Zone euro : croissance de 0,2% confirmée au 3e trimestre

 |   |  211  mots
La France fait mieux que la moyenne de la zone euro, avec une croissance de 0,3%, après un recul de 0,1% au deuxième trimestre.
La France fait mieux que la moyenne de la zone euro, avec une croissance de 0,3%, après un recul de 0,1% au deuxième trimestre. (Crédits : reuters.com)
Cette progression confirmée vendredi par l'office européen de statistiques Eurostat est soutenue par la consommation des ménages.

La croissance s'est très modestement améliorée au troisième trimestre dans la zone euro, avec un Produit intérieur brut (PIB) en hausse de 0,2%, a confirmé vendredi 5 décembre l'office européen de statistiques Eurostat en publiant une deuxième estimation de cet indicateur. Au trimestre précédent, la croissance atteignait 0,1%.

La croissance de la France, au-dessus de la moyenne

Dans le détail, cette maigre croissance a été soutenue par la consommation des ménages qui a augmenté de 0,5% (après +0,3% au trimestre précédent). Mais les investissements et le commerce extérieur ont pesé négativement sur la croissance. Sur la période, les exportations ont crû de 0,8% dans la zone euro (après +1,4%) et les importations de 1,2% (après +1,3%).

La France fait mieux que la moyenne de la zone euro, avec une hausse de 0,3% de son PIB, après un recul de 0,1% au deuxième trimestre. Mais parmi les grands pays de l'Union monétaire, c'est l'Espagne qui tire le mieux son épingle du jeu avec une progression de 0,5%, continuant sur sa lancée après une hausse de 0,5% au trimestre précédent (chiffre révisé). En revanche,  Chypre (-0,4%), l'Autriche (-0,3%) et l'Italie (-0,1%) ont enregistré des baisses de leur PIB.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2014 à 8:59 :
super ! l'activité européenne repartant, la france va en profiter avec retournement de la courbe de l'emploi juste avant 2017: c'est bon pour FH et pour nous.
L'UMPFNFG l'auront dans l'os !
a écrit le 05/12/2014 à 14:56 :
Il convient de rappeler que l'augmentation de 0,3% est due a l'accroissement des dépenses publiques liées au versement du CICE. C'est une augmentation totalement artificielle du PIB.
a écrit le 05/12/2014 à 14:49 :
la croisance en Europe fait le bonheurs des Chinechines par ce temps des vaches maigres Et les déficits commerciaux avec l' Empire du milieu se creuses de jour en jour. Au secours au secours je coule gloup gloup.
a écrit le 05/12/2014 à 14:36 :
La croissance française est fictive, elle est liée à une dépense publique gigantesque non financée. On consomme en empruntant, pas en produisant ni en investissant.
Réponse de le 05/12/2014 à 17:19 :
Dans "La Tribune" d'aujourd'hui : "Sur l'ensemble de l'année, le déficit commercial français devrait tutoyer les 60 milliards d'euros."
a écrit le 05/12/2014 à 14:06 :
Selon les chiffres du FMI, l'économie des Etats-Unis était 50 % de l'économie mondiale à la fin de la Deuxième Guerre mondiale.
Cette même économie était 25 % de l'économie du monde en 2000.
Maintenant elle est 16.3 % - tandis que celle de la Chine est 16.7 %.
Des maths simples mais qui montrent pourquoi les élites de Washington/Wall Street sont si terrifiées et veulent faire la guerre à la Russie et à la Chine.
Leur objectif c'est faire de l'Europe leur principal marché en dehors les frontières US, au grand dam des entreprises européennes. "Fu*k the UE" on l'a déjà entendu d'une façon très didactique. L'Amérique desindustrialise l'Europe depuis des années avec l'aide de gouvernements et de patrons européens pro-Washington, une oligarchie controlée par Bruxelles et qui croit toujours au "rêve américain" made in Hollywood.
A chaque civilisation donc son déclin.
Réponse de le 05/12/2014 à 15:42 :
Les US sont la 2ème économie du monde et leurs "néoc*ns" s'affolent déjà. La Chine est la toute première et doit progresser encore plus, en s'éloignant des chiffres américains. Les 7 premières économies du monde comptent 4 pays du BRICS. La France se place désormais en 9ème place, le RU en 10ème. Dans 15 ans la face du monde sera tellement différente de celle qu'on connait actuellement que ceux qui surviront ne vont pas le croire. Et tant mieux !
Réponse de le 05/12/2014 à 15:53 :
Vous avez totalement raison.
Réponse de le 05/12/2014 à 15:58 :
sachez que l amerique a beaucoup d industriel en france, donc soyez plus modestes,? L ECONOMIE C EST CONPLIQUE??? C EST LA CROISANCE CHINE AUJOUDHUI QUI POSSE DES PROBLEMES???
Réponse de le 05/12/2014 à 16:12 :
Et en français ça donne quoi ?
Réponse de le 05/12/2014 à 16:20 :
C'est du chinois votre texte?
Réponse de le 05/12/2014 à 17:08 :
Washington utilise l'Otan pour vassaliser ses alliés en leur imposant de se fournir auprès des industries de défense américaines, ce qui entraîne une destruction des industries nationales européennes. Et que font-ils nos médias ? ils parlent du prochain film Disney pour Noël !!
Réponse de le 05/12/2014 à 18:08 :
Au contraire la crise actuelle marque un découplage US/UK et Zone Euro. Le soutien de la Chine au plan Juncker est symbolique. L'Europe a tout a gagner à la jouer à l'anglaise entre les US et la Chine.
Réponse de le 05/12/2014 à 18:57 :
@Elsah de 18:08 : Vous avez déjà entendu parler de cet accord de libre-échange transatlantique (TTIP/TAFTA) ? l'Europe à tout à gagner ? c'est la première fois que j'entends dire cela et je m'y connais quelque part pour dire le contraire. Ou bien vous êtes un agent US/UK (qui aura beaucoup à gagner avec cette trahison d'accord) et alors vous êtes un total naïf. Désolé.
Réponse de le 05/12/2014 à 19:55 :
Je vous ai répondu il y a à peu près une demi-heure en parlant de l'incohérence de vos propos et en donnant des exemples de mes arguments. Désolé, la censure La Tribune en a décidé autrement et a donné son veto à ma réplique.
Réponse de le 06/12/2014 à 8:44 :
La Chine et les US sont l'interaction centrale dans le monde d'aujourd'hui et au moins des 50 prochaines années. L'Europe doit se situer entre ces 2 pôles à l'anglaise, c'est à dire perfidement et en jouant l'un contre l'autre.

J'attends avec impatience le paiement du premier baril en Yuan comme je me sens profondément Européen.

Les délires nationalistes français n'offrent que la perspective d'un astre mort balloté dans un univers bien plus vaste.
a écrit le 05/12/2014 à 13:52 :
l'EU enfonce dans la crise.....les magasins sont vides, les prix délirants ( plus de 50 euros pour un sapin de 175cm) chez un grand de la distribution dont le nom commence par truffe, et Hollande sera éliminé du premier tour en 2017.....j'ai hâte d'y être, cela va être rock'n roll
a écrit le 05/12/2014 à 12:18 :
Faisait longtemps que j'avais pas lu croissance, tiens. Ca me manquait... Quelqu'un a d'autres obsessions plus amusantes, par hasard..??
Réponse de le 05/12/2014 à 18:11 :
Solde primaire positif

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :