Zone euro : légère baisse du nombre de chômeurs en mars

 |   |  350  mots
Le chômage des jeunes recule légèrement: il touchait en mars 3,426 millions de personnes dans la zone euro, soit une diminution de 166.000 sur un an. Ce qui correspond à un taux de chômage des jeunes de 23,7% (contre 24,0% un an plus tôt).
Le chômage des jeunes recule légèrement: il touchait en mars 3,426 millions de personnes dans la zone euro, soit une diminution de 166.000 sur un an. Ce qui correspond à un taux de chômage des jeunes de 23,7% (contre 24,0% un an plus tôt). (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le taux de chômage de 11,8% reste stable depuis décembre, selon les chiffres publiés vendredi par l'office européen de statistiques Eurostat. Mais la zone euro comptait en mars 22.000 chômeurs de moins qu'en février.

La zone euro comptait en mars 18,913 millions de chômeurs, soit 22.000 de moins que le mois précédent et 316.000 de moins par rapport à mars 2013. Le taux de 11,8%, en revanche, est stable depuis décembre, indique Eurostat, qui a révisé à la baisse les données des mois précédents.

L'office européen de statistiques avait fait état d'un taux de chômage à 11,9% en février, et 12% en janvier, mais il procède régulièrement à des révisions de ses séries statistiques.

Autriche et Allemagne, les bons élèves

A l'échelle de l'Union européenne, le chômage touchait en mars quelque 25,699 millions de personnes, avec un taux à 10,5%. Le nombre de demandeurs d'emploi a diminué de 66.000 par rapport à février, et de 929.000 sur un an.

Parmi les Etats membres de l'union monétaire, les taux de chômage les plus faibles ont été enregistrés, sans surprise, en Autriche (4,9%), en Allemagne (5,1%) et au Luxembourg (6,1%). Les plus élevés, comme depuis de nombreux mois, ont été observé en Grèce (26,7% selon les derniers chiffres datant de janvier) et en Espagne (25,3%).

Concernant l'évolution du chômage, les hausses les plus marquées sur un an ont été enregistrées à Chypre, où le taux est passé de 14,8% à 17,4%, aux Pays-Bas (de 6,4% à 7,2%) et en Italie (de 12,0% à 12,7%).

De fortes baisses en Lettonie, au Portugal et en Irlande

A l'inverse, les principales baisses ont été observées en Lettonie (de 13,9% à 11,6% entre les quatrièmes trimestres 2012 et 2013), au Portugal (de 17,4% à 15,2%) et en Irlande (de 13,7% à 11,8%).

Le chômage des jeunes recule légèrement: il touchait en mars 3,426 millions de personnes dans la zone euro, soit une diminution de 166.000 sur un an. Ce qui correspond à un taux de chômage des jeunes de 23,7% (contre 24,0% un an plus tôt).

Le chômage des jeunes reste toutefois un fléau en Grèce (56,8% en janvier) et en Espagne (53,9%), même si le taux a diminué légèrement sur un an dans ces deux pays. Les pays qui enregistrent le taux de chômage des jeunes le moins élevé sont l'Allemagne (7,8%), l'Autriche (9,5%) et les Pays-Bas (11,3%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/05/2014 à 1:37 :
On entend dire, il faut tout changer en Europe... il est temps de changer de politique d'appauvrissement, par exemple le gel des salaires, et de chômage! Si on demande des baisses d'impôts, le chômage et la pauvreté ne sont jamais traités. C'est un mauvais système... Par exemple on emploie des ingénieurs agronomes à faire de la vente en porte à porte en emploi sans qualifications. C'est aberrant! On désindustrialise plus vite que les autres... on va jusqu'où alors qu'on nous publie que toutes les grandes entreprises ont des plans de départs... On a fait un traité Lisbonne sur la R&D, on ne met pas l'argent. Autrefois on dévaluait pour baisser les salaires... voila de l'escroc!
a écrit le 05/05/2014 à 23:00 :
On incrimine l'euro, pourquoi ne parle-t-on pas de l'obsolescence industrielle ou du gel des salaires, et on les baisse par une dévaluation? On appelle cela du développement ou bien de l'appauvrissement? On désindustrialise depuis des décennies, mais pas nos voisins, nous sommes moins industriels que tous les autres... il reste 10 points dans la VA contre 25 en 1980, les allemands ont toujours 20. On parle d'une désindustrialisation rapide... voila une bonne politique de chômage!
a écrit le 05/05/2014 à 22:41 :
Nous avons un système bizarre: on compte un fort chômage qui semble impacter les élections. On parle d'un vote FN et du souverainisme. On nous publie les fonctionnaires contre l'Etat... et on donne 500 millions à la sncf, c'est du favoritisme puisque d'autres ont leur site qui ferme et sont mis au chômage... Et on fait des plans de mise en retraite volontaires, seulement on compte toujours et sans réforme du système 60% de diplômés en exclusion. C'est un système européen esclavagiste... On dit qu'il faut du réseau pour trouver du travail, pourquoi ne pas faire un réseau diplômé? On nous annonce que Bruxelles, n'y croit pas... on nous publie qu'on ne fait rien, on peut l'expliquer? Il parait que nombre de profs de maths ne sont pas pourvus... on a fait des primes au mauvais travail? On a un Etat instituteur du chômage!
a écrit le 04/05/2014 à 23:19 :
l'augmentation des chiffres français du chômage est en fait un ré ajustage pour correspondre à la réalité de la situation française à savoir au moins 6 millions de chômeurs
a écrit le 03/05/2014 à 19:42 :
Plus une voix pour l'UMPSCENTRE menteurs et fossoyeurs de la france
a écrit le 03/05/2014 à 13:21 :
Rassuré ?

Vous pourrez donc voté en tout état de cause en faveur "d'une autre Europe" (vous savez, celle qu'on attend toujours et qui ne vient jamais...)
a écrit le 03/05/2014 à 12:58 :
Mensonges ! il bat des reccords en europe grace a L'UMPSCENTRE en france et grace a l'euro
a écrit le 03/05/2014 à 11:40 :
SFR vient d'être vendu; est ce que les demandes de reconduction des chômeurs sont bien arrivé aux pôles emplois des différents pays? Ce n'est pas la première fois qu'on nous ferait le coup !
a écrit le 03/05/2014 à 9:36 :
Avec la peur des européennes, aux chiffres, on leur faire dire n'importe quoi !
a écrit le 03/05/2014 à 6:53 :
C'est formidable ces chiffres qui sortent à 3 semaines des élections, hein ?
a écrit le 02/05/2014 à 22:45 :
Il doit y avoir un problème avec les régulateurs. Merci les gars?
a écrit le 02/05/2014 à 19:19 :
à qui , ils vont la faire croire , celle là..!
a écrit le 02/05/2014 à 18:07 :
Sur une période moyenne de 10 ans le taux de chômage augmente à périmètre identique alors que la population réelle ou active diminue. Le score très théorique que l'Allemagne n'étant pas étranger à la baisse de la population. d'autres pays "riches" de pétrole comme le Danemark emploient comme "fonctionnaires ou assimilés" 70% de leur population. Un bilan dramatique dont tout le monde se moque.
a écrit le 02/05/2014 à 16:14 :
Une baisse de la hausse, mais comment pourrait-il en être autrement à 3 semaines des élections européennes ? Les résultats de cette consultation qui fait terriblement peur à la caste en place, seront à n'en pas douter, une défaite "victorieuse" pour Bruxelles ?
Réponse de le 02/05/2014 à 19:20 :
tout à fait, une pâtée bien méritée !!! jouissif d'avance !
a écrit le 02/05/2014 à 13:43 :
Merci de nous donner le vrai chiffre du chômage et du nombre de sous employés svp. A ce sujet je suis "heureux" de voir que Pigasse patron de Lazard Paris évoque dans un entretien récent ou débat avec un commissaire européen français, sauf erreur, 6 millions de chômeurs en France, ça fait deux ans aux moins que j'évoque un nombre de chômeurs effectif de 5 millions et un nombre de sous employés de 7,5 millions. Donc le chiffre dans l'article il faut le mutiplier par un coeff de 1,5 au moins si ce n'est 1,6.
Réponse de le 02/05/2014 à 16:12 :
Les 5 millions de chômeurs sont largement dépassés en France à mon avis. Entre ceux qui ne sont pas comptabilisés , les mi-temps forcés, les plus de 55 ans, et ce que l'on nous cache, on doit frôler les 9 millions !
Réponse de le 02/05/2014 à 20:55 :
plutôt, oui..
Réponse de le 04/05/2014 à 23:16 :
et pendant ce temps là on continue avec les politiques d'immigration et de natalité, adaptons les politiques aux réalités et non l'inverse

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :