Parisot : "Il faudra à nouveau repousser l'âge légal de départ à la retraite"

 |   |  233  mots
Laurence Parisot s'est exprimée sur BFM TV dimanche 16 décembre. Copyright Reuters
Laurence Parisot s'est exprimée sur BFM TV dimanche 16 décembre. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La présidente du Medef a estimé dimanche que la réforme menée sous la présidence de Nicolas Sarkozy est insuffisante et qu'il fallait œuvrer pour repousser l'âge minimum de départ à la retraite à 63 ans.

62 ans ce n'est pas assez. Les salariés devraient avoir au moins 63 ans pour pouvoir partir à la retraite en bénéficiant d'une pension à taux plein, considère Laurence Parisot, la présidente du Medef. Invitée dimanche sur BFM TV, elle a déclarait: "Nous disions déjà en 2010 qu'il faudrait au moins 63 ans, et je le redis aujourd'hui. Il faudra à nouveau repousser l'âge légal de départ à la retraite, allonger la durée de cotisations".

Elle s'est appuyé sur une comparaison avec la situation dans d'autres pays européens:  "Est-ce que nous, en France, on peut être les seuls à rester à 62 ans, alors que nos voisins espagnols, italiens, anglais allemands, sont suivant les cas entre 65 et 67 ans ? Non, ce n'est pas possible".

La réforme menée sous le mandat Sarkozy qui a porté de 60 à 62 ans l'âge minimum et à 65 ans l'âge requis pour bénéficier d'une pension à taux plein quelle que soit la durée de cotisations est donc insuffisante a ses yeux.

Le nouveau gouvernement de gauche élu en mai a restauré pour certaines catégories limitées de salariés la possibilité de partir à 60 ans, finançant cette mesure par une augmentation des cotisations. Le programme socialiste pour la présidentielle se prononçait pour un allongement de la durée de cotisations nécessaire pour une pension à taux plein, qui est actuellement de 41 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2013 à 9:19 :
Bonjour,j'ai en mémoire,une certaine année ou les caisses des fonctionnaires avaient ponctionné dans celles du privé une somme bien rondelette pour remettre a flot celles ci qui étaient déficitaires.Tous au mêmes régimes,fonction publique et régimes spéciaux,voila la justice.
a écrit le 19/12/2012 à 21:29 :
mme parisot parle sans doute de la retraite des fonctionnaires, pour sauver le systeme des retraites du privé.
a écrit le 18/12/2012 à 18:22 :
Très forte Mme Parisot , tout le monde sait qu'il est impossible ou presque de trouver un emploi après 50 ans , alors après 60 .... mais par contre ce seront les caisses de chômage qui paieront si elles le peuvent .
Que ses confrères du MEDF arrêtent de supprimer des emplois sur notre territoire et commencent par en créer et les caisses de retraite se porteront mieux
a écrit le 18/12/2012 à 0:08 :
Elle ne fait que dire une évidence: la retraite par répartition ne peut pas marcher avec un ratio actif/inactif tel que nous avons aujourd'hui et encore moins avec le ratio qui s'annonce. Le grand principe de la retraite par répartition, c'est qu'il faut beaucoup moins d'inactifs que d'actifs pour que ça marche, c'est à dire tout l'inverse de notre démographie. La solution est donc d'avoir moins de vieux d'une manière ou d'une autre et le moyen le plus simple est de déclarer qu'on est vieux qu'à partir de... 63 ans? Bien sur que non. On est parti pour tendre au moins vers 70 ans, et assez rapidement, sinon le système tombe. Ca passe bien, on est bombardé de pubs de seniors souriants qui font du vélo d'appartement, on a tous l'impression qu'à 70 ans on sera frais comme des gardons. Alors on nous rajoute un an ou deux de temps en temps, pour que la pilule passe moins mal et pour éviter à tout prix de traiter la question de front, puisque malheureusement les futurs vieux votent, autant couper le mécontentement en tranche. Le problème n'est pas "c'est juste ou c'est pas juste", c'est un pure question d'algèbre démographique, comme l''exige le dogme de la retraite par répartition. La retraite par répartition a pour mérite de fournir une bonne raison d'interdire aux gens de se constituer leur propres retraites (puisque dès que l'idée de retraite autonome se matérialise, on fiscalise toujours le piège qu'on aura tendu plus tôt (PEA, assurance vie, etc)). Sinon il faudrait des fonds de pension, (terme tabou, voire carrément satanique), fonds de pensions qui par malheur réinjecteraient une partie des sommes dans l'économie réelle et créerait ou maintiendrait de l'activité, ce qui pourrait être utile. Alors qu'avec la retraite par répartition, tout ce qui rentre ou presque sort aussi sec, sans aucune logique d'investissement à long terme.
Réponse de le 11/04/2013 à 9:25 :
D accort avec toi Rourou.
a écrit le 17/12/2012 à 19:29 :
Oui Madame PARISOT je suis d'accord partons à la retraite à 90 ans, comme ça ont aura cotisé, enfin ! on nous aura pompé 25 pourcent de notre salaire pendant toute une vie de labeur, et on profitera de notre retraite directement dans le cercueil et on trinquera à la santé des vivants. Pendant ce temps les 475 milliards d'euros de prélèvement annuel de la sécurité sociale sur les salaires partiront directement dans les caisses des mutuelles privées, mais chut ! c'est du révisionnisme... Merci Mme PARISOT, et en plus d'être une femme cela vous donne encore plus de sincérité pour nous autres pauvre petit peuple ignorant, je trinque à votre santé madame avec un verre de champagne français, heu pardon c'est la crise, avec un verre d'eau pétillante.
Réponse de le 17/12/2012 à 20:42 :
Un salarié aux 35 H participera seulemnt 7% de son temps d'existence à une activité socialo marchande. Si nous étions d'accord sur 10 % soit environ 85.000 Heuresde travail divisé par 2.000 H/an : cela donne environ 43 ans de travail. Si comme dans le privé vous travailliez 3.OOO H /an , vous prendriez votre chère retraite après 28 ans de travail.
On suppose que vous ayiez commencé à travailler à 16 ans .Vous seriez donc en retraite à 44 ans , tout en ayant contribué citoyennement à la solidarité nationale.
Evidemment, cela suppose de réaliser une bonne révolution des libertés.
a écrit le 17/12/2012 à 17:23 :
Le problème, c'est qu'il y a trop de vieux qui vivent trop longtemps, non ???
Réponse de le 17/12/2012 à 19:37 :
le vrai problème,c'est qu'il y a en France trop de "jeunes" qui partent à la retraite .Regardez nos voisins en Europe qui retardent de plus en plus les départs sans compter les états-unis...
Réponse de le 19/12/2012 à 6:08 :
vous avez raison trop de vieux il faut les tuer à la naissance ???? dans votre cas j'espere que la retraite selon la Parisot sera à 90 ans comme cela se sera une certitude il y aura beaucoup moins de vieux en retraite
Réponse de le 19/12/2012 à 11:21 :
Si vous voulez rester crédible "coco 89 restez dans les clous. Notre coeur est aussi grand que le votre .Le problème en France c'est que nous n'avons jamais eu les moyens de financer les départs à 60 ans.Cela à été fait par l'emprunt ou la ponction sur des entreprises publiques.Aujourd'hui nous allons dans le mur ...et qu'importe les
futurs gouvernement de gauche comme de droite, nous allons tous passer à la caisse car, le problème de nos élites c'est la peur de décevoir leurs électeurs.
a écrit le 17/12/2012 à 16:42 :
ALLEZ ARRETONS DE TOURNER AUTOUR DU POT SOYONS FOU MME PARISOT SUPPRIMONS LA RETRAITE QUE L OUVRIER MEURE COMME LE CHEVAL MOURRAIT EN TIRANT LA CHARRUE C EST TELLEMENT PLUS BEAU
Réponse de le 17/12/2012 à 16:56 :
Oh OUI, et arrétons de verser des salaires a ces geux sans reconnaissance alors qu'on leur permet de se reproduire et d'elever l'abomination de leurs entrailles dans des conditions acceptables.
a écrit le 17/12/2012 à 16:02 :
je ne suis d'habitude pas favorable a parisot mais cette fois ci c'est du bon sens;l'état emprunte plus de 10 pour cent du montant des retraites versées.Alors deux solutions urgentes a mettre en oeuvre:d'abord plafonner certaines retraites indécentes(plafond de 2500 euros),ensuite faire plus participer les jeunes actifs en augmentant les cotisations.ils ont tout a y gagner si le système de retraites est pérénisé ils seront surs de toucher une retraite,sinon ils auront cotisé pour rien.Ce sont des solutions ultra classiques et je vois mal le gouvernement pratiquer autrement
Réponse de le 17/12/2012 à 16:22 :
Votre pseudo laisse entendre que vous bénéficiez vous même d'une pension.
Si tel est le cas à quel âge êtes vous partie en retraite ?
Si c'est avant 63 ans je vous invite à revoir votre point de vue ou alors revenir travailler pour les années de 60 à 63...
Ensuite vous pourrez être d'accord avec Mme Parisot.
Réponse de le 17/12/2012 à 17:19 :
Très bonne réponse lolo 75 je pensais la même chose
Réponse de le 17/12/2012 à 17:29 :
La seule solution viable est d'augmenter les cotisations et de reculer l'age de départ à 67 ans pour pérenniser nos retraites et éventuellement celles des actifs.
Réponse de le 17/12/2012 à 17:43 :
retaité ratp surement une bonne retraite pour pas beaucoup d'annuités et le mode de calcul surement pas le meme que dans le batiment soit les 20 meilleurs années ,avec les périodes sans boulot comprises . A la ratp ce n'est pas le meme cas . Alors oui mettons la retraite à Monsieur au meme niveau que beaucoup et il changerait d'avis sur la question
Réponse de le 25/03/2013 à 11:16 :
les retraités RATP et EDF qui bénéficient de conditions plus qu'avantageuses voire indécentes proposent des solutions. Qu'ils commencent à être alignés sur les autres régimes avec rétroactivté sur 15 ans. Après on verra. Que sont devenues les cotisations versées par les papy boomers?
Réponse de le 11/04/2013 à 9:35 :
OUI!OUI!,tous les régimes spéciaux ,fonctionnaire a la même enseignes,pourquoi les uns et pas les autres,moi,42ans de cotisation dans le prive et 1000euros de retraite(complémentaires incluses),ou est l?Égalité.Tous les retraités fonctionnaires et régimes spéciaux que je connais,vivent tous très bien leur retraite.
a écrit le 17/12/2012 à 15:29 :
... et pourquoi ne supprimerait-on pas purement et simplement la retraite ? plus besoin de cotiser (= gain en pouvoir d'achat immédiat). Travailler jusqu'au dernier souffle peut être envisageable dans une société dont l'espérance de vie augmente constamment.
Réponse de le 17/12/2012 à 16:57 :
ben non, au contraire; l'espérance de vie qui augmente ne garantit pas la validité en même temps. Vas-y pour faire travailler une personne de 85 ans qui ne peut plus tenir debout, mais qui pourrait vivre bien 10 ans de plus dans son fauteuil...
Réponse de le 11/04/2013 à 9:37 :
Tout a fait d accort avec toi Mathieu.
a écrit le 17/12/2012 à 14:31 :
Et plafonner les retraites des rentiers pompant des loyers indécents aux jeunes (et moins jeunes) travailleurs, c'est pour quand ?

Jouer les malheureux ne percevant que 900? de retraite tout en touchant 2000 euros de loyers et revenus de placement, il en existe un paquet à le faire !
Réponse de le 17/12/2012 à 14:56 :
@DerRichter: s'ils ne déclarent pas leurs revenus, cela s'appelle de la fraude fiscale et la malhonnêteté n'a rien à voir avec l'âge :-)
Réponse de le 17/12/2012 à 15:15 :
oui tout a fait derRchter fait une analyse de c parent en fait:?? faut pas réver la plus part non pas de truc a loyer et méme comme pour moi ou je me suis privé de vacances pour metre de coté et pouvoir acheter un petit appart rapport 460e mois vous parler d'une affaire et en faisant 70h la semaine
petit mr vous etes un rigolo et un jaloux aller au boulot c pas vos commentaires a la noix qui vont vous faire vivre
Réponse de le 17/12/2012 à 16:49 :
DerRichter dit la vérité et ne mérite pas le mépris de gigi, il y a des retraités qui vivent bien de rentes immobilières, soit ils ont profité de périodes de croissance, c'est le cas de la génération des 30 glorieuses,soit ils ont utilisé l'investissement immobilier pour planquer de l'argent au noir, ou pour s'exonérer de l'impôt sur le revenu grâce aux niches fiscales, ils n'ont aucun mérite, ils laissent en héritage un pays en ruine aux générations futures.
Il faut revoir le système des retraites et la réforme à minima de FILLON, du bricolage.
Réponse de le 17/12/2012 à 18:44 :
Merci Eleonore, merci DerRichter.
En effet la génération dorée des baby boomers (qui a tant travaillée, mais tant travaillée...) ne laisse aux générations suivantes que dettes, chômage, industrie en berne etc, etc...
Et donc ces nouvelles générations, en plus de tenter de combler le gouffre de la dette, devront aussi payer pour leurs retraites dorées. MAIS une chose est certaine, retraite par répartition = la génération qui travaille décide de ne plus payer => les rentiers retraités ne touchent plus rien. Et comme les jeunes quittent petit à petit le pays, lassés de payer (la bulle immobilière, les pensions...) pour cette génération, je vous laisse en déduire les options envisageables pour les années à venir.
Réponse de le 17/12/2012 à 20:36 :
pas d'accord vous savez tres bien que quand vous donner 1000e a quelqu'un certain auront un bien ou plus
d'autre rien cela dépend de sa gestion c t comme cela dans les année passées comme dans les prochaines
le probleme ce sont les dépense en tout genre qui vous privent de revenu dernier portable , derniere télé ect alors arrétées de vous en prendre a ceux qui vous ont mis au monde et bosser pour un meilleurs confort vous insultées vos parents il
Réponse de le 17/12/2012 à 21:26 :
Gigi, la génération des 30 glorieuses à profité de la croissance, de l'inflation qui a favorisé les emprunteurs,dans les années 70, en remboursant leur scrédits en monnaie de singe. "les mêmes qui revendent leurs tas de pierres avec des marges scandaleuses", les salaires étaient indexes sur l'inflation jusqu'en 1983, les prélèvements sociaux étaient faibles, il y avait des facilités à entrer dans le monde du travail. Nous avons un handicap, une partie de cette génération de nantis et leurs progénitures détiennent le pouvoir.Pour répondre à votre critique en ce qui concerne les portables, ils remplacent les téléphones fixes, mais les dépenses contraintes plombent cette génération, je vous informe que l'on achète pas une télé par jour ,mais on a besoin d'acheter son pain, de se nourrir, de payer votre loyer qui ne cesse d'augmenter, de payer la retraite des ainés.... d'éponger le déficit de l'assurance maladie, de l'état, rembourser la dette , la dépendance. Si insulte il y a, elle est faite à la génération actuelle qui hérite de la gabegie de leurs ainés.
a écrit le 17/12/2012 à 14:23 :
C'est évident que l'héritière Parisot n'est pas à sa place. Tous les métiers ne se valent pas par la dureté et la rémunération. Siéger dans un conseil d'administration n'a rien à voir avec travail de maçon.
Réponse de le 17/12/2012 à 14:50 :
faudrait peut être que vous regardiez le chemin parcouru, le pourquoi du comment .... plutot que de se focaliser que sur la ligne d'arrivée. C'est sûr, c'est plus facile, cà évite de se regarder en face, de savoir si on a bien fait tous les efforts qu'il fallait au moment ou il le fallait (à l'école notamment). Ca évite de regarder si on est plutôt 35 heures ou 80 heures par semaine; plutot 6 semaines de congés ou 2; .... A de très rares exceptions, on a jamais rien sans rien dans le monde d'aujourd'hui .... regardez donc le parcours méritoire de Mme Parisot avant d'asséner votre jugement gratuit ..
Réponse de le 17/12/2012 à 15:05 :
Méritoire LOL.
Réponse de le 17/12/2012 à 15:12 :
dites moi du vent ; et que penser du parcours des Anglais et autres Us pour être dans la M....où ils sont
manque d' objectivité dans ton analyse...
Réponse de le 17/12/2012 à 15:43 :
Dites-moi du vent, le chemin que j'ai parcouru est mille fois supérieur à celui de Laurence Parisot vu les difficultés dans lesquels j'ai vécu. Parents analphabètes sans eau courante et je n'étais pas la seule dans ces années là (1960). Et aujourd'hui si j'en suis là et mes enfants en sont encore beaucoup plus loin c'est grâce à l'école de la république et à ses enseignants qui y croyaient. Quand à bien travailler à l'école pour une catégorie sociale ce n'est pas un exploit. Réussir c'est souvent connaître les codes être bien orienté et pas seulement bien travailler à l'école. Ma fille qui occupe un poste très important s'entend souvent dire comment as-tu fait pour avoir ce poste? Sous entendu il était pour nous. Alors vos leçon de morale sur ce "regarder en face fallait bien travailler à l'école les 35 heures..." tout cela n'est que du blablabla pour se garder bien au chaud les privilèges qui sont souvent de naissance donc sans mérite.
Réponse de le 17/12/2012 à 16:53 :
Entierement d'accord; On n'est pas tous née sous la même étoile... Certains on droit a l'école privé, a l'appartement a coté de la FAC, aux révisions pendant que d'autres doivent bosser après les cours. Facile de pavaner avec l'argent a papa... Argent qui lui venait de son arrière grand père. Et donc les choses ne changeront jamais. Soyez sur que les enfants de cette dame n'auront pas de soucis pour finir les fins de mois... Regarder Jean Sarko... Faillit etre président d'un organisme qui gére des milliards d'euro (L'EPAD) alors qu'il était encore a l'école... Mais pendants ce temps patron et ouvrier se regadent en coin pour le plus grand bonheur de l'aristocratie française...
a écrit le 17/12/2012 à 14:18 :
J ai 76 ans mais j ai travaillé depuis l age de 19 ans aussi je dis que j en suis pas mort pour autant c'est que l on ma foutu a la porte à 59 ans alors que je leurs avai dis que je pouvai aller plus loin aussi je pose cette question pourquoi faudra t il pas demander à la personne a quel age elle veut partir si elle veut faire du rab pourquoi pas c'est son droit et cela ne serait pas un luxe car chaqu un serait resposable de sa personne at l on ne pourra pas dire qu il n a pas choisi d aller plus loin et que cela ferait que l on pourrait alors engager un jeune.
Réponse de le 17/12/2012 à 15:30 :
Cher Doudou, laisser les gens partir a la retraite pour embauche un jeune est une vielle utopie qui s'appelle Sophisme d'une masse fixe de travail (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sophisme_d'une_masse_fixe_de_travail) c'est le memes raisonnement qui fait le partage du travail ou les 35h comme une solution au chomage. Le volume de travail dans la société est une variable dynamique et non constante.Trop de francais croeint en le partage de travail et les medias ne disent rien.
Réponse de le 17/12/2012 à 15:58 :
De toute façon il est un moyen simple d'augmenter notre P I B ( P voulant dire : produit donc richesse !) ,il n'y a qu'à mettre plus de gens en prison (ça,c'est facile !) puisque le fonctionnement de nos superbes prisons le font grimper !! Suffit d'y penser !
a écrit le 17/12/2012 à 14:17 :
Etranges paroies venant de la part de ce patronat qui n'a jamais aussi peu respecté ses séniors, feraient mieux d'expliquer les aménagements faits pour eux, les avantages à rester plus tard(les 10% en plus sur la complémentaire) les séniors en derniers sur les listes de licenciements.
Ils veulent des séniors,,,,,mais pas de ça chez-eux!,lol!
a écrit le 17/12/2012 à 14:14 :
"le travail , c'est la santé, ne rien faire c'est la conserver" !et en plus, c'est véridique, voir les ouvriers, en comparaison avec certains cadres, longévité, c'est pour les seconds !
a écrit le 17/12/2012 à 14:09 :
et pourquoi pas a vitam eternam ?? voilà une idée qu"elle est bonne! non? Mme Parisot; ainsi plus de retraites à fourguer....direct le CIMETIERE!! mais ou va t-on, ou va t-on! quel monde de maboules!! celle là, elle sait de quoi elle parle quand il s'agit d'entuber les ouvriers! excécrable cette nénette !
a écrit le 17/12/2012 à 13:36 :
Et si les patrons payaient leurs charges, et s'en mettaient moins dans les poches, ils pourraient mieux payer leurs salariés, d'où les cotisations sociales augmenteraient - naturellement -, ils pourraient aussi embaucher en "allégeant" la charge de travail sur leurs collaborateurs - cadres compris -. Alors, PATRONS arrêtez de "pleurer" !
a écrit le 17/12/2012 à 13:19 :
En Allemagne on prend sa retraite a 65 ans (67 en 2029 ) mais la durée de cotisation pour une retraite pleine est de 35 ans contre 42 ans en France .
Quel impact sur le coût des retraites cette différence entraîne t'elle ?
Plus simplement si en France on appliquait les 35 ans, à combien faudrait il fixer l'age de la retraite pour se retrouver dans le cas de financement actuel. (en tenant compte bien sur de la différence de natalité entre les deux pays . Quelqu'un a t'il la réponse.
On peut se demander également l'impact sur l'assurance chômage .
a écrit le 17/12/2012 à 12:51 :
Madame Parisot ne fait que dire des évidences connues depuis des lustres par les personnes sensées.
Et naturellement, les invectiveurs de service se déchaînent comme d'habitude.
C'est une simple question d'arithmétique!
Notre système est basé sur la répartition, c'est à dire (encore une évidence!) que les cotisations versées par les actifs servent à payer les retraites des inactifs.
Notre espérance de vie s'accroit de 2 à 3 mois par an et on peut raisonnablement espérer gagner 5 années de vie d'ici 2050.
Les baby-boomers sont maintenant à la retraite.
Résultat : alors que l'on comptait quelque 4 cotisants pour un retraité au début des années 60, ce ratio est actuellement d'environ 1,4 pour 1 et devrait être autour de 1 cotisant pour un retraité vers 2040.
Alors les invectiveurs peuvent-ils m'expliquer comment financer?
En 1982, pour des raisons idéologiques et en ignorant superbement la pyramide des âges, on a abaissé l'âge de la retraite de 65 à 60 ans, ce qui était une ânerie magistrale, mais cela plaisait!
En 1990, Michel Rocard, alors premier ministre fit rédiger un livre blanc sur le sujet qui confirmait le désastre annoncé et les remèdes à appliquer. Ce document fut mis soigneusement au fond d'un tiroir par Tonton. Bis repetita vers 1998 avec le rapport Charpin, mêmes conclusions, mêmes remèdes recommandés, re-tiroir.
Nous savons tous que la réforme Fillon était insuffisante, mais c'était déjà un bon pas en avant pour faire prendre conscience du problème tout en évitant la révolution, en sachant qu'il faudrait remettre l'ouvrage sur le métier.
Nos voisins européens ont pris conscience du problème depuis longtemps et pris les mesures nécessaires. Il serait peut être temps que les français se réveillent et reviennent à la raison!
Réponse de le 17/12/2012 à 13:53 :
Entre la théorie et la pratique, il y a une grosse diffférence. En effet en théorie, Rallongé le départ a la retraite permet de rallonger le temps de cotisation et diminuer le temps ou tu reçois. Double bénéfice. Dans la pratique, j'aimerais bien que l'on me dise quel patron préferera miser sur un soixantenaire avec le couts que cela entraine (après 40ans de carrière, j'éspère que ce soixantenaire n'est pas smicar) par rapport a un jeune qui souvent sont plus productifs (motivation, capacité phisyque,facilité a former ou déformer :) ,...). Donc c'est bien beau tout c'est calcul théorique 1.4 pour 1, mais ca ne réponds pas au problème. C'est juste de la polituqe pour les crétins crédules qui régurgitte les paroles du patronnat. Le seul moyen de financer les retraites, c'est de récuperer l'argent la ou il est : dans bénéfices des entreprises.
Réponse de le 17/12/2012 à 15:16 :
@ sans petale
Votre commentaire n'est que le reflet de l'ignorance abyssale communément répandue en matière d'économie et de gestion d'une entreprise.
Je vous laisse dont à vos fantasmes...
a écrit le 17/12/2012 à 12:30 :
L'article parle d'une retraite à taux plein à 63 ans. Dans ce cas, c'est une diminution car actuellement, c'est 67 ans. Youpi !
Réponse de le 17/12/2012 à 13:01 :
67 ans SI vous n'avez pas, au moment où vous pouvez prétendre à la retraite, le nombre suffisant de trimestres cotisés ou validés.
Réponse de le 17/12/2012 à 14:16 :
PAS de soucis, ce sera 90 balais, alors ! super, que du bonheur! TRAVAILLE+CREVE !
Réponse de le 17/12/2012 à 14:29 :
Je comprends pas ?! Travailler serait le bagne et la retraite le jardin d'eden ?? Mais je suis heureux de travailler, moi. Et pourvu que ca dure !!!
Réponse de le 11/04/2013 à 9:53 :
Peut être avez vous un bon job bien rémunéré et de plus qui vous plait.Amicalement.
a écrit le 17/12/2012 à 12:15 :
Parisot,toujours le meme discours,la finalite c le reve chinois,du moins pour les salaries pas pour elle et ses potes du medef.Plus de retraites,plus de vacances,paye en bon de restauration,loge sur le site meme de l'usine....
Pauvre france.
Et si on reorientait une partie des dividendes dans les caisses de retraite....Ca serait trop "communiste" ou "redistributif",le but etant de pressuriser toujours les memes.
Quand elle sera sur l'echafaud,elle ne realisera meme pas pourquoi elle en est arrive la,c ca le plus dramatique
a écrit le 17/12/2012 à 11:40 :
Mme Parisot à raison, la retraite était bien à 65 ans avant l' arrivée de la gauche en 1981 et personne ne s' en plaignait.
Réponse de le 17/12/2012 à 13:38 :
Effectivement, car de nombreux "retraitables" ne pouvez rien dire, vu qu'ils étaient MORTS AVANT DE PRENDRE LA RETRAITE ! C'est vrai, ils coûtaient moins cher !
a écrit le 17/12/2012 à 11:39 :
Perso, je me demande quand même ce que les caisses de retraite ont fait de l'argent : pendant 30-40 ans, les babyboomers, plus nombreux et au travail, ont cotisé pour payer les retraites de leurs parents (moins nombreux qu'eux). Et donc, pendant des décennies, les caisses de retraite ont réalisé des excédents. Donc, soit elles ont tout investis en subprimes, soit elles ont gentiment tout claqué pour pouvoir nous dire ensuite qu'il faut travailler plus pour un bénéfice de plus en plus improbable. Enfin, pas besoin de sortir de l'Ena pour comprendre que vu la pyramide démographique du pays, financer les retraites des babyboomers allait être problématique si ce n'était pas anticipé ! Alors qu'ont-ils fait des excédents précédents ?
Réponse de le 17/12/2012 à 12:04 :
Il n'y a pas eu d'excédents, mais tout a été versé. Les retraités d'hier ont pu s'acheter des camping-cars et partir en croisière, lorsque vous n'aurez que le minimum vieillesse, dans 10 ans.
Gouverner, c'est prévoir, mais par facilité et clientélisme, en France, on en prévoit rien. On réclame, on revendique, et celui qui gueule le plus fort touche le plus (et c'est en général celui qui est déjà le mieux pourvu). Et tant pis pour le suivant.
Réponse de le 17/12/2012 à 12:08 :
Excellente remarque, excellente question.
Réponse de le 17/12/2012 à 15:30 :
Oui "éxcédents"tout a fait d'accord avec vous le rapport de force encore une fois a remplacé la justice sociale et voila ou nous en sommes.
Réponse de le 17/12/2012 à 15:47 :
Sur un autre forum de la Tribune ce week-end, certains 68tards avaient le culot d'expliquer que la vignette automobile (création de Ramadier en 1956) avait financé les retraites des générations n'ayant pas cotisé et que de ce fait, leurs cotisations devaient leur être dues (I want my money back), la vignette et leurs cotisations ayant généré un excédent...
Réponse de le 17/12/2012 à 16:03 :
Ou est passé l'oseille ; je n'ai pas de chiffre , mais d'autres caisses déficitaires ont pompé dans la C.A.V
SNCF, caisse des commerçants et agriculture...tout ça discrètement...
Réponse de le 17/12/2012 à 16:25 :
Même E D F aurait fait un bel arrangement pour se faire payer de belles retraites sur le dos de la C A V ! Fortish les super-bosseurs !
Réponse de le 17/12/2012 à 16:37 :
Il faut savoir que les administrateurs de la CNAV ne sont pas affiliés à cette caisse: ce sont des syndicalistes qui défendent l'ensemble des travailleurs, en théorie, et ceux des régimes spéciaux en pratique. D'où les siphonnages scandaleux...
Réponse de le 11/04/2013 à 9:59 :
pourquoi vous en prenez vous aux 68ards ,la vignette ,ils l'ont payés,mais ou est passé l'argent,ce n'est pas eux qui l'on piqué,ou est l'argent?
a écrit le 17/12/2012 à 11:38 :
Avec les nouveaux calculs, 95 % des salariés d'aujourd'hui toucheront une pension retraite inférieure au minimum vieillesse. Vous versez des cotisations pour rien. Les salariés ne doivent plus payer de cotisations retraite, les cotisations déjà versées doivent être remboursées.
a écrit le 17/12/2012 à 11:16 :
Encore de la démagogie !
Nos voisins germaniques, et pas seulement ceux-ci, dont la retraite est repoussée aux calendes grecques (si je puis dire) à l'âge de 67 ans, ne travaillent plus après l'âge de 55 ans et ne sont même plus comptés comme chômeurs !
C'est d'ailleurs un scandale outre-Rhin car on s'est aperçu, en septembre 2011, que plus de 200 000 chômeurs âgés avaient été radiés, ce que les journaux allemands avaient dénoncés (à l'exemple du "Die Welt"). Le ministère du travail allemand fût obligé de reconnaître que plus de 57% des seniors au chômage n'étaient plus comptés.
Nonobstant le fait que le taux de chômage allemand, du fait des réformes successives de G. Schröder et de Merkel, a permis de rayer des comptes plus d'1,5 million sans emploi (et cela continue) depuis 2002, il ne faut pas oublier que pour les seniors encore en activité, la vie n'est pas si rose que cela (en dehors des cadres et des salariés qui ont une rémunération suffisante pour voir venir la retraite / les fonds de pension à l'américaine avec un mix de sécu.minimum augmentant les inégalités chez les retraités allemands) car de plus en plus de seniors qui se retrouvent au chômage deviennent pauvres et sont abonnés au système Hartz et aux mini-jobs ou aux jobs à 1 euro de l'heure (ce que montrait très bien le reportage que la chaîne Arte à diffusé le 27 novembre 2012..."La fabrique des pauvres").
Je me juste demande si le MEDEF, qui veut faire de nous des "précaires" et des esclaves à la chinoise, pour mieux nous manger sans doute, pourra nous fournir le déambulateur en cas de nécessité ? Enfin, pour ceux qui continuerons de travailler... Comme aujourd'hui à partir de 50/55 ans les entreprises n'hésitent pas à se débarrasser des seniors (de plus en plus / un jeune coûte moins cher), il sera illusoire de croire que les seniors vont travailler très majoritairement au-delà de 62 jusqu'à 67 ans ou plus !
Dans les pays qui ont instauré des retraites à plus 65 ans, on arrive déjà pas à donner du travail pour tous les seniors après 55 ans ( à l'exemple de l'Allemagne), alors il sera impossible de le faire avec un âge encore plus avancé (à moins de changer radicalement la façon de faire des entreprises qui ne veulent plus des seniors pour des questions de coût).
Faire cela c'est mettre des gens au chômage, plus en retraite, pour avoir à payer le moins possible la retraite des salariés au frais de l'Etat et des contribuables.
Réponse de le 17/12/2012 à 11:34 :
Absolument : avec ce système et compte tenu du marché du travail (marché du chômage devrait-on dire): plus personne - sauf privilégié politique - ne peut effectuer une carrière suffisamment longue pour toucher une retraite supérieure aux minimum sociaux. Il faut arrêter ce système : les salariés ne doivent plus verser de cotisation, les cotisations versées doivent être remboursées.
a écrit le 17/12/2012 à 11:08 :
Oui Madame PARISOT je suis d'accord partons à la retraite à 90 ans, comme ça ont aura cotisé, enfin ! on nous aura pompé 25 pourcent de notre salaire pendant toute une vie de labeur, et on profitera de notre retraite directement dans le cercueil et on trinquera à la santé des vivants. Pendant ce temps les 475 milliards d'euros de prélèvement annuel de la sécurité sociale sur les salaires partiront directement dans les caisses des mutuelles privées, mais chut ! c'est du révisionnisme... Merci Mme PARISOT, et en plus d'être une femme cela vous donne encore plus de sincérité pour nous autres pauvre petit peuple ignorant, je trinque à votre santé madame avec un verre de champagne français, heu pardon c'est la crise, avec un verre d'eau pétillante.
a écrit le 17/12/2012 à 11:06 :
Pas de problème : l'Etat nous rembourse les cotisations versées - par moi-même et par mon épouse - et nous renonçons totalement à notre retraite.
Réponse de le 11/04/2013 à 10:06 :
De toute façon vous n'en n'auriez pas eu.Amicalement.
a écrit le 17/12/2012 à 11:05 :
Il faut vite sortir de l'Europe des marchands, des affameurs, des négriers.
Il faut vite sortir de la mondialisation des marchands, des affameurs, des négriers.
Le libéralisme et son avatar le capitalisme sont devenues les deux plus grandes plaies de notre monde, très largement devant le terrorisme en terme de morts.
Le Medef, seulement soucieux de son propre intérêt suit le mouvement, mais il sera lui aussi emporté par une tourmente qui ne manquera pas de survenir.
a écrit le 17/12/2012 à 11:00 :
Argir et ARCCO n'ont plus assez de cotisants. (2caisses de retraites salariés non cadres et cadres)
Bien, ce constat étant posé; la solution est de créer de l'emploi.
En demandant l'allongement des cotisations, Cette dame fait un aveu: il n'y aura pas de création d'emploi en France sur les 10 années à venir.
Revoyez votre copie Madame! Trouver une autre solution !
Réponse de le 17/12/2012 à 15:47 :
Mais il y aura création d'emplois si nous vendons ce que nous fabriquons autrement dit si nous avons de la demande. Surtout n'allez pas imaginer que nous reviendrons au plein emploi c'est encore un leurre. En 1962 lorsque j'ai commencé a travailler, peu de femmes occupaient un emploi, elles commençaient de s'intégrer au monde du travail mais de nos jours,toutes sont formées pour rechercher un emploi ce qui est normal .Dans le même temps la modernisation des moyens de productions ont fait disparaître des emplois pénibles.En plus les pays émergents a bas coûts et la mondialisation font que le chômage pour nos sociétés est inévitable.A la période que je cite dans les familles il n'y avait que le père de famille qui travaillait a l'extérieure maintenant les deux travaillent ou parfois les deux sont au chômage et j'ai peur que nous allons devoir nous y habituer
Réponse de le 11/04/2013 à 10:11 :
Bonjour,disparition des emplois pénibles dites vous ,vous rêvez,cela existe encore et j'en côtoie tous les jours des pauvres salariés qui bossent dans la poussière et le froid,et souvent en 3x8,voir4x8,qui ne voient plus leurs enfants grandir et finissent leur journée sur les rotules,alors ne me parlez pas de la disparition des travaux pénibles.
a écrit le 17/12/2012 à 10:56 :
encore une héritière qui parle... il va être temps de la faire taire , définitvement, celle là....
Réponse de le 17/12/2012 à 12:00 :
d accord avec toi comme beaucoup d autres elle est paye combien pour dire des choses pareilles
a écrit le 17/12/2012 à 10:52 :
Je suis pour la retraite a 70 qu on me donne un deambulateur (cela relancera l industrie de l automobile française)et une assistance medicale 7 jour sur 7 (des embauches dans le secteur hospiltalier) pour continuer a travailler ! Bravo !Le travail c est la santé! LOL
Réponse de le 17/12/2012 à 14:15 :
Philippe Starck doit revisiter le déambulateur pour le rendre plus élégant et joyeux. Ce n'est pas une blague.
a écrit le 17/12/2012 à 10:52 :
Course à l'échalote tous européens confondus confondant la nouvelle vie du capitaliste triomphant surtout quand les mêmes vous mettent hors du monde du travail à 55 ans! donnant donnant plus de licenciement sinon ce n'est que du pipeau pour gonfler les emprunts d'état au comblement des caisses chômage/santé.
Toujou? couri? Pour gagner vi?
Quand bien couru Vi? l?est foutu
a écrit le 17/12/2012 à 10:44 :
Laurence la rogolote est de retour, elle ne manque décidément pas une occasionde nous faire rire. qu'il faille reculer l'age de la retraite effectivement cela va etre mathematiquement nécessaire, mais pourquoi diable ne dit elle pas un mot sur les entreprise qui sont une partie prépondérante du problème : essayé donc passé 40 ou 45 ans de vous faire embaucher...! et regardez donc les charrettes composées des plus de 50 ans ! Alors c'est un peu facile de faire la lecon à un gouvernement de gauche ou de droite, de voire la paille dans l'oeil du voisin, pour opportunément oublier la poutre dans le sien !
a écrit le 17/12/2012 à 10:43 :
Ces propositions sorties tout droit d'un exercice comptable d'ordinateur ne peut que créér anxiété pour les plus exposés et sentiment d'injustice pour les métiers durs. La cessation progressive d'activité à partir de 60 ans serait une meilleure piste pour à la fois atténuer les déficits des caisses de retraites et permettre aux séniors de terminer une carrière plus longue avec moins de pression et en transmettant leur savoir; mais le propre du MEDEF n'est pas l'humain mais seulement le tiroir caisse.
Réponse de le 17/12/2012 à 13:39 :
Oui, vous avez parfaitement RAISON ,mais à quoi servent donc nos "Hommes politiques" ? Ils se font élire pour défendre le ""peuple"" !. Il faut donc créer un VRAI parti politique du peuple (celui qui bosse ; celui qui crée les richesses !) Est-ce faisable ???
a écrit le 17/12/2012 à 10:37 :
L'espérance de vie augmentant actuellement de +/-1 trimestre chaque année... il ne faut pas être grand clerc pour déduire que l'âge légal de départ à la retraite ne peut être que décalé si tous ces régimes ne veulent pas se retrouver failli à terme.
Réponse de le 17/12/2012 à 11:00 :
la folle md parisot qui préche pour son capital: en effet si toute les cotisations verséés aller bien au caisse que ce soit pour les retraite ou pour la sécu nous sommes pas en perte hors les gouvernement ne reverse pas tout dans c comptes
de plus en 45 85% de votre brut pour bien vvre en retraite il ya encore quelques anné e 65% a ce jour 50% de plus en 93 baladur a fait une réforme pour prendre en compte LES 25 meilleurs années au lieu des 10 meilleurs alors arrétons c fou comme parisot ou c politicars qui ce foute de notre gueule
du fric il y en a méme si nous vivont un peu olus longtemps
seulement nos élus ce gaves c la qu'il faut regarder de plus prés NON



Réponse de le 17/12/2012 à 11:02 :
mais à condition que les entreprises jouent le jeu de garder leurs séniors...car si repousser l'age de la retraite c'est faire des chomeurs de 60 ans et plus où est l'interet ? Uniquement de transferer une dépense des caisses de retraite vers les caisses de chomage..cela ne change rien pour le budget de l'état dans pour les contribuables....donc j'attends plutôt de la part de Mme Parisot des mesures précises sur l'emploi des séniors et non des yaka sur la retraite !!!
Réponse de le 17/12/2012 à 11:12 :
Certes, votre constat est correct.
Néanmoins, il existe une autre solution, plus en faveur de l'intérêt générale du pays car durable: créer des emplois.

C'est de mon avis, ce que souhaite 80% de la population Française: créer des emplois.
Mme PArisot ne représente que 20% de la population Française.
Créer des emplois, peu tout à fait passer par une demande d'investissement aux salariés.
Chercher comment 80%et 20% peuvent enfin travailler ensemble sur les 10 ans à venir.
Laisser la pauvreté sur le bord du chemin....elle vous reviendra en pleine figure comme un boomerang.
Travailler ensemble gagnant-gagnant, est-ce possible en FRance?
Bien à vous
Réponse de le 11/04/2013 à 10:16 :
Villeroy,tu as dis "TOUS LES RÉGIMES"que l'on entende bien.
a écrit le 17/12/2012 à 10:31 :
Pendant 39ans mon père a cotisé et il est mort a 2 semaines de sa retraite. L'argent qu'il a mis des années a ammassés en cotisant a disparu.... (fond de pension minable surtaxé reversé a ma mère...). Pas besoin d'avoir fait de long études pour comprendre que plus les gens travailleront et plus ils cotiseront et moins ils auront le temps d'en profiter... Argent qui du coup profite aux seul personnes qui arrivent a vivre vieux, les riches (qualité de vie, qualité des soins, trés peu d'effort physique car pas de travail ou travail très peu contraignant...). Ces riches qui dans 90% des cas le sont par descendance... On a pas tous le même héritage, on est pas tous né sous la même étoile...
Réponse de le 17/12/2012 à 10:39 :
Oui, ce qui est étrange au pays de l'égalitarisme forcené, c'est que tout le monde est d'accord avec cette injustice ultime.
(en espérant bien évidemment être parmi ceux qui en profitent, cela va de soi)

Pour être honnête, le principe est que, comme on ne sait pas combien de temps il reste, on ne peut pas savoir non plus combien mettre de côté pour les vieux jours.
Réponse de le 17/12/2012 à 10:50 :
Bonjour, effectivement voilà le seul courage qu'ont les politiques et leurs serviteurs les leaders syndicaux toutes obédiences confondues...Et dire que l'on trouve que Marx est dépassé, ben voyons ! Relisez le capital et l'analyse sociale de Marx vous y trouvere de nouveau la Lutte des Classes. Nous les petits avons eu le tort de croire que c'était fini, que le printemps des pauvres était éternel...Hélas une certaine catégorie de personnes, se croyant au dessus des autres humains en à décidé autrement et l'Elite aujourd'hui réfugiée dans la finance avec son armée de chez Goldman and Sachs, à décidé de récuperer des billes, alors forcément comme la crise de la dette ne suffit plus, on va taper les retraites et après....Courage et joyeux Noël malgré tout
Réponse de le 17/12/2012 à 11:26 :
Et si on arrêtait un peu le mythe du prolo !!!!! Savez vous qui meurt le plus de son travail ?, ...ce sont les cadres , de crise cardiaque ou d' AVC ,. Ce n'est pas ceux qui pratiquent ce que vous appelez '' les travaux les plus difficiles '' ...Ce fut vrai , ça ne l'est plus ...alors stop avec les fausses idées et les commentaires à l'ancienne !
Réponse de le 17/12/2012 à 11:45 :
@Chris38, le problèmes c'est qu'aujourd'hui les cadres sont aussi soumis a la précarité (loyer indécant, salaire qui ne suit l'évolution de la société, taxation,...) et aux même titre qu'un simple ouvrier ne peut consacrer un budget énorme pour sa santé. On est quasiment tous dans le même bateaux mais avec des gens comme vous on préfère se rejeter la fautes au lieu de regarder les vrais coupables : Les politiciens, l'oligarchie financiére, la bourgeoisie de 18eme siecle... Ceux la représentent seulement 1% de la population mais nous dirige par le bouts du nez
Réponse de le 17/12/2012 à 15:56 :
Vous confirmez, c'est la faute aux riches .Mais désolé de vous contredire Chris38 a raison les travaux les plus difficiles a part dans le BTP il n'en restent plus.
Réponse de le 11/04/2013 à 10:22 :
Chris38,que faits tu comme job,peut être si tu avais un boulot très pénible et très peut payé,ne parlerais tu pas comme cela,bien amicalement.
Réponse de le 11/04/2013 à 10:24 :
sottises!!!!!des travaux pénibles ils en existent encore énormément,ne regardez pas que le bout de votre nez.
a écrit le 17/12/2012 à 10:30 :
C est parler pour ne rien dire, l âge légal est repoussé mathématiquement par l augmentation du nombre de trimestres. La loi de 2003 n est pas remise en cause par le PS, donc en juillet 2013 pour les génération 1957 c est un trimestre de plus c est à dire 167 etc.... Mécaniquement les départ à 60 ans vont disparaître. Mme Parisot devrait aussi aller en Allemagne si l âge légal est à 67 ans l âge moyen des départ est de 62 ans cherher l erreur
a écrit le 17/12/2012 à 10:23 :
.... un beau discours de la part de quelqu'un qui ne fait que profiter du travail hérité de son père....
a écrit le 17/12/2012 à 10:21 :
Chiche ! Encore faut il que les entreprises changent leur approche concernant les séniors en les considérant comme une richesse et non comme un fardeau. Que le Medef de L.Parisot, qui aime à distribuer les (rares) bons et surtout mauvais points aux gouvernants, commence par s'engager dans une démarche citoyenne en encourageant la transmission d'expérience, un aménagement du temps de travail, ... Bref des incitations nécessaires pour valoriser les séniors et leur donner envie de rester plus longtemps en activité.
a écrit le 17/12/2012 à 10:16 :
cela fait 20 ans que l'on nous dit les memes choses, Parisot ne peut aller contre un schéma politique choisi par nos caciques socialistes...mais quelle improvisation... en 1983 lors d'une réunion des caisses de retraites complémentaires cadres de la métallurgie j'avais osé dire que le système allait s'écrouler, on ma pris pour un dangereux fou.... tout va bien, ...silence notre pays est riche....les schémas mis en place après la guerre sont tous à revoir mais le sacré principe de la retraite à 60 ans;.... et parisot est lié du fait que la discussion se fait dans desinstances paritaires le sytème est mort mais il respire encor...ps je suis retraité à 65 ans...
Réponse de le 17/12/2012 à 10:51 :
Vous avez parfaitement raison. Il n'y a pas que le système des retraites qui est mort et qu(il faut remettre à plat; c'est TOUT le système !!! Seulement, personne ne veut s'y coller, de peur de perdre des voix et de ne pas être réélu. La seule personne qui pourrait le faire, c'est quelqu'un qui ne pense pas à son destin personnel et égoïste, mais à l'intérêt général, chose absente de notre "beau" pays. De plus, quand on dit la vérité, on systématiuqement pris pour un fou : personne ne veut l'entendre. On se demande s'il ne vaut pas mieux les laisser tous croupir dans leur ignardise....
Réponse de le 17/12/2012 à 10:56 :
Le système ne s'écroulera pas pour tout le monde...les sénateurs, députés, ex-ministres ( même les mauvais, et il y'en à plein en ce moment) membre du Conseil Constitutionnel du Conseil d'Etat qui avalise l'augmentation des prix du gaz, tous ceux -là sauront s'arranger...et nous les petits...on se bouffera entre nous car contrairement aux "riches" nous ne savons pas nous unir et nous entendre
a écrit le 17/12/2012 à 10:10 :
Mme Parisot , ne promet pas que les sociétés ne licencieront plus les salariés de plus 50 ans , comme ça se passe assez souvent , et que les chefs d'entreprises voudront les embaucher pour travailler jusqu'à l?âge légale de la retraite , c'est prouvé : le nombre de chômeurs est plus élever dans ces tranches d?âge . Quelle hypocrisie ......
a écrit le 17/12/2012 à 10:03 :
Plus ça va et plus je trouve Parisot inaudible, inefficace et exaspérante. Elle est de plus en plus attirée par un besoin d'exposition médiatique et se perd dans les méandres de la politique. Du coup, elle en a perdu sa pertinence. Il est temps pour elle de laisser sa place.
Réponse de le 17/12/2012 à 10:37 :
si , comme elle l'exprime, elle a ete employe avant d'etre patron elle l'a tout simplement oublie
Réponse de le 17/12/2012 à 16:02 :
Elle a quand même un avantage sur d'autres ,elle a connu les deux situations et peut comparer ce qui n'est pas le cas de tous ceux qui donnent leur avis et peu on fait le chemin inverse.
a écrit le 17/12/2012 à 9:53 :
bjr a tous dites madame PARISOT combien gagnez vous par mois !! le SMIC!! vous me faite rire travailler jusqu'a 70ans .alors qu'ont vous fout dehors avec perte et fracas a 50ans mais expliquer moi bon dieu venez debattre avec moi !!savez vous qu'un salarié en 3-8 a déja des problemes de santé a partir de 40ans d'autant plus que nous sommes entouré de produits cancereux .Je n'entends que tous les jours parler de cancer OUI madame PARISOT vous avez du fric vous pour vous soigner ce qui n'est pas le cas du salarié au smic .de grace taisez vous vous etre tres tres loin du monde du travail et vous le savez je dis stop 41ans de travail est amplement suffisant !! et s'il n y a plus de travail c'est que vous n'avez de cesse d'engraisser les actionnaires l'ecart de dividendes versés ne cessent de croitre aux seuls profits des gros de ce monde bien gras alors que le salarié lui ne vois que que des miettes de ces profits signé cobra

Réponse de le 17/12/2012 à 10:07 :
Le cobra devrait mordre mais c'est la vérité les richesses sont très MAL réparties ET se ne sont PAS ceux qui les produisent qui en profitent le plus !! Hélas ...où est la ""justice"" (le Normal 1er en a parlé ...reste à voir !
Réponse de le 17/12/2012 à 10:21 :
Le 3*8 et d'une manière générale tous les postes de "tournants" posent plus de problèmes de santé que les postes de jour, pour des raisons autant physique que psychologiques. Madame Parisot ne peut pas ne pas le savoir. S'arrêter de travailler au plus tard à 60 ans quant on occupe depuis 40 ans un poste pénible est une évidence. Bien que ce type de situation va se raréfiant. Mais travailler jusqu'à 70 ans n'est pas un problème - et même une demande - pour ceux qui ont occupé des fonctions intellectuelles ou artistiques. Par exemple les acteurs, les politiques, certains journalistes ou professions libérales...
Réponse de le 17/12/2012 à 10:21 :
Le 3*8 et d'une manière générale tous les postes de "tournants" posent plus de problèmes de santé que les postes de jour, pour des raisons autant physique que psychologiques. Madame Parisot ne peut pas ne pas le savoir. S'arrêter de travailler au plus tard à 60 ans quant on occupe depuis 40 ans un poste pénible est une évidence. Bien que ce type de situation va se raréfiant. Mais travailler jusqu'à 70 ans n'est pas un problème - et même une demande - pour ceux qui ont occupé des fonctions intellectuelles ou artistiques. Par exemple les acteurs, les politiques, certains journalistes ou professions libérales...
Réponse de le 17/12/2012 à 10:26 :
D'un autre Cobra:

J'ai travaillé 4 ans dans une grosse SSII. Jamais une augmentation, toujours plus de boulot, payé 1800 euros net en ayant fait bac +5, heures sup non rémunérées. Et sachant que l'on est vendu 10 000 euros à un client (chiffre qui nous est caché) et malgré les charges patronales et ce qu'elle nous donne l'entreprise se fait toujours 5000 euros sur notre tête.
Souvent aussi on nous sort des projets en disant que ce sont les budgets des clients qui diminuent, et qui poussent à délocaliser en Inde, Maroc, Brésil et Philippines avec des employé 3 fois moins chers. Mais en même temps on nous parle d'objectifs de 40% de travail délocalisé, soit disant qu'il faut faire des économies. Mais au final l'entreprise se fait toujours plus de marge.
A la fin de l'année au bilan annuel on a droit à une belle vidéo du PDG qui annonce encore et toujours des profits (pourcentages, milliards) et on nous dit que c'est la crise que les salaires sont gelés ou que la politique salariale est difficile qu'il faut faire une année excellente ou exceptionnelle pour espérer avoir une miette de l'enveloppe accordée par Paris (enveloppe bizarrement partagée par les directeurs ou managers de l'agence à laquelle on est rattachée et qui laissent les miettes à quelques uns qui se sont fait bien voir et ont su pourrir les dossiers administratifs des autres pour l'évaluation annuelle).

Et quand on apprend que les profits générés tombent dans la poche de fonds de pension aux Etats Unis ou au Canada pour payer les retraites de là bas ou se demande où va le monde... Et qu'étant actionnaires majoritaires ce sont eux qui mettent toutes les pressions...

Et après les patrons disent que c'est le cout du travail qui pose problème alors qu'ils veulent le diminuer pour engraisser toujours plus ces actionnaires étrangers... Alors qu'ils pourraient redistribuer des salaires de façon plus équitable.
1800 euros à l'employé, 3000 euros à l'état, 5000 euros dans la poche. Cherchez l'erreur...
Réponse de le 17/12/2012 à 10:45 :
Pour les salaires dans le privé il y a des conventions collectives qui ont été créées par le MEDEF. Et le salarié est compris dans un intervalle correspondant à son grade. Et tout ça est fait pour arranger son entreprise qui peut profiter largement de ces intervalles désavantageux.
Et beaucoup d'augmentations se font uniquement lorsque le minima de l'échelon auquel se trouve l'employé selon la convention a augmenté (suite aux négociations avec les syndicats) et que l'employé se trouve en dessous. Donc que l'entreprise risque des ennuis si la situation n'est pas régulée...
Réponse de le 17/12/2012 à 11:39 :
Vous avez raison, je me retrouve dans le fonctionnement des SSII.
Vous pouvez peut être augmenter votre pouvoir d'achat en créant votre activité. Ainsi sur
10 000 euros facturés à votre client, 4700 euros brut reviendront dans votre poche (Portage salarial)
Sur les 4700 euros brut vous aurez 17% d'impôts sur le revenu.
Sur l'année: votre salaire ne sra peut être pas 1800 netsX12 ou 13...pensez qu'il vous faudra chaque moi trouver 10 000 euros de facturations HT clients...vous serz commercial, comptable et consultant sur site...
Vous comprenez où je veux en venir? 1800 net/mois garanti....client ou pas client....vous ne prenez pas de risque...donc pas non plus le risque de gagner.
Voilà la réalité.
Regarder 53% de taxe entre charges patronales et charges salariales.....
Quand il y a beaucoup de client...pas de problème...mais quand les ventes baisses...
Lancez-vous en indépendant si vous êtes sur d'etre volé par votre patron...
a écrit le 17/12/2012 à 9:49 :
Il n'est pas question de pousser les riches à la pauvreté, et de donner leur place aux pauvres, juste de les obliger à légèrement amoindrir leurs richesses, pour nous donner un minimum acceptable en termes de dignité, et de respect de notre intégrité physique et morale...
mais apparemment, ce plus grand des droits humains est un droit de trop qu'ils ne voudront jamais nous donner..
a écrit le 17/12/2012 à 9:45 :
Au lieu de dire il faudra embaucher les jeunes et les former, eux préfére laisser les jeunes à la rue comme en en voit de plus en plus, et faire mourir les gens au travail pour éviter de leur payer la retraite.
a écrit le 17/12/2012 à 9:45 :
Au lieu de dire il faudra embaucher les jeunes et les former, eux préfére laisser les jeunes à la rue comme en en voit de plus en plus, et faire mourir les gens au travail pour éviter de leur payer la retraite.
a écrit le 17/12/2012 à 9:41 :
Ce qu'il veule c'est que les gens meurent avant leur retraite, ou juste aprés, comme ça il ne paye pas de retraite, tous bénef pour eux,le politiqies eux peuvent travailler jusqu'à 70 ans pour les éfforts qu'il produise il ne risque rien, d'ailleur eux ne veulent pas prendre de retraite, ils s'ennuiraient, tandis que en flanant avec leur poste de politicien, il proméne et sont grâcement payé au frais de la france, il faut vraiment se débarasser des eux partis qui ont toujours gouverné la france, sinon cela ne pouyrra que mal finir.
Réponse de le 17/12/2012 à 10:04 :
Oui, c'est vrai, comme par hasard les patrons qui ont passé leur vie a donner des ordres et a aboyer sur des secrétaires s'estiment en "pleine carrière" à 70 piges et se voient encore travailler jusqu' à 85 ans.....c'est sûr quand on est entouré d'un aréopage de chauffeurs, secrétaires et autres boy, ça peut le faire....quand comme nous autres on se coltine un RER qui déconne tous les jours et des chefs qui font pression c'est un autre voyage
a écrit le 17/12/2012 à 9:40 :
La patronne des patronnes me fait rire! Quand on passe un entretien a 40 ans passés qu' on essaye de se battre et de faire de la formation continue, on vous regarde poliment et on finit par vous dire...."pffff vous savez, on a plein de candidats de 25 ans et qui ont des diplômes plus récents que les vôtres". Je veux bien que l' on travaille jusqu'à 70 ans mais que les patrons commencent par arrêter de se débarrasser des vieux et arrêtent de les boycotter au recrutement. (vieux = + de 40 ans en France)
a écrit le 17/12/2012 à 9:32 :
Le problème ce n'est pas de mettre la retraite à 67 70 ou 80 ans le problème c'est le travail. A par rétablir l'esclavage, du travail payé il n'y en aura plus pour tout le monde ou alors il faudra le partager. Au portugal en Espagne et ailleurs l'âge de la retraite a été reculé et le chômage a continué d'augmenter. Madame Parisot tient des propos qui sont dépassés depuis longtemps tout comme nos gouvernants de droite comme de gauche.
Réponse de le 17/12/2012 à 9:55 :
Et pour avoir du travail (du vrai, pas des petits boulots assistés dans les asso et autres administrations) il faut de la croissance. Et pour avoir de la croissance, il faut des ressources (matières premières et -ou- matière grise) et la volonté -l'envie- de les exploiter.La France par sa position géographique, culturelle, historique a ces ressources.
a écrit le 17/12/2012 à 9:11 :
On peut repousser la retraite à 70 ans, cela ne me concerne plus et même je vote pour. je suis déjà parti à 58 en préretraite après 37 ans de cotisation, malgré tout le niveau de ma pension est minable, 2800 euros c'est limite à mes frais de bouches, heureusement que je touche une rente complémentaire.
Réponse de le 17/12/2012 à 9:35 :
2800 ? c'est à dire 2 fois le SMIC, je pense qu'il vous faut manger moins. Ouvrez les yeux !
Réponse de le 17/12/2012 à 9:36 :
2800 euros... minable ? Soyez décent, monsieur; Beaucoup de retraités ne touchent pas une telle somme, et beaucoup de salariés non plus. Quant à partir à 58 ans, no comment :ce ne sera pas notre cas à tous. Bref, quand on est un privilégié, on a la décence, au minimum, de se taire.
Réponse de le 17/12/2012 à 9:45 :
Cet homme est inconscient et misérable, ou bien c'est de l'humour british lol

Mais dans la mort, nous redevenons tous égaux...
Réponse de le 17/12/2012 à 9:48 :
Je pense qu'il voulait être ironique chers commentateurs
Réponse de le 11/04/2013 à 10:40 :
Effectivement"IL CAVALIERE" est a cote de la plaque,il ne s?imagine pas qu'ils y en a qui touche moins de 1000euros de retraite et pourtant ont cotisé bien plus longtemps que lui,c'est très malheureux de faire un post pareil.
a écrit le 17/12/2012 à 9:07 :
on repousse l'âge de départe à la retraite mais on laisse la jeunesse sur le carreau ! vive la France ! mes amis partent en Suède, en Norvège, au Canada pour trouver du travail. Il ne faudra pas pleurer quand la France aura ces cerveaux aux 4 coins coins du Monde mais pas en France ...
Réponse de le 17/12/2012 à 9:47 :
J'espère que vos amis sont au courant que l'âge de la retraite dans ces pays se situe entre 66 et 70 ans?
Réponse de le 17/12/2012 à 10:39 :
@MOMO
66/70 ans, si les fonds de pensions dans lesquels ils ont mis leur argent n'ont pas fait faillite entre temps.
Réponse de le 17/12/2012 à 11:23 :
Nous sommes à l'inversion des courbes (non pas démographiques, mais du "vol" des retraites) : les cotisations versées par les salariés sont désormais supérieures à ce qui leur sera restitué après leur retraite. Faites vos calculs : tous ceux qui ne sont pas les privilégiés (politiques) de ce système ont intérêt à ce qu'ils prenne fin, à ne plus verser de cotisation et à être remboursés de ce qu'ils ont déjà payé.
a écrit le 17/12/2012 à 9:06 :
Que faisiez-vous au temps chauds de la campagne électorale
Vous dormiez
Alors soupirez maintenant.
Le rôle du MEDEF ne serait il pas aussi de prendre plus de risques en faisant de la pédagogie économique, si nécessaire dans notre pays
au lieu de pleurer une fois que les carottes sont cuites.
a écrit le 17/12/2012 à 9:06 :
1-effectivement pour les non-fumeurs qui n'ont pas abusé de l'alcool ce ne devrait pas etre un probleme
2-pourquoi ne parle-t-on pas de diminuer l'age de rentrée dans la vie active?par exemple en diminuant la durée de certaines études et en limitant l'acces "pour tous "à des formations bidons universitaires ou autre
Réponse de le 17/12/2012 à 9:40 :
oui concernant le point 2
a écrit le 17/12/2012 à 9:06 :
pourquoi pas 100 ans , les caisses seraient vite renflouées . Le débat est faussé ceux qui partent aujourd'hui
à 60 ans ont commencé très tot 16-17 ans. Trouvez l équivalant aujourd'hui......, la comparaison avec d' autres
pays européens est incomplète , il faudrait allez voire du coté des cotisations.....
Réponse de le 17/12/2012 à 9:29 :
100 ans est un peu excessif. 65 ans parait mieux. Surtout pour les nouvelles générations qui aujourd'hui, quelqu?en soient les motifs, commencent très souvent à travailler à partir de 25 ans et vont vivre en moyenne plus que leurs ainés qui aujourd'hui ont 60 ans et une espérance de vie de l'ordre de 80 ans.
Réponse de le 17/12/2012 à 11:54 :
Chaque cotisant, cotise en % de salaire gagné: plus tu gagnes plus tu cotises...plus tu travailles et plus tu gagnes
Donc, pour rétablir un peu d'équité: tout le monde se doit de payer des impôts et fin totale du travail non déclaré, des défiscalisations ....
Voilà: plus de transparence = un système simple, efficace + fin des privilèges senat et autre
Réponse de le 11/04/2013 à 10:44 :
Réalité,il est faut de dire"plus tu travaille plus tu gagnes",c'est de l'utopie.
a écrit le 17/12/2012 à 9:00 :
Il suffirai de mettre tout les retraités au forfait d'un montant équivalent au smic pour qu'il n'y ai plus de problème!
Au moins tout ceux qui ont pu mettre de l'argent de coté pour ses vieux jours auront le temps de le dépenser!
Réponse de le 17/12/2012 à 10:48 :
@Jutice
Allez, disons 2 fois le SMIC.Huit millions de français s'en sortent avec beaucoup moins, ET en travaillant.
Réponse de le 17/12/2012 à 10:48 :
@Jutice
Allez, disons 2 fois le SMIC.Huit millions de français s'en sortent avec beaucoup moins, ET en travaillant.
Réponse de le 17/12/2012 à 10:48 :
@Jutice
Allez, disons 2 fois le SMIC.Huit millions de français s'en sortent avec beaucoup moins, ET en travaillant.
a écrit le 17/12/2012 à 8:40 :
bien sûr , ce qu'il faut c'est suprimer la retraite et payer les frais d'obsèques à la place .Sérieusement , comment voulez vous trouver un emploi au dessus de 60 ans dejà au dela de 35 ans vous êtes trop vieux .
Réponse de le 17/12/2012 à 9:04 :
Exact, bien qu'il soit interessant de constater que la majorité des gens en âge de travailler travaillent, grosso modo le taux de personnes employées étant de l'ordre de 90% (taux de chômage moyen d'environ 10%). Ce sont ces personnes qui, lorsqu'elles atteignent l'age de 60 ans, doivent rester au travail et non en rechercher un nouveau. Ce qui est nettement plus facile...
a écrit le 17/12/2012 à 8:28 :
bien sur qu'il faut la retraite a 68 ans ,pas moins .
Réponse de le 17/12/2012 à 9:19 :
Pourquoi pas pour ceux qui le souhaitent et le peuvent, mais 65/66 ans est plutôt l'âge qui permet de retablir l'équilibre des régimes de retraite d'avant l'impactant passage à 60 ans. Et après tout, il n'y a pas si longtemps, et à une époque ou l'espérance de vie était nettement plus faible, la semaine était de 40 heures et l'âge de la retraite à 65 ans...
a écrit le 17/12/2012 à 8:19 :
L'âge de départ à la retraite est une bêtise administrative. Pourquoi ne pas faire sauter cet "âge couperet" imbécile et instaurer une mise à la retraite progressive étalée sur 5 ans. Ainsi on pourrait réduire le temps de travail hebdomadaire d'une journée à partir de 58 ans, par exemple. Humainement, financièrement, productivement, tout le monde y trouverait son compte.
Réponse de le 17/12/2012 à 8:50 :
Parce qu'on est dans une retraite par répartition et qu'on ne peut pas payer des retraites avant 62 ans, quelle que soit la durée de cotisation ! Mais comme le chômage augmente, il y aura de moins en moins d'actif pour payer?
Réponse de le 17/12/2012 à 9:03 :
@Observateur..pour continuer dans la Logique..et comme les entreprises (en france) ne veulent pas embaucher des seniors ( dont elle mettent systématiquement les CV a la poubelle) il y aura encore plus de chomeurs et donc on eloignera encore plusl'age de la retraite.......sauf a la SNCF, RATP, EDF, Senateur et j'en passe..tout ceux qui ponctionnent les caisses des régimes privé pour partir a 50, 53, 55 ans.... ( combien d'actif a la sncf /RATP EDF par retraité.?)
Réponse de le 17/12/2012 à 9:24 :
c est bien vous n avez pas inclu les militaires car nous nous sommes passés de 55 ans a 58 ans et de 37.5 à 41 ans de cotisations alors de notre caisse est une des seules exedantaires
a écrit le 17/12/2012 à 8:18 :
c'est bien se que je pensais elle veux faire travailler les gens jusqu?à la mort pour ne plus avoir a payer les retraites, il faut vraiment que la fin de ce monde arrive, et qu'ils bouffe leurs pognons, entre les grands patrons, les gouvernements, les actionnaires et les banquiers qui est le plus voleurs et a qui profite le crime?, j?espère qu'un jour je verrais s'effondrer la bourse,et les voir manger leurs fric serra la satisfaction ultime bon appétit
Réponse de le 17/12/2012 à 8:47 :
j'espere pour vous que ce jour n'arrivera pas car c'est certain ce sont les gens comme vous qui en soufriront le plus
Réponse de le 17/12/2012 à 9:21 :
On dit que la fin du monde n'est réservée qu'aux pauvres!
a écrit le 17/12/2012 à 8:05 :
OK avec Parisot, mais il ne faut pas éliminer les moins de 60 ans comme le font certains et les jeunes sans travail ?
a écrit le 17/12/2012 à 8:02 :
on nous assez bassiné , avec sarko a sauvé le systeme ,heureusement qu'il etait la ,on est tranquille au moins jusqu'en 2030 la on voit les impostures ,6 mois apres son depart on voit que rien n'est reglé alors je dis , petit, tres petits Francais prenez vos responsabilité pour une fois
Réponse de le 17/12/2012 à 9:25 :
Exact, la retraite doit passer rapidement à 65 ans, et la semaine de travail à 40 heures. Bien sûr, ceci n'est qu'une moyenne, un profession "intellectuelle" ou artistique peut très souvent travailler bien plus longtemps alors qu'un métier pénible nécessitera un départ anticipé.
a écrit le 17/12/2012 à 8:02 :
vous pouvez compter, Madame , sur le soutien inconditionnel , de ceux avec qui , vous aviez dit, peu après l'élection , pouvoir travailler !!!! stratégie ou naîveté !!!
Réponse de le 17/12/2012 à 8:15 :
"la réforme menée par sarkozy était insuffisante": l'actuel président n'a rien dit d'autre ds la campagne, la négociation menée actuellement sur le travail en inclut donc des données mais ds une autre perpective que celles où TEpa est arrivée: bloquer l'ouverture de l'emploi au travail par l' appel aux Heures sup (stupidité)
a écrit le 17/12/2012 à 8:00 :
Pas grave, ce qui sera gagné sur les retraites sera perdu sur le chômage !
Réponse de le 17/12/2012 à 8:31 :
ou sur la maladie/invalidité ;)
a écrit le 17/12/2012 à 7:59 :
Je pense que la "retraite" devient utopique et que aujourd'hui, pour nous les jeunes, la retraite sera tellement repoussé (voir supprimé) qu'il faut vivre au jour le jour pour ne pas regretter d'avoir peiner inutilement.
Réponse de le 17/12/2012 à 8:35 :
Le pire c'est que c'est que c'est vrai... aujourd'hui celui qui brûle tout au quotidien peut escompter avoir des aides plus tard. Alors que celui qui tente de ne pas s'endetter ou de mettre des sous ce côté pour essayer de s'en sortir par lui-même plus tard sera taxé, taxé et encore taxé toute sa vie jusqu'à ce qu'il n'ait plus rien à taxer.

Nous vivons dans un pays de cigales... faut pas s'étonner si on a un déficit abyssal.
a écrit le 17/12/2012 à 7:54 :
cela fait 30 ans que je suis maçon elle a beau jeu dans son bureau bonne journe sous la pluie
Réponse de le 11/04/2013 à 10:50 :
De tout c?ur avec toi OBELIX.Courage.
a écrit le 17/12/2012 à 7:39 :
Je me souviens d'un temps où les journalistes savaient écrire.
Fautes niveau primaire...
Elle a déclarait (déclaré)
Elle s'est appuyé (appuyée)
a écrit le 17/12/2012 à 7:37 :
Ce qui est injuste, c'est que l'on considère les métiers au même niveau de fatigabilité un homme qui travaille pendant 40 dehors aux intempéries, sur le plan physique à plus de risque que le bon fonctionnaire qui fait des horaires bien régler au chaud l'hiver et au frai l'été. TOUS LES PARAMETRES DEVRAIENT ETRE REVUS SERIEUSEMENTPOUR UNE RETRAITE JUSTE. Bien sur, il ne s'agit pas là de faire de la ségrégation sur les métiers, mais être réaliste.
Réponse de le 17/12/2012 à 7:49 :
J'approuve!!
Réponse de le 17/12/2012 à 8:21 :
Moi aussi j'approuve ... pour les métiers pénible, les retraités, si on repousse encore le départ à la retraite, ne feront pas de "vieux os" et ainsi l'état fera des économies ! Ecoeurant !
Réponse de le 17/12/2012 à 8:38 :
Le vrai drame c'est qu'on a tellement pourri les conditions de travail partout que tout le monde considère son travail pénible maintenant (et pas toujours à tort)... ah non c'est vrai, pas tout le monde : les "élites" et les politiciens ne s'en plaignent pas, eux. Ca tombe bien, ce sont eux qui donnent des leçons et décident pour nous autres qui n'y comprenons rien.
Réponse de le 17/12/2012 à 8:51 :
l'etat ne fait pas "des economies" sur le deces des anciens. Les cotisants oui.
Réponse de le 11/04/2013 à 10:52 :
Tout a fait d'accord avec toi ALI.
a écrit le 17/12/2012 à 7:33 :
Les actifs produisent de la richesse.Le problème consiste à répartir cette richesse entre actifs et inactifs grace aux prestations dites contributives.On peut taxer le travail(cotisations),le capital(capitalisation),la production(TVA sociale);mais on peut aussi taxer l'énergie qui se substitue au travail pour améliorer la productivité.
a écrit le 17/12/2012 à 7:25 :
allez madame parisot , un petit effort; demandez la retraite à 67 ans , et vous serez suivie par le mou de président ; decidement il y a de plus en plus de cocus avec la droite et la goche ; il fallait voter autre chose !!!!!!! à force , les veaux français le comprendront ( il faut changer radicalement la société capitaliste mortifére)
Réponse de le 20/11/2014 à 11:11 :
Les investisseurs américains injectent énormément de liquidité dans les valeurs high-tech. L'appétit est décuplé à cause de la vision "Winner takes it all" et de l'absence de dynamisme dans le reste du monde.
C'est un cercle vertueux car cela encourage la prise de risque et attire tous les acteurs potentiels à y prendre part.

Quels intérêts pour un analyste de se spécialiser dans les valeurs EU, un marché incroyablement complexe et fragmenté, alors que les meilleures sociétés finiront naturellement par s'imposer sur leurs marchés et se mettre à la recherche de niveaux de liquidité que seul le NASDAQ peut leurs fournir ?

Le leadership américain est déjà incontestable "Winner takes it all".
a écrit le 17/12/2012 à 7:21 :
Cette gente dame devrait essayer de manier la pelle et la pioche pendant quelques années ou soulever des charges, travailler dans le froid ... . Peut être qu'elle attendrait la retraite à 60 ans avec beaucoup d'impatience.
Réponse de le 11/04/2013 à 10:54 :
tu as raison KORIN.
a écrit le 17/12/2012 à 7:11 :
Le système de cotisation pour la retraite n'est pas logique. Donc je vais cotiser pendant 41 ans sans rien toucher et les percevoir sous forme de pension à mon départ à la retraite.
Imaginons que je meurs 1 mois après mon départ, je ne toucherai donc RIEN du tout.
Pourquoi ne pas supprimer cette cotisation et le faire bénéficier directement au salarié sur son salaire ?
a écrit le 17/12/2012 à 6:55 :
Pas pour nos chers fonctionnaires j'espère...
Réponse de le 17/12/2012 à 7:39 :
vu encore cette reflexion désobligeante, je pense que vous devriez vous rendre compte par vous meme des fonctionnaires qui travaillent dans les services du séjour des étrangers (délivrance de titres, régularisation) et naturalisation, vous auriez une autre opinion des conditions de travail de stress (interne et externe), insultes et menaces ...
à bon entendeur salut
Réponse de le 17/12/2012 à 7:47 :
il faut la vire madame parisot
Réponse de le 17/12/2012 à 7:51 :
Justement je suis fonctionnaire et conscient des problèmes économiques. L'espérance de vie augmentant de 3 mois tous les ans, je suis pour l'augmentation de l'age légal du départ en retraite. Il est inadmissible de cotiser 41 ans pour profiter de 25-30 ans de retraite ensuite alors qu'en 1980 c'était seulement 15-20 ans.
Réponse de le 17/12/2012 à 7:52 :
Faites donc une p'tite grève, laissez-vous aller à votre penchant naturel. réclamez plus de "moyens".
Réponse de le 17/12/2012 à 8:15 :
Excusez-moi mais vous critiquez tous les fonctionnaires. Vous n'aviez qu'à passer les concours d'entrée. A moins que le niveau ne soit trop élevé...
Réponse de le 17/12/2012 à 8:36 :
je suis fonctionnaire mais avant j'étais sur les chantier maintenant cela fait bientôt 32 ans que je fais les 3/8 et que je travail les weekend ,jours fériés je pense que pour noël ou jour de l'an personne aime travailler et bien nous dans les hôpitaux cela fait parti du service public alors s'il vous plait ne vous trompé pas de fonctionnaire a bon entendeur
Réponse de le 17/12/2012 à 9:18 :
Pourquoi devrais-je, ou voudrais-je passer un concours d'entrée (rien que le titre tout est dit) et venir ainsi gonfler les rangs d'une "population" qui devrait être réduite de 50% ? Voici encore une fois une logique toute fonction publique.
Réponse de le 17/12/2012 à 9:56 :
gracious, je suis fonctionnaire (militaire) je dois cotiser 41 ans et partir à 58 ans ou 59 ans suivant mon grade alors qu'avant je pouvais partir à 55 ans avec 37.5 ans de cotisation. je précise que notre caisse de retraite est excédentaire de plusieurs centaines de millions qui vont servir à payer les gens du privé. De plus si vous dormez sur vos deux oreilles la nuit c'est un peu grâce à nous. Alosr s'il vous plait ne mettez pas tout le monde dans le même panier, tous les fonctionnaires ne sont pas des fainéants.
Réponse de le 17/12/2012 à 10:02 :
Trial59: vous vous prenez ^pour une lumière MAIS ,sans ceux que vous méprisez QUI pourrait vous faire vivre CAR vous ne produisez pas beaucoup de richesses ET, s'il n'y avait pas ceux qui vous font Bouffer ! QUANT à eypat26 : Je viens de faire un séjour (involontaire !) à l'Hôpital ET je peut dire que les prestations (!!!) sont quelque peu défectueuses - Vous oubliez trop souvent que ce métier devrait être une "vocation" MAIS ....mon Dieu ! je n'ai pas été enchanté de mon séjour ! Là où je m'attendais à trouver une émulation à la ""Noblesse"" (de cette profession!) je n'ai vu que ""émulation"" à la """couardise""" !!! Alors .......un peu de fierté serait la bienvenue (mais ..bien placée !!!)
Réponse de le 17/12/2012 à 10:18 :
MOI est présomptueux ! Dormir sur nos 2 oreilles ""grâce à vous"" ! On vous sait plus souvent aller défendre les affaires des ""amerlo"" ET vous oubliez (comme TOUS les fonctionnaires) que , sans le travail de ceux que vous méprisez , QUI vous paierait ???
Réponse de le 17/12/2012 à 10:48 :
XXX tout d'abords je ne méprise personne. Je vous précise que ma fonction actuelle, j'ai dû apporter plus d'argent à l'Etat Francais que vous durant toute votre vie. Concernant mon salaire je paie des impôts comme tout le monde donc je me paie moi même. Je ne suis pas subventionné comme bon nombre d'entreprise privée qui coûte des milliards à la France. On défend d abord la France et je le répète si aujourd'hui vous ne parlez pas anglais russe ou allemand et si il n y a pas de guerre sur notre sol c est sans modestie un peu grâce à nous. Vous pouvez aller vivre hors de nos frontières et je pense que vous reviendrez très vite dans notre chère patrie.
Réponse de le 17/12/2012 à 11:57 :
Des entreprises subventionnées à ""milliards"" et ""bon nombres"" ! Le casque devait être trop lourd ! D'après vous qui produit des richesses ? QUI ? et OU prend-on ces milliards, si ce n'est sur le travail de ceux qui y sont (+ ou - ) exploités ??? Quant à parler une autre langue , on ne le doit qu'à De Gaulle et ceux qui l'ont suivi mais , un peu d'Histoire vous apprendrait que certains de nos ""amis"" ont un peu aidé Mr Hitler ,et là, on aurait peut-être parlé Allemand . Ironie de cette ""Histoire"" voyez où ils en sont ! ET , on les berne Eux Aussi . Ceux qui tirent les ficelles ne font que faire se battre les petits ......entre eux . Et,ils comptent les points !
Réponse de le 17/12/2012 à 13:50 :
La première des mesures serait de mettre tous les français sur un pied d'égalité : privés, publics, tous ces régimes spéciaux scandaleux, compris ces chers ministres, ces chers sénateurs.... 25 meilleures années pour tout le monde, et les caisses iraient beaucoup mieux.
Réponse de le 17/12/2012 à 13:52 :
et bien xxx faut pas s énerver. Les milliards données aux entreprises finissent à la fin de l'année en bonus ou stock option alors que les ouvriers n'ont presque rien comme nous, militaires nous n'avons pas de 13ème mois. Alors oui l'Etat donne beaucoup d'argent pour le privé qui finit toujours dans les mêmes poches. Les gens "exploités" sont aussi les fonctionnaires qui ne sont même pas payés au SMIC. Savez vous que les militaires morts en afganisthan pour certains n'étaient pas payés au SMIC? Vous produisez peut être de la richesse mais comme je vous l ai fais remarqué dans ma fonction je fais gagner plusieurs dizaines de millions d'euros par an à l'Etat Français. Est ce votre cas ? Donnez vous personnellement plusieurs dizaines de millions d'euros à l'Etat. Concernant De Gaulle je ne comprends rien à ce que vous marqué qui sont "nos amis". ?
Les gens du privé croient que se sont eux qui font tourner la France mais au lieu de regarder votre nombril regardez autour de vous. Dans toutes communautés ou autre il y a des profiteurs mais comme je vous l ai dis précédemment partez de France si vos n êtes pas bien, étant citoyen européen vous pouvez habiter dans n'importe quel pays de le CE. Bon voyage monsieur je fais tournée le monde car je crée de la richesse. Créer de la richesse ce n'est pas seulement des sous mais cela il faut un peu d'intéligence pour le savoir. Comme dirait un humoriste : l'intelligence c'est comme le parachutisme quand on en a pas on s'écrase.
Réponse de le 17/12/2012 à 14:09 :
tout à fait on gagnerait plus d argent à la retraite
Réponse de le 17/12/2012 à 14:51 :
Houla Fautpass'énerver ! Voilà le fameux argument des bons-à-pas-grand-chose de socialos-écolos (avec un groupe au sénat) qui avec la largeur d'esprit qui les caractérise finissent toujours par te balancer à la figure l'argument à forts relents frontiste "si t'es pas content t'as qu'à aller vivre ailleurs". Mais bon avant de partir faudra tout de même vous filer le portefeuille, non ? Car grâce à votre intelligence supérieure vous ne perdez pas le nord et le sens des bonnes affaires. Les fonctionnaires ne foutent rien et ça c'est un fait. La seule chose qu'ils font bien ? La grève. Par exemple avez-vous récemment fait le tour du palais de l'Elysée ? Avez-vous compter les policiers ? C'est pas une démocratie européenne ça, c'est le Paraguay de l'époque Stoessner !
Réponse de le 17/12/2012 à 15:02 :
S"énerver pour de telles sottises ??? A vous entendre ,l'Etat en donne tant aux entreprises qu'il ne peut plus payer les retraites . Mais ,faut nous expliquer : vous prétendez faire gagner des dizaines de millions à l'Etat puis vous ajoutez (plus loin) qu'il y a partout des profiteurs dont je suppose que vous faites partie --vu votre démonstration-- et un militaire place au-dessus de tout l' HONNEUR ,en principe (!) bel amalgame ! ET ce n'est pas votre superbe qui changera le fait que : SANS ceux qui produisent les richesses (quelles qu'elles soient !) même votre business ""juteux""(d'après vos dires) n'aurait droit de cité ! il n'existerait même pas !!! A moins que vous fassiez le commerce du vent !!! ou celui de la multiplication des pains ! Quant au 13 ème mois c'est surtout une fonctionnarité (pas très étendu dans le privé !). Bon voyage ,dites-vous ! Qui vous a dit que c'était mieux ailleurs ? Vous pontifiez TROP, mon cher !!! Pour De Gaulle , améliorez votre connaissance de l'Histoire, cela peut aider l'intelligence ! A bientôt !
Réponse de le 17/12/2012 à 15:41 :
Le chiffre vient de tomber, entre 20 et 25 milliards de déficit des retraites à l'horizon 2020 "selon les scénarios". Je propose de recruter plein de fonctionnaires pour réfléchir à des solutions afin de boucher le trou. Les meilleurs d'entre eux auront aussi la possibilité de se faire élire et pourront ainsi choisir les meilleures idées.
Réponse de le 11/04/2013 à 10:56 :
Change de métier"Tubajeff29".
Réponse de le 11/04/2013 à 10:58 :
Bobof,tu pars quand a la retraite toi?
Réponse de le 11/04/2013 à 11:00 :
Eypad26,combien gagne tu?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :