Tout ce qu'il faut savoir pour comprendre les élections allemandes

 |  | 225 mots
Angela Merkel  a toutes les chances de décrocher un trosième mandat de chancelière. Reste un incertitude sur la nature de la coalition qu'elle devra probablement conduire
Angela Merkel a toutes les chances de décrocher un trosième mandat de chancelière. Reste un incertitude sur la nature de la coalition qu'elle devra probablement conduire (Crédits : Reuters)
L'enjeu du vote de ce dimanche en Allemange dépasse largement les frontières de la république fédérale. L'Europe attend que les 61,8 millions d'électeurs appelés à renouveler leur parlement donnent le ton au continent pour les quatre prochaines années. L'occasion de retrouver la série d’articles publiés par La Tribune depuis une semaine sur la principale puissance économique du Vieux continent et les détails de ce scrutin.

L'Allemagne vote dimanche. L'enjeu du vote dépasse largement les frontières de la république fédérale. L'Europe attend que les 61,8 millions d'Allemands appelés à renouveler leur parlement donnent le ton au continent pour les quatre prochaines années. Si Angela Merkel semble pratiquement assurée de pouvoir conserver son poste de chancelière, on ignore encore avec qui elle pourrait gouverner. L'hypothèse d'une nouvelle grande coalition pourrait être la plus crédible. Mais pour quelle politique ? Retrouvez notre dossier sur les élections allemandes….

 

Ce qu'il faut savoir avant les élections allemandes

L'Allemagne, une grande puissance impuissante Le bilan (très mitigé) du gouvernement Merkel II

Comment son élus les députés allemands

Le parti anti-euro rêve encore du Bundestag

Ce que pourrait être le programme d'une grande coalition

Quand l'adversaire d'Angela Merkel fait un doigt d'honneur

La CSU, alliée turbulente d'Angela Merkel

Hannelore Kraft, vraie rivale d'Angela Merkel

Pourquoi la gauche allemande aura bien du mal à chasser Angela Merkel

Et notre série historique sur l'économie allemande en 7 dates :

La fondation de la cité hanséatique de Lübeck, 1143

La gloire des Fugger, 25 août 1521

L'Allemagne passe à l'or, 9 juillet 1873

La naissance du "made in Germany", 23 août 1887

Le SPD rompt avec la révolution, le 15 janvier 1919

La crise bancaire, le 13 juillet 1931

La naissance du deutsche Mark, 21 juin 1948

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/09/2013 à 20:19 :
Il faut surtout comprendre que les allemands ne veulent pas de socialos.
a écrit le 22/09/2013 à 12:09 :
Les élections Allemandes d'aujourd'hui vont engager l'ensemble de l'Europe, il ne faut absolument pas s'en détourner!.
Si c'est une coalition pro-club méd favorable aux pays du sud, c'en est terminé de l'Europe déja bien brinquebalante!.
Votre avenir en dépend!.
Réponse de le 22/09/2013 à 12:55 :
Vous croyez vraiment ce que vous avancez?......
Réponse de le 22/09/2013 à 14:03 :
@jean Aimarre
Informez vous, et on en reparle....
a écrit le 21/09/2013 à 16:02 :
on s'en tape, on a déjà du mal avec les nôtres....!
a écrit le 20/09/2013 à 18:27 :
"Le vrai bilan d'A Merkel ", édifiant..à lire sur l'Expansion.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :