Eurotunnel candidat au rachat de la LGV Londres-Tunnel, le titre sanctionné

La société exploitante du tunnel sous la Manche souhaiterait racheter High Speed One, la seule ligne grande vitesse britannique, qui relie la capitale à l'entrée du tunnel sous la manche. A la Bourse de Paris, les marchés ont finalement peu goûté la nouvelle.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

L'annonce d'un plan de privatisation du gouvernement britannique a lancé la spéculation sur le titre Eurotunnel ce matin et la confirmation du groupe ne fait que l'appuyer. Le gestionnaire du tunnel sous la Manche se porte en effet candidat au rachat d'High Speed One, la ligne à grande vitesse (LGV) qui relie Londres au tunnel.

Afin de renflouer ses caisses, vidées par les différentes aides accordées au plus fort de la crise financière, Londres a en effet décidé de privatiser un certain nombre de ses actifs, dont cette liaison ferroviaire. Ouverte en deux étapes en 2003 et 2007, elle a coûté 5,8 milliards de livres (6,2 milliards d'euros) au gouvernement britannique. Le gouvernement britannique pourrait la céder pour 3 à 4 milliards de livres (3,2 à 4,3 milliards d'euros) selon le quotidien britannique Daily Mail, qui précise que la période ne se prête pas à de telles cessions d'infrastructures.

Eurotunnel s'est dit "évidemment" candidat au rachat, "d'abord parce que c'est le prolongement du tunnel" et parce qu'il est "spécialiste du ferroviaire, eurotunnel étant la voie la plus chargée au monde, il y a une logique", a précisé un porte-parole de l'entreprise. En revanche, le groupe ne sait pas quel sera le prix de cette voie.

De plus, SG Securities, le broker de Société Générale a presque doublé son objectif de cours sur le site, le faisant passer de 4,9 à 8 euros. A la Bourse de Paris, le titre Eurotunnel  a eu une évolution chaotique. Il a pris jusqu'à 2,43% dans la matinée, avant de redescendre à -1,31% à 7,30 euros à la clôture.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.