Retraites complémentaires : des solutions douloureuses se profilent !

 |   |  526  mots
Copyright Reuters
Face à la dégradation profonde des comptes des régimes de retraites complémentaires Arrco et Agirc, patronat et syndicats, gestionnaires de ces régimes, envisagent de revaloriser les pensions (le 1er avril 2013) d'un montant inférieur de un point à celui de l'inflation. Ce qui entrainera de facto une perte de pouvoir d'achat pour les retraités. Une hausse des cotisations salariales et patronales est également à l'étude.

Du jamais vu! Pour la première fois depuis la création du régime de retraite complémentaire Arrco en 1961, les pensions de ce régime pourraient ne pas être revalorisées autant que l'inflation le 1er avril prochain... Et le taux de cotisation pourrait même augmenter. Ces hypothèses vont être sérieusement étudiées aujourd'hui, 14 décembre, par le patronat et les syndicats, gestionnaires des régimes Agirc (cadres) et Arrco (non cadres), réunis au siège du Medef. Il y a le feu au lac. Les déficits de l'Agirc et de l'Arrco, encore excédentaires en 2009, atteignent désormais environ 4,5 milliards d'euros. Une situation due à l'évolution démographique et à la dégradation de la conjoncture, avec un chômage accru, qui entraîne une baisse des rentrées de cotisations. A ce rythme, les réserves financières seraient épuisées dès 2017 pour l'Agirc et 2020 pour l'Arrco.

Une revalorisation des pensions inférieure de un point à l'inflation?

Il n'y a donc plus le choix. Pour réaliser des économies, les gestionnaires des régimes planchent autant sur une diminution des dépenses, via un gel du point ou une moindre revalorisation que sur une amélioration des rentrées, via une hausse des cotisations. Ainsi, en novembre dernier, le Medef avait proposé de geler totalement les pensions servies durant trois ans. Excessif pour les syndicats. Cependant, à l'exception de la CGT, les confédérations (CFDT, CFE-CGC, CFTC et FO) seraient prêtes à accepter, pour 2013 au moins, que les pensions (Agirc et Arrco) ne soient pas revalorisées autant que l'inflation. Une première donc pour l'Arrco, alors que cela s'est déjà produit pour l'Agirc. Sachant, selon des données fournies par les services de l'Arrco et de l'Agirc «qu'une moindre revalorisation de 1 point des allocations rapporterait 781 millions d'euros par an à l'horizon 2017 et q'un gel total en 2013 rapporterait 1,4 milliard en 2017". Très concrètement, dans l'hypothèse d'une moindre revalorisation d'un point, cela signifierait que les pensions complémentaires seraient revalorisées de 0,8% le 1er avril (si l'on retient le scénario d'une inflation de 1,8% en 2012).

Une hausse des cotisations également?

Reste que cela ne suffira pas. Il faudra sans doute envisager une hausse des cotisations. Sachant qu'une hausse de 0,1 point rapporte environ 600 millions par an. Le Medef ne semble pas complètement fermer la porte. Et, côté syndical, FO et CFE-CGC plaident pour une telle hausse. Mais, à ce stade, on ne connaît pas encore la clé de répartition entre entreprises et salariés qui sera décidée, ainsi que les tranches qui seront visées (voir ci-dessous). Réponse sans doute en janvier, lors de la reprise des négociations.

? Tranches et taux de cotisation Arrco 2012

tranche 1 : de 1 à 3.031 euros par mois : taux employeur : 4,5% ; taux salarié : 3%
tranche 2 : de 3.031 à 9.093 : taux employeur : 12% ; taux salarié : 8%

? Tranches et taux de cotisation Agirc 2012

Tranche B : de 3.031 euros à 12.124 euros par mois : taux employeur : 12,6% ; taux salarié : 7,7%
Tranche C : de 12.124 à 24.248 : cotisation globale de 20,30%. La répartition est décidée au sein de chaque entreprise jusqu'à 20%. Et de 20% à 20,30%, la répartition est de 0,2% à la charge du salarié et de 0,1% pour l'employeur
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/03/2013 à 10:31 :
Parlons des retraites :Notre régime par répartition s?étiole et les régimes de retraites complémentaires sont déficitaires. Certes le nombre de retraités par rapport au nombre de cotisants, a cru de façon importante dans les cinquante dernières années. Mais il y a aussi d?autres facteurs qui nous entrainent peu à peu dans une spirale infernale.
Les régimes spéciaux tout d?abord, qui bénéficient d?avantages importants, mais qui ne sont plus financés depuis des décennies par ceux qui en bénéficient. Ces déficits chroniques existent pour 4 raisons essentielles, dans les régimes spéciaux ou publics plus que partout ailleurs :
1. Le nombre de cotisants est bien inférieur au nombre de bénéficiaires. Ce qui crée un déséquilibre important que les intéressés se refusent à prendre en charge. Ces déficits nous sont donc directement imputés sans aucune concertation préalable et sans que nous ayons notre mot à dire. Cela se traduit immédiatement dans le privé par une augmentation de nos cotisations et de notre durée d?activité, et n?est pas ou peu répercuté dans le public.
2. Les durées de cotisations de ces régimes, sont la plupart du temps, très inférieures à celles du régime général de 4 à 5 ans en moyenne. Mais les sommes allouées au final sont de très loin supérieures à celles qui sont perçues à cotisations égales dans le privé.
3. Elles sont basées le plus souvent sur les 6 derniers mois de salaires, contre une moyenne des 25 meilleures années dans le privé.
4. Comme ils cotisent moins longtemps et partent plus tôt, la durée de versement des retraites est d?autant plus longue.
Si l?on ajoute à cela, le fait que le décrochage des salaires, important en le public et le privé il y a 50 ans, n?est plus que marginal aujourd?hui, et pas au dépend du public, on se rend compte du fossé qui sépare les 2 types de régimes.
Ces exemples montrent bien la discrimination qui existe entre le public et les régimes spéciaux d?un côté et le privé de l?autre. D?autant que l?injustice atteint son comble quand on sait que ce sont les travailleurs du privé, les plus défavorisés par le système de retraite par répartition, à qui l?on demande de renflouer les déficits laissés par les caisses de retraites du public ou du para public depuis des décennies. Si l?on ajoute à cela, que les valeurs de points pour les retraites complémentaires n?ont cessé de diminuer, alors que les cotisations ne cessent d?augmenter?. Un peu de décence ne ferait sans doute pas de mal. Car quand ils revendiquent ces acquis d?une autre époque, les syndicats ne connaissent pas la signification de ce mot.
La signification des mots équité et solidarité leur échappent complètement.
En parallèle, que dire de la retraite des commerçants et artisans, qui sont pourtant les premiers employeurs de France?. C?est lamentable.
D?ailleurs qui peut encore croire que nos régimes de retraite seront un jour équitables, et en équilibre, quand on sait que dans le privé :
1. Il vous faut aujourd?hui cotiser au minimum 42 ans
2. Vous rentrez sur le marché du travail entre 25 et 30 ans
3. A 25 ans vous être considéré comme trop jeune et inexpérimentés
4. A 50 ans vous être considéré comme trop vieux et/ou inapte à créer une dynamique dans une entreprise.
En clair, ou vous octroie généreusement un maximum de 30 ans de cotisations, pour en cotiser 42 à ce jour. Chercher l?erreur.
La vrai justice serait de rendre les régimes spéciaux et publics totalement autonomes et de leur demander d?assumer financièrement, au même titre qu?on le fait pour une mutuelle ou une assurance vie, les avantages dont ils entendent bénéficier. Ce que nous avons toujours fait dans le privé.
a écrit le 21/02/2013 à 0:25 :
1200? en moyenne pour les retraites nous subissons toutes les augmentations les loyers hlm non pas étés bloqués pour des logement largement amortis et pas toujours bien entretenus.LES RETRAITES ne sont plus indéxées depuis SARKOi .les socialistes le capitaine de pédalos nous enfume;contrairement a ce qu'il avait promis; il épargne les riches et fait entrer les pauvres dans la misére. si il persiste ne votons plus pour ces gens la UMP et speudos cen tristes inclus.
a écrit le 08/02/2013 à 6:10 :
Bjr à tous les retraites tou à augmentés et on ponsionnes les retraites. C est aberrant impôts 2-%.gaz.2.4%.eleticites 2.6%.+0.3% pour les personnes âgés ? Les riche plus riches et les pauvres plus pauvres c est vrais la France est en recetion c est pas aux retraites de payers que le gouvernement et faibles aux retraites de payers à 1000euros mensuelles bravo Mr les politiciens bravo le p s ?
Réponse de le 12/02/2013 à 16:03 :
baykal/ s.v.p. 2ème essai en français...
a écrit le 05/02/2013 à 5:25 :
En pèriode de crise dut a des injustices dans la répartition de l'argent récoltè par le travail-Trop de
privilége accordé aux Cadres - aux Fonctionnaires -causé par les syndicats qui on comme pensée
unique toujours plus pour plus de syndiqué (cotisations) et leurs privilèges perso ? NE: serait il pas
raisonnable d'établir une retraite décente a TOUT les retraités de quoi vivre descement...! ET AVOIR
une pensée pour NOS jeunes a venir :
a écrit le 02/02/2013 à 22:12 :
hONTEUX D ENTENDRE DE TELS PROPOS. JE SUIS A LA RETRAITE DEPUIS 3
ANS APRES AVOIR TRAVAILLE 43 ANS. PLEIN EMPLOI PEUT ETRE MAIS PEU DE
LOISIRS ET 39 HEURES DE TRAVAIL. LE PROBLEME AUJOURD HUI EST QU IL
Y A TROP DE CADRES EN FRANCE QUI SONT TROP PAYES POUR CE QU ILS FONT.
MEME SOMME POUR TOUT LE MONDE ENTRE 2000 EUROS ET 2500 EUROS.
a écrit le 15/01/2013 à 14:44 :
Etonnant de voir à la lecture de certains commentaires que le principe de la retraite par répartition n'est toujours pas compris. On ne paye pas sa retraite mais celle de la génération qui vous précède ( dans mon cas , je sponsorise les joyeux 68tarts, vous savez, ceux qui sont passés à peu près entre entre toutes les gouttes, trop jeunes pour connaitre les guerres, bénéficiaires de l'inflation des années 80 pour payer leur logement, rentiers du système qu'ils ont sabordé ). Le problème est surtout démographique, je suggère donc de moduler le niveau théorique des pensions versées en fonction du taux de fécondité de la génération passée.
a écrit le 13/01/2013 à 16:30 :
C est de glasses de fair payes la crisse aux retraités tou augmente et en plus on gel les retraites immoral c est mas retraités on augmentés les minimas socieux au détriment des retraites j'ai travalles toutes mas vie c est mon argent 0.8.% c est 4euris des voleurs
a écrit le 05/01/2013 à 13:28 :
Il faut savoir que TOUS les salariés ayant travaillé le temps légal et partant en retraite à 60 ans, dispose de 13
années de vie soit 73 ans pour récupérer SES cotisations et celles de son patron avant d'être à charge de la
collectivité...
Si nos cotisations avaient bien été gérées, nous n'en serions pas là
a écrit le 26/12/2012 à 6:55 :
Bjour à tous les retraites de France dés sans des dans la rue pour le pouvoirs d achats des vos retraites avec un gouvernements qui ment et prend de l'argent aux retraites qui on travalles toutes leurs vie les gouvernants on mentis et hollande la gauchez caviar on augmentés les minimas socieux aux non pas cotiser j'ai travalles toutes m'as vie c est à moi rendes le mais voler pas je les gagnes arrco et agirc et les sindicats responsables vous l'aise pas fairs trop des previlesges pour les riches arrêtés ?
a écrit le 26/12/2012 à 6:55 :
Bjour à tous les retraites de France dés sans des dans la rue pour le pouvoirs d achats des vos retraites avec un gouvernements qui ment et prend de l'argent aux retraites qui on travalles toutes leurs vie les gouvernants on mentis et hollande la gauchez caviar on augmentés les minimas socieux aux non pas cotiser j'ai travalles toutes m'as vie c est à moi rendes le mais voler pas je les gagnes arrco et agirc et les sindicats responsables vous l'aise pas fairs trop des previlesges pour les riches arrêtés ?
a écrit le 19/12/2012 à 20:24 :
La réforme serait la mise en palce d'une retraite à 3 étages;
1. un minimum ( à définir par la réprésentation nationale par ex. env le minumum social )financé par l'impot au nom de la solidarité nationale.
2. Une forme de notionel. Valeur de point à l'heure travaillée ou payée avec un minimum de 10 % du temps d'existence moyen soit 80.000 H. Ce quota pouvant ètre atteint au gré de chaque cotisant. ex 2000H /an = 40 ans . si 3000 H/an comme pour beaucoup de travaileurs indépendants : 27 ans.
3. Enfin , une complémentaire aux versements totalement libres auprès d'assurances publiques ou privées.
a écrit le 19/12/2012 à 17:31 :
malheureusement , ce n'est que le début , 2013 sera je pense à marquer dans les annales historique du ps , les impots vont pleuvoir et mettre la france à fleau,à quand un mai 2013
a écrit le 19/12/2012 à 11:43 :
Je trouve honteux que l'on veuille réduire l'augmentation de nos pensions en 2013 à 0.8 au lieu de 1.80%. Nous avons travaillé dur toute notre vie pour acquérir le droit de finir nos jours à peu près correctement.
Qu'une petite contribution nous soit demandée, je le comprends mais de là a réduire sensiblement nos revenus déjà modeste dans l'ensemble est inacceptable. Où sont les promesses de M. Hollande ???... c'est cela sa politique !
Réponse de le 19/12/2012 à 14:43 :
ce qui est honteux c'est que ceux qui sont aujourd'hui à la retraite refuse toute participation à l'effort commun. Ceux qui bossent aujourd'hui pour payer votre retraite travaillerons plus longtemps que vous et toucheront beaucoup moins.
Réponse de le 19/12/2012 à 17:30 :
Monsieur, ce qui est honteux c'est de lire vos propos. En ce qui me concerne je cotise sur ma retraite et de plus j'ai repris une activité (étant donné le montant des retraites) et je cotise encore sur l'ensemble des charges. Je n'ai jamais abusé du système social français, et je ne suis pas la seule dans ce cas, et je paie aussi des impôts ! cela ne suffit il pas à avoir sa retraite ? Je ne connais pas votre age mais je doute que vous soyez bien agé pour réagir de la sorte.
Réponse de le 20/12/2012 à 21:53 :
j'ai 40 ans et travaille depuis 18 ans ( service national compris).
Il me semble injuste que la génération "baby boom" ne fasse pas preuve de solidarité pour assurer la pérennité d'un système de retraite dont ils sont les 1er bénéficiaires. L'arrivée de F Mitterand les a autorisé à partir à la retraite des 60 ans, le mode de calcul de leur pension était plus avantageux qu'aujourd'hui, ils ont disposé d'une période de plein emploi avant de voir arriver le chômage de masse cotisant ainsi sans trop d'incidents de parcours.
Je suis envieux du niveaux de vie des retraites de nos grandes entreprises, EDF, Banque de France, Aviation civile, et de l'éducation nationale ( dont l'espérance de vie est la plus élevée-grand bien leur fasse) et combien d'autres encore ?
À quand une taxe de solidarité sur les pensions significatives versées à ces nantis ( en attendant de trouver une solution durable au pb des retraites) ?
Je suis pour une retraite minimum pour tous (genre minimum vieillesse pondérée selon un critère de pénibilité) et si le cotisant le désir, sur option, le choix d'une retraite complémentaire.
a écrit le 16/12/2012 à 22:11 :
La solution est simple: supprimons tout bonnement la retraite, comme ca plus de problèmes....
Réponse de le 19/12/2012 à 14:51 :
C'est tout ce que vous avez trouvé comme solution ?
Réponse de le 20/12/2012 à 9:43 :
Laisse tomber Jack , quand tu vois d'ou ça vient c'est pas la peine de discuter avec des gens comme ça
a écrit le 16/12/2012 à 19:10 :
@retraité EDF, retraité GDF et retaité SNCF : je comprends vos difficultés. Pour ma part, j'ai dirigé une société du CAC 40 pendant un an, j'ai donc largement mérité ma retraite chapeau de 600 000 euros par an, et pourtant des employés ont eu le culot de protester contre ce petit avantage acquis à la sueur de mon front pendant si longtemps !!! Quel manque de reconnaissance !
Réponse de le 17/12/2012 à 1:05 :
une "retraite chapeau" n'est en AUCUN CAS payée par les cotisations des salariés, mais correspond à une rémunération différée payée par l'entreprise ! Cette rémunération n'enlève strictement RIEN aux rémunérations prévues par les contrats de travail de ladite entreprise, et ne coute, in fine, qu'aux actionnaires puisque baisse la rentabilité des actions !! Par contre, les retraités EDF, GDF et SNCF COUTE au régime général des retraite et COUTE aux contribuables . CQFD
Réponse de le 21/12/2012 à 12:34 :
Sauf que chaque année, l'entreprise décide combien de pourcents des bénéfices vont être reversé aux actionnaires, et que pour maximiser ce pourcentage, on rogne sur les salaires et le nombre d'employé. Ce qui n?empêche que les financement des retraites publique en piochant dans la caisse du régime général est effectivement aussi un scandale.
a écrit le 16/12/2012 à 18:54 :
Au moment où les salaires de fonctionnaires, actifs, sont bloqués, il faudrait également bloquer les retraites : les retraites, la sécu, et le chômage coutent deux fois plus cher à l'état que les fonctionnaires, ne l'oubliez pas. Et limitons le chômage à 2000 euros net maximum au lieu de 6000 actuellement, ce qui est beaucoup trop pour des inactifs.
Réponse de le 17/12/2012 à 10:54 :
Quand votre revenu était supérieur à 150 000 euros annuel il est normal que la chomage soit de l'ordre de 6000...ce qui fait moins de 50% par rapport à votre acitivité....et en fait il n'y a pas 1000 personnes sur les 3 millions de chomeurs dans cette situation donc abaisser ce plafond ne raporte rien aux caisses chomage, ça serait encore de la démagogie !!!
Réponse de le 15/01/2013 à 19:02 :
pas de la démagogie mais plutôt un principe d'équité en ces temps de crise ou rouler carrosse devient de la provocation.
a écrit le 16/12/2012 à 12:51 :
il faut clairement plafonner le montant de certaines retraites et en parallèle augmenter les cotisations retraites de actifs pour verser un revenu décent aux petits retraités.pour une fois un peu d'effort commun en france!
Réponse de le 16/12/2012 à 17:17 :
ben voyons il faut pré retraité ratp combien d'années de cotisations et pour quel salaire?avez-vous bien assimilé que votre retraite est en rapport avec vos cotisations et vos salaires et vos avantages ratp en plus que le privé n'a pas pauvre ratp......
a écrit le 16/12/2012 à 10:49 :
Je m'inscris en faux sur le commentaire de 09:09 qui n'est pas de moi. Méfiez-vous des usurpateurs ! À bon entendeur, salut :-)
Réponse de le 16/12/2012 à 11:13 :
A Patrickb: cessez de polluer ce forum !
Réponse de le 16/12/2012 à 11:33 :
Patrickb... Arrêtez de raconter n'importe quoi... soit vous allez à la messe, soit vous bossez un peu au lieu d'être matin, midi et soir sur le forum !!
Réponse de le 16/12/2012 à 15:23 :
@La Tribune: je crois en effet que vous devriez éjecter ce type qui se fait passer pour moi. J'ai envoyé hier un email à votre direction pour que les pseudos soient reliés à une adresse email ou IPP pour éviter ce genre de problème. Merci d'appuyer ma requête. Patrickb le vrai.
Réponse de le 16/12/2012 à 18:55 :
Je ne suis pas certain que le message de "la tribune" soit vrai, en général ils écrivent avec un logo, pas un simple pseudo.
Réponse de le 16/12/2012 à 19:33 :
@??: peut-être, mais mon email à La Tribune est bien réel et j'espère qu'ils vont agir contre ce genre de pratique qui ne sont pas des commentaires mais des nuisances pour les gens qui ont eux le courage et la maturité d'assumer leurs propres commentaires. De plus, ma proposition permettra de retracer l'adresse et d'agir en cas d'abus verbal (comme c'est le cas dans les posts de celui qui se sert de mon pseudo, de toute évidence pour tenter de me décrédibiliser).
Réponse de le 16/12/2012 à 19:53 :
A priori ils ont déjà l'adresse IP de l'auteur de chaque commentaire.
Réponse de le 16/12/2012 à 20:31 :
"pour les gens qui ont eux le courage et la maturité d'assumer leurs propres commentaires." : Patrickb : il n'a pas un vrai nom de famille, le courageux mature qui assume ?
Réponse de le 17/12/2012 à 0:03 :
Et toi c'est quoi ton prénom ? Douce, ou France ?
a écrit le 16/12/2012 à 9:09 :
Suite à de nombreuses réactions, je maintiens mes propos sur nos conditions de vie en 1968. "Patrickb a répondu le 14/12/2012 à 22:02:
@christophe78: travailler plus longtemps ?? on travaillait 50 à 60 heures par jour, payées 40 et 2 ou 3 semaines de congés. "
a écrit le 16/12/2012 à 7:38 :
.Quand on se veut exemplaire, on se sert la ceinture soi- même et avant tout le monde au lieu de préparer les autres à se serrer la ceinture. Ils font tout et n'importe quoi par idéologie. L'idéologie ne relève que de l'EMOTION et non pas de la RAISON. la France n'est pas dirigée par la Raison , c'est grave.
a écrit le 16/12/2012 à 7:27 :
Il me semblerait normal que nous cotisions tous à un même niveau durant notre période d'activité et que soit plafonné la retraite à un revenu basé sur le SMIC. A chacun ensuite de ne pas jouer les cigales et d'assurer son avenir de retraité en assurant sa propre solvabilité en cotisant librement à une complémentaire. Ainsi, les profiteurs de la solidarité qui n'ont pas voulu ou su se remettre en question trouveront leur juste récompense au moment de la retraite.























Réponse de le 16/12/2012 à 19:22 :
Je ne suis pas totalement certain que ce message soit de l'abbé Pierre, il me semble qu'il a eu quelques problèmes de santé lui empéchant d'écrire sur ce forum.
a écrit le 16/12/2012 à 3:12 :
Merci à toutes et à tous d'écrire à La Tribune pour que les pseudos soient rattachés à une adresse email ou IPP distincte pour éviter l'usurpation d'identité et les commentaires sans signature de gens immatures.
Réponse de le 16/12/2012 à 8:31 :
Je soutiens mon camarade Patrickb dans sa grande cause : nous les soixanthuitards avons droit au respect ! À bas les entarteurs !
Réponse de le 16/12/2012 à 8:50 :
Je m'associe également à cette noble cause et j'invite Patrickb à boire un canon à Néchin !
Réponse de le 16/12/2012 à 8:58 :
Puis-je abuser de la bonté de Patrickb et lui demander de ramener quelques marocaines pour le casse-croûte dans le baraquement de Néchin ?
Réponse de le 16/12/2012 à 9:07 :
Nom d'une pipe ! Voici une règle qu'il faudrait explorer puis introduire dans la chartre de la Tribune
Réponse de le 16/12/2012 à 9:13 :
En tant que soixantehuitard nostalgique et économiste distingué, je tiens à me joindre à Bernard, Gérard et Dodo (prends du bon matériel marocain) pour ce séminaire à Néchin !
Réponse de le 16/12/2012 à 9:14 :
Courage à Patrickb qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés des lecteurs depuis tant d'années dans un engagement désintéressé.
Réponse de le 16/12/2012 à 15:39 :
Nous sommes prêts à engager Patrickb pour piloter l'organisation d'une nouvelle élection avec la création d'une nouvelle COCOE et CONARE !
Réponse de le 16/12/2012 à 16:52 :
alors là, nous sommes beaux !!
Réponse de le 16/12/2012 à 18:31 :
@ Patrickb: moi aussi, je suis victime de nombreuses usurpations d'identité et pourtant je ne m'en plaint pas à la Tribune. Mes pseudos pseudos me font passer pour un retraité pro-coréen, vous êtes en passe de devenir le symbole des 68tards...
a écrit le 16/12/2012 à 0:40 :
Ras le bol des incompétents qui nous gouvernent. Leur taux d'impopularité explose. Les Français ont un overdose de l'incompétence de ces dirigeants. Les retraités auront leur peau. Les prochaines élections seront leur Waterloo. Ne nous laissons pas plumer !
Réponse de le 16/12/2012 à 16:51 :
+1, les pigeons ne se laissent plus se faire plumer ! Waterloo, plaine pas si morne pour les exilés fiscaux...
a écrit le 16/12/2012 à 0:07 :
Dès lors que le mécanisme de la retraite par répartition, tant au niveau des cotisations que des retraites, n'est pas adaptée continuellement à la pyramide des ages, il devient une arnaque gigantesque. Il faut être aveugle pour croire que le système est viable en l'état: le ratio actif/retraité tend fortement vers 1. L'INSEE estime qu'en 2050 il y a aura 1.4 actif pour un inactif de plus de 60 ans. En 2005 il était 2.2. Ca fait des lustres que c'est visible comme le nez au milieu de la figure, mais tout le monde continue à faire semblant d'y croire: on bricole un point par ci, on bidouille un régime spécifique par la, personne n'ose dire cash que celui qui cotise aujourd'hui aura une retraite sans aucun rapport avec que touchent ses parents retraités aujourd'hui, si le système reste en l'état. Ca me rappelle les communistes français au moment de la chute de l'URSS, jusqu'au bout ils ne voulaient pas faire face à la réalité. Sauf que pour les retraites tout le monde va y passer quelque soit son orientation politique. Je serai un jeune actif, j'irai directement bosser à l'étranger car un jeune cotise aujourd'hui "dans le vide". J'approche de la cinquantaine, je cotise à minima car je sais que je reverrai de toute manière que des queues de cerises dans une vingtaine d'année de politique de l'autruche. Je paierai ma retraite en vendant ma maison à un touriste et j'ira moi même faire le touriste dans un pays à plus faible niveau de vie. Quel bel avenir.
Réponse de le 16/12/2012 à 1:09 :
Voilà une idée sensée. Je n'ai pas trop misée sur la pension de retraite, étant artiste de spectacle, or nos contisations sont plus élevées, alors que les cotisations sur les droits d'auteurs ne sont jamais récupérées si on n'atteint pas un certain quotat, assez élevé du reste. Donc j'ai acheté un atelier, pour mes activités personnelles, dont la revente financera ma retraite. J'ai des amis qui ont fait pareil, car nous touchons des cacahuètes à la retraite. Je n'ai pourtant pas pensé à tout cela quand j'étais jeune, trop préoccupée à réussir mes projets, c'est venu à un moment donné quand ça devait venir. La prévoyance c'est à l'épreuve de l'expérience, chaque chose en son temps. On savait que l'argent de la retraite serait un problème, mais on ne s'en faisait pas plus que ça. Sauf que pour les salariés du privé, le problème de la disparité par rapport à la fonction publique est vraiment d'actualité. La vraie solution reste encore le plein emploi, car c'est comme cela qu'on cotise. Il faut vivre sa jeunesse en développant son potentiel, viendra le temps des cueillettes. J'aurai pris ma retraite plus tard mais la conjoncture a cassé ma dynamique, alors je me retire. Si vous saviez les problèmes que nous avons avec Arrco et Agirc, les points qu'on nous sucre parce que notre travail est intermittent, et qu'il faut se battre pour les récupérer. Je ne suis pas seule confrontée à ce problème.
Réponse de le 16/12/2012 à 10:12 :
@ Myc: vous ne mentionnez pas le régime des intermittents du spectacle dans votre commentaire, en avez-vous bénéficié ?
Réponse de le 16/12/2012 à 11:51 :
@Grincheux, vous le serez plus si je vous dis que oui, c'est vrai la course aux cachets, sauf que j'ai créé des spectacles avec mes propres deniers que j'ai réussi à vendre; un des spectacles ayant beaucoup moins marché, j'ai finalement créé un lieu artistique que j'ai rénové moi-même avec un ami peintre où j'ai monté des évènements, des expos, des festivals de films, des soirées littéraires, je me suis même mise à la réalisation de documentaires, tout cela pour être déclarée en tant que salariée alors que je fais le boulot de metteuse en scène, avec la concurrence des associations politisées promues par la politique des quartiers. Pourquoi être déclarée comme salariée ? Pour économiser afin de créer les activités. Les vrais artistes, non les salariés des associations subventionnées, doivent faire la preuve de leur compétences par leurs réelles performances sur scène, devant la caméra, devant un public à convaincre, connaissent ainsi des hauts et des bas, se forment constamment, n'ont pas d'horaires établies surtout quand on crée, et sortent du système s'ils n'y arrivent pas, cotisent beaucoup (plus que le régime général) quand ils travaillent, et touchent des cacahuètes à la retraite, parce qu'on peut rester sans boulot et sans indemnité de chômage si on est éjecté du système, donc avec des périodes de "black out". En plus dans mon cas j'ai fait dix ans d'études universitaires avant de rejoindre le monde du spectacle. Donc ma pension de retraite sera moins que le minimum vieillesse, ou l'équivalent. Ce qui rend notre situation viable malgré tout, c'est la chance qui nous vient souvent, et nous sommes très mobiles pour nous en sortir : ici ou ailleurs, l'art est sans frontières.
Ce que je critique de la France c'est la politique des extrêmes, il faut être riche ou pauvre pour bénéficier des avantages de toutes sortes. La classe moyenne qui est mobile parce qu'elle fait des efforts pour s'enrichir est vite refoulée d'un revers politicien. Ça doit arranger les conservateurs de droite que la richesse soit un système fermé, ceux de gauche qui gardent dans leur giron ceux-là mêmes qui risquent de quitter leur bord pour l'autre rivage. Il faut capitaliser et concentrer beaucoup d'efforts pour créer des richesses, donc une certaine dynamique, vite cassée par des lois, des mesures pour une solidarité à court terme. Que fait l'Etat quand les classes moyennes seront pauvres, et la dynamique qui fait tourner le système est en panne? C'est le spectre de la récession. Pourquoi n'autorise-t-on que les retraités qui touchent une pension à taux plein à travailler? Le capitalisme d'Etat, c'est cela?
a écrit le 15/12/2012 à 21:35 :
Halte aux usines à gaz !! Il faut un alignement de TOUTES les conditions de retraite sur un régime unique ! Même age de départ, même taux de cotisation, même mode de calcul du montant de retraite ... et alignement de TOUS les retraités sur le régime général ! et pour que l'avenir du régime de retraite soit assuré, il faut que le montant des retraites ne soit pas aligner par rapport à l'inflation (que ce soit égal, inférieur ou supérieur) mais indexé sur l'évolution des sommes collectées par les cotisations !!!
a écrit le 15/12/2012 à 20:05 :
J'en ai ras le bol qu'on usurpe mon pseudo, le seul et authentique patoche, c'est moi ! Né en 1947, je suis un ancien du réseau Jean-Moulin. J'ai beaucoup travaillé dans la vie : pupille de la nation à 48 ans (par un oncle par alliance du concierge de la Kommandantür de Romorantin, mort au combat à son trentième Ricard) j'ai fait jusqu'à mes 18 heures de boulot par jour comme commis agricole dans un élevage de lombrics. J'y ai croisé le Russe Stakhanov avec qui j'ai fait des concours de labeur (et la margarine). Nous les 68tards, nous avons relevé la France après guerre. Nourris de mauvais pain noir, nous n'étions pas comme tous ces jeunes désœuvrés et leur game boy. J'ai crée 7 multinationales à moi tout seul et à 91 ans passés, je fais encore mes 11 heures par jour, dont 10 sur la Tribune. J'ai aussi donné du travail à 567.987 personnes qui me vouent en remerciement un véritable culte de la personnalité. Depuis mon Maroc de résidence, j'estime avoir droit après 87,5 ans de cotisations de toucher une retraite nette de tous impôts, surtout pour nourrir tous ces jeunes fainéants qui ne partagent pas nos valeurs de 68 !
Réponse de le 15/12/2012 à 20:43 :
Slogan de 68 : L'économie est blessée, qu'elle crève !
Réponse de le 15/12/2012 à 20:44 :
Voilà un commentaire qui fait plaisir. Un humoriste est né. Bravo Patoche !
Réponse de le 15/12/2012 à 20:46 :
En tant qu'ancienne 68tarde, je vous admire !
Réponse de le 15/12/2012 à 21:38 :
Je pense que ce n'est pas Parickb ci-dessus
Réponse de le 15/12/2012 à 22:48 :
Tout à fait raison Rubis et en plus j'ai pas d'iPhone :-)
Réponse de le 15/12/2012 à 23:04 :
Cela dit, je viens d'envoyer un courriel à la direction de la Tribune, car je pense que les gens devraient être suffisamment adultes pour assumer leur commentaires sur ce site plutôt que d'usurper le pseudo d'un autre. Pour les gamins qui ne peuvent pas assumer, reste la cour de récréation où ils peuvent pleurnicher à merci parce qu'on leur a volé leurs billes :-)
Réponse de le 16/12/2012 à 0:28 :
Je tiens aussi à informer mes nombreux partisans que je viens de déposer à l'institut national de la propriété industrielle la marque "Patrickb". Ainsi à chaque fois qu'un usurpateur utilisera mon pseudonyme, je toucherai des royalties. Je tiens également à préciser aux jeunes que l'iPhone non seulement rend idiot et haineux mais en plus qu'il fonctionne beaucoup moins bien que le Minitel que j'utilise pour rédiger ce mot !
Réponse de le 16/12/2012 à 2:24 :
très nombreux partisans ? Pour ce que tu as à dire, je crois pas que qui que ce soit soit intéressé :-) L'iPhone est un choix et quand on a des priorités plus importantes et qu'on habite pas chez ses parents (que l'on critique d'ailleurs abondamment), on dépense son argent autrement pour avoir une cagnotte en arrivant à la retraite :-) mais t'as toujours pas dit pourquoi tu utilisais le pseudo des autres : manque d'intelligence, de maturité ou les deux mon général :-) quant au pseudo, dépose-le, au moins tu auras un pseudo à toi par lequel tu pourras démarquer tes commentaires de ceux des autres :-) :-) et j'attends en effet que La Tribune relie les pseudos à une adresse email ou IPP distincte pour éviter le double emploi :-) Merci à tous d'écrire à La Tribune pour abonder dans mon sens et faire bouger les choses :-)
Réponse de le 16/12/2012 à 8:54 :
Patrick b vous nous "submergez", mon cher ! ouf !!
Réponse de le 16/12/2012 à 9:58 :
Cela dit, il est facile de reconnaitre le vrai Patrickb qui conclu toujours ses commentaires par un signe distinctif.
a écrit le 15/12/2012 à 19:52 :
Avec la complicité de vos élus, vous avez mis en place un système de captation de la richesse produite par les actifs du privé. Plus les travailleurs en entrepreneurs produisent, m
a écrit le 15/12/2012 à 19:07 :
Le gouvernement s?apprête à réaliser un casse sur les retraites des 20 millions de salariés du privé dans la plus grande discrétion, révèle l?association Sauvegarde Retraites. Il profite du changement de statut de La Poste pour remplir les caisses de l?Ircantec, régime de retraite bénéficiant aux élus et fonctionnaires non titulaires. Et ce sont les cotisants de l?Arrco et de l?Agirc, c?est-à-dire les salariés et cadres du privé, qui sont détroussés. Le tour de passe-passe au profit du public orchestré par Christian Estrosi, ministre de l?Industrie, est une première.

Pour comprendre, il faut savoir que les employés de La Poste embauchés avant 1990 ont un statut de fonctionnaire et la retraite qui va avec. Depuis 1990, les pensions des postiers relèvent de l?Ircantec et, à partir de cette année, les nouveaux embauchés tomberont dans le régime commun (Sécurité sociale plus Arrco-Agirc). À l occasion de ce changement, le Sénat a fait passer un amendement accepté par Christian Estrosi qui prévoit que l?Ircantec recevra une soulte du régime Arrco-Agirc. On parle de 5 à 6 milliards d?euros, rien à voir donc avec un pourboire ! L argument avancé pour justifier la soulte est spécieux, estime Sauvegarde Retraites.

C?est Robin des Bois, mais à l envers, car on vole les pauvres pour donner aux riches. Passons sur le fait que le régime de l Ircantec est plus généreux (on cotise moins pour un meilleur rendement) que celui de l?Agirc-Arrco. On retient surtout que les finances de l?Ircantec sont plus saines. C?est que le nombre d?élus et de contractuels (collectivités locales, fonction publique d?État, hôpitaux) ne cesse d?augmenter, ce qui fournit une armée de nouveaux cotisants (643.000 en 10 ans) qui font terriblement défaut au privé à cause des ravages du chômage.

Comment pareil hold-up peut-il se produire dans le plus grand silence ? Les sénateurs, en votant l?amendement, ont défendu les intérêts des élus auxquels ils doivent leur mandat. L?État employeur, en soutirant de l?argent à l?Agirc-Arrco, fait des économies. Quant aux syndicats, s ils ne pipent mot, c?est parce qu ils sont surreprésentés dans le public. Même la CGC, dont on pourrait s?attendre qu elle défende la retraite des cadres (Agirc), reste en retrait. Et pour cause, elle assure la présidence de l?Ircantec? Tout le monde y trouve donc son compte, conclut Sauvegarde Retraites. Tout le monde sauf l?énorme masse des salariés du privé qui va se faire plumer. Voilà qui augure mal des discussions sur la réforme du régime des retraites
Réponse de le 15/12/2012 à 19:34 :
voilà un bon commentaire, ou l'on comprend mieux, bien que l'on pouvait s'en douter, le tour de "passe-passe"! et , c'est qui , com d'hab", les N..qués? les travailleurs salariés du privé...
Réponse de le 16/12/2012 à 11:06 :
Il y a d'autres ponctions faites sur les caisses du privé : Depuis 2005 la CNAV, l'AGIRC-ARRCO
versent en gros 2,5Milliards d'euros par an à la CNIEG la caisse d'EDF-GDF, les caisses de la SNCF et RATP sont financées par le budget de l'état . Je sais bien que pour la CNIEG il y a eu le versement d'une soulte , mais calculée avec les élément de 2005 et versée en partie à la CNAV l'autre étant étalée sur 20ans !!lisez les tableaux publiés sur
www.senat.fr/rap/a09-727/a09-72727.html#page et sur

www.senat.fr/rap/l11-107-322/l11-107-3221.html
c'est instructif
a écrit le 15/12/2012 à 19:05 :
...Au Armes, CITOYENS! Formez vos Bataillons...!!!........
Réponse de le 15/12/2012 à 20:44 :
Slogan de 68 : On ne revendique rien, on prend
Réponse de le 16/12/2012 à 18:59 :
Les 68ards ont pris beaucoup, il ne reste plus rien pour les jeunes. Quelle bande d'égoistes !
a écrit le 15/12/2012 à 19:04 :
1,3 milliard d'euros pris à la CNAV pour financer les pensions des agents EDF-GDF ! Une fois encore, on pille les retraites du privé au profit des agents publics : De quoi s agit-il
En 2005, les pensions des agents EDF étaient mises à la charge de la Cnav. Compte tenu d un rapport cotisants/retraités désastreux, EDF-GDF devait payer chaque année une compensation financière. « Opération neutre pour la Cnav ! » avait-on juré la main sur le coeur. Le problème, c est que le compte n y est pas : 5 ans après, il manque 1,3 milliard dans la caisse de retraite du privé. C est ce que révèle la Cour des comptes dans son dernier rapport sur la sécurité sociale. Ce pillage est d autant plus scandaleux que l intégration du régime EDF-GDF n a en aucun cas remis en cause les avantages exorbitants des agents publics des industries électriques et gazières : - Départ à 55 voire 50 ans pour les agents dits « actifs » (57 et 52 ans après la dernière réforme, mais pas avant 2023) - Des pensions représentant 75 % du dernier salaire, garanties à 100 % - Des avantages « maison » en pagaille... Le comble, c est que ces avantages extravagants sont déjà payés par le contribuable à travers la CTA, taxe spécialement créée à cet effet, que nous retrouvons sur notre facture.
Réponse de le 15/12/2012 à 20:48 :
Il n'y a rien de scandaleux dans tout ça. La facture EDF est très bien faite, c'est un modèle de clarté !
Réponse de le 16/12/2012 à 5:25 :
je ne vois pas en quoi les régimes spéciaux peuvent gener les gens ,dans la mesure ou ils sont totalement autofinancés.
Réponse de le 16/12/2012 à 10:14 :
Je plussoie retraité ratp, nos régimes sont totalement autofinancés ! Nous cotisons beaucoup plus pour pouvoir partir à 50 ans.
Réponse de le 16/12/2012 à 16:31 :
Je vois que vous avez oublié les versements de l'AGIRC-ARRCO. 1,3 Milliards c'est ce que verse la CNVA à la CNIEG.Le total est bien supérieur: D'après le rapport du sénat, il est d'environ 2,5 Milliards. + la CTA et + le 1% sur le chiffre d'affaire, pour leur CE Voyez
www.senat.fr/rap/a09-727/a09-72727.html#page et www.senat.fr/rap/l11-107-322/l11-107-3221.html, comme je le dis le 16 à 16h.10
Réponse de le 16/12/2012 à 16:39 :
Pour les retraites RATP ef SNCF .C'est vrai ,elles sont financées mais sur le budget de l'état!! Donc par le contribuable. Il est évident que vous ne pouvez pas les financer: Vos caisses de retraites ont été créées en 2006et 2007.
Réponse de le 16/12/2012 à 18:10 :
jean-jean:vous avez sans doute un travail normal,raisonnablement exigeant,pour nous il faut intégrer la notion de pénibilité dans le calcul de nos cotisations.Il n'est pas besoin de savoir par qui nos régimes sont autofinancés,mais je peux vous assurer que nous sommes parmis les rares professions a etre autofinancées en totalité
Réponse de le 16/12/2012 à 23:23 :
@retraité ratp-:Autofinancé signifie : somme des cotisations = somme des retraites. Alors pourquoi le budet de l'état inscrit-il 552 millions d'euros dans la rubrique:"subvention à la caisse de retraite RATP" et 3 milliards 359 100 000 pour la SNCF.Il est possible que vous ne soyez pas au courant,puisque ces subventions sont versées aux caisses qui elles, payent les agents. Je dis cela pour information et non pour agresser la ratp
a écrit le 15/12/2012 à 18:57 :
La solution est simple : supprimer les départs avant 65 ans, reculés progressivement à 67 ans, sauf pour les salariés qui ont des carrières qui diminuent leur espérance de vie (ouvriers du BTP etc...). Supprimer la cotisation AGFF de 2 % sur T1/TA et 2,20 % sur T2/TB, qui sert à financer les départs anticipés avant 65 ans. Laisser partir ceux qui le veulent avant 65/67 ans en appliquant les décotes définitives prévues.
Malheureusement, ce gouvernement a rétabli partiellement le départ à 60 ans, sans aucun critère de pénibilité, (tout comme la retraite à 60 ans de Mittterrand en son temps). Et ils osent nous parler de justice sociale ! Pour le régime de base, on va se taper 0,5 % de cotisations en plus, pour des départs anticipés que les moins de 55 ans ne verront jamais. Leur priorité : préserver le pouvoir d'achat, laissez moi rire ...
Réponse de le 15/12/2012 à 19:24 :
@Libex: la retraite avec son temps complet de cotisation, oui. La pénibilité ? tout est relatif, n'est-ce pas et celui qui a fait de longues études pour avoir un meilleur job doit-il être pénalisé par rapport à celui qui a glandé ? Pour moi, le seul critère, c'est t'as cotisé ou t'as pas cotisé et t'es payé au prorata de tes cotisations. Au-delà, on pourrait en effet plafonner les prestations (et les cotisations, parce qu'il ne serait pas juste que quelqu'un cotise plus pour avoir la même chose). Mais il est certain que tous ces régimes privilégiés doivent disparaître.
a écrit le 15/12/2012 à 15:08 :
Le principe actuel de la retraite est une escroquerie. Il est évident sans savoir bien compter que l'on ne peut cotiser 20 pour recevoir 40 et que l'es mensonges de la prétendue augmentation de la durée de vie ne peuvent plus masquer le scandale, ni le justifier. Vous avez bien voulu le croire, il vous faudra assumer. Pour ma part je le dénonce depuis longtemps. Ainsi l'on a volontairement "oublié" de faire cotiser les entreprises pour la retraite promise. Elles devraient augmenter les "charges" d'un minimum du double alors qu'elles espèrent actuellement les réduire ! Bien entendu, si l'état ne "garantissait" pas une retraite fictive, les salaires réclamés seraient bien supérieurs et la péréquation des métiers inexistante. Les spéculateurs ont donc volé l'argent des retraites. C'est aussi simple. Il ya quelques solutions immédiates : 1/ Permettre l'accès à la propriété à tous sans condition. 2/ Doubler les cotisations ou charges dans un seul corps simplifié. 3/ Lisser vers zéro les pensions de reversion. 4/ Lisser les grandes retraites à une retraite nationale. 5/ Stopper immédiatement l'immigration. 6/ Etablir sans délai le mécanisme de la fin du chômage. 7/ Réduire progressivement la TVA ainsi que d'autres freins à l'économie. Nous y viendrons, ... forcément.
Réponse de le 15/12/2012 à 18:10 :
Moi, je cotise pas en France mais je veux qu'on me paye ma retraite en France. Moi, je suis un super chef d'entreprise, j'ai une Rolex, je fais vivre plein d'employés mais je m'ennuie tellement le vendredi et le samedi que je passe des heures sur les forums de la Tribune.
Réponse de le 15/12/2012 à 18:16 :
@Patrickb : seulement 10 heures par jour ? Tu comptes les heures que tu passes sur ce site ?
Réponse de le 15/12/2012 à 18:35 :
1) à celui qui n'a pas de propre pseudo pusique de toue manière il n'existe pas : j'ai cotisé en France et c'est cela que je réclame, pas autre chose. J'ai une Rolex dont je ne suis pas trop satisfait et je n'ai pas d'employés parce que tu te doutes bien que je laisse à d'autres le soin d'emp0loyer des gens comme toi :-) courageux, mais pas téméraire, c'est moi :-)
2) @ici Londres: bon s'il te faut 1 heure pour un mot, je suis un peu plus rapide et mon cerveau fonctionne peut-être aussi un peu mieux. Cela dit, celui qui se lève à 7 heures et ne se couche jamais avant 23 heures, c'est moi. Un peu fatigant sans doute pour les jeunes, mais un vrai plaisir en ce qui me concerne :-)
Réponse de le 16/12/2012 à 16:48 :
Ben alors! continuez! que dure votre plaisir, c'est ultra cool pour vous !!
a écrit le 15/12/2012 à 15:07 :
et les étranger n'ayant travaillé en France qui perçoivent plus qu'un agriculteur qui aura travaillé toute sa vie ,. ne serait ce pas par là qu'il faut commencer à réformer . et tous les fraudeurs avec la complicité des assos toujours subventionnés par le contribuable
Réponse de le 15/12/2012 à 18:10 :
et tout cela est normal?? personne ne va dans la rue pour dénoncer toutes ces injustices! vous savez quoi? les hommes politiques, quelque part font bien de nous entuber, car tout se banalise, tout le monde rouspète, s'indigne, mais ne fait RIEN!! une caractéristique du Français, malheureusement.....
Réponse de le 15/12/2012 à 18:29 :
@belphégor: il y a en effet du ménage à faire et ne doivent toucher, au prorata de leurs cotisations, que ceux qui ont cotisé. Quant à ceux qui vivent et vivront centenaires, j'entends bien évidemment la sirène Sarko nous chanter sa chanson, mais "good luck" avec tout l'environnement actuel et futur, surtout pour ceux incapables de se battre (et oui, la vie est un combat permanent). Des centenaires, il y en a toujours eu et c'est sûr que 1% de 40 millions d'habitants, c'est moins que 1% de 75 millions :-)...mais serez-vous 75 millions ? parce que les rebuts des poubelles, ça nourrit son homme sur le coup , mais c'est plutôt nocif à long terme :-)
a écrit le 15/12/2012 à 14:13 :
et tous les retraités plus que centenaire qui perçoivent toujours leurs retraites sans avoir à justifier qu'ils sont toujours de ce monde . il faudrait déjà commencer à nettoyer de ce coté là
Réponse de le 16/12/2012 à 10:19 :
Le climat et le régime corse sont bénéfiques pour les longues carrières de retraité que nous savons préparer dès notre entrée dans la vie active !
Réponse de le 16/12/2012 à 16:45 :
@Antoine ça c'est vous qui l'affirmez !
a écrit le 15/12/2012 à 14:12 :
Resserons les liens ! Nous tous ensemble, fonctionnaires et rentiers, luttons pour nos acquis ! Les jeunes doivent payer !
Réponse de le 15/12/2012 à 18:08 :
ce commentaire n'émane pas de moi. et je ne dis pas tous ensemble, je défends uniquement les droits de ceux qui on cotisé et donc ont acquis des droits...et oui, c'est comme cela que cela s'appelle, mais encore faut-il avoir cotisé pour le savoir :-)
Réponse de le 15/12/2012 à 20:51 :
Encore un fake ! Je revendique le premier commentaire !
Réponse de le 15/12/2012 à 23:13 :
veux-tu nous expliquer pourquoi tu ne veux pas assumer tes propres commentaires ? manque de courage ou de maturité ??
a écrit le 15/12/2012 à 13:32 :
C'est fou le nombre de rentiers baby boomers qui ont commencé à 14 ans à la mine et qui ont fait la guerre d'Algerie... Surtout ceux nés dans les années 50 (la guerre d'Algérie était finie en 62 et la dernière mine du nord occupait surtout des marocains...)
Réponse de le 15/12/2012 à 18:17 :
@au nord: au cas où t'aurais pas remarqué: il y en a (comme celui qui utilise mon pseudo) qui racontent n'importe quoi parce qu'ils n'ont pas d'arguments et cherchent donc à décrédibiliser les autres. La définition de boomers, ce sont ceux nés entre 1945 et 1973. 1973 est l'année du premier choc pétrolier et du début des difficultés économiques. par conséquent, les boomers n'ont pas comme leurs parents bénéficié des 30 glorieuses qui sont justement les années d'après 1945 puisqu'ils n'étaient par son âge de travailler. en revanche, ils ont vécu une situation qui n'a fait que s'empirer. il ne faut donc pas penser que la vie a été plus rose pour eux, parce ce que c'est tout simplement faux (sauf pour les éternelles exceptions à la règle qui ne sont qu'une minorité).
Réponse de le 15/12/2012 à 18:59 :
au nord c'etait les rentiers!
la guerre d'algerie c'est terminee en 1962 ,mais les français dont je fais partis sont encore reste cinq ,jusqu'en 1967 pour le demenagement des bases du sahara ,j'ai fait 13 mois en 1966 a la base marine de mers el kebir avant de la dransferee aux algeriens ,tenait vous au courant de l'histoire des colonies francaises
Réponse de le 15/12/2012 à 19:01 :
@Patrickb : Taux de chômage entre 1970 et 1975 : inférieur à 4% (autant dire le plein emploi)(source Insee), dette publique en 1978 21% du PIB, 86% aujourd'hui (cela s'appelle vivre à crédit), Taux de croissance en 1970, en 1973 : plus de 6%, Taux de prélèvement obligatoire en 1970 : 33% ... Les 68tards ont effectivement bien profité de la bête (dette) et laissent un pays au bord du gouffre
Réponse de le 15/12/2012 à 23:49 :
@ici londres : n'ai-je pas dit que les difficultés économiques avaient débuté en 1973, avec plus pu moins l'entrée sur le marché du travail des boomers qui ont donc subi de plein fouet la "crise" qui n'a cessé de s'empirer depuis 1973 ? Quant à profiter de la santé, de l'enseignement et d'autres services gratuits, tu n'en as sans doute pas profité pour te plaindre :-) Chaque génération a ses propres défis, mais encore faut-il assumer au lieu de pleurnicher :-)
Réponse de le 16/12/2012 à 9:18 :
Le défi de la génération de Patrickb a été de laisser aux générations futures un pays en crise et criblé de dettes. Il avait reçu de ses parents un pays où les budgets étaient en équilibres et par son égoïsme, cette génération 68tarde, qui réclame encore pour sa retraite, a coulé le pays.
a écrit le 15/12/2012 à 13:01 :
Arrêtez de vous plaindre ! C'est nous qui avons la situation la plus dégradée :un revenu de près de 7500 ? en fin de carrière (primes comprises), la retraite fixée à 57 ans (possibilité de "décrocher" à 50 ans avec un minimum de 15 années travaillées), une année de cotisation gratuite au bout de 5 ans d'ancienneté, une hausse de 33 % de l'allocation temporaire complémentaire (ATC), une base de retraite fixée sur les 6 derniers mois de salaire... Nous sommes des fonctionnaires de catégorie A. En plus, et c'est la Cour des Comptes qui le dit, on travaille 99 jours par an ! Alors oui, arrêtez de vous plaindre et travailler les jeunes pour que nous ne perdions pas nos avantages acquis.
a écrit le 15/12/2012 à 13:01 :
j'ai 61 ans et je viens de prendre ma retraite, j'ai payé toute ces années de cotisations pour la retraite de mes parents et aujourd'hui on me dit que plus personne ne veut payer pour moi ? j'ai 1050 euros de retraite et je lis ici de la part des plus jeunes que c'est pas normal ? il est vrai qu'il leur semble plus normal de vivre des prestations sociales qu'ils ne paient pas non plus mais qui sont payés par les autres dont moi ( parce en étant retraité on pay des impots avec un tout petit revenu) .Quand aux fonctionnaires qui ont des régimes spéciaux scandaleusement avantageux par rapport aux autres retraités ils feraient de ver ser un peu dans le pot commun et il me semble que l'état et ses hauts fonctionnaires devraient aussi faire des économies mais quand on voit qu'une idemnité de 6521 euros par mois leur est versée pour leur coiffeur vetement etc on se demande dans quel monde on vit .....
Réponse de le 15/12/2012 à 18:13 :
et gardes du corps qu'il continue d'avoir.....
a écrit le 15/12/2012 à 12:11 :
La seule solution c'est de revenir à 65 ans. C'est la seule chose qui ne touchera pas notre pouvoir d'achat. Tout le reste va nous paupériser.
a écrit le 15/12/2012 à 11:56 :
Si les régimes de retraites AGIRC et ARCCO n'étaient pas syphonés par certains régimes relevant de la fonction publique (EDF, SNCF, ect...), AGIRC et ARCCO seraient en équilibre, et nul sacrifice ne pourrait être demandé au privé!.
Réponse de le 15/12/2012 à 18:22 :
....ou alors travailler jusqu'à 70 ans " (!!! ), vous rigolez j'espère, comment peur on etre productif à cet âge là? à moins d'avoir une santé exceptionnelle, ou venir travailler avec la canne ou le déambulateur, et ensuite....le CIMETIERE!! pas mal comme projet de retraite , ou l"on compte LEGITIMEMENT, un peu souffler, se poser, profiter de sa famille avant de CREVER! est ce trop demander? apparemment oui, parce que à présent, on en est arrivé à ne vivre que pour travailler au détriment de la "vie", désolé, je ne vois pas l"existence ainsi !!
Réponse de le 15/12/2012 à 18:23 :
+ 100000000 !
Réponse de le 15/12/2012 à 20:53 :
@ descartes: si ma tante en avait deux, elle serait mon oncle !
Réponse de le 16/12/2012 à 2:25 :
Cette réponse à descartes n'est pas de moi.
a écrit le 15/12/2012 à 11:51 :
@ la tribune , extrait du document "Il n'y a donc plus le choix. Pour réaliser des économies, les gestionnaires des régimes planchent autant sur une diminution des dépenses, via un gel du point ou une moindre revalorisation que sur une amélioration des rentrées, via une hausse des cotisations. " non o non o non o non , il faut que ce soit le gouvernement qui fasse des economies et non pontionner encore et encore les retraités, le gouvernement doit serrait la ceinture , arretons la decadence de la france , ah elle est belle la france , en 2017 , il n'y aura plus que les assistés , tous les travailleurs motivés seront à l'etranger , halte à la dictature
Réponse de le 15/12/2012 à 18:26 :
.......et puis, HOP! le cimetiere! encourageant, formidable !ainsi les retraites seront conservées...et si c'était une bonne idée, ça ! non? !
a écrit le 15/12/2012 à 11:51 :
@ la tribune , extrait du document "Il n'y a donc plus le choix. Pour réaliser des économies, les gestionnaires des régimes planchent autant sur une diminution des dépenses, via un gel du point ou une moindre revalorisation que sur une amélioration des rentrées, via une hausse des cotisations. " non o non o non o non , il faut que ce soit le gouvernement qui fasse des economies et non pontionner encore et encore les retraités, le gouvernement doit serrait la ceinture , arretons la decadence de la france , ah elle est belle la france , en 2017 , il n'y aura plus que les assistés , tous les travailleurs motivés seront à l'etranger , halte à la dictature
a écrit le 15/12/2012 à 11:34 :
CHOQUANT,hier on annonce une baisse du pouvoir d'achat des retraités (comme les ouvriers d'ailleurs) en meme temps on annonce une augmentation du pouvoir d'achat des NANTIS DE FRANCE TELEVISION c'est du clientellisme pas du socialisme
a écrit le 15/12/2012 à 11:24 :
Il n'y a pas de problèmes de retraite, le problème c'est sarko, nous disait Hollande et ses acolytes... Pour information, à lire, publié par "Contribuables associés " un document sur la CGT vendu en Kiosque ( 4.5 euros ). Ayez un bassinet sous la main pendant la lecture, c'est à vomir...
a écrit le 15/12/2012 à 11:04 :
Né en 1947, j'ai fait la guerre d'Algérie à 10,5 ans en tant qu'engagé volontaire lorsque je revenais de celle d'Indochine. J'ai commencé à travailler à 6 ans dans la mine d'Anzin où j'étais le compagnon d'Etienne Lantier. Les privations de guerre, ma participation active en résistance au Maquis du Vercors et sur les barricades de 1968, ainsi que mes seize heures de travail par jour pour reconstruire le pays, m'ont rendu rachitique, ce qui n'est pas drôle quand on est comme moi atteint de silicose. J'ai cotisé 57 ans et en économisant centime par centime, je me suis constitué une collection de timbres que j'ai revendu. J'ai bien le droit aujourd'hui à 91 ans de profiter d'une retraite bien méritée au Maroc. Je ne comprends pas les jeunes qui se plaignent car eux n'ont pas connu comme moi l'occupation prussienne, les bidon villes de Nanterre et la grippe espagnole de 1918.
Réponse de le 15/12/2012 à 18:28 :
Du ZOLA, tout craché! peuchère !
Réponse de le 16/12/2012 à 8:59 :
@ baby boomer: en tant que soixantehuitard, j'ai eu un parcours similaire au votre en connaissant les tranchées de Verdun !
Réponse de le 16/12/2012 à 16:57 :
houlala! quelle vie !!!
a écrit le 15/12/2012 à 10:53 :
Je suis un jeune retraite EDF a la retraite depuis l'age de 55 ans.
J'ai travaille au total 32 ans et je n'ai pas fait grand chose car je me suis appercu que je pouvais être delegue a la CGT et member du CE et donc j'etais exonere de travaille...
Maintenant avec mes 2300 euros de retraite mensuelle je vais demenager au Maroc ou je vais vivre mes 30 ans d'espérance de vie comme un Prince dans un Ryad que j'ai acheté en revendant mon pavillon de Banlieue .
Merci a tous.
Réponse de le 15/12/2012 à 18:47 :
@Retraité SNCF Vous avez de l'humour, c'est bien ! ça dédramatise un peu les commentaires...mais il faut bien reconnaitre qu'il y a de quoi monter sur ses grands chevaux devant tant dé médiocrité, incapacité des differents gouvernements ceci n'engage que moi bonne continuation!
a écrit le 15/12/2012 à 10:46 :
Que tous les organismes publics qui ont piqué dans les caisses du privé rendent l'argent. Que les retraites du public soient alignées sur celles du privé. Que le gouvernement et les collectivités locales fassent enfin des économies. Et on revoit le problème après.
Réponse de le 16/12/2012 à 17:13 :
+un
a écrit le 15/12/2012 à 10:46 :
Si l'Agirc est dans le rouge, elle le doit au fait qu'elle a été spoliée pour renflouer l'Ircantec, régime de retraite des agents de l'état non titulaires. Comme d'habitude, le privé sera la vache à lait, car le gouvernement n'osera pas toucher à son fond de commerce électoral.
a écrit le 15/12/2012 à 10:38 :
Non seulement le rentier a voté pendant 40 ans pour des démagogues qui lui ont servi la soupe (retraite à 60 ans, 35 heures, défiscalisation immobilière, lignes de TGV déficitaires pour aller jouer au golf...) mais en plus il se permet d'insulter les jeunes à qui lui et ses amis soixanthuitards lèguent 1.700 milliards de dettes et des régimes sociaux et de retraite de type Ponzi !
Réponse de le 15/12/2012 à 18:33 :
@patrick b " ah! si jeunesse savait...ah! si vieillesse pouvait"...!!!!
Réponse de le 15/12/2012 à 19:49 :
@patrickb bis, à chaque âge son plaisir, "jouir de la vie" sont des mots qui choquent les bigottes, on n'est pas le genre à regretter d'avoir vécu, ne vous en déplaise, la retraite c'est aussi celle du monde des bêtises, de l'amertume de ceux qui ont peur de vivre parce qu'ils ne veulent pas en payer le prix. De ce monde-là j'ai pris ma retraite bien avant l'âge, et celle que je vais prendre,( je prends mon pied à l'idée des futurs voyages) eh bien ce sera avec le plus grand plaisir et comme disait mon vieux copain d'autrefois, celui de se lever tôt pour aller voir les autres aller bosser. Lui au moins ne se plaint de rien, et moi, je ne me plaindrai de rien, car nos années de bourlingue nous ont appris la prévoyance. Et c'est vrai on a fini par faire ce qu'on voulait, lui devenu chanteur d'opéra à l'âge de 36 ans, et moi comédienne et metteuse en scène à l'âge de 32 ans. Le reste c'est du jonglage, la vie un cirque avec beaucoup de risques et de bonnes intuitions que le système social ne vous enseigne pas.
a écrit le 15/12/2012 à 9:34 :
Si le gouvernement quel qu'il soit avait le courrage d'harmoniser les systemes retraites prive/public il pourrait alors sans trop de difficultes , je pense , obtenir un gel temporaire des pensions du regime AGIRC / ARCO pour redresser les comptes
mais comment envisager cela? la gauche ne touchera pas a son fonds d'electeurs et la droite aura la trouille
d'ou un immobilisme sterile
Réponse de le 15/12/2012 à 18:35 :
....ni s"attaquer aux députés et sénateurs, qui ne "veulent RIEN lâcher " !eux, on les ECOUTE !
a écrit le 15/12/2012 à 9:27 :
Avec ce qu'il va nous tomber sur la tête le 21/12, tous ces commentaires semblent bien vains...le dernier C dans l'air valait le coup d'oeil !
a écrit le 15/12/2012 à 9:18 :
ces 2 organismes renflouent les caisses de retraite des fonctionnaires qui eux ont un % de cotisation plus faible, un départ à la retraite pour la plupart avant 60 ans ou souvent les 6 derniers mois d'activité sont pris en compte ( avec une montée en grade pour pouvoir bénéficier d' un pourcentage de retraite supérieur) ou est la solidarité?
a écrit le 15/12/2012 à 6:51 :
Une réforme du montant de la pension de reversion des fonctionnaires serait la bienvenue., anisi que les conditions
a écrit le 15/12/2012 à 5:40 :
la question n'est pas de dresser une catégorie de français contre l'autre.La société a besoin de tous pour contribuer a la solidarité.Un peu d'efforts de la part de tous(des jeunes notamment)et le système repartira comme avant!
a écrit le 15/12/2012 à 2:24 :
Ca fait 20 ans que je cotise comme un malade au deux. A ce rythme dans 20 ans y aura plus rien !
Réponse de le 15/12/2012 à 18:50 :
Bien !!
a écrit le 15/12/2012 à 0:06 :
Quand je lis les nuls qui se soulages sur cet article, j'ai pitié. D'abord je me demande si je suis le seul qui a sa retraite complémentaire gelée depuis pour deux ans. Car, si le journaliste avait fait son travail, il se serait aperçu que nos retraites complémentaires n'ont pas bougée depuis un an et demi et pour six mois encore. Quand au petit jeune qui n'ont encore rien fait de leurs dix doigts et qui pleurent sur la retraite des autres, ils feraient bien de commencer à travailler avant de pleurer ou de geindre sur la fortune des retraites. Bonne nuit.
Réponse de le 16/12/2012 à 23:26 :
Vous ne seriez pas Enarque par hasard ? Effectivement, je ne vois pas la différence. Ma retraite est gelée depuis deux ans. C'est structurel ou conjoncturel ? Qu'est que soit le nom que vous donnez à cette perte Mr Bonsens, je perds 2% par an depuis depuis 1 an et encore pour 6 mois. Total 4% de perdu ! Encore un commentaire intelligent à faire ?
a écrit le 15/12/2012 à 0:03 :
Quand je pense à ce qu'on disait étant jeune (entre nous), que lorsqu'on sera à la retraite il n'y aura pas assez d'argent pour nous la verser. Eh bien c'est ce qui se profile. Déjà que le chômage accru ne permet pas de rentrer les cotisations pour supporter le système, il déleste le chômeur de la retraite complémentaire car il n'aura pas cotisé suffisamment chaque fois qu'il est au chômage. La solidarité préconisée par la gauche est une vue à court terme, car à long terme la machine étatique va se retrouver avec tous les nouveaux pauvres à subventionner parmi les retraités, car on ne peut pas vivre avec 500 euros de retraite par mois. Nicolas Sarkozy voyait un peu mieux la situation des retraités en leur permettant de compléter leur maigre pension par un complément d'emploi.
Je commence à me dire que la France s'est rapetissée avec l'appauvrissement des classes moyennes. Je me dis que la droite traditionnelle s'en arrange bien, parce que la classe moyenne veut s'enrichir un peu plus, mais il n'y a pas de place en France pour cette dynamique. La gauche est là pour la casser, et rebelote on vote à droite dans cinq ans pour donner le sentiment qu'on améliore sa situation. Pour cela Nicolas Sarkozy ne représentait pas une droite traditionnelle. Il faisait peur à une certaine droite et à la gauche. Maintenant on ne voit que des murs qui vous renvoient à la case départ : vous avez lutté toute une vie pour vous en sortir et vous allez quand même bouffer de la vache enragée à la retraite.
a écrit le 14/12/2012 à 23:53 :
Heureusement que les fonctionnaires et les régimes spéciaux ne sont pas concernés par ces mesures sur l'Arcco et l'Agirc !
a écrit le 14/12/2012 à 23:44 :
A Christophe 78, tu n'as qu'à travailler comme nous...fainéant et pour la dette tu n'avais qu'à pas voter pour Sarkozy...nous on a payé les retraites de nos parents...
a écrit le 14/12/2012 à 23:41 :
Les retraites complémentaires sont gelées depuis 1 an et demi. Monsieur Chanu, je vois que vous n'êtes pas retraite sinon vous l'aurez su, mais aussi si vous aviez fait votre travail.
a écrit le 14/12/2012 à 23:41 :
Je peux pas partir car je suis pas à la retraite!
Et je pense que d'ici la, je ne l'aurai jamais...
a écrit le 14/12/2012 à 23:31 :
On va vous baiser les retraites mais on va donner un Milliard de plus au budget de l Union Européenne pour 2013 !!!

http://www.debout-la-republique.fr/communique/une-prime-l-incompetence-pour-l-union-europeenne
Une prime à l incompétence pour l Union européenne

Depuis sa prise de fonction, François Hollande nous parle d effort juste et d équilibre budgétaire. Pourtant son gouvernement vient de faire voter une enveloppe supplémentaire de près d'1 milliard d'euros pour le budget de l Union européenne. Au total la France va débourser 20,5 milliards d'euros pour l Union européenne en 2013, soit une augmentation de 7% par rapport en 2012.

Ce nouveau chèque fait à la Technocratie Bruxelloise illustre le sens des priorités du gouvernement. Plutôt que de financer les grands projets d'avenir ou investir pour relancer l'économie, François Hollande préfère donner des gages à MM. Barroso et Van Rompuy. Alors que ces technocrates de Bruxelles ne créent aucune richesse et sont en grande partie responsables de la crise de la zone euro, les contribuables français vont devoir leur faire un chèque de plus de 20 milliards d'euros.
La Commission européenne est la première à donner des leçons de morale aux pays membres sur la gestion de leurs finances. Et aujourd hui c'est elle qui se tourne vers les peuples d'Europe pour financer son dérapage budgétaire. Ça ne manque pas de culot !
Depuis le début de la crise, l Union européenne a montré son incapacité à ramener la croissance et réduire le chômage. Pourtant, la France continue à la financer et même à augmenter le montant des enveloppes qui lui sont allouées. Cela va même plus loin. Les bureaucrates de Bruxelles et Francfort viennent d'obtenir que les pays leur confient la surveillance des banques européennes au travers d'une supervision bancaire européenne. Une fois encore, les gouvernements transfèrent des pouvoirs à des autorités non-élues sur lesquelles les peuples ne vont avoir aucun contrôle.

Depuis le début de la crise, les États accordent des milliards d'euros aux banques avec l'argent des contribuables. Mais les gouvernements, démocratiquement élus, avaient jusqu'alors un droit de regard et devaient donner leur accord pour prêter de l'argent à une banque en difficulté. Avec cet accord sur la supervision bancaire, la BCE court-circuite les gouvernements puisque c'est directement elle qui décidera du sauvetage d'une banque. Elle se passera de l'avis des peuples et c'est pourtant avec l'impôt des contribuables français, allemands, italiens, espagnols, belges... qu'elle financera les sauvetages des banques concernées.

C'est quand même unique au monde. Les instances de l'Union européenne, à Bruxelles comme à Francfort, ont montré leur inutilité et même leur nocivité. Pourtant on leur donne toujours plus d'argent pour son fonctionnement et on augmente leurs pouvoirs. On connaissait la prime au mérite, les technocrates bruxellois viennent d'inventer la prime à l?incompétence. A la fin ce sont toujours les mêmes qui payent l'addition : les peuples d'Europe.
Réponse de le 16/12/2012 à 17:40 :
une prime à l'incompétence pour l'UE" , excellent !
a écrit le 14/12/2012 à 21:37 :
Qu'on arrête donc de payer pour ces fainéants du public et les retraite des travailleurs seront sauvés.
a écrit le 14/12/2012 à 20:32 :
tous on a fait mai 68 on recommence pour sauver nos retraites ,
Réponse de le 15/12/2012 à 21:00 :
@ Libé: quelqu'un qui sait tout faire de ses mains et de sa tête, ça compte !
Réponse de le 15/12/2012 à 21:52 :
@Dominique, voilà quelqu'un qui comprend comment on compte dans la vie!
Réponse de le 15/12/2012 à 22:29 :
@ Myc: vous venez souvent aux Chandelles ?
Réponse de le 16/12/2012 à 0:38 :
@Dominique, c'est une spécialité de chez vous? Je suis bien trop occupée à mon art pour être aux chandelles, n'oubliant pas ma retraite prochaine, pour prendre le large dès que j'en aurai le temps.
a écrit le 14/12/2012 à 20:11 :
a tous ceux qui ne croient pas qu'il suffit de 1800 euros par mois pour un couple et payer des impots un site" impots.gouv "et faire la simulation 154 euros d'impots et on appelle cela des retraités aisés" 900 euros par mois et l'on est riche pour ce gouvernement. c'est beau la gauche sociale
a écrit le 14/12/2012 à 20:01 :
Encore le privé contrait d'assurer la retraite du public qui garde tous ses avantages, les fonctionnaire se plaignent d'une maigre retraite egale a leur dernier salaire alors que dans le prive l'abattement est sensiblement égal a 20% de leur dernier revenu, et on ne doit pas s'étonné que les retraités du privé trouve anormal que tout le monde ne soit pas traité avec équité, le président normal a oublié que la devise de la France contient le terme EGALITE
a écrit le 14/12/2012 à 19:56 :
Aisons confiance à notre bon gouvernant :il va créé un observatoire et de réflexion pour à la fin tabasser les boîtes ou ces esclaves que nous sommes à coup de taxe... Du coup il feront un geste pour les mini retraites et autres bénéficiaires de la cmu...
Blague a part, en terme d'idée : les retraites qui partent au
Maroc avec ce que nous cotisons : alors divisons par 2 le montants versé! Après tout notre système et que les travailleurs cotisent pour les gens en retraite à l'instant T. Donc si il parte pour des raisons de niveau de vie meilleur avec nos cotisations, alors plus de retraite public!
a écrit le 14/12/2012 à 19:46 :
il serait juste d'épargner les petites retraites, jusquà 2 fois le smic, qui seraient revalorisées correctement. Toutes les retraites au delà seraient dévalorisée d'autant. Il n'y aurait alors pas besoin d'augmenter les cotisations. Les retraites ne sont pas des droits acquis. Elles sont seulement une part conventionnelle au jour le jour de ce qui est prélevé sur le revenu des actifs.
a écrit le 14/12/2012 à 19:17 :
Collectif Sauvegarde Retraite au 53 rue vivienne, 75105 Paris Cedex 02.

Le budget retraite des fonctionnaires est en pleine explosion : 15 Milliards d'euros supplémentaires entre 2006 et 2012, encore 15 Milliards de plus d'ici 2015...
Et pourtant rien n'est fait pour arrêter cette dépense effrénée qui pèse de plus en plus lourd sur le BUDGET de l'ETAT et donc sur les CONTRIBUABLES.
Le gouvernement se contente d'augmenter encore impôts et cotisations, qui rogneront un peu plus le niveau de vie de millions de retraités du Privé, alorq qu'on pourrait facilement couper dans les Privilèges-Retraite injustifiés et superflus du Public :
-Retraite anticipée dès 50 ou 55 ans pour plus d'un quart des agents du Public, niveau de retraite 100% garanti, trimestres distribués gratuitement, réversions sans conditions, pension calculée sur les 6 derniers mois de salaire.. Au final, si les agents du public avaient le même régime de retraite que les salariés du privé, on économiserait 20 Milliards d'Euros par an.

a écrit le 14/12/2012 à 19:05 :
Des solutions douloureuses qui se profilent ?? Ah bon, nous connaissons déjà depuis de nombreuses années, les cotisations qui augmentent, la valeur d'achat du point qui augmente plus vite que l'inflation, la valeur du point payé lorsque vous prenez votre retraite qui est revalorisé sous l'inflation, donc triples solutions douloureuses. Les assimilés cadres qui remplissent la caisse agir, les exonérations de charges des entreprises, etc ? On nous promet plus de douleur, du cyanure pour les vieux, peut être, c'est plus radical ???
Réponse de le 22/10/2014 à 21:13 :
bonne initiative. comme le dis l'article, tout commence à Paris ou crédit agricole s.a possède son siège, rue de la boetie, maintenant le projet va s'étendre sur le territoire. faut pousser nos petits à grandir.
a écrit le 14/12/2012 à 19:03 :
Tout le monde sait que la retraite moyenne du public est inférieure a celle du privé.Il est donc normal que les retraites du privé baissent un peu.Eh oui,l'effet d'aubaine c'est terminé!
a écrit le 14/12/2012 à 18:53 :
Une nouvelle fois les privilégiés (fonctionnaires, parlementaires et surtout les régimes spéciaux= électriciens, gaziers, contrôleurs du ciel?) vont être épargnés ! Bref on va piquer au privé pour boucher les trous du public !
Le changement dans la continuité avec la gauche ....Et les 4700e de prime de chauffage pour nos 400 chers sénateurs avec leur 1200 larbins pour les servir , on n'y touche pas ! Pourtant il s'agit d' une institution inutile.Et les retraites des fonctionnaires partant à 55 ans avec 75% du dernier salaire , on n'y touche pas .Et les retraites de nos élus ,on n'y touche pas.Et l?électricité et le gaz presque gratuit pour les agents Edf/Gdf, on n'y touche pas.Et les niches fiscales de 7000e pour les journalistes on n'y touche pas etc etc etc
a écrit le 14/12/2012 à 18:49 :
La Suède a réformé son système de retraite qui s'appelle retraite à points, il repose sur 50 % par répartitionet 50 % par capitalisation. Pourquoi ne pas réfléchir à un telle réforme en France
a écrit le 14/12/2012 à 18:49 :
moi je vais faire comme gerard , je vais m'expatrier en belgique et je vais monter deux ou trois bar du type bordel , il parait que cela marche trés bien en ce moment
Réponse de le 15/12/2012 à 19:14 :
et ce 2e commentaire n'est pas de moi non plus.
Réponse de le 16/12/2012 à 17:44 :
et pourquoi pas, joindre l'utile à l'agréable?? ça met de la crème fraiche dans les épinards...au point on l'on en est....qui a parlé de vénalité ??mais non, mais non !!
a écrit le 14/12/2012 à 18:46 :
tous dans la rue tous dans la rue cela suffit
a écrit le 14/12/2012 à 18:37 :
EDF un scandale d Etat. Contribuables, usagers, cotisants : comment tous les Français vont payer les retraites très spéciales des agents EDF, Journal le Point du 11 Novembre 2004, N° 1678
a écrit le 14/12/2012 à 18:31 :
a lire tolle contre les injustices la revolte prive public est inevitable
a écrit le 14/12/2012 à 18:30 :
Pour compenser on fera un peu de travail au noir,c'est net d'impôt
a écrit le 14/12/2012 à 18:30 :
Le taux de retraite du régime du privé n?a cessé de baisser depuis la réforme Balladur faite en catimini pendant l?été 1993 et s?est traduite comme vous le savez par la prise en compte pour son calcul des 25 meilleures années au lieu des 10 meilleures années sans oublier l?indexation de revalorisation des pensions qui se fait non plus sur l?augmentation des salaires mais sur l?inflation des prix ce qui a eu pour conséquence une perte de pouvoir d?achat d?environ 20 %.

Arrêtons l?insupportable inéquité entre le régime de retraite du privé et les régimes de retraites des fonctionnaires (prise en compte des 6 derniers mois, durée moins longue), des régimes particuliers des sénateurs, des députés (5ans cotisés = 1600 ?, quand on sait que 56 % des français n?atteignent que 1.200 ? de retraite voir moins !), sans oublier les régimes spéciaux :

EDF un exemple des plus emblématiques (c.f. Le journal le Point du jeudi 11 Novembre 2004 : enquête sur un scandale d?état - Incroyable ! Les salariés du privé vont devoir largement mettre la main au portefeuille pour financer les retraites dorés des salariés d?EDF, un tour de passe -passe cautionné par le ministre de l?Economie, Nicolas Sarkozy).

Ne parlons pas de la fausse réforme du régime de retraite des personnels de la SNCF et de la RATP (qui vont quand même garder leurs avantages acquis) et qui va couter encore plus chère que prévue au contribuable : savez-vous que le régime déficitaire des retraités de la RATP coûte 414 millions d?euros au contribuable en 2010!

Le problème n° 1 étant l?emploi nous n?avons pas vu ces 20 dernières années les résultats des gouvernement dans ce sens (défiscalisation des charges patronales, défiscalisation des heures supplémentaires, 35 heures (ce sont les multinationales et les grosses entreprises qui en ont bénéficié et non pas les petites entreprises qui maintiennent l?emploi en France), leur coût avoisinerait les 20 milliards d?euros supportés par les contribuables c?est à dire essentiellement par les classes moyennes (qui en ont plus qu?assez) subventions données à des entreprises étrangères qui empochent l?argent et délocalisent un peu plus tard, niches fiscales pour les plus fortunés, bouclier fiscal) ni du rôle joué par l?Europe qui applique une concurrence déloyale entre les pays membres sans avoir harmonisé la fiscalité
a écrit le 14/12/2012 à 18:29 :
Toute cette agitation me fait rire (jaune) : l'alliance objective entre les deux piliers du conservatisme français, les rentiers et les fonctionnaires, va continuer. Mes chers salariés et patrons du privé, vous n'avez pas fini de payer car c'est bien entendu sur vous que l'essentiel des hausses de charge et d'impôts va continuer de peser. Et bien entendu les alliés objectifs feront en sorte que leurs chers élus lachent un peu plus d'aumones publiques pour que les miséreux ne se révoltent pas : hausse du RSA, extension de la CMU etc. là aussi financé par vous...
a écrit le 14/12/2012 à 18:28 :
1,3 milliard d'euros pris à la CNAV pour financer les pensions des agents EDF-GDF !
Une fois encore, on pille les retraites du privé au profit des agents publics :
De quoi s?agit-il ?
En 2005, les pensions des agents EDF étaient mises à la charge de la Cnav. Compte tenu d?un rapport cotisants/retraités désastreux, EDF-GDF devait payer chaque année une compensation financière. « Opération neutre pour la Cnav ! » avait-on juré la main sur le c?ur.
Le problème, c?est que le compte n?y est pas : 5 ans après, il manque 1,3 milliard dans la caisse de retraite du privé. C?est ce que révèle la Cour des comptes dans son dernier rapport sur la sécurité sociale.
Ce pillage est d?autant plus scandaleux que l?intégration du régime EDF-GDF n?a en aucun cas remis en cause les avantages exorbitants des agents publics des industries électriques et gazières :
- Départ à 55 voire 50 ans pour les agents dits « actifs » (57 et 52 ans après la dernière réforme, mais pas avant? 2023)
- Des pensions représentant 75 % du dernier salaire, garanties à 100 %
- Des avantages « maison » en pagaille...
Le comble, c?est que ces avantages extravagants sont déjà payés par le contribuable à travers la CTA, taxe spécialement créée à cet effet, que nous retrouvons sur notre facture.
a écrit le 14/12/2012 à 18:27 :
Il y a une chose que je souhaite c'est la fin des cotisations obligatoires sur le salaires pour la vieillesse, le chômage, la retraite etc. Car je préfère choisir mes contrats et faire jouer la concurrence... marre de ce faire spolier par un système pyramidale ou seul les anciens baby boom sont gagnant ! La vérité est que notre génération est une génération sacrifiée au profit des autres et que nous cotisons dans le VIDE !!!! On aura rien ! nous a la fin. On nous prends pour les idiots du village. Ce système devient du rackette.
a écrit le 14/12/2012 à 18:16 :
Est ce que les solutions douloureuses voir radicales se profilent aussi pour les députés les sénateurs et quelques autres privilégiés de la politique où les solutions seront elles comme d'habitude toujours pour les mêmes? La loi sur le cumul des mandats est toujours à l'étude...je suppose....
a écrit le 14/12/2012 à 18:03 :
j'ai une cagnotte sociale; il suffit de confisquer l'argent du 1% CE et de la formation que les syndicats se foutent dans les fouilles!
Réponse de le 15/12/2012 à 18:57 :
@ gigi @patrick tout à fait!...mais " nous n'avons pas les mêmes valeurs " !
a écrit le 14/12/2012 à 17:59 :

blabla/ bla/ et pendant ce temps des taxes passent inapercues de ci dela pour qui pour quoi // /diversion
Réponse de le 16/12/2012 à 17:21 :
@gigi 18:50 tout à fait !!
a écrit le 14/12/2012 à 17:58 :
Changeont cette usine à gaz de repartition géré par des caisses multiples. La mobilité des emplois dans le pays et dans le monde, la démographie vieillissante,...la rendent obsolete. Une répartition payé au prorata des revenus pour assurer un minimum viellesse identique à tout le monde suffirait. Libre apres à celui qui veut mettre des sous de cote en plus de le faire( via des fonds de pensions ou investissements personnels) et fini le pouvoir de ces caisses, des syndicats et de l'eternelle bagarre privé/publique, actifs/inactifs, jeunes/vieux. Evdemment un tel systeme ne peut s'installer que sur plusieurs générations pour ne pas provoquer de révolution, mais au moins il faudrait débuter sa mise en route
a écrit le 14/12/2012 à 17:07 :
les caisses de fonctionnaires financent celles du privé!!!

regardez les contributeurs et SURcontributeur et les beneficiaires...

http://www.fgrfp.org/dossiers/solidarite_regimes/solidarite_regimes.htm
a écrit le 14/12/2012 à 17:00 :
d'un autre côté mon salaire stagne depuis des années et l'argument de l'inflation auprès de mon employeur je peux le toujours oublier... alors si on m'augmente les prélèvements, mon salaire va tout bêtement diminuer en valeur absolue, alors désolée Papa et Maman mais c'est vous ou c'est moi...
a écrit le 14/12/2012 à 16:27 :
On commence par ruiner les retraités, et ensuite on crée un système de solidarité para-étatique qui ne marche pas: quelle hypocrisie pour inventer des taxes enveloppée dans de bonnes intentions. Mais, nous retraités, nous ne voulons pas de la sollicitude forcée du PS. Qu'ils se la gardent, et qu'ils la bouffent, leur soupe populaire! Mais, non, vous pensez bien que cet océan de prélèvements n'est pas destiné à aider les Français âgés et dépendants, mais bien à alimenter les caisses de l'Etat PS, la cantine de luxe de l'Etat PS, à redorer les lambris dorés des salons de la République PS, des fois qu'ils se défraîchissent, et à distribuer à la clientèle du PS, immigrés en tête, intermittents du spectacle, retraités des régimes spéciaux, dont celui de super-luxe des sénateurs, etc...Ils ruinent consciencieusement la France et les Français !
Réponse de le 14/12/2012 à 17:09 :
Il faut remettre au boulot tous ceux qui ont pu prendre leur retraite à 60 sans avoir cotisé 41,5 années. C'est trop facile de profiter du système et de dire "c'est aux autres de cotiser plus et de travailler plus longtemps", surtout dans un pays qu'ils laissent cribler de dettes, et avec une activité économique qui ralenti.
a écrit le 14/12/2012 à 16:24 :
iL Y A 2 SORTES DE FRANCAIS pour la retraite : les fonctionnaires et les ....autres.
Pourquoi par ailleurs des majorations durant toute leur retraite à ceux qui ont eu 3 enfants 40 ans auparavant ?
Réponse de le 16/12/2012 à 17:24 :
GLANDU 16: 27 Excellent !
a écrit le 14/12/2012 à 16:17 :
Vous avez la mémoire très courte, souvenez vous en 1983 quand F Mitterand (P.S) a ramené l'âge de la retraite de 65 a 60 ans, Michel rocard s'était étranglé en déclarant que la France n'en avait pas les moyens, rien n'y a fait.....quand N Sarkozy a voulu réformer le régime des retraites et que les syndicats toujours "force constructives de proposition" ont engagé des grèves et manifestations monstres dans les rues......en 2012 quand F Hollande ( P.S) a ramené, sous certaines conditions le départ en retraites a 60 ans.....alors que partout en Europe, l'âge légal se situe entre 65 et 67 ans....et vous vous insurgez contre la non révision des pensions de retraites et de l'augmentation des cotisations de retraites....Messieurs les journalistes soyez objectifs et rappeler certains faits ...même s'ils sont l'oeuvre de la gauche française.....
a écrit le 14/12/2012 à 16:13 :


Attention de ne pas se tromper de responsable :

Au moins depuis Michel Roccard,tout le monde est au courant que le système des retraites va à sa perte:Il y a longtemps que nos gouvernants successifs savent qu'il faut le réorganiser !! Mais chacun refile au suivant la patate chaude. En 2005 quand avec l'équipe Raffarin ,Sarkozy, Fillon ont monté la merveilleuse usine à gaz de l'"adossement" puisant caisses du privé, CNAV, AGIRC et ARRCO,pour financer les retraites EDF, ces décideurs savaient que l'opération était dangereuse et injuste. En 2010 M . Woerth fait la réforme des retraites. Pour les fonctionnaires,et les régimes spéciaux, rien dans l'immédiat si ce n'est un allongement de la durée de cotisation. Les mesures immédiates sont pour le secteur privé,pour les autres on en reparlera en 2017. Pire, pour faire passer la durée de cotisation à 41,5 ans on accorde des"compensations" qui augmentent les retraites de ces régimes particuliers. Quand on regarde les avantages dont bénéficient ces personnels : age de départ, calcul sur les 6 derniers mois etc ? on voit bien que d'année en année,on ne fait qu' entériner,voire augmenter les différences entre les régimes.On nous dit ,maintenant que les retraites des fonctionnaires ne font qu'augmenter, alors que l'on a diminué leur nombre !! C'est logique puisque dans les dernières années, l'INSEE nous indique que leur salaire moyen dépasse le salaire moyen du privé. J'admets que la comparaison est difficile, Alors disons que c'est sensiblement équivalent, il est donc logique que le niveau de leur retraite augmente.Que va-t-il se passer pour le privé?On nous distille des informations sans doute incomplètes : Une petite ponction sur les retraités payant l?impôt sur le revenu, une majoration inférieure à l'inflation sur 3 ans...Qui va croire que ces mesures renfloueront les caisses AGIRC-ARRCO?
Il va falloir choisir :
Augmenter fortement les cotisations des actifs
Diminuer fortement le niveau des retraites
Allonger la durée de cotisation au caisses complémentaires
On devra sans doute faire un mélange de ces 3 paramètres.Une chose est certaine : On ne touchera pas aux régimes spéciaux:Fonctionnaires ,EDF, SNCF, RATP et autres députés,sénateurs, : diplomates et hauts fonctionnaires peuvent rester sereins.
Il y a déjà longtemps que j'ai écrit que l' AGIRC- ARRCO était en survis: Aujourd'hui je sens la fin prochaine.
On prépare ainsi la rue à vivre des violences qui ne seront pas une solution...
Réponse de le 14/12/2012 à 16:50 :
en 1983 lorsque Mitterrand décida de ramener la retraite de 65 a60 ans ,Mauroy premier ministre lui demanda comment faire pour le financement? réponse de dieu "lorsque le problème se posera ,nous ne ferons plus de politique!! Mitterrand disparu avant de rendre des comptes à la justice Mauroy est bien là
Réponse de le 14/12/2012 à 17:26 :
@sauros: et je suppose que t'étais présent quand il a dit cela, ou c'était peut-être un fantasme :-) bon, la Reine d'Angleterre organise une sauterie pour Noel, n'oublie pas d'y aller pour nous rapporter les commérages :-)
a écrit le 14/12/2012 à 15:45 :
ouais la france coupée en deux ou plutôt pliée en quatre comme le disais coluche! douce france cher pays de mon enfance la la la...
Réponse de le 14/12/2012 à 16:47 :
@lambalada: douce France, c'est Charles Trenet si je ne m'abuse.
Réponse de le 16/12/2012 à 17:47 :
douce France! boudiou ! c'est fini ça, malheureusement ! c'est "gruyère & Cie, et tout ce qui va avec !! que du bonheur!
a écrit le 14/12/2012 à 15:43 :
Je suis retraité, je suis parti après 37 ans de cotisation, avec le simple bac j'ai réussi à me hisser cadre sup et toucher une petite retraite de 2800 euros, le minimum pour pouvoir se nourrir correctement. Heureusement que ma génération s'est enrichi grâce à l'immobilier, des plus values de 200 000 à 350 000 euros permettent de mettre un peu de beurre dans les épinards comme les revenus locatifs, plus de 4000 euros par mois. Dommage que les jeunes refusent d'aller travailler et hésitent à investir dans l'immobilier.
Pour moi il suffirait de reporter l'âge de la retraite des actifs à 65 ans minimum et comme ça avec les économies on pourrait hisser ma pension à 3000 euros par mois.
Réponse de le 14/12/2012 à 16:01 :
Post inutile: Il cavaliere : troll habituel des forum de La Tribune. Prétend parfois être jeune en voie de quitter la France, et aujourd'hui être retraité après 37 ans de cotisations. Déteste les "babyboomers" et les propriétaires et agents immobiliers.
Réponse de le 14/12/2012 à 16:04 :
@il cavaliere

oui bien sûr on pourrait aussi mettre l'âge de la retraite à 70 ou 75 ans ou supprimer carrément la limite d'âge ! corvéable à souhait jusqu'à la mort ! c'est bien d'appliquer ça aux autres! je retiens que tu as cotisé 37 ans et qu'en rapport tu as plutôt une bonne retraite; moi hélas à durée égale sinon supérieure de travail (42 ans de cotisation) je ne pourrai compter que sur 1200 ou 1300 euros! et avec un BAC+4! misère:! dans quel monde on vit !
Réponse de le 14/12/2012 à 16:06 :
Il vaut miieux prendre votre commentaire pour une farce qui ne ferait rire que vous. Les autres verront là un sarcasme qui renforcera la haine des un envers ceux qui ont su profiter du système (en gros votre génération qui s'est assise sur la suivante). Vous avez des enfants à qui vous pouvez être sûr de dire "suivez mon exemple et vous réussirez dans la vie!"? J'en doute...
Réponse de le 14/12/2012 à 16:09 :
Tu est au courant qu'il y a de nombreux actifs qui touchent 1600 euros net de salaires et qui doivent payer un loyer pour se loger? les retraites devrait plutôt être écrêtées à 2000 euros maximum, pour alléger les charges sur les actifs. Au vu des déficits il faudra bien y venir.
Réponse de le 14/12/2012 à 16:11 :
également retraité mais,avec 1000 euros de moins que vous par mois j'arrive à me nourrir tout à fait correctement.Alors pensez aux petits retraités 700 euros/mois qui représentent les 3/4 de nos effectifs.
Réponse de le 14/12/2012 à 16:20 :
Analyse complétement fausse !!
Sur les jeunes qui refuseraient de travailler, c'est fondé sur rien.
Sur l'immobilier, quand vous avez acheté, le prix au m² n'était surement pas équivalent à 2 voire 5 fois votre salaire mensuel comme c'est le cas aujourd'hui, donc logique que ça fasse hésiter.
Ensuite, sur les plusvalues, ça veut simplement dire que sans rien faire vous avez revendu plus cher un bien que vous avez acheté avant. En fait vous vous êtes enrichi sans travailler sur le dos de celui qui va galérer pour rembourser le pret qu'il a contracté pour rembourser le logement qu'il vous a acheté. (lisez ça : http://www.pauljorion.com/blog/?p=44724)
Enfin, l'inflation du début des années 80 a fait fondre la valeur des prets immo des babyboomers. Il ne vous a pas échappé que la situation est un peu différente aujourd'hui.
Quant au fait de s'être hissé dans le hiérarchie sociale avec le BAC, félicitations, mais à votre époque avec le BAC, vous faisiez partie des 5-10% des français les plus diplômés, donc que vous terminiez dans les 5-10% des Français qui ont les plus grosses retraites et gros patrimoines n'est pas non plus un exploit hors du commun
Réponse de le 14/12/2012 à 16:42 :
@kuilk75

OUI je confirme BAC +4 et future retraite prévisible à 1200-1300 euros ! pas de quoi sauter au plafond !!! pas une grosse retraite ! en somme faire des études c'est beau mais ça ne paie pas forcément à l'arrivée! alors encourager les enfants à faire des études...bof, bof!
Réponse de le 14/12/2012 à 16:43 :
@ IL CAVALIERE : elle est minable votre retraite de 2800 euros pour un cadre supérieur! Vous auriez mieux fait de travaillez chez EDF, vous auriez eu une meilleure retraite plus les avantages maison (électricité à 10% pour la résidence principale et la résidence secondaire).
Réponse de le 16/12/2012 à 17:31 :
il cavaliere : vous avez le sens de l'humour noir ! édifiant !!
a écrit le 14/12/2012 à 15:41 :
Il est urgent de réformer "les retraites spécifiques" de la fonction publique tel que l'éducation nationale etc et en particulier celle de la SNCF qui vient piocher sur les retraites du privés par manque de cotisant cheminot...
Réponse de le 16/12/2012 à 17:29 :
Manolo : + 1000 !
a écrit le 14/12/2012 à 15:41 :
Notre système de retraite est l'un des plus efficaces du monde (cf. retraites privées qui sont catastrophiques).
Néanmoins, le problème ne date pas d'hier. Des études montrent les tranches d'age qui ont sous cotisé par rapport à leur retraite. Donc maintenant, il faut cotiser pour le gros manque de cotisation du grand parent, pour le léger manque de cotisation du parent, et pour soi. Ce qui ne tiens pas. Surtout avec les jeunes qui enchainent les CDD mal payés jusqu'à + de 30 ans.
a écrit le 14/12/2012 à 15:39 :
Pas de problème : vous me rendez mes cotisations, et je renonce à ma retraite.
Réponse de le 14/12/2012 à 15:56 :
Moi aussi ; 22 ans de cotisations au RSI 530 ? de retraite ; elle est belle l'égalité !!!
Réponse de le 14/12/2012 à 16:00 :
Bjr, je pense également la même chose que vous; je pars à la retraite en début d'année prochaine pour moins de 50% de mon dernier revenu, toutes retraites confondu j'ai débuté en 1969 au SMIC 857 FF par mois . je voudrais bien récupérer toutes mes cotisations !!!!!
un scandale pour le privé , tous égaux fonctionnaires état , tous aux mêmes régimes regardons le nombre de SDF en France, bientot notre tour SDF ?? milités les retraités on veut du changement il est NORMAL Hollande !!!!!!! baisser les coûts de l'ETAT
Réponse de le 14/12/2012 à 16:38 :
@ANTITROLL, des petits malins de la chienlit marxiste se sont amusés à piquer mon pseudo...
Réponse de le 14/12/2012 à 17:08 :
Désolé pour vous - cela dit, le troll piqueur de pseudo n'est pas marxiste dans ses propos...
Réponse de le 14/12/2012 à 17:09 :
Absolument : je reprends mes cotisations et celle de mon épouse. En échange j'abandonne nos deux retraites, et de gaité de c?ur !
a écrit le 14/12/2012 à 15:38 :
L'impasse sur la revaloristion des retraites complementaires a dejà eu lieu sur celle des cadres ou syndicats et patronat on fait l'impasse sur la revalorisation il y a 3 ans....Les syndicats actifs ne veulent pas cotisés plus le medef non plus et ses sal.. de retraités profiteurs ne touchent que 50 % du dernier salaire pour les cadres alors que les loyers,l'énergie,les impots continent de progresser.La Cfdt veut supprimer les 10 % de frais professionnels,étonnant pour un syndicat de gauche.Le gouvernement prend deja 0.30% sur les retraites pour on ne sait poas quoi.Les fonctionnaires énarques proposent d'augmenter la RDS por les retraités c'est vrai que les fonctionnaires partent avec le dernier salaire et une promotion et cela n'existe pas dans le privé.Vive Les retraités Pauvres si tout cela est appliqué avec l'accord de touta la presse qui ne distingue pas le privé du publique dans leur analyse.
Réponse de le 14/12/2012 à 15:59 :
Faut tout simplement baiser le pensions payées aujourd'hui. Jusqu'à l'équilibre. Toutes les statistiques disent que le retraites de nos jours sont vraiment très riches: patrimoine, retraites..... surtout leurs pensions de nos jours ont étés construites sur des hausses de salaires qui on conduit a la dette actuelle. Il faut aussi supprimer l'abattement de 10%. Il n'a plus de rôle une fois a la retraite. Les retraites veulent le beurre e l'argent du beurre: ils détiennent le patrimoine crée sur la dette actuelle, ils veulent profiter de tous les avantages et en plus que les jeunes paient le tout....... Un peu trop?
a écrit le 14/12/2012 à 15:30 :
la situation étant pire pour le public, j'ose espérer que les fonctionnaires seront aussi concernés....
Réponse de le 14/12/2012 à 17:21 :
aujourd'hui c'est le prive qui paie les deficits des regimes de retraite des foctionnaires et regime des artisants qui on ete rattache au prive!!!!
a écrit le 14/12/2012 à 15:07 :
Les retraités français vont pouvoir sortir leur tube de vaseline !
Réponse de le 14/12/2012 à 16:00 :
y'a pas que les retraités...seulement, à force de taper sur tout le monde, il fallait bien que ça en arrive aux retraités aussi!!
Réponse de le 16/12/2012 à 17:33 :
c'est plus "nocif" ...!
a écrit le 14/12/2012 à 14:48 :
@janlou : où sont les vieux qui n'ont pas voulu cotiser? Ils ont payé les retraites de ceux qui les précédaient. Car le jour où les retraites ont été crées bien évidemment les premiers bénéficiares n'avaient pas cotisé. Et ce jour est beaucoup moins lointain que certains ne veulent se l'avouer. Par ailleurs malgré des horaires de 54 heures et plus par semaine longtemps les salaires sont restés très bas. L'ouvrier des années cinquante était très loin de vivre dans le confort d'aujourd'hui. Ne vous en déplaise, les problèmes ne viennent du passé mais bien d'aujourd'hui où beaucoup trop peu travaillent et laissent les caisses vides tandis qu'ils profitent de tous les allocations et les aides. Se sont-ils déjà demandé de où venait l'argent auxquels ils estiment avoir droit? Se sont-ils déjà demandé quelles mains avaient construit le pays dont ils profitent sans n'y avoir encore contribué?
Réponse de le 14/12/2012 à 15:37 :
absolument ok avec vous !
Réponse de le 14/12/2012 à 15:46 :
@peut-on: tu oublies aussi un détail: on a inventé la vignette auto (soit disant temporaire) pour la génération d'avant le système par répartition. Et dans la mesure où le nombre de boomers était bien supérieur à celui des générations précédentes, il y a avait forcément excédent. Où est passé cet excédent ???
Réponse de le 14/12/2012 à 16:08 :
bien pensé! caisse "noire", pour ....certains .......
Réponse de le 14/12/2012 à 16:25 :
@peut-on vous croire.Dans les années 50,j'étais salarié et je confirme vos propos,mais vous perdez votre temps à rappeler cette période difficile incomprise par les nouvelles générations.
Réponse de le 14/12/2012 à 17:07 :
Oh mon Dieu, c'est vrai comme il était dur de vivre à l'époque des 30 glorieuses... Ah les vieux entretiennent bien leur réputation de râleurs. Les "babyboomers" ont profité de la retraite à 60 ans, du plein emploi, de l'immobilier pas cher... Et aujourd'hui, ils s'aperçoivent qu'ils n'ont pas anticipé leur "papyboom" : c'est ballot ça !
a écrit le 14/12/2012 à 14:48 :
il y aura assez pour tous, si les Français ont le courage de reprendre ce qu'on leur a volé depuis 40 ans ; car la richesse n'a pas disparu, elle a simplement changé de poches !
Réponse de le 14/12/2012 à 15:05 :
+1
Réponse de le 14/12/2012 à 15:14 :
C'est marrant ce sont toujours les autres les fautifs...si vous avez des noms...N'avez vous pas remarqué que le gateau à partager n'a pas grossi en proportion du nombre de bénéficiaires (y a 40 ans on était 45 millions aujourd'hui on est 66..).
Réponse de le 14/12/2012 à 15:38 :
+1 à Magalie contre les bandits, -1 à c'est marrant(-la-voix-de-son-maître)
Réponse de le 14/12/2012 à 15:48 :
@c'est marrant : dont 20 millions d'immigrants qui n'ont jamais cotisé et qui réclament quand même :-)
Réponse de le 14/12/2012 à 16:10 :
+ 1,2,3..........qui réclament et obtiennent!
a écrit le 14/12/2012 à 14:44 :
On se sert de catégories qui ne reflètent en rien le niveau de vie pour demander aux plus pauvres de faire les mêmes efforts que les plus riches.
Entre la retraite d'un millionnaire qui continue de toucher plusieurs milliers d'euros par mois et celle d'un type qui en touche moins de mille, on ne fera pas la différence.

Les efforts du gouvernement sont louables, mais ils devraient se porter sur autre chose que de la communication.

http://politiqueduchaos.blogspot.gr/
Réponse de le 14/12/2012 à 15:10 :
la gauche communique, organisme des réunions et des bla bla bla, détruit toutes les décisions de N S précédent, mais ne prend aucune décision pour aligner tous les régimes pour une plus grande justice, alors il faut encore changer aux prochaines élections .
car sans patron entrepreneur, pas de cotisations pas d'emploi mais toujours des TAXES en supplémént .
a écrit le 14/12/2012 à 14:36 :
Une fois de plus rien n' est fait pour aligner lesrégimes spéciaux de retraites sur celles du privée en durée comme en niveau de prestations. D' autre part ces déséquilibres viennent aussi du fait que les régimes du privée ont absorbés une partie des régimes de la Poste sans une contrepartie financière suffisante. Enfin ( voir l' article du Parisien de ce jour ) les députés et sénateurs ont 150 millions d' euros de cagnotte pour leurs retraites et frais délirants : c' est cela la fameuse " liberté, égalité, justice" ...de gauche . Nous sommes pris pour des CONS.
Réponse de le 14/12/2012 à 14:50 :
Entièrement ok avec vous , Le FN rigole et remercie le PS VERT ETC pour les futures élections LIBERTE EGALITE FRATERNITE
Réponse de le 14/12/2012 à 15:27 :
17ans de droite... rien a ete changé .. commentaires non valides !
Réponse de le 14/12/2012 à 15:37 :
vous oubliez les 14 ans de mitterandisme qui a fait beaucoup de mal à la france
Réponse de le 14/12/2012 à 16:01 :
@hades : vous avez la mémoire d'un poisson rouge. Vous oubliez la réforme des retraites tentée par N. Sarkozy : les syndicats dans la rue et le recul que la droite a fait. Bilan : réforme tronquée et un avertissement pour signaler que d'ici 2020 il faudrait en faire d'autres.
a écrit le 14/12/2012 à 14:36 :
Cette affaire si elle se produit je peux d hors et dèja vous dire que les retraités ne vont pas mollir et qu ils vont descendre dans la rue c'est presque sur qu il y aura beaucoup de monde pour que l on ne touche pas aux retraités qui ont travaillés pendant des années et que l on met toujours a toutes les sauces aussi je dis halte la ce que nous voulons c'est que les députes et senateurs donnent immediatement 30 ou 35% de leures fiche de payes car eux n en fichent pas une rame et qu on les voit bayer aux corneilles ou lire leurs journaux cela me herise et je ne suis pas le seul de le penser car vraiment trop c'est trop et maintenant nous devons le faire sentir a ce gouvernement de malheur.
Réponse de le 14/12/2012 à 15:08 :
+ 100000000......!!!!!!:
Réponse de le 14/12/2012 à 15:10 :
@ DOUDOU: Et pourtant vous avez voter pour ceux qui baillent aux corneilles et lisent leurs journaux (fournis par l'Assemblée ou le Sénat) !
a écrit le 14/12/2012 à 14:35 :
le saviez vous nos chères mutuelles ont des millions si ce n'est milliards dans leurs caisses et pas d'actionnaires même le représentant de la mutualité française l'a dit devant les médias.
Alors baissons les cotisations de nos chères mutuelles et augmentons nos cotisations salariales et patronales.
Juste un équilibre ...
a écrit le 14/12/2012 à 14:33 :
La solution est pourtant plus simple que ça, il faut supprimer des chômeurs, et supprimer le surplus de retraités !
Non en fait ce qu'il faudrait, c'est surtout une démocratie direct, une politique plus participative, car franchement, on a pas notre mot à dire et on encaisse toujours plus (je suis jeune chomeur, je ne trouve rien), on s'accroche à un système dont nous sommes soumis et forcé, sauf que, actuellement, il n'est plus du tout adapté à notre époque.
a écrit le 14/12/2012 à 14:31 :
Retraite privée.Fonds de pension allez voir les américains ce qu'ils en pensent ... de l'argent votre argent à des spéculateurs je ne comprends pas ...
a écrit le 14/12/2012 à 14:30 :
le privé paie encore et toujours , retraite à recevoir sans augmentation, pas de primes chauuffages comme au SENAT, les fonctionnaires ont embauche et nous allons payer, il faut mettre tout les citoyens sur le même régime, arrêter les privilèges ou alors que tout le monde devienne fonctionnaires . L'ETAT DOIT FAIRE DES ECONOMIES , pas de Compte en SUISSE ou à SINGAPOUR . regarder nos ministres 26 à L'ISF Bravo et nous ont doit crever??????? Salut bon week-end ancien AUDITEUR bientôt à la retraite .
Réponse de le 14/12/2012 à 16:40 :
Avant de s'attaquer systématiquement aux soit disant privilèges des fonctionnaires, il serait intelligent de se renseigner davantage sur le sujet pour éviter de dire des inepties à tour de bras.Je n'ai pas la prétention de vous faire un exposé sur la retraite des fonctionnaires mais je tiens à rappeler qu'en aucun cas elle ne ponctionne la caisse des salariés du privé. Ce serait plutôt le contraire !!!!!!
Bien à vous
J
a écrit le 14/12/2012 à 14:30 :

On devrait faire payer une cotisation supplémentaire aux couples, en vue de la reversion.;
Pour les autres catégories : pacsés, célibataires avec ou sans enfant, la pension disparait lors du décès.
Réponse de le 18/10/2014 à 0:01 :
c'est comme dab

juste un peu d'instabilité pour obliger les banques centrales à faire ce que le "marché" veut et non l'inverse

Tant pis pour les investisseurs qui y ont encore une fois perdu des plumes pour rien
a écrit le 14/12/2012 à 14:30 :
Pour en sortir il faut plafonner les retraites à 1 800 euro pour tous ... les retraites au delà sont abusives pour des gens qui glandent toute la journée et regarde les chômeurs avec dédain et mépris... les grosses retraites ABUSIVES sont justement celles des anciens cadres qui ont le plus cassé d'emplois ces 10 dernières années.
a écrit le 14/12/2012 à 14:29 :
Au fait, qu'est-ce qui légitime les syndicats et le patronat pour gérer nos charges sociales (gagnées par notre travail) ?
a écrit le 14/12/2012 à 14:24 :
Je suis un jeune retraité. Je pense que la meilleure solution sur le plan économique est de geler les retraites complémentaires sur 2 ans afin de ne pas augmenter le coût du travail avec des hausses de cotisations salariales et patronales. Il n'est pas équitable, dans un système par répartition, de faire toujours porter les efforts sur les seuls actifs.
Réponse de le 14/12/2012 à 14:38 :
@bubu: parce que t'as pas cotisé peut-être ? un peu facile, mais c'est la nature humaine, de s'attaquer aux plus faibles, alors que les responsables sont les politiques et leurs copains qui ont englouti l'argent des cotisations. mieux vaut affronter une mémé qu'un peloton de CRS :-)
Réponse de le 14/12/2012 à 15:10 :
il y a eu "ponctions" dans les caisses!!! pas étonnant!
a écrit le 14/12/2012 à 14:13 :
La solution au financement des retraites, c'est l'emploi.Si demain il y a 2 millions de chômeurs en moins,le problème est résolu.La responsabilité incombe au gouvernement mais plus encore à chacun de nous en tant que producteur et SURTOUT CONSOMMATEUR;Vous avez compris ou il faut développer.Apparemment non, j'ai de nombreux voisins qui s'apprêtent à aller manifester avec des voitures coréennes et roumaines, qui achètent "low cost",des vrais bênets quoi.
Réponse de le 14/12/2012 à 14:24 :
Et la démographie ? Vous oubliez la pyramide des ages et le babyboom. L'emploi oui, mais avec une immigration massive si on veut pouvoir nourrir nos vieux qui n'ont pas voulu cotiser.
Réponse de le 14/12/2012 à 14:25 :
oui mais pas de croissance = pas d'emplois !
Réponse de le 14/12/2012 à 14:42 :
On achète des voitures étrangères!!!! , ok Renault vient d'acheter 6 kilomêtres d'usine LADA , ouvre une usine en Algérie bientôt en plus de celle du Maroc, PSA va dégraisser , 47000 chomeurs de plus ce mois, le problême c'est trop de dépenses de l'ETAT ? cette année 48 % de charges au RSI avant impôts, j'arrête et prend ma retraite Salut
a écrit le 14/12/2012 à 14:12 :
Si j'ai bien lu, il n'y a plus d'argent en 2017.
Donc en 2024, quand j'aurai 67 ans et enfin la possibilité de prendre une retraite non minorée pour cause de "pas assez de trimestres", Agirc et Arrco me verseront zéro euro de pension, alors que j'aurai cotisé toute ma vie.
Quelle magnifique perspective !
Enfin, il me restera toujours la satisfaction d'avoir contribué positivement à la solidarité nationale, (très) chère solidarité nationale !
A bientôt 50 ans, cadre plutôt bien payé, je n'ai toujours pas les moyens d'acheter une maison qui deviendrait mon logement de retraité (ou me permettrait de l'acquérir).
D2solé, mais dans ces circonstances, je suis pour la retraite par capitalisation !
Réponse de le 14/12/2012 à 14:26 :
La retraite par capitalisation , aucun des gouvernements précédents n'a voulu en entendre parler (N'est ce pas M. Bertrand qui prônait la répartition ), Par contre Préfond retraite , est bien autorisé aux seuls fonctionnaires (Si j'ai bien compris )....Quelle égalité républicaine !!!
Réponse de le 14/12/2012 à 14:33 :
@Futur pauvre

"je suis pour la retraite par capitalisation" ??? allez donc vivre aux USA et vous verrez comme ça marche bien la retraite par capitalisation là-bas !!! et votre retraite vous ne l'aurez pas à 62 ou 65 ans comme en france mais à 80 ans ou peut-être jamais ! si c'est ça que vous voulez alors bon voyage !!!
Réponse de le 14/12/2012 à 14:39 :
Préfon, qui a connu de grosses difficultés, et qui a revu 2 fois à la baisse le taux de service du point. Géré par et pour des fonctionnaires : je leur laisse...
Réponse de le 14/12/2012 à 14:59 :
@ lambalada : c'est parfaitement faux, la retraite est à 65 ans aux usa, la capitalisation marche très bien. Il y a juste une minorité de pauvres retraités, msi en avant, mais qui ne sont absolument pas représentatifs. Et leu système de retraite est viable, contrairement au notre. Sinon, allez voir le système chilien, copié par plus de 30 pays ...
Réponse de le 14/12/2012 à 15:16 :
@john galt

faux ! le système américain est le plus pourri au monde et des pauvres y'en a à la pelle ! infomez-vous! on vante beaucoup l'amérique mais pour les retraites c'est nul comme la GB d'ailleurs; la capitalisation ça ne marche pas en général et ces pays le prouvent tout à fait ! allez vivre aux USA vous verrez la pauvreté, la précarité des gens c'est d'ailleurs pour ça en grande partie que les gens votent de moins en moins là-bas ! ils n'y croient plus! obama ou un autre c'est kif kif !!!
Réponse de le 14/12/2012 à 15:21 :
@john galt: tu dois pas bien suivre l'actualité pour dire de telles inepties :-) le 401K aux US et le REER au Canada, c'est la bourse et ceux qui avaient investi dans Enron, Worldcom et cie en ont un excellent souvenir. Quant à dire qu'il y a un minimum de pauvres (retraités et autres) aux US, t'as dû lire cela dans des bouquins de propagande plutôt que de venir sur le terrain :-)
Réponse de le 14/12/2012 à 15:47 :
aux communistes de service : lambalada et Patrickb : il y a bcp moins de pauvres aux USA qu'en France, sauf si bien sûr vous prenez la mesure de pauvreté relative, qui en mesure en fait que l'écart entre les pauvres et les riches, pas le niveau de vie des pauvres. Les USA ont un niveau de vie supérieur de 50 % au notre, alors qu'il était équivalent en 1980. En GB, c'est le système par répartition qui déconne (http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20110617trib000630213/vers-une-retraite-a-66-ans-pour-les-fonctionnaires-britanniques.html) pas les fonds de pension. Par nature, seul le fond de pension est juste et en France, c'est les fonctionnaires qui seuls y ont droit !! (la préfon). Sur les USA, la capitalisation fonctionne très bien, vous connaisez Calpers ? révisez le modèle chilien, il donne de meilleurs résultat que la répartition, et l'immense majorité des chiliens ne souhaitent pas revenir à la répartition. Ce modèle est d'ailleurs copié par une trentaine de pays (liste sur wikipedia) pouvez vous medire combien de pays ont copié le modèle français que le monde entier nous envie ? aucun .... ouvrez les yeux ... allez à Londres juste 2 jours, et vous allez rapidement comparer par rapport à Paris ...
Réponse de le 14/12/2012 à 15:57 :
@john galt: désolé de te décevoir, mais les faits sont têtus :-) le modèle chilien, c'est pas le saut de l'hélico tout nu et sans parachute :-)
Réponse de le 14/12/2012 à 16:12 :
@john galt

propagandiste américain libéral, ultra libéral ! vive bush et consorts! pouah! que de morts au nom du libéralisme! restons chez nous tu veux bien!!! le système pa répartition est le plus juste au monde qu'on le veuille ou non ! c'est le système le plus EGALITAIRE qui vaille !
Réponse de le 14/12/2012 à 16:54 :
Quant à l'élimination des opposants aux socialistes , ce sera leur prochaine étape...
Réponse de le 14/12/2012 à 16:59 :
Ah PatrickB, Lambalada et les autres toujours aussi genereux avec l argent des autres....
Le systeme par repartition est une spoliation la pire qui soit!!!
Et pour les USA vous repasserez, mon frere y est, il y travaille pour l industrie aeronautique et apres 12 ans de carriere la bas entre le fond gere par sa boite et celle qu il s est constitue en plus avec son epargne il peut deja esperer une retraite bien superieure a celle que j aurais, son assurance sante, bizarrement comme en France payée, pour partie par son employeur le rembourse mieux que le couple Secu+Mutuelle dont je beneficie encore, plus pour longtemps dieu merci. Sans compter qu il gagne bien plus qu en France. De plus pour Memoire avant meme la reforme Obama il y avait les Health Care et le Med Care pour les plus demunis...... Certe bien loin de l assistanat dont on beneficie en France....C est quand meme bizarre qu aucun pays au monde n ai copie "notre genereux systeme". A un moment faut regarder la realite en Face le Tout etat-assistanat-public-parapublique- ne marche pas et ne conduit qu a la pauvrete et la ruine, vous pouvez crier, hurler, argumenter les taux de chomages, le taux de croissance, le taux d endettement.... de la France sont la pour vous contredire.... Enfin dans moins de 3 semaine je serais loin d ici avec femmes et enfants avec un salaire bien meilleur qu ici, une retraite bien plus sure qu ici, une meilleur education pour mes momes plus aptes a les preparer a l economie mondialises..... Certe j aurais moins de conges, plus d heure de travail..... mais quand j aurais 67/70 ans dans une trentaine d annee, je coulerais surement une retraite heureuse alors que vous serez encore a raler tout en restant aveugle a la réalité du monde.... BON COURAGE aux obtus qui veulent rester et "preserver ce systeme" et aux jeunes qui le peuvent quittez ce pays au plus vite..... A bon entendeur salaut!
a écrit le 14/12/2012 à 14:09 :
Imperceptiblement le régime des retraites complémentaires va être la cible du siphonnage des finances du gouvernement socialiste qui depuis longtemps l'a mis dans son collimateur pour financer sa politique démagogique et dispendieuse ( 43 000 profs, régime de retraite des fonctionnaires revalorisé lui, emplois "jeunes", sécurité sociale pour tous les immigrés de fraîche date, RSA, RMI, allocs en tous genre, femmes seules, foyers mono parentaux etc etc etc ) ! bref le paupérisme pour tous et surtout haro sur les pensions privées des riches qui ont pu atteindre l'âge de la retraite sans mourrir à la tâche !
Naturellement tous les avantages des retraites des fonctionnaires seront maintenus et revalorisés à l'inflation ou même plus que l'inflation,avec tous les avantages maintenus bien sûr : voyages gratuits, gaz gratuit, villages vacances à la mer et la montagne, reversion a à taux plein des retraites, retraites calculées à 90% du dernier salaire revalorisé etc etc etc
Réponse de le 14/12/2012 à 14:53 :
Sarko a encore plus siphonné puisque c'est avec lui qu'il a été décidé que les sommes mises en réserve dans le FRR pour "après 2030" seraient utilisées dès 2012 (et seraient épuisées en 2020... mais ça, il ne l'a pas claironné sur les toits !)
Réponse de le 14/12/2012 à 15:10 :
vOUS VOUS ADRESSEZ TOUJOURS AUX FONCTIONNAIRES, VOUS AVEZ
BEAUCOUIP DE MEPRIS. IL Y A BEAUCOIP DE FONCTIONNAIRES QUI ONT UNE
PETITE RETRAITE 1200 euros , ET QUI ONT TRAVAILLE 48 ANS. EN PLUS LES
FONCTIONNAIRES ONT COTISE POUR LE CHOMAGE ALORS QU ILS N Y ONT
PAS DROIT. RENSEIGNEZ VOUS AU MOINS? DEPLORABLE D ENTENDRE DE
TELS COMMENTAIRES.
Réponse de le 14/12/2012 à 16:10 :
rien contre les fonctionnaires mais avez vous vu un fonctionnaire aux ASSEDIC,??? si oui quand ??
Je certifie ce que je dis , Ma MERE était fonctionnaire
a écrit le 14/12/2012 à 14:07 :
AUX VOLEURS !!!!!!!!!
a écrit le 14/12/2012 à 14:07 :
Stop aux régimes obligatoires
Je suis de la génération qui paie mais qui ne touchera rien lorsque je partirai à la retraite
Je préferrerai investir seul cet argent que de le laisser dans les mains de ces nuls!
Réponse de le 14/12/2012 à 16:08 :
@atol: je suis d'accord avec toi, nous vivons dans une société du chacun pour soi qui devrait s'étendre à tout, mais que fais-tu de ceux qui ont cotisé de force (parce que c'était obligatoire) toute leur vie ??
a écrit le 14/12/2012 à 14:01 :
Le retour de l'age de la retraite a 60 ans façon Hollande oblige a une augmentation des cotisations. Une mesure démago électorale comme tant d'autres faites par ces guignols au pouvoir.Il faut augmenter l'âge de départ en retraite voir les autres pays ,supprimer la ponction faite par les syndicats ,réduire le train de vie de l'Etat ,venir a un seul est unique régime de retraite pour tout citoyen
Réponse de le 14/12/2012 à 14:42 :
@sauros: c'est pas la retraite à 60 ans pour tout le monde, mais pour ceux qui ont fait ;eur temps de cotisation (42 ans à ce jour). Donc, ton commentaire est caduque puisque non informé...comme d'habitude :-)
Réponse de le 14/12/2012 à 15:18 :
Sauf que meme avec 42 ans de cottisation on ne finance pas le systeme..... Partir meme a 60 ans, a fortiori avant est une heresie et ce depuis le depart!
Réponse de le 14/12/2012 à 15:54 :
@celui qui me répond: on ne parle évidemmet pas de la même chose. Si tu avais fait des 50 à 60 heures par semaine avec 2 ou 3 semaines maxi de congés payés, tu aurais une autre percception de ceux qui ont fait leur 42 ans. Aujourd'hui, il est bien évident que la retraite à 60 ans n'a plus de sens quand on commence à travailler à 30 ans, qu'on a 6 semaines de congés, des arrêts maladie à répétition et qu'on accumule les périodes de chômage :-)
Réponse de le 14/12/2012 à 16:56 :
sauf que je dit "façon Hollande" comme d'hab Patrickb ne sait pas lire Rappel toi Mauroy et Mitterrand passant la retraite de a ans sans tenir compte du financement un peu d'histoire ..
Réponse de le 14/12/2012 à 17:12 :
Toujours les violons de 50 à 60 heures, toujours les pleurnicheries mensongeres des 3/4 semaines de conges payes....... blablabla....... Les chiffres vous contedisent, vous aviez aussi des taux de cottisations bien plus bas, la generations d avant etant moins nombreuse et ayant une esperance de vie moindre, vous n aviez pas le chomage (induit pour bcp par l elevation des cottisations sur le travail pour financer VOS RETRAITES), vous aviez certe beaucoup d heure mais votre productivité horaire etait bien moindre (CF chiffre OCDE et OFCE) puisque vous pouviez "prendre le temps de vivre", prendre des pauses, dejeuner........ J en veux pour preuve le nombre de "papyboomer" qui rabachent sans cesse comment c etait mieux avant....... Quand aux 6 semaines de conges quelle rigolade je me gausse de tant de mauvaises fois, la verite commence a sortir tant d economiste "independant politiquement" que de l etranger votre generation a vecu tres au dessus des ses moyens, s'arrogeant des droits indus qui ont spoliés ses parents mais endettes ses descendant au moins jusqu a leur petits enfants.... vous pouvez raler, taper encore sur les "jeunes feignants", les coupables de ce carnages c est VOUS et personne d autres et vu comment c est parti vous allez enfin finir par payer>>>> La France sera le pays en defaut en 2013 avec tout son corolaire de rigueurs que cela sous entend
Réponse de le 14/12/2012 à 17:23 :
@sauros: au lieu de faire de l'idéologie aveugle, retire tes verres fumés et constate que les 42 ans de cotisation qui partent à 60 ans ne concernent même pas 1% de la population...et qu'ils seront encore moins dans le futur, dans la mesure où les gens commencent à travailler de plus en plus tard et sont de plus en plus au chômage. Ces 42 ans de cotisations deviennent en fait une farce parce qu'en fait, j'ai comme l'impression que plus personne n'aura son temps de cotisation et peut donc s'attendre à des lendemains difficiles en votant à droite ou à gauche ou au milieu :-)
a écrit le 14/12/2012 à 13:58 :
C'est l'inconvénient du système par répartition. Un salarié Français n'a pas le choix de se constituer une retraite privée, les cotisations sont obligatoires. Résultat, une mauvaise gestion et plus de retraite.On pourrait réfléchir à un financement qui ne repose pas uniquement sur le travail et essayer de pérenniser le système . Les retraités viennent de subir 0.3 % de taxes avec Madame Touraine, il est probable que le gouvernement va aligner leurs CSG sur celle des salariés et la passer de 6.5 à 7.5 % plus la suppression de l'abattement de 10 % sur l?iR .
Réponse de le 14/12/2012 à 14:20 :
@ Toujours moins: Où est l'injustice en alignant la CSG des retraités sur les salariés et en supprimant l'abattement de 10% pour frais professionnels ?
a écrit le 14/12/2012 à 13:57 :
toujours les mêmes et les fonctionnaires pas touche, le pire c'est que c'est nous qui payons pour eux
Réponse de le 14/12/2012 à 14:16 :
@eglantine 89

"c'est nous qui payons pour eux"??? NON c'est NOUS qui payons pour NOUS pas vous ! car voyez-vous nous on COTISE aussi et chèrement autant sinon plus que vous !
Réponse de le 14/12/2012 à 14:16 :
Etes-vous obligée de vous en prendre aux fonctionnaires ? Toujours à dresser les salariés les uns contre les autres ! Ca vous rapporte quoi ! Râlez plutôt après les patrons qui ne paient pas leurs cotisations et après les fraudeurs fiscaux et après ce gouvernement de gauche qui fait une politique de droite !
Réponse de le 14/12/2012 à 14:18 :
C'est vous qui payez les retraites complémentaires des fonctionnaires ! Ah mais non, ils n'en ont pas ! C'est vous qui payez les cotisations chômage des fonctionnaires ! Ah mais non, ils n'en ont pas ! C'est vous qui payez la mutuelle obligatoire des fonctionnaires, prise en charge en partie par votre employeur ! Ah mais non, ils n'en ont pas ! Enfin c'est vous qui payez pour les fonctionnaires leur participation aux bénéfices, intéressement, tickets restos... Ah mais non, ils n'en ont pas !
Par contre les cotisations chômages prélevées sur le salaire des fonctionnaires, qui ne peuvent pas y prétendre, vous trouvez cela tout à fait normal.
Les préjugés ont - vraiment - la vie dure...
Réponse de le 14/12/2012 à 14:41 :
@bgien vu et a tout cette caste de nantis de F;;;; de M: Et vos depart anticipe avec un calcul sur les 6 derniers mois c est vous qui le payer???? votre taux de cotisation inferieur de 2,5 point au celui du prive c est vous qui le payez???? On continue?????? Surtout que dans le prive ceux qui ont la chance d avoir ticket restau (d ailleur vous avez bien souvent des cantines que vous ne payez pas donc la F....), interressement... sont peu nombreux??? On parle du statut des GDF, EDF, SNCF, RATP.... soit disant boite privees mais ou l Etat garde une minorite de blocage quand il n est pas actionnaire majoritaire????? Y en a marre de toute ces fonctionnaire du simple balayeur au senateur!!!! Qu on me laisse me faire ma retraite par capitalisation et DEMERDEZ vous avec vos caisses sans cesse renflouees par le prive!!!!!
Réponse de le 14/12/2012 à 14:58 :
Alors qu'un salarié du privé voit le niveau de sa retraite calculée sur les deux tiers de sa carrière, son homologue de l'État ne voit pris en compte que ses six derniers mois de traitement, au cours desquels il a bénéficié d'une promotion et d'une hausse de salaire. Résultat, un ex-fonctionnaire de l'État touche en moyenne une pension de 1716 euros par mois, contre 1216 pour son homologue du privé. http://www.lefigaro.fr/impots/2012/09/17/05003-20120917ARTFIG00601-des-retraites-du-public-toujours-plus-avantages.php
Je parle même pas du taux d'absentéisme dans le secteur public par rapport aux privés, et bien d'autres inégalités tout aussi aberrante.
a écrit le 14/12/2012 à 13:55 :
il va y avoir du monde dans la rue
Réponse de le 14/12/2012 à 14:03 :
oui mais par le passé en 1993, en 2003, en 2010 il n'y avait pas beaucoup de monde dans les rues pour défendre la retraite à 60 ans...et encore moins pour faire grève !!! alors la rue la rue elle a bon dos !!!en tout cas moi j'y étais et je faisais grève !!!
Réponse de le 14/12/2012 à 14:28 :
Bravo, maintenant qu'il manque 10 milliards tu comprend pourquoi cette réforme est nécessaire ?
Réponse de le 14/12/2012 à 14:33 :
Si les rtraités nantis qui touchent plus de 1 800 euro par mois descendent dans la rue, les jeunes et les 50tenaires au chomage seront là pour les acceuilir comme il se doit, avec des oeufs pourris, des escréments et peut être même des bouteilles de pispis.
Réponse de le 14/12/2012 à 14:38 :
vous pouvez défiler tant que que vous voulez pester et gesticulier ca ne changera pas le fait que la retraite à 60 ans est une folie Et j en suis le premier désolé croyez moi
Réponse de le 14/12/2012 à 14:54 :
"pourquoi cette réforme est nécessaire" ??? quelle réforme ou plutôt quelle contre-réforme ! faisons payer les riches et y'en a plus que l'on croit ! les 10 milliards on va vite les trouver ! sarkozy avait fait son "bouclier fiscal" pour les riches: récupérons déjà cet argent induement offert!!!
Réponse de le 14/12/2012 à 15:08 :
@ lambalada : quand l'état ne prend pas tout, il "offre induement de l'argent" au contribuable ?

Quelle belle vision communiste. La justice, la réforme, c'est donc de faire payer le voisin à sa place ? Quel altruisme, quelle générosité avec l'argent des autres !! "Le problème du socialisme, c'est qu'il finit toujours par être à court de l'argent des autres" Margaret Thacher
Réponse de le 14/12/2012 à 16:04 :
@john galt: et Margaret disait aussi "I want my money back". J'en déduis donc que tu es d'accord que ceux qui ont cotisé ait droit à leurs prestations de retraite :-) De plus, cette chère Margaret citait souvent son mentor, Friedrich Hayek, qui n'a pas dit que des choses qui tenaient la route :-)
a écrit le 14/12/2012 à 13:50 :
tous s'en mettent pleins les poches (senateurs, elus )j'en passe que l'on descendent dans la rue , y a marre de ces nantis , bouger vous ????
Réponse de le 14/12/2012 à 14:08 :
Amis retraités ou presque , entraînez - vous à supporter le froid, les nuits courtes, les repas allègés , à courir, à travailler jusqu'à mourir sur scène comme Molière ... voici les plans des socialistes pour préserver leurs avantages...Il reste aussi à réapprendre à résister...
Réponse de le 14/12/2012 à 15:34 :
je suis retraité, avec 650 eur par mois! c'est le desepérance, la misère, et je pense que certains ont encore moins......mes enfants n'auront pas de retraites, c'est ce qu'ils me disent constamment....on prépare des générations de miséreux, déjà que ce c'est très dur actuellement, et cet état d'esprit lorsque l'on pense devenir de vieux misérables dans le futur, incite pas du tout à garder le moral pour aller bosser, ne pas penser aux petits, ce n'est même pas la peine tellement c'est douloureux...Par le passé, soit les parents aidaient un peu les enfants, ou c'était parfois le contraire, à présent QUI peut aider QUI ? ! et l'on trouve que nous sommes défaitistes et non positifs...je trouve qu'il y a de quoi ; pendant que des hommes au gouvernement ne se privent de rien, ainsi que des grands patrons CAC40, s'entend, nous les petits nous étiolons, régressons de plus en plus...il n'y a pas de justice, ce monde est carrement désespérant...pour le peu de temps que nous passons sur terre avec souvent bien des chagrins, la vie est de moins en moins attrayante...on a perdu l'espoir, et cet état de fait est très, très grave....quand un homme perd ses chances de gagher sa vie, faire vivre sa famille...et ne voit devant lui pratiquement rien de bon, aucun avenir pour lui et sa descendance.....qu'est ce qu'il reste? bien malin, ou simple d'esprit pourra le dire.......un vieux retraité fataliste
Réponse de le 14/12/2012 à 15:44 :
les individus sont malheureusement RESIGNES! "ils", en profitent! je n'oserai pas dire., les "nantis" des gouvernements et autres...ont raison, somme toute!
a écrit le 14/12/2012 à 13:48 :
Le système de protection sociale est une "machinerie" qui devrait être remise à plat et repensée. Mais pour cela, il faut du courage intellectuel et politique. Ce n'est pas demain la veille ....
a écrit le 14/12/2012 à 13:47 :
Ouais, tant qu'on ne leur pétera pas la tirelire ils continueront à nous faire mettre du pognon dedans.
a écrit le 14/12/2012 à 13:47 :
il serait plus equitable que tous contribuable parte au meme age
du public au prive et pour une retraite au meme taux
Réponse de le 14/12/2012 à 14:04 :
il serait equitable que le salaire du public soit au meme taux que ceux du privé ayant bossé dans le privé et public je parle en connaissance
a écrit le 14/12/2012 à 13:40 :
La fausse guéguerre entre les rentiers boomers et les fonctionnaires continuent... Ne vous leurrez pas, jeunes actifs du privé et entrepreneurs : vous morflerez plus qu'eux : ils savent bien voter, eux...
a écrit le 14/12/2012 à 13:38 :
population faisons en sorte par la rue a faire degager ce pouvoir pour retourner au urne en 2013
Réponse de le 14/12/2012 à 13:58 :
En général ceux qui descendent dans la rue ne sont pas les nantis... dont font partie une majorité de Frontistes arrivistes ou désirant arriver. (Où? Beaucoup n'en savent rien vu que le peu d'intelligence qu'ils avaient est partie avec leurs cheveux pour une boule à zéro.Zéro le chiffre magique du FN).
Réponse de le 14/12/2012 à 14:09 :
tout ceux qui nous gouvernent a mettre en taule
a écrit le 14/12/2012 à 13:37 :
après la taxe de 0,3 % sur les retraites en avril,on s'attaque à nouveau au pouvoir d'achat des retraités!
C'est une honte pour un gouvernement socialiste!
Et nous sommes tous concernés fonctionnaires comme privés!
Ce n'est pas ainsi que l'on redressera la France!
L'augmentation du gaz ,électricité,assurance,redevance TV,complèmentaires santé,impôts locaux et fonciers...dépasse l'inflation et n'est pas compensé par les revalorisations des retraites!
Où va-t-on?
Réponse de le 14/12/2012 à 15:50 :
Dans la RUE, mon bon Monsieur! " l'Avenir est dans la RUE, sous les porches à crever la dalle, à crever de froid! ils veulent des serfs avilis, ils y arriveront si rien ne BOUGE!!le chemin est tout tracé, on ne peut pas se tromper!
a écrit le 14/12/2012 à 13:28 :
je vous rappelle que mr hollande a fait un don de générosité en laissant la retraite à 60 ans ,une politique du désastre
Réponse de le 14/12/2012 à 13:40 :
La retraite ( de base de la SS) de Hollande à 60 ans ne concerne que les longues carrières ( soit moins de 0.5% des départs à la retraite ) et cette mesure financée par une hausse des cotisations rapporte encore de l'argent à la sécurité sociale.....( source de la cour des comptes).
Réponse de le 14/12/2012 à 13:41 :
kirikou je ne sait quel age vous avez ..pourquoi n'aurais je pas droit a ma retraite a 60 ans alors que je cotise depuis 42 et demi
Réponse de le 14/12/2012 à 13:44 :
Faux la retraite à 60 ans uniquement pour ceux ayant 165 trimestres cotisés.
Réponse de le 14/12/2012 à 13:45 :
Réponse à Kiritou, l'âge légal de la retraite est resté à 62 ans ( réforme 2011).la retraite à 60 ans ne concerne que les carrières longues pour ceux qui ont cotisés 41.5 ans...soit même pas 0.5% des départs à la retraite...
Réponse de le 14/12/2012 à 13:50 :
Parce que la retraite a 60 n est pas financee, tout comme les regimes speciaux. Le code du travail definit l age de la retraite a 65 ans, tout ces regimes derogatoires ont greve les comptes, deja en 81 les conseiller de Mr Mitterand lui ont dit que c etait une heresie et un desastres........
Réponse de le 14/12/2012 à 14:30 :
@ Realité: beaucoup de monde ignore (ou feint d'ignorer) ce point de détail du financement des retraites complémentaires entre 60 et 65 ans par un fonds "spécial" alimenté par nos impôts. Tous ceux qui sont partis à la retraite à 60 ans "plein pot", peuvent remercier la collectivité...
Réponse de le 14/12/2012 à 14:36 :
La retraite à taux plein est depuis le dernière réforme à 67 ans et l'âge légal de départ est à 62 ans...les conseillers de F.Mitterrand... merci de citer des noms ! ! il ne faut pas écrire de contre-vérités. Ce ne sont pas ces régimes dérogatoires qui ont grévé les comptes mais les cotisations qui ne rentrent plus du fait d'un chômage massif.Sans la retraite à 60 ans de Mitterrand le chômage serait bien pire.
Réponse de le 14/12/2012 à 15:29 :
Mais bien sur, alors deja s il y a du chomage de Masse comme vous dites c est justement a cause de ces departs "precoces a 45/50/55/60" qui ont greve d autant le montant des cotisations, il a bien fallu les financer donc augmenter les charges sur les salaires tant sur les actifs que sur les entreprises, donc augmentation du cout du travail, perte de competitivite, depart d usine, chomage.... et la Spirale est lancee. Mr Delors, Rocard et Jospin dans son jeune temps ont nottement dit que le depart a 60 ans, et plus tot etait une heresie..... Y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir! Notre systeme meurt...... Le point positif c est que la situation de la Grece et de l Espagne nous guette, grace a elle et au rabot obligatoire de 30 à 40% du montant des salaires de la fontion publique, de son nombre et du meme montant pour les retraites on va enfin avoir l electro-choc pour reveiller tout ce beau monde
Réponse de le 14/12/2012 à 15:45 :
@ vevette parce que l'esperance de vie à augmenter , 65 ans cela serait pas mal , pour votre info je travaille toujours pour peut être un jour pouvoir beneficier d'une petite retraite , mais avec ce gouvernement au rythme ou il dilapide l'argent des francais , je ne suis pas sur que je puisse beneficie d' une retraite dans 10 ans , je n'ai que 30 ans de cotisation désolé vevette , bonne retraite quand même
Réponse de le 14/12/2012 à 16:16 :
"réveiller tout ce monde", mais ce sont encore les moins nantis qui vont trinquer! ce n'est pas le gouvernement qui va se presser le citron, ni les grands patrons et leurs gros benef ou parachutes mirobolants! c'est encore les miséreux "
a écrit le 14/12/2012 à 13:24 :
connaissez vous le montant de pensions qu'il faut avoir pour payer des impots ? 1800 euros pour un couple et vous faites partie des "retraités riches" quand on sait que le seuil de pauvreté est a 964 euros euros pour une personne seule. et les retraités sont imposables et "riches" a 900 euros par mois !!!
Réponse de le 14/12/2012 à 13:47 :
Vous me montrerez l'avis d'imposition de ce couple de retraités qui, avec 2 part et 21600 euros de revenus au global, sont imposable à l'IR. Ridicule votre commentaire !
Réponse de le 14/12/2012 à 15:16 :
Avec la réforme de Sarkozy ( non revalorisation du plafond) un revenu de 21600 euros avec 2 parts peut devenir imposable.Il faut voir aussi toute la déclaration...titres... et autres etc...
Réponse de le 14/12/2012 à 15:56 :
je connais des retraités qui sont loin des 965 eur!! 650, 720 et qui ne disent rien, ne profitent pas, ni restos du coeur et autre! privation bouffe, chauffage, vetements, ils connaissent (pendant que d'autres en profitent à leur place...les restos seraient étonnés des nouveaux chiffres, si ces Français là n'avaient pas honte de s'y rendre!! remarquez, ils le feront malheureusement p-etre bientot, à ce rythme!! elle est belle la France actuellement !
a écrit le 14/12/2012 à 13:20 :
Mais pas de souci, avec notre Président "Dans la vie faut pas s'en faire" (ou encore "la crise est finie"), les retraités finiront leurs courses aux Restaurants du coeur...