Safran profite de vents porteurs

 |   |  253  mots
(Crédits : SAFRAN)
Le groupe d'aéronautique et de défense Safran signe la plus forte hausse du CAC 40 ce jeudi, le projet de rapprochement entre EADS et BAE Systems alimentant le rebond de la valeur.

Après avoir repris près de 8% depuis l'annonce du projet de fusion entre EADS et BAE, le titre Safran bondit à nouveau de 3,37% ce jeudi pour se négocier à 29,61 euros, ce qui porte sa hausse 5,84% depuis le début de la semaine. Safran profite également de la gigantesque commande de GOL Airlines, dont les futurs 60 Boeing 737 MAX seront équipés de CFM LEAP-1B, des moteurs développés par CFM, la coentreprise entre l'américain General Electric et le motoriste Snecma, filiale de Safran.

"L'action teste une résistance importante à 29,70 euros, qui correspond à ses plus hauts de 2011 après être sortie par le haut d'une figure de consolidation en formation. Si le titre franchit ce niveau, il pourrait retrouver ceux de l'été 2000 à 35-39 euros", souligne Louis Azais, repris par l'agence Reuters. " Une correction pourrait intervenir en revanche si l'action ne parvient pas à franchir la résistance testée actuellement avant de se reprendre, la dynamique de rebond étant là ", rapporte Reuters.

Correctement valorisé

En hausse de 28% depuis le début de l'année, le consensus reste positif sur le dossier avec 68% des analystes à l'achat pour un objectif de cours à 31,64 euros. La valorisation reste en effet attractive avec une capitalisation (11,9 milliards) inférieure au chiffre d'affaires prévu pour 2012 (13,2 milliards). Avec un PER de 14,3 contre 13,5 pour son comparable Zodiac et une Valeur Entreprise sur Ebitda de 6,47 fois, (contre 8,99 fois pour Zodiac) le titre commence à être correctement valorisé. Selon le consensus de factSet, le potentiel d'appréciation ressort à 7%.
Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :