Consolidation dans le calme

 |   |  507  mots
Au terme d'une séance marquée par des prises de bénéfices, le CAC 40 abandonne 0,27% à 4.861,93 points. Star du jour, Vinci s'octroie 3,3% après une recommandation favorable. Au SRD, Eurotunnel s'envole de 27% sur des rumeurs de renégociation de la dette.

En baisse depuis le début de la séance, le marché parisien a enregistré un point bas en fin de matinée avant de réduire ses pertes malgré la baisse des marchés américains. A la clôture, le CAC 40 abandonne 0,27% à 4.861 points dans un volume d'affaires de 4,46 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie cède 0,75% et, à Francfort, le Dax plie de 0,77%.

L'euro reste ferme face au billet vert et se négocie à 1,2073 dollar en réaction à la forte progression de l'indice Zew du climat des affaires en Allemagne, ressorti à 71 points en janvier, son meilleur niveau depuis deux ans. Aux Etats-Unis, seule statistique du jour, les stocks des grossistes pour le mois de novembre ont augmenté de 0,4% à 358,65 milliards de dollars, après une hausse de 0,2% (révisée de +0,2%) le mois précédent.

L'échéance février sur le brut léger américain reprend 40 cents à 63,90 dollars au lendemain d'un repli de 71 cents à 63,50 dollars et à la veille de la statistique pétrolière hebdomadaire aux Etats-Unis.

Sur le front des valeurs, Vinci se distingue et signe la plus forte hausse du CAC 40 avec un gain de 3,30% à 73,50 euros alors que Morgan Stanley a relevé son objectif de cours sur le titre de 77,40 à 90,70 euros et confirmé son opinion à " surpondérer ". Xavier Huillard a été nommé directeur général par le conseil d'administration du groupe de BTP, tandis qu'Antoine Zacharias, jusque-là PDG, devient pour sa part président du conseil d'administration.

Les valeurs technologiques subissent des prises de bénéfices. Capgemini perd 1,32% à 37,46 euros, Alcatel 1,04% à 11,39 et Thomson 1,89% à 18,67, après des gains de respectivement 12,86%, 9,36%, 6,72% et 6,27% la semaine dernière.

Peugeot avance de 0,89% à 50,95 euros. ING a annoncé que la marque au lion et l'allemand DaimlerChrysler étaient ses premiers choix dans le secteur automobile européen pour 2006. Renault s'adjuge 0,61% à 73,65 euros alors que CA Cheuvreux a relevé son opinion sur le titre de " sous-performance " à " surperformance ".

EADS recule de 1,37% à 30,94 euros, poursuivant ainsi son repli au lendemain d'un abaissement de recommandation de Deutsche Bank, passé de " achat " à " conserver " sur le titre.

Arcelor baisse de 0,05% à 22,02 euros. Le groupe sidérurgique pourrait relever son offre sur le canadien Dofasco, qui deviendrait désormais amicale, avec l'aide de l'américain Nucor, rapporte Le Monde. Le quotidien évoque un prix d'au moins 70 dollars canadiens par action Dofasco, contre 63 dollars offerts par ThyssenKrupp. Arcelor se refuse à tout commentaire.

Au SRD, l'action Eurotunnel s'envole de 27,59% à 37 cents. Les volumes sont importants, avec 186 millions de titres négociés, c'est plus de 7,3% du capital. Dans les salles de marché, on évoque la possible annonce d'un accord sur la dette. " Eurotunnel peut faire une annonce avant la fin janvier. C'est ce qui explique les forts volumes constatés aujourd'hui. Cette spéculation motive d'autres investisseurs à prendre des positions, de peur de manquer le train de la hausse " nous a confié une source de marché.

Enfin, Alstom, qui publiera son chiffre d'affaires trimestriel jeudi, s'octroie 1,29% à 54,80 euros alors que Bear Stearns a relevé son objectif de cours sur le titre de 54 à 66 euros.


Johan Deschamps
Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :