Face à la hausse du franc, la Suisse impose des taux négatifs

La banque centrale suisse imposera une taxe de 0,25 % sur les dépôt le 22 janvier. Il s'agit de défendre le seuil de 1,20 euro par franc, sous pression ses derniers jours.

2 mn

Les dépôts bancaires seront taxés à 0,25 % par la BNS
Les dépôts bancaires seront taxés à 0,25 % par la BNS (Crédits : Reuters)

Personne ne s'y attendait, mais la Banque nationale suisse (BNS) a frappé fort ce jeudi 20 décembre au matin. Dans un simple communiqué, elle a annoncé que, désormais, les dépôts des banques dans ses comptes seraient frappés d'un taux négatif de 0,25 % à partir de 10 millions de francs suisses. Chaque franc supplémentaire déposé à la BNS sera donc taxé à hauteur de 0,25 centime. Voici une semaine, dans sa réunion habituelle, la banque centrale helvétique avait jugé bon de ne pas recourir à cette arme, sa volte-face rapide constitue donc une surprise.

Défendre le seuil

Mais pour la BNS, il s'agit de défendre le cours du franc suisse. Depuis l'été 2011, la BNS a indiqué qu'elle ne tolérerait plus un euro plus faible que 1,20 franc. A l'époque, le franc était venu tutoyer la parité avec l'euro, jusqu'à 1,07 euro par franc. Un niveau intolérable pour l'économie suisse, avait alors jugé la BNS qui était intervenue massivement sur les marchés pour faire respecter son « seuil. » Mais ce seuil est à nouveau attaqué. Pour deux raisons.

L'effet BCE

La première, c'est la politique de la BCE. En instaurant des taux de dépôt négatifs dès juin, en annonçant sa volonté de gonfler son bilan d'un tiers et en préparant le terrain à un assouplissement quantitatif de grande envergure, Mario Draghi a naturellement pesé sur l'euro. Et mécaniquement renforcé le franc suisse. Structurellement, il était très difficile pour la BNS de tenir le seuil de 1,20 euro avec un taux de dépôt supérieur de 20 points de base à celui de la BCE. Il y est à présent inférieur de 5 points de base.

L'effet rouble

La seconde raison est plus conjoncturelle. Le franc suisse reste une « valeur refuge » pour les investisseurs. La chute des marchés dans la foulée des tensions sur le rouble a conduit beaucoup d'entre eux à reprendre des « positions de repli » dans la Confédération. Et mécaniquement, le franc s'est raffermi. Au point de venir frôler le fameux seuil, jusqu'à 1,2009 euro pour un franc mercredi. La BNS devait donc agir vite.

Suffisant ?

Ce taux négatif sera appliqué à partir du 22 janvier, mais d'ores et déjà, la menace a fait son effet, en quelques minutes, le franc s'est déprécié jusqu'à 1,2075 euro pour un franc. Reste à savoir si cette mesure sera durablement efficace pour maintenir le franc dans les limites fixées par la BNS face à la volonté de la BCE et à d'éventuelles autres tensions. Reste également à déterminer les effets sur l'économie suisse de ces taux de dépôt négatif. Le secteur bancaire suisse, déjà sous pression après la fin du secret bancaire, en sera-t-il affecté ?

Le communiqué de la BNS est ici.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 19/12/2014 à 6:01
Signaler
que fait la BNS à acheter des actions US? Elle sert les intérêts de son pays ou...?

à écrit le 19/12/2014 à 2:39
Signaler
L euro va être en hausse

à écrit le 18/12/2014 à 16:47
Signaler
Merci de vérifier combien font 0,25% de 1 franc !

le 19/12/2014 à 2:37
Signaler
L euro va être en hausse

à écrit le 18/12/2014 à 15:47
Signaler
La BNS a créé un peg sur l'euro (1.20 suisse pour 1 euro) pour protéger son économie en empêchant que les mouvement de foule (changement de monnaie pour du franc suisse) fasse trop monter la devise et ne détruise l'économie réelle du pays. Elle a du ...

le 18/12/2014 à 16:05
Signaler
La RFA et tous les pays germaniques quittent l'Euros et laisse couler la France. Ca devient probable.. Dans ce cas là, la France va se "Portugaliser" rapidement..

le 18/12/2014 à 16:45
Signaler
le 14 janvier, il me semble que c'est la cour européenne au Luxembourg qui se réunit (trouve pas sur google), pas Karlsruhe (prévu plus tard je crois), je pense comme vous qu il ne s'y opposeront pas, restera à définir les modalités et là c'est loin ...

le 18/12/2014 à 17:16
Signaler
Au contraire Nico, vous m'aidez par votre réponse, car elle ajoute des éléments à ma réflexion. Le projet Macron, ce gros fatras de 107 artciles noie un gros poisson dont personne n'a parlé : on autorisera les banques à convertir de force les compte...

le 18/12/2014 à 21:18
Signaler
Ce serait une sacrée potion amère pour nous autres français et sans doute pour tous les états membres. Seul un pays au bord du précipice les utiliserait, trop restrictif à mon avis.si les eurobonds se font enfin officiellement j aurais plus vu la par...

à écrit le 18/12/2014 à 14:08
Signaler
vce n'est pas un scoop. J'ai placé toutes mes économies à Genève et c'était toujours à intéret négatif 0.5% et j'estimais heureux. Il y a d'autres établissement à 0,75 à 1,25 c'est pour dire. Mais mes économlies restent des économies et pas de ISF Ha...

le 19/12/2014 à 2:36
Signaler
Vous avez raison

à écrit le 18/12/2014 à 13:53
Signaler
Laborieux comme article

à écrit le 18/12/2014 à 11:40
Signaler
Quand, 3 fois dans le même article, on ne fait pas la différence entre 1 Euro = 1.20 Franc et 1 Franc = 1.2 Euro,... on change de métier...!!!! "Il s'agit de défendre le seuil de 1,20 euro par franc,..." "difficile pour la BNS de tenir le seuil de ...

à écrit le 18/12/2014 à 11:06
Signaler
"Le secteur bancaire suisse, déjà sous pression après la fin du secret bancaire, en sera-t-il affecté ?" Je veux bien que pendant les fêtes de fin d'année on soit tous plus sensibles aux gens qui nous entourent mais quand même je vais avoir du mal...

le 18/12/2014 à 18:27
Signaler
"je vais avoir du mal a m'inquieter pour le secteur bancaire suisse...." On peut constater que vous n'avez simplement pas compris de quoi on parle!!! Il ne s'agit pas içi du "secteur bancaire" mais du taux de change de la monnaie euro ou francs s...

à écrit le 18/12/2014 à 10:05
Signaler
Jeudi 20/12. On est le 18/12. Bravo le journaliste.

à écrit le 18/12/2014 à 10:05
Signaler
Quand je pense que des gens ont bossé dur, pis que des apollons de la manipulation des bénéfices réussissent à nous plumer. Oui ils nous plument il y a 40 ans nous produisions 30 fois moins vite (j'y étais) et ils viennent aujourd'hui dire qu'il faut...

à écrit le 18/12/2014 à 9:50
Signaler
Cette mesure devrait donner de quoi réflèchir aux national socialistes du FN qui rêvent de sortir de l'Euro. Même ceux qui n'en font pas partie, et qui en ont les moyens, en Europe, suivent la politique de change pratiquement fixe avec l'Euro. UK, pa...

à écrit le 18/12/2014 à 9:42
Signaler
Le cours du swissie est spéculatif comme beaucoup d'autres monnaies car @ 1.20 fs / euro, le fs est très surévalué. Un taux de 1.45 serait correcte mais rien n'est simple dans ce monde et la récente chute du Rouble en est la preuve.

à écrit le 18/12/2014 à 9:40
Signaler
Je suppose qu'il s'agit de 1,20 franc pour 1 euro, et non l'inverse...

à écrit le 18/12/2014 à 9:39
Signaler
La parité euro franc suisse est mise à mal dans cet article. Elle est inversée dans le titre, remise en l'état dans le texte puis réinversée en fin texte. Ce matin la parité est 1,20444 franc suisse pour un euro.

à écrit le 18/12/2014 à 9:30
Signaler
Plusieurs erreurs viennent polluer la lecture : "Chaque franc supplémentaire déposé à la BNS sera donc taxé à hauteur de 0,25 centime" : manque-t'il pas quelques 0 ... "ne tolérerait plus un euro plus faible que 1,20 franc" : ne s'agit-il pas plut...

le 18/12/2014 à 9:49
Signaler
Non absolument pas, je me suis posé la même question que vous et en y regardant de plus près on remarque qu'il n'y a aucunes erreurs. Il ne s'agit pas de 25 centimes mais bien de 0,25 centimes donc bien un taux de 0,25%. Pour la seconde erreur que...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.