Travaillez moins, vous serez plus efficace... et mieux payé !

 |   |  586  mots
Les Français travaillent en moyenne moins de 1.500 heures par an selon l'OCDE / Reuters.
Les Français travaillent en moyenne moins de 1.500 heures par an selon l'OCDE / Reuters. (Crédits : Backbuilder)
Les workaholics, les personnes accros à leur job, n'ont rien à y gagner. Celles qui travaillent le plus seraient, en fait, moins efficaces et moins bien payées que leurs collègues, selon The Economist.

En soirée, durant les vacances, en famille... Vous êtes toujours scotché à votre smartphone pour vérifier vos mails professionnels. Vous faites des heures sup', arrivez le premier au boulot et repartez toujours le dernier. Vous vous reconnaissez ? Alors vous êtes peut-être accro au travail. "Workaholic", comme disent les Anglo-Saxons. Ces bourreaux de travail existent et souffrent en silence, rappelle le Financial Times dans son édition de lundi. Pourtant, leur labeur ne les récompenserait pas, bien au contraire. D'après The Economist, les personnes qui travaillent le plus seraient, en fait, moins efficaces et moins bien payées que leurs collègues.

 

Dans un article publié, mardi 24 septembre, l'hebdomadaire britannique titrait ainsi "Working hours : get a life !" (NDRL, Heures de travail, ayez une vie !). Selon une étude de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), ce sont les Coréens, les Grecs et les Turques qui travaillent le plus au sein de ses 34 pays membres. Les Allemands, les Néerlandais et les Danois arrivent en dernier. La France se place juste devant eux.

 

Les Français travaillent moins de 1.500 heures par an

 

D'après nos calculs, une personne aux 35 heures disposant de cinq semaines de congés annuels travaille 1.645 heures par an. Mais selon l'OCDE, la moyenne française se situe légèrement en dessous de 1.500 heures. Ce qui laisse penser qu'un bon nombre de personnes travaillent à temps partiel.

 

The Economist cite l'exemple des Grecs, qui cumulent en moyenne 2.000 heures par an, contre 1.400 pour les Allemands. "La productivité allemande est supérieure de 70%", pointe le magazine. L'OCDE a, en effet, mesuré le PIB de chaque heure travaillée en fonction du nombre total d'heures réalisées. Résultat : plus l'on travaille, moins l'on est productif. Le PIB par heure travaillée se situe entre 45 et 68 dollars pour 1.400 heures annuels. Il dégringole à 10 dollars par heure pour 2.700 heures annuelles.

 

Et au final, plus l'on travaille, moins l'on est payé. Ou comprenez aussi : plus l'on travaille efficacement, plus l'on gagne d'argent. Logique. The Economist constate ainsi que les personnes les mieux rémunérées peuvent s'offrir davantage de loisirs. Des activités qui nécessitent... du temps libre. La boucle est bouclée.

 

Mais rassurez-vous ! Si votre job est vraiment votre passion et que vous ne comptez pas vos heures, vous n'êtes peut-être pas inefficace ou workaholic. Le Financial Times pointe ainsi la différence entre les personnes passionnées par leur boulot et les workaholics qui cherchent avant tout à "bloquer leurs sentiments" et à fuir leur vie personnelle. Lequel des deux êtes-vous ? Des chercheurs de l'université de Bergen, en Norvège, ont créé un test - la Bergen Work Addiction Scale - pour mesurer la dépendance au travail. A vous de juger !

 

Faire le test : Êtes-vous "workaholic" ?

 

Répondez "jamais", "rarement", "souvent" ou "toujours" à ces sept points :

 

1. Vous réfléchissez au temps que vous pouvez libérer pour votre travail.
2. Vous passez plus de temps au travail que ce qu'il est inscrit dans votre contrat.
3. Vous travaillez pour réduire vos sentiments de culpabilité, d'anxiété, d'impuissance et de dépression.
4. On vous a déjà dit de moins travailler, mais vous n'avez pas écouté ce conseil.
5. Vous stressez si vous n'êtes pas autorisé à travailler.
6. Vous faites passer vos passions et vos loisirs après votre travail.
7. Vous travaillez tellement que cela a des répercussions négatives sur votre santé.

 

Si vous obtenez au moins quatre "souvent" ou "toujours", vous êtes sans doute workaholic.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/09/2013 à 10:26 :
La vraie question est le salaire net horaire. Travailler beaucoup ne signifie pas forcément travailler pour un bon salaire net horaire.
Cet outil est très pratique pour vérifier son salaire net horaire et le comparer : http://www.salaire-net.fr/calculez-votre-salaire
a écrit le 27/09/2013 à 9:58 :
Non mais c'est quoi ce fake????? Ça serait bien d?arrêter de prendre les gens pour des idiots et faire des études qui prennent tout en compte et surtout explique les chiffres.
Les Coréens je ne sais pas mais les Grecs et les Turques ont un taux horaire super bas (ils doivent même être les plus bas d'Europe) donc logique que le PIB par heures de travaillent soit bas.
Et 2 remarques en plus:
- ils n'ont pas de haute technologie (à très forte VA) comme l'aéronautique ou l'automobile en France et Allemagne, ou la finance dans les pays scandinaves.
- Ils ont des contrats ultra précaire avec salaire à 2?/H pour les philippins ou russes. Et je ne vous dirais pas pour quoi faire?

C?est un article qui est au niveau de ceux qui mettent en avant la beauté de l?économie allemande mais il faudrait peut-être aussi informer tous les opérateurs ou techniciens jaloux que le taux horaire minimum et mis en application en Allemagne est de 5?/H et non pas 7.53?/h comme en France. Surtout qu?en France, les opérateurs dans des domaines d?expertises comme la productique, aero, ? sont plus proche des 10 voir 15? de l?heure? Sans compter tous les avantages sociaux de la France qui n?existe pas outre-Rhin.

Allez sans rancune ;-), les Français aiment râler donc faut leur donner ce qu?ils attendent..
a écrit le 26/09/2013 à 20:09 :
La preuve, nos parlementaires, élus de tous bords !
Moins ils travaillent, plus ils gagnent. D'ailleurs il vaut mieux qu'ils ne fassent rien, chaque fois qu'ils travaillotent c'est pour pondre une connerie.
a écrit le 26/09/2013 à 16:30 :
perso je suis payé à la tache: plus je bosse plus je gagne( l'inverse me plairait...)
a écrit le 26/09/2013 à 15:57 :
plus un pays est développé, plus il peut se permettre des réductions d'horaire si je comprend bien, mais je doute fortement sur l'efficacité d'une réduction forcée dont l'objectif serait l'enrichissement.
a écrit le 26/09/2013 à 14:35 :
Hhmm... Les points 2 et 7 sont obligatoires pour un cadre. Par contre, cela pousse à compenser en ayant une vie familiale la plus riche possible. Mais bon, tout cela est ridicule dans le sens où je vois bien mon patron, si je lui dis que je bosse trop de temps, me répondre : "Tu n'es pas assez organisé"...
a écrit le 26/09/2013 à 14:23 :
Pas trop de soucis à se faire ............le regard sur le travail a changé depuis une trentaine d'année .Jusque là l'idée était qu'il fallait travailler pour vivre .
Aujourd'hui les jeunes générations savent faire la part des choses ....et sacrifient de moins en moins leur temps libre et leurs loisirs ....pour le travail !!
a écrit le 26/09/2013 à 14:21 :
Un homme prend ces statistiques au sérieux, et, pour prendre tout ceci au pied de la lettre, arrête de travailler et touche le chômage, sa productivité devient donc infinie( chômage/0), dépassant tous les records, mais certains disent que cela ne compte pas, donc il va aller travailler 10ms chaque année, descendre de chez lui pour aller acheter un ticket de loto et là il gagne 5 millions, sacrée productivité là aussi.
Au cas où certains n'auraient toujours pas compris, l'éducation fait partie du travail, la vraie productivité doit prendre le niveau et l'expérience en compte car ce sont des heures qui doivent bien aller quelque part.
a écrit le 26/09/2013 à 14:01 :
Il y a surtout un problème de gestion des ressources. Dans ma boîte, je passe 70 % de mon temps à réaliser des tâches chronophages, auxquelles ma qualification n'apporte aucune valeur ajoutée, et qui pourraient pour la plupart être automatisées. Cela fait des années que j'en parle en vain. Certe cela nécessiterait de petits investissements, mais ils préfèrent que je dépasse mes quota d'heures , étant donné qu'elles ne sont pas rémunérées. Les récup c'est pratique, cela ne coûte rien, mais ce n'est pas gage d'un travail optimisé. Idem pour les outils, je bosse avec une suite logiciels crackée, quitte à ce que cela ne fonctionne pas correctement au quotidien (=perte de temps), ça évite de sortir plusieurs milliers d'euros tous les 2/3 ans. Par contre pour financer les déplacements et frais des membres de la direction au delà du raisonnable pas de soucis. Je suis persuadé que cela n'est pas un cas isolé.
Réponse de le 26/09/2013 à 15:11 :
J'ai bossé dans une TPE bretonne de 10 employés.
Votre commentaire est ultra véridique. Le patron ne voulait pas racheter 2 téléphones IP à 29? HT/pièces +2?/mois de location mais il voulait bien se payer une Volvo en leasing à 750?/mois sur le compte de la société ;)
Réponse de le 27/09/2013 à 11:03 :
vous n'êtes pas des cas isolés , beaucoup d'entreprises refusent certains investissements pourtant pas farfelus et qui gagnerait en compétitivité , je l'ai moi meme vécu et vu , parfois cela frôle le danger ( sécurité du travail ) ou l'investissement était absent voir leger trop leger , certains dirigeants s'en moquent totalement , par contre leurs voitures ... après on s'étonne que des salariés serrent les dents en les voyant ou qu'ils sont tellement vert de rage qu'ils n'osent dire ce qu'ils pensent ? , d'autres cadres préfèrent encore ne pas être esclave du temps a cause de tels comportements et donc ralentissent la cadence tant que certaines choses ne seront pas améliorées .. mais au pays des sourds ..
a écrit le 26/09/2013 à 13:42 :
Si vous travaillez (de moins en moins nombreux), vous savez forcément que seule l'action d'être présent (présentéisme) compte en France. L'efficacité, l'intelligence, l'honnêteté, ne sont rien à côté du sacro-saint "regardez chef, j'arrive tôt, je pars tard, j'ai pas de vie sociale et je suis un triste incapable". Affectueusement, un ingénieur pas trop stupide mais qui préfère s'amuser en famille que buller devant mon poste.
Réponse de le 26/09/2013 à 14:36 :
Moi je fais du présentéisme en télétravail. C'est un peu comme le pilotage automatique ...
Réponse de le 26/09/2013 à 15:29 :
Mieux.. J'ai connu un cadre en BE qui laissait toujours sa veste sur son fauteuil lorsqu'il sortait. Et tout le monde croyait qu'il était dans la boite... Y'a des gens géniaux, parfois.
a écrit le 26/09/2013 à 13:27 :
C'est vrai que travaillez moins cela donne l'impression que vous êtes plus efficace... et bien payé pour ce que vous faites ! Mais tout le monde ne le voit pas de cette manière!
a écrit le 26/09/2013 à 13:03 :
quand on voit dans les grandes boites le nombres d'expert en Excel et Powerpoint, rois de la prolongation de courbes et completement ignorant des réalités du terrain, on ne peux que se dire que tout ne se résume pas qu'a une question de nombre d'heure de travail.

D'ailleurs, regardez donc M. KERVIEIL qui était un accro du boulot.....

Rien ne remplacera un feignant intelligent....
a écrit le 26/09/2013 à 12:49 :
Désolé pour tous les commentaires ci dessous mais dégager une réalité individuelle de données macro économique est une vraie erreur (voir le commentaire sur les robots et l?Allemagne) le journaliste est TRES fautif de faire un amalgame où les lecteurs se font prendre.
a écrit le 26/09/2013 à 12:09 :
Ceux qui réclament le retour aux 39h à corps et à cris sont donc complètement à côté de la plaque mais ça, je le savais déjà.
Réponse de le 26/09/2013 à 12:33 :
Oui oui c'est sur, tout le monde a le droit de réver, mais pendant ce temps ca licencie en pagaille et le réveil va être plus que douloureux ...
a écrit le 26/09/2013 à 11:58 :
Ou pour être efficient (notion encore supérieur à efficace) il faut accepter de modifier ses habitudes, utiliser de nouveaux outils pour faire la même chose (voir mieux!) en moins de temps et ainsi se dégager du temps libre... mais forcément en France, quand on a du temps libre on est vu comme un glandeur :)
a écrit le 26/09/2013 à 11:49 :
"" "La productivité allemande est supérieure de 70%","", certes... il ne faut juste pas oublier que les allemands ont trois fois plus de robots que les francais ( grace aux vilains investissements des mechants ultra capitalistes mondialises et merkelistes) et certainement encore bcp plus que les grecs...
Réponse de le 26/09/2013 à 12:08 :
oui mais contrairement au discous "entendus" ils font moins d heure que les Francais!!! donc l alibi des 35H que vous sortez regulierement ne tiens plus, va falloir renouveller vos diatribes concercnant le feneant de Francais ou de grecs.....
Réponse de le 26/09/2013 à 13:56 :
@ @churchill: ce n'est pas vrai, cela depend des secteurs et c'est negocie au cas par cas. La ou les allemands sont intelligents et introduisent de la flexibilite, nous sommes les rois de la rigidite, pour le plus grand malheur des employeurs, des employes qui en ont assez de leur job, et des chomeurs qui aimeraient en trouver un...
Réponse de le 26/09/2013 à 15:13 :
Chacun est rigide lorsque ses intérêts sont en jeu. Il y a autant de personnel rigide que de managers. Je n'arrive toujours pas à faire accepter le télétravail. Ils préfèrent embaucher une personne pouvant se déplacer quotidiennement quitte à ce qu'elle soit moins compétente qu'une personne en télétravail plus compétente. J'ai bossé en télétravail de par le passé, pour des agences. J'étais disponible même le soir et le week-end pour certains clients. Seulement voilà, certains managers ne parviennent pas a ce faire à l'idée que l'on puisse travailler de manière autonome comme des adultes responsables. Quand on es obligé de faire un point d'avancement des projets 2 fois / jour, il y a de quoi se demander qui est rigide et qui est flexible ? Il faudrait peut être changer de mode de management en France, et se mettre à la page. Il est terminé le temps des 8-17h.
a écrit le 26/09/2013 à 11:48 :
Toujours cette confusion bien française entre les "moyens" et les "résultats". Là où beaucoup d'entreprises étrangères demandent des "engagement de résultats" (indépendamment du nombre d'heures passées), les entreprises françaises demandent des "engagements de moyens" (peu importe ce que fait le "travailleur", mais il doit arriver tôt et partir tard). Cela ce ressent sur les résultats concrets des entreprises françaises.
Réponse de le 26/09/2013 à 12:07 :
ca c est certains, et la c est bizarre personne ne vient dire que les Allemands travaille plus.... c est sur on demontre par les chiffres qu ils font moins d heures annuellement que les Grecs ou les Francais.... Ils sont ou les adeptes du retour a 40h hebdo????? la preuve est fait que les 35H ne sont qu un alibi pour ne pas s attaquer au vrais problemes>>>> Manque de formation (par ex l ecole Peugeot qui permettait d avoir des ouvriers qualifies de la trempe de ceux de l automobile Allemande, n existe plus on ne le dit pas cela..), Manque d investissement et la meme L UE denonce ce fait pour les entreprises Francaises qui ont des materiels obsolete.... les patrons des grands groupes et meme des PME devraient enfin se poser les bonnes questions.... Meme si je les vois arriver avec leur gros sabot "moi je bosse 70 bla bla bla.... on me taxe bla bla bla...." sauf que la aussi un autre article de ce meme journal a demontre que le modele allemande taxe globalement les entreprises a 47% quand nous somme à 46% de prelevement, et que la fiscalite des particuliers va jusqu'a plus de 75% pour le plus riches........ CQFD
a écrit le 26/09/2013 à 11:16 :
travailler moins mais gagner plus?

Il faut nuancer cette affirmation. Ce qui compte dans le travail est d'être efficace et non pas la durée passée sur le poste de travail. Pour être efficace, il faut avoir une excellente santé grâce à une nourriture équilibrée, des sommeils de qualité et surtout un exercice physique quotidien et intensif qui produit une sensation de bien-être et de confiance.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :