Wall Street en légère hausse après le repli du chômage

 |   |  506  mots
Copyright Reuters
Les places américaines ont terminé en légère hausse, portées par les résultats des banques américaines mais aussi pénalisées par les mauvais chiffres de l'immobilier.

Wall Street est restée hésitante ce jeudi à l'ouverture. Les marchés américains ont salué la nouvelle baisse des inscriptions hebomadaires aux allocations chômage, ainsi que les résultats supérieurs aux espérances des banques Bank of America et Morgan Stanley. Mais les chiffres de la construction immobilière ont à nouveau souligné la faiblesse de ce secteur, qui ne se remet toujours pas de la crise.

A la clôture, le Dow Jones progresse de 0,36% à 12.624 points, le S&P 500 gagne 0,49% à 1.315 points et le Nasdaq s'adjuge 0,67% à 2.788 points.

Sur le front des statistiques, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont tombées à un plus bas de près de quatre ans aux Etats-Unis la semaine dernière, à 352.000 contre 402.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 385.000 demandes d'indemnisation. 

Par ailleurs, les mises en chantier ont reculé plus que prévu en décembre, douchant les espoirs de ceux qui voyaient le secteur immobilier, toujours très déprimé, tirer l'activité économique. Elles ont baissé de 4,1% en rythme annualisé, à 657.000 unités, alors que les économistes misaient sur 680.000.
Les permis de construire ont reculé de 0,1% en décembre, à 679.000, un chiffre en ligne avec les prévisions.

Du côté des valeurs, Bank of America progresse de 2,35% à 6,96 dollars. La deuxième deuxième américaine a publié un bénéfice par action conforme aux attentes, à 1,58 milliard de dollars, après une perte de 1,6 milliard de dollars l'année précédente. Elle a également fait état derevenus nettement supérieur aux prévisions des marchés, à 24,9 milliards de dollars.

Morgan Stanley s'adjuge 5,36% à 18,28 dollars. La banque d'affaires a perdu de l'argent au quatrième trimestre en raison d'une lourde charge liée au règlement d'un contentieux. La firme de Wall Street a fait état d'une baisse de ses revenus sur l'ensemble de ses activités de banque, de trading et de courtage. Le quatrième trimestre se solde par une perte de 275 millions de dollars, soit 15 cents par action. Les analystes attendaient une perte de 57 cents.

Blackrock recule de 0,14% à 187,54 dollars. Le numéro un mondial de la gestion d'actifs, a vu son bénéfice du quatrième trimestre chuter de 16%, avec la baisse de ses revenus et de ses actifs sous gestion. Ses profits se sont élevésà 555 millions de dollars, ce qui représente 3,06 dollars hors exceptionnels. Le consensus misait sur 2,99 dollars.

Forte hausse pour eBay, qui prend 3,86% à 31,49 dollars. Le numéro un mondial des ventes aux enchères sur Internet a fait état d'un bénéfice net du quatrième trimestre multiplié par plus de trois au quatrième trimestre. Il a enregistré une forte hausse à la fois des affaires et des transactions transitant par son système de paiement électronique PayPal.

A noter que Eastman Kodak, le pionnier de la pellicule photographique, a déposé son bilan jeudi matin et annoncé avoir obtenu une ligne de crédit de 950 millions de dollars sur 18 mois de la banque Citigroup. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :