Les bénéfices de SAP portés par les Etats-Unis

 |   |  257  mots
Le premier éditeur mondial de logiciels pour entreprises a présenté ce matin un bénéfice en hausse de 11%. Le groupe allemand tire profit du dynamisme de son activité aux Etats-Unis.

Le numéro un mondial des progiciels a annoncé ce matin un bénéfice net en hausse de 11% à 282 millions d'euros au premier trimestre 2006, pour un chiffre d'affaires en augmentation de 18% à 2,04 milliards d'euros. Le bénéfice d'exploitation du groupe a grimpé à 409 millions, en progrès de 9%. Une performance essentiellement attribuable à la forte progression de ses ventes de licences, en particulier aux Etats-Unis.

Les revenus des licences de progiciels intégrés de gestion, indicateur clé du secteur, se sont étoffés de 22% à 528 millions d'euros sur trois mois. Une performance meilleure que ce qu'anticipaient les analystes du consensus recueilli par l'agence Bloomberg, qui tablaient sur des ventes de 512 millions d'euros.

Outre-Atlantique, les ventes de licences ont bondi de 47% à 228 millions d'euros. Une nouvelle de très bonne augure puisqu'elle implique une augmentation des parts de marché de SAP sur son grand concurrent outre-atlantique Oracle. Dans les autres régions, les ventes ont été moins remarquables, en hausse de 7% à 229 millions d'euros en Europe et Afrique et de 12% à73 millions d'euros dans la région Asie et Pacifique.

Fort de ces bons résultats, le président du groupe Henning Kagermann estime avoir "bien démarré 2006". De quoi conforter le groupe dans ses prévisions pour l'ensemble de l'année en cours. Du coup, SAP a maintenu sa prévision de hausse comprise entre 15 et 17% de ses ventes de licences, après avoir enregistré une progression de 18% en 2005. Le bénéfice par action pro forma, hors charges notamment d'acquisitions, est attendu entre 5,80 et 6 euros, soit une hausse de 16 à 20% par rapport à 2005.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :