Sanofi-Aventis plonge en Bourse, craintes sur plusieurs médicaments

 |   |  386  mots
Le marché affiche ses craintes d'un éventuel risque cancérigène de son antidiabétique vedette Lantus. En outre, suite à l'annonce de l'Agence européenne du retrait des médicaments contenant du dextropropoxyphène, le groupe pharmaceutique français va devoir retirer du marché son Di-Antalvic dont les Français sont de gros consommateurs. Du coup, le titre a perdu 8% ce vendredi.

L'action Sanofi-Aventis a perdu 8,1% ce vendredi à 40,85 euros, signant pour la deuxième séance consécutive, la plus forte baisse du CAC 40. Les investisseurs  font part de leurs inquiétudes sur le devenir de plusieurs médicaments.

Le marché affiche ses craintes d'un éventuel risque cancérigène de son antidiabétique vedette Lantus , le produit le plus rentable" du groupe pharmaceutique, selon la banque d'investissement Jefferies International. Ce médicament est un "blockbuster" (médocament de plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires annuel) avec des recettes de 2,45 milliards. C'est le troisième médicament du groupe, en termes de ventes, derrière les anti-coagulants Lovenox et Plavix.
 

Sanofi-Aventis a rétorqué que "les données d'études cliniques portant sur plus de 70.000 patients ainsi que les données de surveillance de post-commercialisation (...) confirment le profil de sécurité de Lantus ".

Deuxième mauvaise nouvelle pour Sanofi-Aventis : les médicaments contenant du dextropropoxyphène (DXP) vont progressivement être retirés du marché français, l'Agence européenne du médicament estimant que le bénéfice est insuffisant par rapport au risque de décès en cas de surdosage. L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a annoncé qu'elle suivait cet avis et recommandait aux professionnels de la santé de ne plus prescrire des médicaments contenant du DXP dont le Di-Antalvic de Sanofi.

"Nous allons prendre toutes les mesures nécessaires pour procéder à un retrait progressif du Di-Antalvic et de nos génériques du Di-Antalvic en accompagnant les professionnels de santé dans l'intérêt de leurs patients". Créé il y a quelque 45 ans, le Di-Antalvic était en 2007, selon l'Assurance maladie, le 28ème médicament le plus remboursé (en quantité) avec 7,4 millions de boîtes prescrites. Et les français sont les plus gros consommateurs européens de DXP associé au paracétamol (Di-Antalvic et ses génériques), puisqu'ils représentent "95% de la consommation européenne", selon Fabienne Bartoli, adjointe au directeur général de l'Afssaps.

L'Afssaps prévoit un retrait définitif d'ici un an, pour laisser le temps aux médecins de trouver des alternatives.

Le titre, qui fait grise mine avec 15% perdus en cinq séances, subit également ce vendredi une baisse de recommandation de la part de Morgan Stanley.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A la dose livrée le dextropropoxyphène est beaucoup moins dangereux que l'air de Paris. ON voudrait anéantir les baboratoires français qu'on ne pourrait faire mieux... L'Europe est un danger pour les Européens!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
j'utilise ce medicament depuis 10ans et pour les douleurs de dos et autre il est le seul a me soulager j'ai pris 6 gelules par jour des annees cela met t'il ma santé en danger merci de me repondre marianna
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le principe de précaution poussé jusqu'à l'absurde : on retire un médicament qui soulage des millions de personnes juste parce que certains l'ont utilisé à trop haute dose. Je propose la suppression des rapports sexuels car on peut en mourir par crise cardiaque !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Iln'y a pas que le Di Antalvic et ses génériques, le propofan contient les mêmes subtances + de la caféine. J'en prends tous les jours depuis une quinzaine d'année pour mes douleurs de dos qui ne sont pas soulagés par d'autre médicament. Comment vais-je faire maintenant?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'en connais qui ricanent.
Tous les prestataires de service qui un jour ont bossé dans cette boite.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore une stupidité européenne !
Le di antalvic est dangereux en cas de surdosage, comme tous les médicaments
Comme c'est le plus facile à utilisé, nombre de personnes l'utilisent
Alors ça coute cher à la sécu
alors il faut l'enlever
Et le remplacer par quoi au fait ?
On ne sait pas !
par par du topalgic qui est celui qui vient après et qui a de nombreux effets secondaires même pris à petite dose !
Alors que le di-antalvic pris a faible dose, celle indiquée sur la boite ou celle de l'ordonnance de votre médecin donne d'excellents résultats.
Si l'on veut s'empoisonner il y en a tellement d'autres !
très consommé par les personnes âgées c'est encore un coup en douce qui leur est porté !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bizarre que les médicaments du laboratoire Sanofi soient visés , n'y-a-t-il pas un autre concurrent là-dessous ? Car le faux débat de dire que tel médicament est dangereux pour la santé (tous le sont à hyper dose) , quant à l'anti-diabétique lantus dire qu'il est cancérigène ?, et que les labos se dépêchent de trouver la parade et répondre aux besoins des patients . Que le chiffre de Sanofi chute en bourse , rien d inquiétant, mais que des malades soient privés d'anti-douleurs efficaces et d'antidiabétiques là c'est quand-même plus grave !!! Quant à la morale de certains médecins pro-gouvernementaux , qu'il se la garde pour eux .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'en ai pris comme beaucoup de personnes je n'en suis pas mort car j'ai respectél'ordonnance ainsi que la fiche d'utilisation, et mes douleurs ont disparu. En matière de surdosage toute prise de médicament ou autre peut vous amener au décés,cela existe depuis fort longtemps. Va t'on le remplacer par un médicament américain d'un prix plus élevé? On voudrait tuer la pharmacopée française que l'on ne peut pas mieux si prendre. Luttez contre ces vautours qui veulent nous dépouiller.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Arreter de pleurer sur le di antalvic: il y a des substitus tres accessibles: la lamaline a les memes pouvoirs antalagiques et est beaucoup mieux tolérés! Le di antalvic n'etait plus precrit dans les hopitaux depuis plus de deux ans/ La bas c'est la lamaline le numero 1 et de loin. Seulement il n'est pas commercialisé par un labo francais, alors personne n'osait enlever le di antalvic...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
40 ans que le di-antalvic est sur le marché et on se rend compte aujourd'hui qu'il pourrait ne pas etre aussi efficace que l'on pensait et qu'il est dangereux pris à forte dose. Quel est le médicament qui pris à forte dose n'est pas dangereux ? Tout cela est absurde.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
nous prenons du diantalviques deûiqs plus de 6 ans quel risques y a til?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
QUE DIRE DU PARACETAMOL OU DE L'ASPIRINE A FORTE DOSE? TOUT EST UNE QUESTION DE DOSES!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout cela c'est une affaire de fric. Le prix du DI ANTALVIC a baissé régularièrement depuis plusieures années (j'en prend depuis 20 ans - 4 à 6 par jour suivant les crises et je ne suis pas mort, mais je marche....). Donc on va nous mettre sur le marché un autre medicament qui comme par hasard, je suis pret à le parier, va couter 3 fois plus cher. Les paris sont ouverts on en reparle dans 6 mois.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est absurde de publier à grands cris sur toutes les chaines d'informations q'un médicamment est dangereux lorsqu'il est pris à fortes doses, et qui pour cela il est retiré de la ventes.
Les usagers n'ont qu'à respecter les prescriptions médicales !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Patience le Naproxinod arrive...ce sera Français et produit par Nicox
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'huile d'olive est dangereuse,si vous en buvez 2 litres chaque jours.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'huile d'olive est dangereuse,si vous en buvez 2 litres chaque jours.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sauf que le naproxcinod est un anti-inflammatoire . Si la suppression du di-antalvic pris régulièrement par des patients atteints de douleurs chroniques, du jour au lendemain, on leur enlève un traitement qui les soulageait , alors un autre médimament sera essayé etc. Lequel ? ou lesquels ? Bravo, l'Europe ! Qui utilise le di-antalvic : 95% des français et le reste de l'Europe 5% . Bef, à force de "normes européennes", on arrive à des absurdités extrêmes .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
euh! salut les europeens,si vous etes de passage chez nous au Maroc vous aurez vos medics,nous on ne craint pas l intoxication.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
lles autres pays non europeens continueront a commercialiser di-antalvic ou ses generiques locaux. sont ils plus sages que nous?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Suède et GB ont eu des centaines de morts à cause du Di-Antalvic, et l'ont retiré en 2004 suite à d'innombrables déclarations d'effets secondaires. Et les problèmes survenaient même à dose normale. En France, rien de tout cela. C'est comme le Vioxx qui a fait 27000 morts aux USA et quelques dizaines en France. L'histoire du surdosage déjà avancée par la future AFSSAPS. L'agence européenne ne sert que de paravent : c'est l'AFSSAPS, qui est aux avants-postes de l'agence européenne, qui utilise l'EMEA pour ne pas avoir à annoncer le retrait au niveau national, alors que 95% des ventes le sont sur le marché français. Les anti-inflammatoires sont surprescrits et son connus pour affaiblir le coeur, comme pour l'alcool les effets graves n'ont souvent rien d'instantané mais apparaissent sur la durée.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
on retrouve toujours l'europe sur des sujets comme celui des di antalvic ou à l'opposé sur l'affaire du vin rosé mais rarement sur les sujets importants ou les 25 états (10 de trop...) pourraient parler d'une même voix comme la crise économique et financière et travailler ensemble sur les solutions ou encore dénoncer ensemble l'étouffement de la démocratie et les massacres commis au nom d'allah au pays des ayatollas
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@bleton : arrêter ce genre de suggestions, çà pourrait bien être pris au sérieux un jour ou l'autre !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :