Michelin gonflé à bloc

 |   |  259  mots
Copyright Reuters
Dans le sillage de la publication des résultats trimestriels du fabricant de pneumatiques, plusieurs analystes ont relevé leur recommandation. Le titre s'est envolé.

Michelin a signé la plus forte hausse du CAC 40 mardi à la Bourse de Paris, plusieurs brokers ayant relevé leurs objectifs de cours après la publication jeudi soir d'un chiffre d'affaires trimestriel du fabricant de pneumatiques supérieur aux attentes. A la clôture, le titre progressait 5,10 % après avoir touché un plus haut depuis le 2 avril 2008.

Le fabricant de pneumatiques a publié jeudi un chiffre d?affaires au titre du premier trimestre de 5,04 milliards d?euros, en hausse de 28,1 % d?une année sur l?autre. Du coté des perspectives, le groupe a indiqué qu'il pourrait relever son objectif de croissance des volumes pour 2011 si la demande se maintenait au niveau de celle du premier trimestre.

Dans le sillage de cette publication, plusieurs analystes sont revenus sur le dossier. Ainsi, Citigroup a relevé son objectif de cours de 72 à 82 euros et réitéré son conseil d'achat après avoir revu en hausse ses estimations de marge d'EBIT pour 2011 et estime désormais que le risque lié au prix des matières premières a significativement diminué pour Michelin.

CA Cheuvreux a porté son objectif de cours de 75 à 81 euros, réitéré son conseil d'achat et revu en hausse ses estimations de bénéfice par action, de 13% pour 2011 et de 7% pour 2012.

Morgan Stanley maintient son conseil de surpondérer et juge positif le message de la direction du groupe sur sa capacité à répercuter les prix des matières premières sur ses prix.

Natixis Securities a porté son objectif de cours de 72 à 82 euros tout en restant à l'achat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :