Copé à la tête de l'UMP pour viser l'Elysée en 2017 ?

 |   |  249  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Ce qui semble se préfigurer est un remplacement à la tête du parti de l'actuel secrétaire général Xavier Bertrand qui reviendrait au gouvernement par le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Jean-François Copé.

Un autre remaniement que celui du gouvernement se profile : celui du parti présidentiel, l'UMP. Le député de Paris Claude Goasguen (UMP) , maire du 16ème arrondissement, estime dans le Journal du Dimanche : "la recomposition de l'UMP est plus urgente (que le remaniement gouvernemental, ndlr). Nous sommes dans une période de préparation de la présidentielle et nous avons besoin d'un parti rafraîchi, modernisé, dynamisé".

Ce qui semble se préfigurer est un remplacement à la tête du parti de l'actuel secrétaire général Xavier Bertrand qui reviendrait au gouvernement par le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Jean-François Copé. Ce dernier, chiraquien et longtemps en opposition avec Nicolas Sarkozy, a retrouvé les faveurs du Président de la République. Sans renoncer à ses ambitions : il pense très fort à l'Elysée pour 2017.

Quant au remaniement gouvernemental "qui n'arrive toujours pas", Claude Goasguen estime que la "donne a changé. Nous étions persuadés que le gouvernement sortirait en miette de la réforme des retraites. Or, il est plutôt renforcé. Je comprends que, dans ces conditions, on n'ait pas envie de le changer tout de suite". A ses yeux, François Fillon, "qui a toujours été sur une ligne très rigoureuse", est "totalement en situation" de rester Premier ministre (alors qu'on donnait ces derniers temps le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo favori) si Nicolas Sarkozy "décide d'harmoniser sa présidence du G8/G20 avec sa politique intérieure".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :