Écosse : Royal Bank of Scotland déménagera son siège à Londres si l'indépendance est votée

 |   |  198  mots
La banque précise toutefois dans le communiqué qu'elle conservera une partie significative de ses activités et de son personnel au nord de la nouvelle frontière.
La banque précise toutefois dans le communiqué qu'elle conservera une partie significative de ses activités et de son personnel au nord de la nouvelle frontière. (Crédits : reuters.com)
La déclaration de la banque emblématique intervient au moment où les dirigeants politiques britanniques multiplient les initiatives pour dissuader les Écossais d'opter pour la sécession.

Elle passerait de l'Écosse à l'Angleterre. Royal Bank of Scotland , dont le siège social est à Edimbourg, a confirmé jeudi qu'elle se domicilierait à Londres en cas de victoire du "oui" au référendum du 18 septembre sur l'indépendance de l'Ecosse.

"RBS estime que ce serait le moyen le plus efficace pour clarifier la situation vis-à-vis des parties prenantes et d'atténuer les risques déjà identifiés dans notre rapport annuel."

Présente en Écosse depuis près de trois siècles

La banque précise toutefois dans le communiqué qu'elle conservera une partie significative de ses activités et de son personnel au nord de la nouvelle frontière, tout en rappelant être présente en Écosse depuis 1727.

Lloyds Banking Group, également basé en Ecosse, a également fait savoir qu'elle prendrait des initiatives de relocalisation en Angleterre si le "oui" devait l'emporter.

   Lire JK Rowling donne 1,2 million d'euros contre l'indépendance de l'Ecosse

La percée des partisans de l'indépendance dans les sondages commence à donner des sueurs froides aux banquiers et assureurs écossais dont le gros de la clientèle est britannique.

Aller plus loin L'avis d'un professeur d'histoire à Princeton sur l'indépendance écossaise

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/09/2014 à 16:26 :
... ww.independent.co.uk/news/business/news/rbs-could-fail-due-to-100bn-black-hole--with-british-taxpayers-in-line-to-lose-their-entire-45bn-stake-9466823.html
Réponse de le 12/09/2014 à 18:50 :
Outchhhh, espérons que la BCE, la BoE et la Fed ont élaboré un plan B car la c'est du lourd pour la City ...
a écrit le 11/09/2014 à 15:54 :
Une excellente nouvelle pour les bons Européens, une très mauvaise nouvelle pour les européens atlantistes pro-US et pro-Otan. Le premier ministre écossais, Alex Salmond, a déclaré qu'une Écosse indépendante du Royaume-Uni ne participera à quelconque opération militaire internationale que si celle-ci est sous l'approbation du Conseil de sécurité de l'ONU. A bon entendeur, l'Ecosse, une fois indépendante du diktat de Londres, passera à agir en État indépendant, et en tant que tel, s'exprimera de façon indépendant sur tous les contentieux dans le monde. Fini d'être laquais de la Couronne anglaise. Un exemple qui devrait être suivi par la France et par d'autres État européens, toujours sous la botte belliqueuse de Washington et de l'OTAN, mais auront-ils les mêmes cou***** que le peuple écossais ? rien de moins sûr, hélas.
a écrit le 11/09/2014 à 15:51 :
Une question qui me traversait, là. Pourquoi les états et le royaume ont-ils besoin de mettre dans leur nom qu'ils sont "unis"..?? Y zont un doute, à la base..?? Allez, on s'éclate : maintenant, on sera en France-unie. Et je vais me faire insulter par : les Bretons, les Corses, les Savoyards, les Catalans, les Basques, les Chouans, les Alsaciens, les Lorrains, les Parisiens, houps, pas eux, c'est nous qu'on les fait vivre, les Normands, les Berrichons, et les Picards. Les Lyonnais, aussi. Bon, j'ai oublié personne..?? Sinon, dites.
Réponse de le 11/09/2014 à 15:56 :
@yvan: t'as oublié les Maghrébins, les Maliens, les Ivoiriens et autres Africains...sans compter les Roumains qui, individuellement, sont des groupes plus nombreux que ceux que tu as cités :-)
a écrit le 11/09/2014 à 15:25 :
vu les antecedents de cette "banque" et de ses dirigeants (plus grosse faillite frauduleuse de toute l'histoire du RU, scandale des fraudes au Libor etc ..) c'est comme si Tapie nous menaçait d'abandonner la France arrhhh arrrhh mort de rire !
Réponse de le 11/09/2014 à 15:53 :
Sauf que vous avez loupé un épisode. Les banque ANGLAISES ont été sauvé de bien plus grave sans que ça fasse trop de vagues... Comme en Allemagne et en France.
a écrit le 11/09/2014 à 15:13 :
C'est assez risible de voir comment ces personnes de multinationales traitent les Ecossais en dehors de tout débat, du haut de leur bureau et de leur tour d'argent, dans une sorte de panique de dernière minute. On comprend les interrogations et la défiance des Ecossais vis a vis de cet establisment en tout cas...
a écrit le 11/09/2014 à 14:07 :
Tout le système financier des Banksters de la City au service d'une poignée d'oligarques qui ne respecteront ni la démocratie ni les droits élémentaires des citoyens...finalement l'Angleterre a presque copiee l'Europe dans la désagrégation démocratique.
a écrit le 11/09/2014 à 14:06 :
C'est aux ACTIONNAIRES ( Ecossais ? ) de voter pour déplacer le siège d une entreprise (Banque ou autre) ou(et) éventuellement de voter la destitution du PDG !
De toutes façons les Banques vont là ou l impôt est moindre .....
Tout cela c'est des menaces en l air dictées par Cameron et la "Queen" , les Ecossais doivent réagir en votant l indépendance !
Qui accepterai de se voir dicter son mode de vie par des.....Anglais ????
Vive l'Ecosse LIBRE et INDEPENDANTE
a écrit le 11/09/2014 à 13:54 :
Ou comment bénéficier des avantages fiscaux du UK et des salaires plus faibles d'Ecosse !!!
a écrit le 11/09/2014 à 12:58 :
Tout ce chantage à la relocalisation prouve bien que l'Écosse est un pays digne de son indépendance. Si c'était un tas de cailloux incultes, ils ne se battraient pas pour que l'Écosse quitte le bateau :-)
a écrit le 11/09/2014 à 11:59 :
Notes, juste pour rire, les Ecossais pourraient piquer le slogan de De Gaulle : "British, go home." ... :-)
a écrit le 11/09/2014 à 11:35 :
ce chantage aura en effet inverse à celui attendu !!! c'est minable comme manœuvre.
a écrit le 11/09/2014 à 11:17 :
Panique à bord ! La trouille les gagne.
a écrit le 11/09/2014 à 10:51 :
Pour ceux un peu au courant du système bancaire, voyez les "savings" qui, étant largement plus bénéfiques aux déposants, leur rafleraient un sacré paquet de clients en cas d'indépendance, par ailleurs...
a écrit le 11/09/2014 à 10:48 :
Non non. Ce n'est pas une question de clientèle. Ca, comme d'hab., c'est l'excuse bidon officielle non analysée par les journalistes. Et même relayée, en plus. C'est surtout que c'est la City qui a le pouvoir en GB. Et les banques savent très bien que les largesses diminueraient.
a écrit le 11/09/2014 à 10:42 :
et une aide au NO pour les avoir sauvé de la faillite
a écrit le 11/09/2014 à 10:35 :
les rats n'attendent même plus pour quitter le navire

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :