Grèce : le salaire minimum en baisse depuis 2008, une exception dans l'UE

 |   |  235  mots
Le gouvernement de gauche radicale d'Alexis Tsipras souhaite que le salaire minimum grec passe à 751 euros.
Le gouvernement de gauche radicale d'Alexis Tsipras souhaite que le salaire minimum grec passe à 751 euros. (Crédits : Reuters)
Exprimé en monnaie nationale, le salaire minimum a augmenté en 2015 par rapport à 2008 dans tous les États membres sauf en Grèce, où il a chuté de 14%, à 684 euros, d'après une étude d'Eurostat.

Le salaire minimum de tous les pays d'Europe a augmenté depuis 2008, à l'exception de celui de la Grèce, indique jeudi 26 février l'office européen des statistiques, alors que le gouvernement grec souhaite l'augmenter d'ici 2016, mais se heurte aux réticences des créanciers du pays.

Exprimé en monnaie nationale, le salaire minimum a augmenté en 2015 par rapport à 2008 dans tous les États membres sauf en Grèce, où il a chuté de 14%, à 684 euros. Après élimination des différences de niveau des prix, la baisse atteint 12%. De 8e pays avec le plus haut salaire minium mensuel en 2008, la Grèce passe ainsi à la 12e place (derrière l'Espagne et Malte) mais reste néanmoins devant le Portugal.

De son côté, le gouvernement de gauche radicale d'Alexis Tsipras souhaite que le salaire minimum grec passe à 751 euros.

Forte hausse dans les pays de l'Est

Les hausses les plus importantes entre 2008 et 2015 ont été enregistrées en Roumanie (+95%), en Bulgarie (+64%), en Slovaquie (+58%) et en Lettonie (+57%), des pays où le salaire minimum est inférieur à 400 euros par mois, selon des données d'Eurostat au 1er janvier 2015.

Au sein de l'UE, le pays avec le salaire minimum le plus bas est la Bulgarie (184 euros). A l'opposé, le Luxembourg offre un salaire minimum de 1.923 euros, soit un ratio de 1 à 10. Toutefois, après ajustement des disparités de pouvoir d'achat, l'écart entre les États membres se réduit à 1 à 4, souligne Eurostat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/02/2015 à 11:49 :
Quel salaire ?
L'officiel ou le souterrain ?
Etes-vous déjà allé en Grèce ?
a écrit le 27/02/2015 à 12:03 :
Les députés allemands viennent de voter l aide à la Grèce alors que les députés français ne l on pas voté ,. J espére que les Grecs ne nous en tiendrons pas rigueur !!!!!!!!
a écrit le 27/02/2015 à 9:46 :
Je constate : en Allemagne Smic horaire brut 8,50 €, en France Smic horaire brut 9,61 €.
Donc, en Allemagne le Smic (Mindestlohn) est de 1,11 € inférieur qu’en France.
Dans votre statistique de « EUROSTAT » vous affichez un Smic mensuel de 1473 € en Allemagne et de seulement 1458 € en France. Expliquez-moi ce phénomène !
Réponse de le 27/02/2015 à 14:44 :
Je m'étais posé la question aussi car j'avais en tête 8.5€/hr en Allemagne mais pour expliquer le chiffre (1473 €/mois) de La Tribune, il y a peut-être le nombre d'heures travaillées: 35h/semaine en France, en Allemagne, 40h ?
De toute façon, ces comparaisons sont sujettes à caution car il faut aussi connaître les charges sociales, les droits des assurances y afférents (sécu, chômage, retraite, etc..) et le surtout coût global pour l'employeur.
Ce genre de comparaison est utile mais ne donne qu'une vague idée du coût du travail et du pouvoir d'achat.
Cordialement
Réponse de le 27/02/2015 à 17:35 :
Les taxes !!!
Réponse de le 28/02/2015 à 18:28 :
@@Deutsch
Non, les taxes n'ont rien à voir du moins en France: il est bien de €1458 brut pour 35h/semaine.
En Allemagne, pour 40h/semaine, cela pourrait être 40*8.5*(365/12)/7 = 1478 € donc cela cadre à peu près avec le chiffre cité par La Tribune.
Cordialement
a écrit le 27/02/2015 à 8:47 :
L'Italie ne figure pas dans l'infographie. Pourquoi ?
Cordialement
a écrit le 26/02/2015 à 20:54 :
La logique voudrait que l'on indique l'évolution depuis 2000 et l'Euro... la tendance ne serait probablement pas la même !
Exemple : depuis 2000, la moyenne des salaires des fonctionnaires des pays de la zone euro a augmentée de 35%. Pendant le même temps, les salaires des fonctionnaires grecs, sur la même période, a augmentée de... 135 % !!!
Alors les chiffres, on leur fait dire ce que l'on veut.. !!!
Réponse de le 27/02/2015 à 17:37 :
Faudrait aussi et surtout le faire en fonction des classes pour le publique et le privé et primes comprise. Le constat sera sans appel.
a écrit le 26/02/2015 à 19:59 :
Personnellement, j;ai des doutes sur ce chiffre de 684 euros. Les prix de l'alimentation sont plus élevés en Grèce qu'en France. Je lisais dans un autre commentaire que le prix du litre de lait était à 0,96 cntimes; en Grèce il est minimum 1,38 centimes. La kronenbourg qui était à 0,90 à Autun quand j'y suis passé récemment a son équivalent (en moins bon d'ailleurs) à 1,10 en Grèce, etc. Je me demande donc comment les Grecs font avec ces 684 euros, sachant aussi que la TVA est à 23%. Mystère et boule de gomme, ou le reste proviendrait-il du travail au noir...qui ferait donc que le revenu réel n'est pas de 684 euros par mois :-)
Réponse de le 26/02/2015 à 20:35 :
comment ils font??? ben ils crèvent ou se débrouillent!!! quand on a faim !!! mais bon je ne suis pas sûre que vous ayez bien compris ce qui c'est passé et continue de se passer là bas!!! on se reparlé dans 5 ans, je pense que vous allez tomber de haut!
Réponse de le 27/02/2015 à 10:59 :
y'a pas que le lait et la >Kro dans la vie.....
Réponse de le 27/02/2015 à 12:46 :
@@patrick: euh, je ne vois pas beaucoup de crève-la-faim ! Ce que je vois en revanche, ce sont des gens avec le café et la cigarette qui semble être le sport national :-)
@lachcor: j'aurai en effet pu choisir des produits plus haut de gamme, mais n'étant pas certain que tu saurais de quoi je parle (et ton commentaire me donne raison), je me suis abstenu :-)
a écrit le 26/02/2015 à 19:46 :
Amis grecs, sortez, virez Syriza le parti leurre sponsorisé par Soros, votez l'EPAM et faites défaut, comme l'Islande, virez le FMI et les gangsters.. Une petite lecture saine pour les connaisseurs/gourmands...

OLAFUR RANUR GRIMSSON, président islandais :

"Nous avons pu nous remettre assez rapidement parce que nous n’avons pas tenu compte des recommandations de l’UE et du FMI, qui voulaient que nous mettions en œuvre des mesures d’austérité. Maintenant, il semble que la CE avait totalement tort dans le cas de l’Islande, pourquoi les recommandations qu’elle à faites à d’autres pays seraient-elles bonnes? Les intérêts économiques d’un pays ne doivent en effet pas être confondus avec le bon fonctionnement d’une démocratie ».

Cette déclaration, c’est celle qu’Olafur Ragnar Grimsson, le président de l’Islande, a faite lors d’une conférence de presse à Barcelone, et qui a été rapportée par le site d’affaires en langue espagnole Opinza.com. Le président enjoint les membres de l’Eurogroupe à tirer les leçons de la réussite de son pays, qui n’a pas hésité à laisser tomber ses banques pour faire face à la récession.

L’Islande est quasiment le seul pays du monde occidental à avoir lancé des poursuites contre les banquiers qui dirigeaient les 3 banques qui ont ruiné le pays après avoir accumulé un total de bilan qui représentait plus de 10 fois la taille de l’économie locale."
a écrit le 26/02/2015 à 18:50 :
Les Grecs n'ont rien à se plaindre, 684 € ( 766 US$ ) c'est déjà pas mal. De loin un pire cas de figure se trouve pour les ukrainiens dont leur salaire minimum n'atteint même pas 43 dollars ( 218 hryvnias ), soit bien moins que gagnent les Zambiens, les Tchadiens, les Ghanéens ou les Gambiens !!
Réponse de le 26/02/2015 à 20:39 :
ben c'est vrai ça ils ont pas à se plaindre sauf qu'on leur a amputé leur salaire de 30 à 50 % du jour au lendemain !! J'aimerais bien voir la tête que vous feriez si cela vous arrivez????
Réponse de le 28/02/2015 à 17:08 :
Tenez, avec moi s'est passé exactement le contraire. En tant que travailleur frontalier en Suisse, le jour où le franc suisse s'est désolidarisé de l'euro j'ai vu mon salaire augmenter de 20 %. Depuis je suis aux anges, quoi ! C'est comme ça la vie….
a écrit le 26/02/2015 à 18:30 :
salaire egale travail.... en grece c'est pas du tout la réalité salaire égale non travail...et cela dure depuis 1830...
Réponse de le 26/02/2015 à 23:04 :
Tout a fait : les olives poussent par terre, et ils n'ont qu' à se baisser pour les ramasser. Enfin, c'est ce qu'on m'a raconté au café du coin. L'assomoir qu'il s'appelle. On y sert de l'absinthe depuis 1830.
a écrit le 26/02/2015 à 18:24 :
Les grecs dévaluent car ils sont inefficaces et que la seule solution quand on a une monnaie unique c'est de baisser les salaires
Ca correspond à une dévaluation

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :