Nouvelle bourrasque pour les actionnaires de Theolia

 |   |  194  mots
(Crédits : Tribune)
Le producteur d'énergie éolienne a trouvé un accord sur sa dette avec ses créanciers obligataires, mais les actionnaires risquent une dilution importante.

C'est bien connu, dans le cadre d'une restructuration financière, les actionnaires sont toujours les plus mal lotis. Notamment par rapport aux porteurs d'obligations. Theolia en apporte une nouvelle preuve aujourd'hui. Le producteur français d'énergie éolienne, en grande difficulté depuis l'éclatement de la crise du crédit, est parvenu à un accord avec ses créanciers obligataires, selon lequel un remboursement anticipé de la dette obligataire ne peut plus intervenir avant 2015. Mais cet accord ne sera valide que si Theolia réalise une augmentation de capital de 100 millions d'euros. Ce montant représente pas moins de 89 % de la capitalisation du groupe. Il entraînera donc une dilution significative des actionnaires. Lesquels ont déjà subi une chute de 39 % de l'action, au cours des trois derniers mois.

« Les actionnaires peuvent minimiser le risque de dilution en participant le plus largement possible à l'augmentation de capital », a rétorqué ce mardi dans la matinée Marc van't Noordende, lors d'une conférence téléphonique. Ce qui revient à avoir une foi qui déplace les montagnes, le même Marc van't Noordende ayant reconnu au printemps dernier qu'une faillite de Theolia n'était pas exclue.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :