Victoire confirmée des islamistes en Tunisie

 |   |  642  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le parti islamiste Ennahda remporte les élections avec 41,47 % des suffrages. Selon le résultat final provisoire annoncé jeudi soir par la commission électorale, il obtient 90 sièges sur les 217 de l'Assemblée constituante.

La victoire du parti Ennahda a été confirmée jeudi soir par le chef de la commission électorale. Ce dernier a précisé que les islamistes avaient obtenu 90 sièges sur 217 à l'Assemblée constituante tunisienne. Ce succès d'Ennahda devrait lui permettre de former un gouvernement dirigé par les islamistes, le premier depuis les soulèvements du printemps arabe qui avaient conduit à la chute du président Zine ben Ali.

Kamel Jandoubi a déclaré lors d'une conférence de presse que le Congrès pour la République, parti laïque classé à gauche, arrivait en deuxième place avec 30 sièges à l'issue des élections constituantes de dimanche.

Ennahda s'est employé depuis plusieurs jours à rassurer les laïcs et les investisseurs étrangers inquiets de voir émerger un gouvernement islamiste dans l'un des pays les plus libéraux du monde arabe. Les droits des femmes et de tous ceux qui n'ont pas d'appartenance religieuse seront protégés en Tunisie, a promis le dirigeant islamiste Rachid Ghannouchi après la confirmation de la victoire de son parti.

"Nous allons poursuivre cette révolution pour atteindre l'objectif d'une Tunisie libre, indépendante, en développement et prospère dans laquelle les droits de Dieu et du prophète, des femmes, des hommes, des croyants et des non croyants seront garantis parce que la Tunisie appartient à tous", a-t-il dit.

Cela n'a pas eu l'air de rassurer les adversaires des islamistes qui ont incendié les bureaux du maire dans la ville de Sidi Bouzid où des bulletins n'ont pas été comptabilisés en raison d'irrégularités, ont indiqué des témoins. La police a tiré des grenades de gaz lacrymogène pour disperser des centaines de manifestants dans cette agglomération.

La commission électorale avait annoncé un peu plus tôt qu'elle avait annulé les sièges remportés par la Pétition populaire de l'homme d'affaires Hachmi Hamdi dans six districts électoraux en raison d'infractions aux règles de financement de la campagne électorale.

"Ces élections ont été comme notre peuple et notre jeunesse les ont voulues, démocratiques, transparentes, propres et pluralistes, en rupture avec le passé", a commenté le président adjoint de la commission, Souad Triki. "En cette heure historique, nous ne pouvons que saluer la mémoire de nos martyrs innocents et la persévérance de notre jeunesse depuis le 14 janvier", a-t-il ajouté.

Ennahda, qui était interdit sous le règne de Zine ben Ali, n'a pas remporté la majorité absolue au sein de la nouvelle assemblée mais elle a réuni suffisamment d'élus pour espérer former un gouvernement de coalition avec deux des formations laïques de centre-gauche arrivées derrière elle. Les résultats confirment les prévisions faites par le parti lui-même. Le système électoral tunisien rendait quasiment impossible le scénario d'un parti obtenant la majorité des élus.

L'actuel Premier ministre, Beji Caïd Essebsi, qui devrait être remplacé par un représentant d'Ennahda, a affirmé jeudi qu'il n'a aucune raison de douter des engagements des islamistes en faveur d'un Etat civil et démocratique. "Il ne m'appartient pas de juger des intentions, c'est à Allah de le faire. Je peux simplement juger ce qui a été rendu public et à ce stade, c'est positif. Au final, nul ne peut arriver et changer totalement les choses", dit-il dans les colonnes du quotidien égyptien Al Ahram. "Je pense, ajoute-t-il, qu'(Ennahda) gouvernera avec intelligence et fera face à la réalité. Ce n'est pas nécessairement une force obscure. La Tunisie continuera d'aller de l'avant, et non pas à rebours de son histoire."

Les élections tunisiennes, les premières organisées depuis le début du "printemps arabe", et leurs répercussions sont suivies de près à l'étranger, où l'on cherche des indications sur les bouleversements en cours dans cette partie du monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2011 à 13:32 :
journalistes, quel est leur programme?? Ils ont bien du proposer des réformes non? Lesquelles?
a écrit le 08/11/2011 à 10:05 :
Pas de grandes ressources naturelles en Tunisie, donc pas d'Etat islamique possible. Ils devront faire d'énorme concession pour ne pas décourager investisseurs et touristes. Et la population est trop éduquée pour accepter longtemps une régression sociale. Laissons donc les Tunisiens évoluer à leur rythme. Ils en ont le droit.
a écrit le 02/11/2011 à 8:14 :
l'occident n'a rien compris!!!!!!!!!NOUS ALLONS COMPRENDRE QUANT IL SERA TROP TARD, COMME D'HABITUDE!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 01/11/2011 à 10:46 :
L'islam progresse chaque jour davantage. Quel est son véritable but ? Guerre sainte contre l'occident ou retour aux valeurs dites humaines de la religion ? Pourquoi la laicité fait elle peur aux à une grande partie des peuples musulmans ?
Réponse de le 02/11/2011 à 10:08 :
vous auriez peut-etre du trouver un autre mot que "progresser" car je ne voit pas de progrets dans cette religion!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 31/10/2011 à 20:50 :
ok ils étaient plus de 70% à aller voter...mais quelle déception..!!!
a écrit le 31/10/2011 à 16:32 :
c'est comment son nom déjà? Ah oui, je me souviens: Marc Henri LEVIS.....Alors vous en dites quoi de tout cela Monsieur LEVIS?????????
a écrit le 31/10/2011 à 7:13 :
Maintenant devront prouver qu'il gérent avec modération ,les finance,la politique,le social et le modernisme,à suivre
a écrit le 31/10/2011 à 7:10 :
Maintenant vont devoir prouver qu'ils gèrent de façon modére et éfficace l'économie,la finance,le social et le moderniste a suivre...
a écrit le 30/10/2011 à 10:40 :
Il y a des peuples qui ont des difficultés à sortir du moyen âge!.
a écrit le 29/10/2011 à 16:31 :
La démocratie est, que je sache, le gouvernement du peuple par le peuple et si le peuple est majoritairement de religion islamique, je ne vois pas pourquoi ce pays serait moins démocratique que certains autres.... A moins que certain "juge" que leurs intérêts personnels sont en jeu!?
Réponse de le 30/10/2011 à 9:18 :
Je vous conseille d'aller sejourner quelques mois en Turquie et de parler aux femmes et jeunes femmes Turcs pour leur demander ce qu'elles pensent de ces "islamistes moderes" qui sont au pouvoir en Turquie. Ces memes "moderes" qui obligent a ce que la religion figurent sur la carte nationale d'identite turc ... Fais pas bon etre athée, bouddhiste ou catho ou protestant en Turquie
Réponse de le 08/11/2011 à 13:34 :
confondez pas la turquie avec la tunisie, laissez leurs leur chance! et si les turcs sont pas contents en majorité, qu'ils fassent leur révolution!
a écrit le 29/10/2011 à 7:53 :
Les Tunisiens ont tout simplement choisit entre la PESTE et le CHOLÉRA.
Réponse de le 29/10/2011 à 16:55 :
A@ alian: qu'on laisse les peuples disposer d'eux-mêmes et qu'on fasse la même chose chez nous sans se préoccuper de ceux qui veulent nous imposer leur religion et leur façon de vivre !!!
Réponse de le 29/10/2011 à 19:23 :
Et vous appelez ça de la démocratie? Il faut aussi lire les commentaires sur cette page.Il ne faut pas se mêler de leurs affaires mais il faut qu'ils nous imposent pas
leur culture.
a écrit le 28/10/2011 à 15:55 :
Messieurs les politiques, VOUS les avez ARME Alors ne soyez pas étonnés grand NAIFS que demain ils vous exterminent!!!!BANDE DE NAZES
Réponse de le 28/10/2011 à 18:47 :
on a voulu leur arrivée.....c'est fait
a écrit le 28/10/2011 à 15:53 :
Ils sont ces politiques et journalistes qui nous rabachaient le printemps Arabe....Les Ignares, ils vont nous rabacher quoi avec le résultat d'aujourd'hui....
a écrit le 28/10/2011 à 14:31 :
vivement le printemps français!
Réponse de le 29/10/2011 à 7:58 :
Ils ont déjà essayé en France. Vous vous souvenez pas?
Aulnay, Villiers le Bel, Marseille , ETC
Le comble c'est que les vrais jeunes Français sont discrédités avec le mot
JEUNES qui revient sans cesse. C'est de l'hypocrisie de ne pas appeler un chat un "chat"
a écrit le 28/10/2011 à 13:46 :
Les Tunisiens, aussitôt sortis d'un seau de m..... replongent immédiatement dans un autre. Ca désespère de l'humanité.
a écrit le 28/10/2011 à 13:28 :
Vivement qu'on ait les mêmes en France. Il y a trop d'infidèles ici.
Réponse de le 28/10/2011 à 22:19 :
Ce commentaire est très préoccupant pour la démocratie. Quelqu?un qui ose dire ça en France?
Réponse de le 29/10/2011 à 7:43 :
Mostaf montre son vrai visage, et vous le côtoyez tous les jours sans vous apercevoir comme tant de millions en France.
Réponse de le 29/10/2011 à 10:05 :
35% de la population de Marseille est constituée de musulmans qui un jour ou l'autre se comporteront comme Mostaf ...
Réponse de le 29/10/2011 à 16:04 :
si Mostaf et d'autres comme lui ou autres creatures couverte de chiffons ne sont pas content de la France, la porte est grande ouverte pour qu'ils aillent voir ailleurs et mieux vivre leur religion!! et attention je ne vote pas du tout extreme droite ...je suis seulement pour une separation des cultes et de l'état... je trouve que c'est bien dommage pour la Tunisie aujourd'hui
Réponse de le 29/10/2011 à 16:04 :
si Mostaf et d'autres comme lui ou autres creatures couverte de chiffons ne sont pas content de la France, la porte est grande ouverte pour qu'ils aillent voir ailleurs et mieux vivre leur religion!! et attention je ne vote pas du tout extreme droite ...je suis seulement pour une separation des cultes et de l'état... je trouve que c'est bien dommage pour la Tunisie aujourd'hui
a écrit le 28/10/2011 à 12:06 :
si oh moins cela pouvait faire retourner au BLED tous les indésirable qui sont chez NOUS je paierais meme pour voir ça .mais ce ne seras pas possible il veulent a charia mais pas pour eux
a écrit le 28/10/2011 à 11:34 :
Ne soyons pas surpris !!!
Egypte, Libye, Tunisie vont devenir des pays gouvernés par des islamistes et cela depuis le départ nous le savions...
En Algérie, le président en place a encore le soutien de l'armée mais pour combien de temps ???
Au maroc, le roi doit faire des concessions pour éviter le pire mais pour combien de temps encore ???
Qui vivra verra ! ils ont leur destin entre leurs mains...le choix entre la peste et le choléra ?
Réponse de le 28/10/2011 à 13:49 :
Quand on n'a rien dans le citron, rien n'y fait. C'est dans les gênes.
a écrit le 28/10/2011 à 10:56 :
Voici venu "l'AUTOMNE ARABE" entre charia et démocratie corrompu (pas plus que la Grèce) il y avait une sacré différence. Bon pour la Tunisie bien manipulée voilà le résultat. On a donc participé à détruire cette zone "Bravo à tous ceux qui ont cru dès le début à cette mascarade" mais bon c'est vrai en France pas de risques, tout est OK, la république va bien et il n'y a personne pour imaginer un jour un Maire capable de demander la charia (ne serait-ce que pour faire douter la république une fois de plus) !
Réponse de le 28/10/2011 à 12:42 :
La charia, demain, sera une des composantes de nos lois, qu'on le veuille ou non,
la stratégie invasive de l'Islam et l'aveuglement de nos politiques vont dans ce même sens. Tout est fait en France pour accélérer ce processus avec la bénédiction de la plupart des intellos ( de gauche) et la plupart de la presse ( de gauche )...
Réponse de le 28/10/2011 à 13:04 :
ce qu il faut pas lire......
Réponse de le 28/10/2011 à 14:00 :
Vivement qu'on y arrive ! l'été ( par 40° à l'ombre )en babouches, string et djelaba c'est quand même plus agréable qu'en costar cravate .
Réponse de le 29/10/2011 à 7:37 :
Très bien dit Logic. Vous avez parfaitement résumé la situation de notre pays. Il faudrait également se souvenir de l'histoire, et regarder ou se situaient nos fameux intellos pendant la dernière guerre et notre fameuse presse!!!!!.
a écrit le 28/10/2011 à 10:32 :
Les indicateurs clignotes et ma douce France est dépassée par les évènements du printemps arabe, le capitaine crochet "Sarko" ira bientôt chercher de la croissance au pôle nord...lol à force de soutenir les dictateurs et user de son arrogance, il est devenu myope - matelot, le navire coule sauve qui peut....
Réponse de le 28/10/2011 à 12:45 :
BHL prisonnier dans le carcan de son idéologie de gauche est aux abonnés absents depuis quelques jours.
a écrit le 28/10/2011 à 10:14 :
Esr ce que les touristes féminines pourront se promener l'été en short et en débardeur ?
Réponse de le 28/10/2011 à 13:45 :
pour qu'ils te regardent pleins de vices??? ils jouent les religieux et sont pires que les autres . !
Réponse de le 28/10/2011 à 14:13 :
hades à bien raison... sur les plages alors que leurs femmes sont en tchador et longuement vêtues, ses messieurs, en maillots de bain, se délectent à la vue des croupions des femmes libres ...
a écrit le 28/10/2011 à 8:17 :
il est pas si loin ou les "spécialistes de la zone arabe", lors de la révolution du même nom, nous proclamaient que les tunisiens faisaient la révolution en souhaitant une société laïque et refusaient l'ingérence de la religion dans la vie politique, et nos commentateurs français d'y aller dans le même sens. Ce sont les mêmes qui aujourd'hui dissertent sur la crise et les remèdes à celle-ci. Les français vont-ils encore longtemps écouter ces "prêcheurs" qui parlent pour parler .......
Réponse de le 29/10/2011 à 8:12 :
Tout dépend parce que l'on entend par laïcité. En France laîcité veut dire islamismasation du pays, voulue par la gauche, et hypocritement souhaitée par la droite.
Réponse de le 30/10/2011 à 14:02 :
vs etes nul
a écrit le 28/10/2011 à 5:03 :
ALHA AKBAR : Et ça repart, mais attention au double effet Kiss Cool
Réponse de le 28/10/2011 à 8:06 :
tkt, double effet kisscool, il y aura, et double effet kiss cool, ils le sentiront !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :