5 milliards d'euros : ce que pourrait coûter l'embargo russe à l'UE chaque année

 |   |  388  mots
Le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, qui a reçu mercredi 3 septembre les représentants des filières agricoles concernées en prévision de cette réunion, a souhaité des mesures de marché pour éviter une chute des prix.
Le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, qui a reçu mercredi 3 septembre les représentants des filières agricoles concernées en prévision de cette réunion, a souhaité des mesures de marché pour éviter une chute des prix. (Crédits : reuters.com)
Un document présenté à la Commission européenne a chiffré le coût de l'interdiction faite par la Russie d'importer sur son sol des produits alimentaires en provenance de l'Union européenne, dans le cadre de la riposte de Moscou aux sanctions imposées par l'UE en raison du conflit en Ukraine.

"L'ensemble des restrictions temporaires appliquées actuellement par la Russie remettent en cause pour cinq milliards d'euros d'échanges." C'est ce que rapporte un document, présenté mercredi aux commissaires européens à Bruxelles et consulté par Reuters.

Ce rapport a chiffré le coût de l'interdiction faite par la Russie d'importer sur son sol des produits alimentaires en provenance de l'Union européenne, par laquelle Moscou a riposté en août aux sanctions imposées par l'UE en raison du conflit en Ukraine.

"Des mesures de marché pour éviter une chute des prix"

Les ministres de l'Agriculture des 28 doivent se retrouver vendredi 5 septembre à Bruxelles pour discuter de leur réponse à l'embargo russe.

Le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, qui a reçu mercredi 3 septembre les représentants des filières agricoles concernées en prévision de cette réunion, a souhaité des mesures de marché pour éviter une chute des prix.

"Cet embargo, c'est du sérieux, il faut qu'on ait des mesures de marché pour éviter une chute des prix qui remettrait en cause la viabilité des filières", a-t-il dit à la presse.

"Il faut qu'on soit réactifs, ce n'est pas la peine d'attendre que la crise soit là", a-t-il ajouté. "Au niveau européen, par rapport à ce qui a déjà été fait, on a la possibilité d'aller plus loin."

Un fonds potentiel de 420 millions d'euros

L'Europe a débloqué 125 millions d'euros d'aides au secteur maraîcher. Elle peut éventuellement encore utiliser l'ensemble des réserves d'urgence prévues par la Politique agricole commune (PAC) pour compenser l'impact d'une perturbation exceptionnelle des marchés, soit environ 420 millions d'euros.

Prié de dire si l'on pouvait attendre des aides françaises, Stéphane Le Foll a répondu: "Aujourd'hui, on est dans une situation européenne."

L'embargo russe s'ajoute aux difficultés du secteur alimentaire

Xavier Belin, le président de la FNSEA, a rappelé que l'embargo russe s'ajoutait aux difficultés que les trois filières concernées (lait, fruits et légumes, viande) éprouvent déjà.

"Ce n'est sans doute pas au seul budget de la PAC de prendre en compte les compensations. C'est sans doute aux États membres et au budget communautaire dans sa globalité", a-t-il ajouté.

   Lire>> Embargo russe: quel coût pour l'agroalimentaire français?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/09/2014 à 13:26 :
Encore notre cueilleur de pomme new-yorkais en photo (ou c'est Stéphane..??) ... Les US nous ont encore bien roulé, sur ce coup-là. Mais il parait qu'on aime...
a écrit le 04/09/2014 à 11:38 :
Si l'an prochain, la production est mauvaise (temps pourri), il faudra aussi des aides ? Pas faute de débouchés, mais de revenus.
a écrit le 04/09/2014 à 10:54 :
Et au final, combien ont couté les accords de Munich pour éviter des sanctions contre Hitler ? Ceux ci 'ont pas empêcher l'envahisseur de sévir, jusqu'à ne plus pouvoir fermer les yeux...
a écrit le 04/09/2014 à 10:50 :
Une guerre n'est jamais gratuite !!
Or, les russes ont déclaré la guerre, ou plutôt font la guerre à l'Ukraine sans la déclarer, aussi lâches que les japs attaquant Pearl harbor avant toute déclaration de guerre... n'en déplaise aux pro russes pro Marine très actifs sur ce site, c'est la Russie qui fournit des missiles permettant de faire tomber des avions de ligne, c'est la Russie qui force le passage en territoire étranger avec des colonnes pseudo alimentaires (faudrait les croire sur parole), c'est la Russie qui a des parachutistes qui se promènent en Ukraine, c'est la Russie qui a annexé une province ukrainienne (la Crimée), ... et je ne mentionne pas l'invasion en Géorgie...entre autres !!!
Et après, à qui le tour ?
Réponse de le 04/09/2014 à 11:05 :
Votre naïveté est surprenante. Les méchants russes dont vous parlez ne font en fait que protéger leurs avant-postes. Cela s'appelle de la géopolitique.
Réponse de le 04/09/2014 à 13:29 :
Non non. C'est simplement parce qu'invasif ne comprend pas qu'il y ait des missiles US encore absents en Ukraine. C'est vrai que vu le nombre de bases US sur la planète, on pourrait se demander pourquoi il n'y en a pas encore en Corée du Nord et en Iran...
Réponse de le 05/09/2014 à 13:09 :
on oublie un peu vite que c'est l'UE qui voulait annexer l'Ukraine.
a écrit le 04/09/2014 à 10:38 :
04 mars 2014 Poutine nie la présence des troupes russes en Crimée : « non elles ne participent pas. Ce sont des forces locales d'auto-défense ». Les soldats russes ne cachent pourtant pas leur origine et les très nombreux véhicules sont bien immatriculés en Russie.

17 avril 2014 A la télévision russe : Poutine reconnait «Derrière les forces d'autodéfense de Crimée bien sûr se trouvaient nos militaires »

16 mars 2014 : annexion de la Crimée après son invasion par les troupes russes

18 mars 2014 Poutine déclare : « Ne croyez pas ceux qui cherchent à vous effrayer avec la Russie et qui hurlent que d'autres régions vont suivre l'exemple de la Crimée. Nous ne souhaitons pas une partition de l'Ukraine, nous n'en avons pas besoin. »

29 mars 2014 « Nous ne voyons pas d'autre chemin à suivre que la fédéralisation pour l'Etat ukrainien »

17 avril 2014 « l’Ukraine n’est pas un Etat à part entière mais un appendice russe, la Nouvelle Russie (Novorossia) »

31 août 2014 « Nous devons commencer immédiatement des discussions substantielles sur des questions touchant à l'organisation politique de la société et à un statut étatique pour le sud-est de l'Ukraine, la Novorossia »
Réponse de le 04/09/2014 à 11:56 :
on pourrait avoir le même historique détaillé des invasions américaines de ces dernières années ?
Réponse de le 05/09/2014 à 13:11 :
non à l'Ukraine dans l'UE ,idem pour la Turquie .
a écrit le 04/09/2014 à 10:28 :
voilà qui forcer l'économie à redevenir plus normale... quelle est la signification de s'endetter plus à la banque pour fabriquer x milliards de pommes ici, dans le productivisme acharné, le saccage environnemental et le dumping à la subvention, juste pour aller les vendre là bas ? Il est temps de revenir à des choses plus raisonnables : peu mais dans le respect de l'environnement et ça donnera du boulot à plus de monde. Il en va ainsi de tout. le monde doit ralentir car ce système atteint les limites de l'absurde.
a écrit le 04/09/2014 à 9:22 :
J'attends avec impatience un article avec le titre " x milliards, ce que pourrait couter l'accord transatlantique à l'UE. Pour plus de renseignements sur les magouilles, voir Oakland Institut et son très bon rapport..
Réponse de le 04/09/2014 à 10:40 :
Les multiples accords de libre échange qui sont signés sont généralement bénéfiques. Reste à bien les négocier.
Réponse de le 04/09/2014 à 11:39 :
Faux, ce genre d'accords est toujours signé par une partie qui bénéficie d'un avantage concurrentiel sur l'autre partie, regarder un peu l'Histoire et demandez vous pourquoi le premier accord de ce genre fut signé par l'Angleterre au milieu du 19ème siècle, peut être parce que celle ci avait été le premier pays à réaliser sa révolution industrielle et disposer ainsi d'un avantage sur les autres pays.
Réponse de le 04/09/2014 à 13:31 :
Les accords signés entre les US et le Mexique ont déjà tués ce dernier, et avec le Canada, s'est en train de se faire. Il faut parfois regarder ce qui se passe ailleurs.
a écrit le 04/09/2014 à 8:51 :
Et comme 5 milliiards ne suffisent pas, on va encore ajouter des sanctions aux santions. On est arrivé à un stade où l'inconscience se transforme en bétise.
Réponse de le 04/09/2014 à 10:42 :
Le mieux selon vous serait de laisser Poutine envahir toute l'Ukraine et ensuite les pays Baltes, l'Azerbaïjan etc en ne faisant rien ?
Réponse de le 04/09/2014 à 11:08 :
Les russes n'envahissent rien, ils reprennent ce qu'on leur a enlevé par des méthodes pseudos démocratiques instrumentalisées par les USA, puis l'OTAN et maintenant l'Europe.
Réponse de le 04/09/2014 à 11:30 :
Poutine a été obligé de répondre à l'invasion de l'Otan!!
a écrit le 04/09/2014 à 8:51 :
125 millions d'aides pour tous les pays européens contre 5 milliard de pertes, quelle efficacité de l'Europe! Les producteurs vont pouvoir sortir la tête de l'eau avec ça...!

Que va-t-il se passer? Tous les surplus vont être détruits pour ne pas faire chuter les prix (pendant que des millions de français ont du mal à joindre les deux bouts et que des milliards d'humains crèvent la dalle) et l'Etat ou l'UE (et donc les contribuables) va compenser les agriculteurs pour les pertes subies sinon beaucoup mettront la clé sous la porte.

Bref, des sanctions très pertinentes surtout comment on voit comment la Russie a changé sa position... Tellement pertinentes qu'il vont certainement en remettre une couche ce we, avec un retour de bâton probablement plus douloureux pour l'UE!

Ça serait peut-être à l'UE et à la France de changer sa position sur cette crise, surtout quand on connaît RÉELLEMENT les origines de celle-ci. Mais ce n'est pas en regardant les médias "traditionnels" qui répètent bêtement ce qu'on leur dit que les gens se feront une opinion objective...
Réponse de le 04/09/2014 à 10:44 :
Il vaut mieux lire la propagande de Poutine c'est çà ?
a écrit le 04/09/2014 à 8:46 :
suivisme de l'europe....en plus il faut s'attendre à une amende suite à l'annulation de la livraison des mistrales..
Réponse de le 04/09/2014 à 10:45 :
il fallait baisser culotte face à Poutine qui envahit ouvertement l'Ukraine après la Géorgie et la Crimée ?
a écrit le 04/09/2014 à 8:36 :
et pour l'us ça coute combien ?
Réponse de le 04/09/2014 à 10:48 :
très cher aussi.
a écrit le 04/09/2014 à 8:10 :
débilité sidérale de la politique française et européenne vis à vis de la russie, suivisme ehonté de la france!
a écrit le 04/09/2014 à 8:01 :
pour les réclamations voir avec Hollande .....et les USA
Réponse de le 04/09/2014 à 10:47 :
pour la propagande voir Poutine ou le FN son parti collabo en France
Réponse de le 05/09/2014 à 13:12 :
et les islamo-collabos ! vous en faites quoi ???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :