La Bourse de Paris se reprend en début de séance (+0,66%)

 |   |  480  mots
Copyright Reuters
La Bourse de Paris reprenait des couleurs mardi dans les premiers échanges (+0,66%), après avoir fait du surplace la veille, grâce à des propos européens rassurants sur la Grèce, avant la publication de plusieurs indicateurs et une réunion de la banque centrale américaine.

A 09H18 (08H18 GMT), l'indice CAC 40 prenait 23,17 points à 3.513,23 points, alors que la veille, il avait terminé presque stable (+0,07%). Le marché parisien repartait de l'avant mardi matin et évoluait ainsi autour de son plus haut niveau de l'année en séance.

Les investisseurs profitaient de la confirmation par les ministres des Finances de la zone euro réunis la veille, du lancement du deuxième programme d'aide à la Grèce, d'un montant de 130 milliards d'euros, dans la foulée du succès de la restructuration de la dette du pays. Mieux, la dette publique grecque sera ramenée à 117% du Produit intérieur brut du pays en 2020, soit en-dessous de l'objectif de 120,5% fixé par l'Eurogroupe. "Le versement des aides éloignera davantage le risque de défaut du pays", estiment les analystes de Saxo Banque pour qui "la situation des dettes européennes devraient donc momentanément être mises au second plan".

Les opérateurs misaient par ailleurs sur des indicateurs favorables, avec en Allemagne le baromètre ZEW de la confiance des milieux financiers (11H00) et aux Etats-Unis, les ventes de détail pour février (13H30). Les économistes du Crédit Agricole CIB s'attendent à un indice ZEW "au-dessus des attentes une nouvelle fois" et à des ventes de détail américaines "en hausse", notamment grâce à l'automobile.

Enfin, les marchés attendent la réunion de la Réserve fédérale américaine, avec un communiqué prévu vers 20H15. Ils essaieront en particulier d'en savoir plus sur l'éventualité d'un troisième programme d'assouplissement monétaire.

 

Parmi les valeurs, les valeurs financières et les plus dépendantes de la conjoncture portaient le marché parisien.

BNP Paribas prenait 1,01% à 36,95 euros et ArcelorMittal 1,27% à 15,12 euros.

EADS gagnait 0,54% à 29,86 euros. Les subventions américaines à Boeing ont causé un "préjudice grave" à l'avionneur européen Airbus, selon la décision en appel de l'organe des règlements des conflits de l'Organisation mondiale du commerce.

Hors CAC 40, Soitec bondissait (+6,02% à 5,01 euros) après avoir annoncé que le fabricant de composants pour téléphones mobiles ST-Ericsson a retenu l'une de ses technologies pour sa prochaine génération de processeurs pour mobiles.

Technicolor (+2,75% à 2,24 euros) bénéficiait de la cession prochaine à l'équipementier télécoms suédois Ericsson de sa branche "services diffuseurs de contenu" pour un montant de 19 millions d'euros.

Derichebourg prenait 1,42% à 2,51 euros. Le groupe veut étendre son activité à la distribution d'eau potable et à l'assainissement, via une nouvelle filiale baptisée Derichebourg Aqua.

Veolia Environnement (+1,44% à 11,66 euros) était en hausse après avoir remporté en Inde un premier contrat, en partenariat avec une société indienne, pour alimenter en eau en continu l'ensemble de la ville de Nagpur.

Enfin, le marché saluait les résultats pour 2011 de la société Interparfums (+3,97% à 20,43 euros) mais sanctionnait ceux de Vicat (-1,79% à 50,40 euros).

De son côté, Virbac était stable à 112,65 euros après la publication de ses comptes annuels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :