Wall Street termine en forte hausse, le Dow repasse les 10.000 points

 |   |  785  mots
(Crédits : Reuters)
Les places américaines ont nettement clôturé dans le vert ce jeudi après une série de chiffres positifs et à la veille des statistiques officielles de l'emploi. Le Dow Jones gagne ainsi 2,08% à 10.006 points, le Nasdaq progresse de 2,42% à 2.105 points et le S&P 500 prend 1,92% à 1.064 points.

Forte hausse ce jeudi à Wall Street, à la veille de la publication des statistiques officielles du marché de l'emploi américain. Les indices new-yorkais ont notamment profité des résultats solides de Cisco et de News Corp et de chiffres macro-économiques positifs, notamment ceux de la productivité qui confirment la hausse de la production outre-Atlantique et laissent entrevoir l'arrêt des licenciements massifs. Mercredi, les marchés avaient abandonné une grande partie de leurs gains initiaux sous l'effet de prises de bénéfices dans les derniers échanges. Les investisseurs avaient auparavant bien accueilli la perspective du maitien des taux bas pendant une "période prolongée".

A la clôture, le Dow Jones gagne ainsi 2,08% à 10.006 points, le Nasdaq progresse de 2,42% à 2.105 points et le S&P 500 prend 1,92% à 1.064 points.

Sur le front des statistiques, la productivité des entreprises non agricoles américaines a bondi au troisième trimestre, progressant de 9,5% en rythme annuel. Elle avait déjà grimpé de 6,9% au deuxième trimestre. Il s'agit de la plus forte hausse de cet indicateur depuis six ans. Ces gains de productivité sont bien supérieurs aux attentes des économistes, qui tablaient en moyenne sur une augmentation de 6,4%. De nombreux analystes estiment désormais que ne disposent plus guère de marges de manoeuvre alors que l'économie amorce une phase de reprise, ce qui devrait logiquement les conduire à augmenter de nouveau leurs effectifs.

Par ailleurs, les demandes hebdomadaires d'allocations de chômage ont diminué davantage que prévu la semaine dernière, avec 512.000 dossiers déposés contre 532.000 la semaine précédente. Les économistes attendaient 523.000 nouvelles inscriptions. La moyenne mobile sur quatre semaines, considérée comme plus représentative d'une tendance, recule à 523.750, son niveau le plus bas depuis la semaine au 10 janvier. Enfin, le nombre de chômeurs indemnisés ressort également en baisse à 5,749 millions contre 5,817 millions la semaine précédente.

Du côté des valeurs, Cisco grimpe de 2,75% à 23,93 dollars. L'équipementier en télécommunications a dépassé les attentes au titre de son premier trimestre, dégageant un bénéfice net de 1,8 milliard de dollars (-19% sur un an). Hors exceptionnels, cela représente 36 cents par action, soit 5 cents de plus que le consensus des analystes. Autre motif de satisfaction : les ventes ont progressé de 13% sur la période, atteignant 9 milliards de dollars alors que les marchés avaient anticipé un chiffre d'affaires de 8,7 milliards. Et le groupe a fourni des prévisions jugées solides pour le trimestre en cours, misant sur une légère progression de ses profits.

Forte hausse également pour Qualcomm (+5,38% à 43,84 dollars). Le premier fabricant mondial de puces pour téléphones portables a pourtant publié des résultats et des prévisions décevantes. Mais les marchés saluent la prolongation d'un accord important avec le coréen Samsung. Au titre de son quatrième trimestre, Qualcomm a réalisé un chiffre d'affaires de 2,69 milliards de dollars et un bénéfice net 803 millions, soit 48 cents par action. Des chiffres inférieurs aux attentes, respectivement fixées à 2,72 milliards et 52 cents. Côté perspectives, le groupe mise sur des revenus allant de 10,5 à 11,3 milliards lors de son nouvel exercice (11,61 milliards escomptés) et un bénéfice par action (BPA) allant de 2,10 à 2,30 dollars (contre 2,32 dollars).

News Corp progresse pour sa part de 3,29% à 11,94 dollars. Le groupe de médias de Rupert Murdoch a enregistré une hausse de 11% de ses profits au titre de son premier trimestre, à 571 millions de dollars. Le BPA ressort à 22 cents là où les opérateurs tablaient sur 18 cents. De même, le chiffre d'affaires est plus élevé que prévu, à 7,2 milliards de dollars (+4% sur un an) alors que le consensus s'établissait à 7,16 milliards. La baisse des recettes publicitaires dans la télévision et la presse écrite ayant été compensée par les bonnes performances du réseau câblé Fox et des activités cinéma.

L'assureur-vie Prudential Financial perd 4,12% à 44,64 dollars. Le deux numéro deux américain du secteur, derrière MetLife, a pourtant engrangé 1,1 milliard de dollars de profits au troisième trimestre, contre une perte de 176 millions l'an passé à la même époque. Hors exceptionnels, cela représente 1,59 dollar par action. Une performance bien supérieure aux prévisions des analystes, qui misaient en moyenne sur un BPA de 1,33 dollar.

Sur le secteur de la distribution, Costco prend 1,02% à 59,41 dollars alors que ses ventes au mois d'octobre ont progressé de 5%, conformément aux attentes des marchés. Target progresse de 0,87% à 49,70 dollars après le repli de 5% de son chiffre d'affaires le mois passé. La chaîne de grands magasins JCPenney chute de 5,49% à 30,32 dollars après des baisses plus importantes que prévus de leurs ventes. A l'opposé, Gap progresse de 3,49% à 22,86 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :