de le 13/06/2013 à 17:22 :
+++++ 1000
a écrit le 26/02/2013 à 22:53 :
avec quel argent..?.;en plus ça rapporte rien... taux faible ..prél prél sociaux à 15,5% ça vaut pas le coup... droit de succession entre époux.?.. y a plus ...en communauté universelle ... et on s'en fout.. on dépense bien portant... on verra... une fois en prison...pardon..maison de retraite??? ou 6 pieds sous terre ...
a écrit le 26/02/2013 à 21:40 :

Concernant les retraites, la CNAV nous donne des données. C?est un système de répartition dans lequel les actifs payent pour les retraités, ce qui nous pose la question de l?équité entre les générations. Il n?existe donc pas de fonds de retraite. Or on nous dit qu?on est passé récemment sur les chiffres 2006 à 2008 sur des flux de retraités de 700 000 personnes. Imaginez dans dix ans le nombre de personnes que cela va faire alors que nous avons déjà un trou de près de 20 milliards. On compte en France 12 millions de retraités on en ajoute 60%. Les montants actuels de retraites, c?est 200 milliards pour la base et 76 pour les complémentaires. 60% de 200 milliards, ça fait la BAGATELLE DE 120 milliards rien que pour la base. Je serais curieux de savoir comment le gouvernement compte payer ces retraites ? Chiffres qui vont bien entendu empirer par la suite, 20 ans c?est 100%, soit 200 milliards. Le but d?une société est-il la misère de la population ? Alors oui c?est réussi ! Il serait de changer de régime, de créer de la richesse, pas des dettes et de la croissance. Seulement pour la croissance, cela pose la question du niveau de la dette, il faudrait rembourser plusieurs centaines de milliards?
a écrit le 26/02/2013 à 21:34 :
Si si ... Faut capitaliser. Car ça rapporte à ... d'autres.
a écrit le 26/02/2013 à 21:02 :
Les boomers se croient confortablement à l?abri de la crise économique qui voit la production chuter. Mais on annonce pour 2040, disons dans 15 ans un besoin de financement de? 600 milliards. Une paille ! Cela montera en puissance.
a écrit le 26/02/2013 à 20:52 :
Faut-il rappeler que pour un salarié le remplacement n?est que de 50% contre 75 au public?
Réponse de le 27/02/2013 à 5:57 :
N'oubliez pas que vous bénéficié d'une complémentaire qui vous amène également à 75 %
Réponse de le 27/02/2013 à 9:21 :
@ST LAurent
Pas tous?? exemple moi petit patron de PME pour garder mes salariés et faire des économies j'ai annulé la complémentaire et ma mutuelle santé?
a écrit le 26/02/2013 à 20:46 :
nous pouvons faire autant de commentaires que l on veut les gouvernements sans moque totalement
les gouvernement ne savent pas et ne sauront jamais gérer un pays.
la fiche de paye est la meme qu il y a 40 ans avec des ponctions qui ne vont pas ou il faut
petit ex la lois evin c est bien pour les alcool ,et des prélèvement en tout va des vrais vache a lait si encore cela allez dans les caisses de retraites
a écrit le 26/02/2013 à 20:03 :
moi j envisage de me mette une balle vue ce qu on me promet en retraite mais je ne partirais pas seul . comme ça il restera un peu d argent a ma fille.
Réponse de le 27/02/2013 à 9:04 :
hummm....faut pas se laisser aller, voyez votre médecin, avant tout ça, il existe des anti-dépresseurs, ça ne fait pas de miracles, mais ça remonte le moral.......beaucoup en sont là de toute façon, actuellement
Réponse de le 27/02/2013 à 12:05 :
Non surtout pas de médocs, on est les champions du monde de la consommation d'antidépresseurs parce qu'on vit dans une société de petits hommes gris, ternes, c....qui dirigent tout (entreprises, politiques, collectivités...).
Alors oui il a raison, partir OK (puisque c'est bien le message affiché) mais pas tout seul. Tiens, c'est comme cela que ça commence les révolutions !
a écrit le 26/02/2013 à 19:59 :
Qui vous dit que les Français n'épargnent pas. Peut être qu'au lieu de les mettre en banque, les Français ont compris qu'il valait mieux les mettre sous le matelas. Vu les intérêts servis, ils sont aussi bien au chaud à cet endroit, sans risque d'être spolié par l'Etat confiscatoire. A force de prendre les gens pour des gogos et de prélever des taxes à tout va.
Réponse de le 27/02/2013 à 8:04 :
vous pensez aux malfrats, qui vous zigouillent" pour 10, ou 20 eur?? sous le matelas, malheureusement ce n'est plus possible.....et encore, faut il pourvoir en mettre, sous le matelas, pressés comme nous le sommes.....les politicards, eux, possèdent des coffres...mais nous n'avons pas les mêmes valeurs, voyez vous...
a écrit le 26/02/2013 à 19:49 :
Comment épargner avec les salaires de misère qu'on nous verse et la spoliation fiscale ? On n'a qu'une vie. Si en plus on ne peut plus s'acheter (avec le peu qu'il nous reste) quelques loisirs... Quand on sera à la retraite, on sera trop vieux pour voyager, trop vieux pour avoir envie d'avoir envie. De toute manière, nous nous ponctionne tellement qu'il ne vaut mieux pas penser à la retraite.
Réponse de le 27/02/2013 à 8:00 :
actuellement, c'est TABOU, que de dire qu'on a droit à quelques petits loisirs, que la vie est courte et que devrions un peu profiter (vous croyez qu'ils se privent, nos hommes politiques??!), il ne faut rien s'acheter, de toute façon, le peut-on encore, une fois payées toutes les factures, assurances, etc...quant à se "languir" la retraite pour pouvoir, ENFIN!, profiter un peu de sa famille, petits enfants, un petit loisir, un "petit" voyage, avant de casser "sa pipe"....on ne le pourra plus, car pas assez d'argent pour vivre, ni meme aider les enfants dans le besoin si cela se présentait...plus rien, que de travailler(si on le peut encore, avec en plus la canne, ou le déambulateur....et puis crever...voilà! elle "est pas belle le vie", que l'on nous fait ?......
a écrit le 26/02/2013 à 19:39 :
Que voulez vous épargner? franchement, vous avez vu les salaires et le cout de la vie?? l'équation est loin d'être valable, on ne peut épargner que nos larmes, on va surement les sortir , sous peu...
a écrit le 26/02/2013 à 19:25 :
Ah les retraités, on pourrait en parlez pendant des heures, mais je trouve qu'un des internautes à eue la juste réponse à ce commentaire, si le retraité peut se faire sa retraite financièrement entièrement d'accord avec le commentaire mais vu le contexte financier ou nous vivons on peut les comptez sur les doigts de la main ceux qui ont réussi à se faire un capital pour leur vieux jours c'est tellement chère la vie pour tous et si ont peut avoir de l'aide de nos anciens ils le feront avec plaisir vous faire plaisir, faire plaisir à leur petit enfant, car même s'est comme on le dis l'argent ne fais pas le bonheur avoir de quoi vivre cela est bien, si quand vos parents décède si il y à du bien et si les parents avais mis de l'argent de côté si il y à héritage et si leurs enfants se déchirent pour avoir l'argent, moi je dis que la retraite est un bien pour celui qui l'est car il à travaillé pour, qu'il en profite et quand sa mort viendra, il mourra paisiblement, au lieu d'être le plus riche du cimetiere qu'il se disent qu'il en à bien profiter.
a écrit le 26/02/2013 à 19:25 :
Mais si les français épargne si peu pour leurs vieux jours, c?est peut être que chez nous, les miniums sont garantis par nos gouvernants et que l?on nous laissera pas dans la rue puisque en connaissant bien toutes les aides et en sachant taper aux bonnes portes (il faut se rendre insolvable), on peut avoir une vie médiocre bon d?accord, mais à plus de 75 ans, abandonné par la famille, bon nombre de nos anciens ne demande plus rien, alors que si vous avez construit, mis vos économies dans des plans de peu de rapport pour la retraite, tous vos efforts auront été taxés et pourtant votre vie n?en sera nullement meilleure dans la maison de retraite et si vous ne pouvez pas aller dans une maison de retraite, faites vous hospitaliser. Au lieu de vous priver de vacances, de sorties, de restaurant, de loisirs, vivez, faites la fête et bombance, profitez pendant que vous êtes jeune, vous n?êtes pas sûr d?arriver à cet âge et si vous avez la change d?arriver à cet âge, vos efforts faits, calculez, tous ces revenus auront été en douceur et grande partie grignotés par des taxes et des impôts, c?est de la double peine, on vous taxe vos économies et revenus tandis que ceux qui ont tout claqué sont uniquement taxé sur le revenu tout, tout comme vous d?ailleurs. De plus s?il en reste quelque chose après votre départ, les frais d?obsèques réglés, les sommes à rembourser aux organismes qui ont aidé réglés, le partage ne sera que peu de chose pour les héritiers, d?autant qu?il arrivera bien tard, quand bien des rêves se seront assagis.
a écrit le 26/02/2013 à 17:33 :
c est bien joli d epargner mais il faut aussi voir qu il faut quelqu un qui soit capable de payer lorsque vous serez a la retraite (ie payer le loyer de votre appart ou de racheter vos actions, ou de rembourser les interets de vos obligations d etat)
Autrement dit, si lorsque vous etes a la retraite, la generation suivante est fauchee, vous allez vous aussi devoir vous serrer la ceinture, capitalisation ou pas
a écrit le 26/02/2013 à 17:17 :
Epargner ? La blague! Sachant que dans l'hypothèse où un retraité devrait vivre au moins 10 ans de sa retraite et avoir besoin de 2000 Euros par mois pour espérer ne pas finir surendetté, il est nécessaire de pouvoir compter sur pas moins de 250 000 Euros de capital le jour de sa retraite. Parce qu'il ne faudra pas compter, dans moins de quelques années, sur les reversions des organismes de retraite puisque annuités quasi impossibles à atteindre, point de retraite figé et taxes diverses à venir. Qui peut réellement mettre cette somme de côté?
Réponse de le 27/02/2013 à 0:41 :
@ serge qui peut espérer pour sa retraite avoir 2000 euros de revenu mensuel, et si il finit surendetté avec 2000 euros par mois, alors les retraités qui vivent un tout peu plus haut que le seuil de pauvreté n'est donc pas en surendettement moi je crois que oui car avec une retraite de 2000 euros par mois on peut vivre épargner gâter ces enfants et ces petits enfants, par rapport à la personne qui touche une petite retraite
Réponse de le 27/02/2013 à 8:21 :
Avoir une retraite de 2000 eur/mois dans les prochaines années? pratiquement impossible !! faut pas rêver l'Eldorado
Réponse de le 27/02/2013 à 8:33 :
Je pense que vous voulez dire 20 000?/mois?
Réponse de le 27/02/2013 à 11:16 :
Vous vivez totalement en dehors des réalités là... 2000? de retraite c'est pas si mal. Pensez au salaire médian d'à peine 1700?. Pour avoir une retraite à 2k? il faudrait gagner plus de 3k? par mois durant sa période d'activité. C'est loin d'être le cas de tout le monde.
a écrit le 26/02/2013 à 16:53 :
Et comment pourraient ils épargner quand l'état les spolie de plus de la moitié de leurs ressources en impôts diverses et variés (charges salariales, patronales, IR, taxe froncière, taxe d'habitation...) ? Nous vivons dans un pays socialo-communiste où l'état prend tout en charge : il est donc normal que les français n'anticipent pas leur retraite. Ils ont été assistés toute leur vie active, ils envisagent de continuer de l'être à la retraite.

Quant aux jeunes, ne vous en faites pas pour eux : ils ont compris la martingale étatique et s'en vont vers des états moins spoliateurs. La solidarité ? Nous vivons dans un monde néo libérale (le monde que vous avez bati) et nous en avons parfaitement compris les règles, qui n'incluent pas d'être solidaires.

A tous les français qui resteront au pays : bonne descente en enfer :)
a écrit le 26/02/2013 à 16:40 :
Qui peut épargner alors qu'il faut déjà mettre de côté pour la santé, le logement, la voiture, les enfants etc.
a écrit le 26/02/2013 à 16:40 :
d'économiser sachant que le salaire médian en France est de l'ordre de 1667 ? par mois.

Comment voulez vous épargner avec un tel budget ?
Réponse de le 27/02/2013 à 8:07 :
Rien que le loyer, déjà !...
Réponse de le 27/02/2013 à 14:19 :
@ comment est ce possible, 1667 euro par moi même 2000 euro par mois de retraite mensuel vous n'avez jamais franchis la limite des grandes capitale, car ce sont des chiffes utopique si on à mensuellement 1600 à 2000 euro on peut se permettre d'épargner une petite somme mais en ce qui concerne un ouvrier si il ne se serre pas la ceinture épargner appartiens au monde de l'utopie.
a écrit le 26/02/2013 à 16:35 :
Comment les travailleurs pauvres pourraient-ils épargner, ils ne peuvent déjà plus se chaufer et s'alimenter normalement ... La naissance et l'étalement de la catégorie des travailleurs pauvres est à mettre au Passif de l'UMP UDI ex Nouveau Centre déguisés, en particulier Wauquiez Pécresse Chatel Bertrand Sarkozy Fillon Raffarin Chirac ... et il semble bien que Hollande AYRAULT est en train de s'aligner sur les UMPUDI en faisant courbette au MEDEF CGPME UIMM et autres patraons pleurnichards et en manque d'innovation dans leurs boutiques et usines laissées à l'abandon pour payer leurs chateaux et leurs grosses cylindréesn et leurs vacances et loisirs de seigneurs ...
Réponse de le 27/02/2013 à 8:26 :
Hélas!! vous avez raison, à quoi sert "un travail", s'il ne permet même pas de vivre,un peu décemment??? ! Sale, sale époque !
a écrit le 26/02/2013 à 16:30 :
Les Français estiment qu'une retraite confortable pour un ménage est égale à 26.000 euros annuels. Ils considèrent avoir une éspérance de vie de 19 ans après le départ à la retraite.
Il faut bien dire que ceux qui n'ont pas droit a cette retraite confortable, non pas toucher cette somme durant leur vie de labeur et de plus, ont en general un espérance de vie bien moindre!
Réponse de le 26/02/2013 à 18:52 :
...une espérance de vie bien moindre...effectivement c'est ce qu'il se passe , comparée à il y a quelques années, l'espérance de vie est moindre autant pour les hommes, que pour les femmes! (ne pas comparer non plus, l'espérance de vie d'ouvriers et de cadres, par exemple...évidemment !)
a écrit le 26/02/2013 à 16:29 :
Dans les sociétés encore traditionnelles (il en reste peu), préparer sa retraite consiste à avoir des enfants et finir ses jours en leur compagnie.
Il faudra sans doute de nouveau se serrer les coudes et vivre à plusieurs dans un logement commun en partageant ses revenus...
Réponse de le 26/02/2013 à 18:57 :
pour ça, il faudrait de la place, un peu d'intimité pour chacun...sinon, c'est le clash! "vieux", jeunes, très jeunes! avez vous déjà essayé? nous n'avons plus les mêmes qualités que par le passé, la patience primordialement !! et aussi, les logements qui vont avec......ou alors, vivre à 7 ou 10 dans un appartement! bonjour l'angoisse!! pour tous.....
a écrit le 26/02/2013 à 16:19 :
Et il reste combien chaque mois dans la poche d'un Français sur trois quand il a tout payé ?
Réponse de le 26/02/2013 à 19:28 :
@ cmoi, il reste rien quand il arrive à tout payer, et d'épargner 1 français sur trois n'y pense même pas.
Réponse de le 26/02/2013 à 21:04 :
C'est certain, que quand il a payé son dernier iphone, sa BMW, ses chaussures Nike, un tél pour chacun de sa progéniture, sa semaine au ski,sa semaine à la mer,bref après en tel bling bling tape à l'oeil il ne doit pas lui rester grand chose.... si, si il lui reste encore le culot d'accuser les gouvernants de tous les maux. C'est jamais de sa faute,toujours celle des autres.?
Réponse de le 26/02/2013 à 21:26 :
pas grand chose pour dire rien
Réponse de le 27/02/2013 à 8:59 :
ce que vous décrivez, ce n'est pas la majorité, loin s'en faut !!
a écrit le 26/02/2013 à 16:14 :
Il faut savoir qu'actuellement l'épargne (le capital financier) est très mal rémunéré parce que très taxé. Les taux brut de rémunération sont très bas (la BCE prête aux banques à un taux de 0,75%). De plus les rendements nets sont de plus en plus faibles car l?épargne brut subit des prélèvements sociaux importants (15,50% actuellement) puis ensuite cette même épargne brute est soumise à imposition selon les barèmes. Mais le pire est que les faibles retraites brutes se retrouvent amputer de prélèvements sociaux (CSG + CRDS) parce que justement le fait de percevoir des intérêts, la retraite nette (par rapport au brut) diminue car on dépasse généralement dans ce cas le seuil d' exonération des prélèvements sociaux sur la retraite (12700 euros pour 1,5 part). A ce rythme l' épargne n'est plus une garantie suffisante pour assurer une retraite nette convenable. Elle est même plutôt négative pour les faibles retraites qui sont taxées à cause de leur petite épargne alors que sans elle leur retraire ne serait pas taxée (de CSG + CRDS).
Réponse de le 26/02/2013 à 16:42 :
Vous soulevez un point intéressant. Epargner certes mais vu que tout est tellement taxé et à un taux tellement faible qu'en réalité on arrive à peine à maintenir le capital, même avec la volonté d'épargner, c'est très difficile.
Heureusement, il reste l'assurance vie mais les taux se sont fortement réduits, il y a quand même les prélèvements sociaux aussi.
Réponse de le 26/02/2013 à 22:20 :
Merci de me lire et de me suivre (si je vous ai bien compris).
Bien cordialement à vous,
R.S.
a écrit le 26/02/2013 à 15:54 :
Si l'on me prenait pas deja de l'argent pour une speudo retraite sur ma feuille de paie, j'épargnerai.
a écrit le 26/02/2013 à 15:49 :
Pourquoi épargner pour la retraite alors que le système fait tout actuellement pour nous l'épargner !?
Avec une espérance de vie en bonne santé actuellement à 61,5 ans et des prédateurs de tout poil pour nous dévaliser de nos maigres économies sur notre fin de vie, voire de la hater pour aller les piquer sur l'héritage de nos gosses, autant ne pas se faire enfumer davantage avec des cotisations ou autres instruments financiers qui évaporent périodiquement les droits que nous payons.
Si j'avais du fric à épargner, ce serait comme mon arrière arrière grand père en achetant de l'or qu'il a partagé sans payer un centime d'impôt ni frais de notaire ;) On va revenir très vite à ce genre de solution.
a écrit le 26/02/2013 à 15:36 :
Merci pour la retraite à 60 ans qui aura tiré des traites sur les générations actuellement actives. Le PS peut être fier d'avoir ainsi créé une injustice criante entre générations.
Maintenant il faut payer pour la retraite ( des retraités ) et ... épargner pour la sienne .... cool !
a écrit le 26/02/2013 à 15:32 :
Vraiment dommage de ne pas épargner. Car au premier crash, les ricains retraités ont la joie de devoir rebosser... Devenons TOUS comme les ricains. Notez, vu leur marché du travail, il n'y a plus que la bourse qui les soutient, là. Prise en otage réussie.
a écrit le 26/02/2013 à 15:31 :
1) L'étude de la banque (j'ai bien dit banque) HSBC a été menée pour savoir quels nouveaux produits elle pourrait proposer pour écumer l'épargne. 2) Les régimes que l'on connaît aux US (401K) et au Canada (REER) sont similaires aux régimes complémentaires de la France, sauf qu'ils sont gérés par des sociétés privées (fonds communs de placement dans la plupart des cas) qui se gavent avec les frais divers pour des rendements somme toute ridicules par rapport au risque. Quand le fonds de pension d'Enron, de Worldcom ou de Nortel disparaît, c'est toute l'épargne des travailleurs qui s'envole. Je parie qu'à partir de 2015-2016, quand une majorité de boomers va commencer à partir à la retraite au Canada, ces fonds vont fondre comme neige au soleil et que l'on va s'apercevoir que c'était une embrouille pour écumer l'épargne.
Réponse de le 27/02/2013 à 8:24 :
Une banque ne fait jamais une étude par pure philanthropie. Il y a bien sûr des intérêts derrière cette présentation.
1 - Faire peur
2- Proposer une solution
3 - Collecter un maximum d'argent, évidemment chez les plus faibles
4 - Faire disparaître cet argent au profit des plus riches
5 - Demander aux états de renflouer les caisses vides...avec les impôts de ceux qui ont déjà payé une fois. La double peine.
Pour les retraites et garantir à tous un minimum de revenu, seule la retraite par répartition garantit cet objectif. Ce n'est pas parfait, mais c'est le seul système qui permet d'éviter les catastrophes des fonds de pension. Ce que nous connaissons de ces catastrophes n'est rien à côté de celles qui se préparent. Sauvons notre système de retraite.
a écrit le 26/02/2013 à 15:31 :
Épargner? Mais avec les taux d'imposition et CSG/CRDS, et l'inflation, vous placez en interets négatifs!
a écrit le 26/02/2013 à 15:28 :
Pour épargner, il faut en avoir les moyens... et avec un salaire moyen, on arrive tout juste, si on a de la chance, a devenir propriétaire de son logement à la retraite alors, comment épargner en plus ?
Perso, j'ai pris la décision de prendre ma retraitre dans un autre pays ou le train de vie est bien plus abordable. Ma femme est asiatique et dans son pays, on vit confortablement avec 500 ? mensuel et très très bien avec 1000 ? donc, même si je dois payer une assurance maladie (150 ?/mois actuellement en plus pour être couvert la bas) le calcul est vite fait. Ma retraite plus la location de mon logement suffiront largement a une expatriation pour mes vieux jours.
Réponse de le 27/02/2013 à 8:12 :
si vous le pouvez, comme vous le dites, vous avez bien raison! bonne continuation, et bonne retraite à vous....profitez, la vie est courte ....
a écrit le 26/02/2013 à 15:28 :
épargner rime avec marchés et avec fiscalité.Il vaut mieux être fonctionnaire,on est assuré d'une bonne retraite, et claquer son fric tous les mois.
Réponse de le 26/02/2013 à 20:02 :
Avec votre raisonnement sectaire, on peut seulement dire que votre bon sens vous a quitté...si jamais vous en aviez;
a écrit le 26/02/2013 à 15:19 :
Ben ilfaut changer de travail pour gagner plus.
Sinon quitter le pays et chercher ailleurs un emeilleur situation.,.. Vous n'etes pas condamner a vivre en France
a écrit le 26/02/2013 à 15:09 :
épargner,pour sa retraite,il faut le pouvoir, quand,on voit,ce qu'il reste de la paie,de certains,ouvriers,sans calification, quand,ils ont remplis le frigo,pour manger tout un mois;les loyers chers, le gaz,l'électricité l'eau le chauffage, même s'ils ne sont pas imposablent, il ne reste plus rien du salaire la vie est devenue très difficile, pour tous sauf,aux très riches,qui eux n'ont pas de fin mois difficiles,la classe moyenne,commence a réduire les frais,car elle s'attend au pire
Réponse de le 26/02/2013 à 15:44 :
EXACT ! + 1000 !
Réponse de le 26/02/2013 à 15:47 :
à PEPE + 100
Réponse de le 26/02/2013 à 15:49 :
PEPE + UN ! Hélas
a écrit le 26/02/2013 à 15:07 :
Ceci revient à dire que 2 sur 3 épargnent en vue de leurs fins d'activités. La question de l'épargne repose d'abord sur le niveau des revenus et vise particulièrement les foyers subissant les effets de la crise et plus directement le chômage. L'explosion de la précarité expose par ailleurs à réduire de façon conséquente le niveau potentiel des retraites de ces personnes. La solidarité nationale n'exige t-elle pas de prendre à bras le corps ces points afin de redonner confiance à ces personnes via un retour à l'emploi ne fusse t-il que partiel pour éviter un décrochage de la société et une flambée des dépenses sociales et de santé?
a écrit le 26/02/2013 à 15:02 :
Sans le savoir, ou sans se l'avouer, la société vers laquelle nous tendons ressemble de plus en plus à "Soleil vert". L'autonomie de fin de vie, sera remplacée par une euthanasie de fin de vie. Quand nous n'aurons ni les moyens de devenir des "légumes" bien traités, ni la possibilité d'être aidé par nos enfants qui seront dans une plus facheuse posture que nous aujourd'hui, il ne restera que le "retrait actif" de la société pour ne pas pénaliser nos enfants. J'ai 47 ans et cela fait déjà longtemps que je pense ne pas vivre aussi longtemps que mes grands ou arrières grands parents ! Mais chut...le dire pour le moment est tabou.
Réponse de le 26/02/2013 à 15:27 :
Pas de souci avec la crise actuelle comme en 1929, nous connaîtrons aussi des vagues de suicides (ça a déjà commencé au Pôle Emploi). Cela aura pour conséquence de remettre du cash à disposition pour relancer la machine à consommer pour les plus jeunes encore de ce monde.
a écrit le 26/02/2013 à 15:00 :
Comment peut-on épargner alors que le peu d'argent que l'on met de côté on nous le prend trimestriellement ..??
Loyer + crédit + électricité + essence + nourriture, reste pas grand chose à épargner...
Le genre d'article qui sert pas à grand chose
Réponse de le 26/02/2013 à 15:46 :
je vous suis toutà fait
Réponse de le 26/02/2013 à 15:53 :
Crédit! Dejà pourquoi avoir un credit si vous payez un loyer.
Réponse de le 26/02/2013 à 16:51 :
@fruktys:voiture pour le boulot....
Réponse de le 27/02/2013 à 9:27 :
Loyer : déménagez dans plus petit, dans une ville moins chère et près des transport en commun ! Crédit : n'achetez que ce que vous pouvez vous permettre ! électricité : chauffez à 18°C max, virez le sèche linge, le grille pain, mettez des ampoules basse conso ! nourriture : faites la cuisine à partir d'ingrédients simples et évitez la viande rouge ! A la fin il vous restera de quoi épargner. Si vous vous défendez, c'est que vous ne VOULEZ pas le faire.
Réponse de le 27/02/2013 à 11:04 :
Vous êtes un marrant vous...
1) déménager dans plus petit : encore faut il avoir une famille peu nombreuse, et trouver la maison qui conviendra
2) crédit : la voiture vous croyez qu'elle s'achète toute seule ? même sans avoir une voiture récente il faut compter quelques milliers d'euros pour ne pas rouler dans une épave qui tombe en panne tout le temps
3) électricité : 18° max, pourquoi pas, sauf s'il y a des enfants en bas âge... ensuite ampoules basses conso ok aussi, faut juste pouvoir les payer, le prix n'est pas le même
4) nourriture : en gros vive la malbouffe McDo & Co...
Pour finir : des propos moralisateurs mais à aucun moment vous ne vous mettez à la place des gens qui font souvent preuves de bonne volonté
Réponse de le 27/02/2013 à 13:57 :
1) statistiques 1968 : 23m² par personne en moyenne. 2008:40m² par personne en moyenne. On vit mal avec 70m² à 4 ? Non (je le fais). Mais aujourd'hui, les pleurnichards veulent le double (et pleurnichent en voyant la facture de gaz). 2) en appliquant le point 1 (logement près des transport en commun et du boulot) on vend sa voiture et on prend le bus/train. Mais non, le pleurnichard veut son pavillon (à crédit) et veut une voiture (à crédit). 3) 18°C, c'est suffisant même avec des enfants en bas age (je le fais). Il suffit de les habiller correctement. Il y a 100 ans, vous croyez qu'on chauffait à 23°C dès qu'il y avait une naissance ? les petits ne mourraient pas de froid. Mais le pleurnichard veut chauffer son épave thermique à 23°C. 4) Ai-je dit d'aller au McDo ? non, mais faire la cuisine soi-même. C'est difficile et cher de faire du riz, des courgettes, des oeufs ? Non. Mais les pleurnichards achètent des plats cuisinés (puis pleurnichent car c'est du cheval). Mon propos n'est pas moralisateur, mais réaliste face aux pleurnichards qui se plaignent de la crise sans rien changer à leurs habitudes. Souvent les mêmes d'ailleurs qui, dans leur grande misère, ont des écrans plats et des smartphone parfaitement inutiles.
a écrit le 26/02/2013 à 14:59 :
ah oui et on fait comment pour épargner ? on a tout juste le moyen de vivre (survivre) avec des petits salaires !!! et même sans être propriétaire... on est pris à la gorge de partout, payer, payer, payer !!!
Réponse de le 26/02/2013 à 15:48 :
@ flo suis de votre avis + UN !
Réponse de le 07/10/2013 à 17:37 :
Mes parents me disent sans arrêt qu'il faut être propriétaire avant la retraite... Je vois pas comment ? Épargner pour sa retraite ou pour acheter un bien ? Maintenant, c'est l'un ou l'autre. Avez-vous vu l'état de l'immobilier ? Une maison de 1985, plain pied, deux chambres : 240 000 ?. J'ai 45 ans. Avec les meilleurs calculs, je pourrais acquérir une maison à 170 000 ?. Et encore, je vous raconte pas les travaux à réaliser pour mettre à niveau énergétique une maison de cette année là !!! Bref, le peu qu'il vous reste, tout y passe !!!! Résultat, vous vous retrouverez dans une maison sans argent pour votre retraite condamnée à y rester.... Ou alors avoir une retraite de - de 1000 ? et être locataire. Les voyages vont pas être bien nombreux.... Moi depuis longtemps, je cuisine moi même, fais un potager, récupère ?ufs d'un poulailler, pommes, cerises, framboises pour les confitures, noix dans la nature etc.... Le chauffage est à 19. Et je ne l'ai pas encore mis. Si j'ai froid, je mets une petite laine supplémentaire et tout le monde fait ainsi. Nous avons deux voitures car nous habitons la campagne et nous n'avons pas le choix. Pas de bus ou de cars...Je pars 10 jours en vacances. C'est déjà mieux que rien mais bon... Quelle vie ! Mes parents ont une bonne retraite. 80 ans. Malheureusement, ils ne se rendent pas comptent de la chance qu'ils ont ! Pourtant, je travaille tout autant. Cumulez le travail professionnel et le travail "à la ferme"....
a écrit le 26/02/2013 à 14:49 :
Pourquoi les Français n' épargnent pas pour leur retraite, en dehors du fait que l'épargne c'est ce qui reste quand on a payé tout le reste, en France les fonds de pension sont interdits, sauf pour les fonctionnaires et certains élus.
http://www.irefeurope.org/content/les-fonds-de-pension-bons-pour-les-%C3%A9lus-locaux-mais-pas-pour-les-fran%C3%A7ais
Réponse de le 26/02/2013 à 15:33 :
Avec un bon crash boursier comme en 2008, clair qu'il faut tout investir dans les "placements"...
a écrit le 26/02/2013 à 14:47 :
Les français n'épargnent pas pour leur retraite car on leur prélève OBLIGATOIREMENT sur leur fiche de paie un régime de retraite public en faillite. Les français épargnent essentiellement pour acheter de la pierre et accessoirement pour les coups durs (chômage, divorce, etc). Et ils ont bien raison d'épargner pour INVESTIR dans la pierre car le loyer reste malgré tout le plus gros poste de dépense d'un foyer.
Réponse de le 26/02/2013 à 15:47 :
+ UN
Réponse de le 26/02/2013 à 15:57 :
Faux! "ils ont bien raison d'épargner pour INVESTIR dans la pierre" Erreur l'immobilier est en chute libre. Plus rien ne se vend. Et cela ne va pas s'améliorer avec la hausse du chomage et la baisse des salaires.
Les loyers baissent aussi meme à Paris regardez les statistiques.
Réponse de le 26/02/2013 à 16:11 :
c'est aussi pour cela que les gens n'épargne pas car ils mettent toute leurs billes dans l'immo, ce n'est pas un reproche mais une triste constatation, les français ne voient que par l'immobilier car le système français ne leur propose pas d'alternative, la faute aux aides de l'état à tout va , la concentration des emplois dans la région parisienne et le crédit facile à 30 ans, cela va ruiner notre pays malheureusement....
Réponse de le 26/02/2013 à 16:13 :
@Michel ,Investir dans la pierre actuellement en raison de l'augmentation des prix de l'immobilier ne protège pas de la précarité et réduit la mobilité, très négatif en période de chômage, les inégalités se creusent avec les séniors détenteurs du patrimoine . De plus inciter les épargnants à placer leurs économies dans la pierre au lieu de l'investir dans l'entreprise ou l'aide à l'agriculture, plombe la croissance, le résultat est flagrant.
Les revenus et les pensions de retraite ne progressent pas aussi vite que l'augmentation des loyers et il faudra tôt ou tard se pencher sur le problème et les bloquer. Les dépenses contraintes augmentent, la paupérisation est une réalité, il y aura un retour de bâton, c'est juste une question de temps.
Réponse de le 26/02/2013 à 17:36 :
Vous préférez acquérir un appartement ou vivre au crochet d'un voir deux "garants" (souvent les parents) toute votre vie pour louer le moindre bien immobilier. Le véritable problème de l'immobilier ce sont les vieux propriétaires qui s'accrochent au moindre centime de biens largement surévalués depuis leur acquisition et cela bloque le marché pour les primo-accédants (les jeunes actifs). De plus lorsque vous êtes propriétaires vous avez l'obligation d'assurer votre crédit en cas de précarité, ce qui limite les dégâts en cas de précarité (chômage) contrairement à la location où vous pouvez pointer illico en foyer ou chez vos parents (encore captif). Dire que l'investissement dans la pierre c'est tuer l'économie c'est fort du café! Vous préférez que les français entretiennent la rente de vieux propriétaires qui ne produisent RIEN? Concernant Paris il est de notoriété publique que la ville n'est accessible qu'aux rentiers alors pourquoi vouloir à tout prix vouloir y habiter. Il y a des villes de province au bassin d'emploi aussi attractif que Paris mais au prestige moins exposé à la spéculation immobilière.
Réponse de le 26/02/2013 à 19:16 :
@ MicheI,il y a une augmentation du nombre de demande dossiers de surendettement, les propriétaires qui ont cédé à la propagande se trouvent piégés, en situation de négative équity, la chute des prix de l'immobilier ne fait que commencer.. Croyez vous que leur situation soit enviable?? beaucoup de propriétaires sont en difficulté, la pierre ne protège pas de la précarité , augmentation des impôts fonciers, locaux, carburant, frais de copropriété, entretien des logements, avec le risque de perdre leur bien, de se retrouver SDF un remboursement de crédit pendant des années.Oui la politique de l'immobilier a tué l'économie et bloqué la croissance. Il faut alourdir la fiscalité liée au patrimoine détenu par la génération des 30 glorieuses. Le gouvernement cherche de l'argent c'est une piste pour renflouer les caisses, développer la construction de logements HLM et faciliter la mobilité des salariés.
Réponse de le 26/02/2013 à 20:05 :
@Michel, qu'attendez vous pour faire construire plutôt que de miser sur le bien ancien. Au moins, vous ne seriez tributaire de personne.
a écrit le 26/02/2013 à 14:45 :
Le bon point, c'est que les propriétaires d'immobiliers peuvent espérer aller vivre dans plus petit (et moins cher) au moment de la retraite, puis vendre en viager pour financer leur dépendance...
Réponse de le 27/02/2013 à 8:38 :
Ou profiter de sa retraite dans un autre pays.
Thailande, Maroc,...
a écrit le 26/02/2013 à 14:36 :
Ce qui signifie que 2 Français sur 3 épargne pour leur retraite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :