Téléchargez
notre application
Ouvrir

Trump se prépare à activer les droits de douane contre la Chine

reuters.com  |   |  431  mots
Trump se prepare a activer les droits de douane contre la chine[reuters.com]
(Crédits : Jonathan Ernst)

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump va s'entretenir ce jeudi avec ses principaux conseillers en matière de commerce, réunion pendant laquelle il pourrait décider d'activer les nouveaux droits de douane qu'il a menacé d'imposer aux importations chinoises, a annoncé mercredi un responsable de l'administration Trump.

Le président américain devrait fournir d'ici à vendredi une liste révisée des produits chinois susceptibles d'être soumis aux nouveaux tarifs douaniers. De sources au fait du dossier, ont indique que la liste devrait être légèrement raccourcie, certains produits en ayant été retirés et d'autres ajoutés, notamment dans le secteur technologique.

Un autre responsable de l'administration Trump a précisé qu'elle devrait porter sur 1.300 catégories de produits pour un montant total proche des 50 milliards de dollars visés par la Maison blanche.

On ne sait pas encore à quelle date les nouveaux droits de douane entreront en vigueur si Donald Trump décide de mettre sa menace à exécution mais des lobbyistes du secteur industriel s'attendent à ce que le décret soit publié dès vendredi au Journal officiel, ou au plus tard la semaine prochaine.

Aux termes de la loi de 1974 qu'il a invoquée pour imposer ces tarifs douaniers, le président américain peut toutefois retarder leur mise en oeuvre de 30 jours, voire de 180 jours si le bureau du Représentant au commerce des Etats-Unis fait valoir que les négociations avec la Chine progressent.

"Les conseillers du président lui ont recommandé d'activer les droits de douane. S'il ne le fait pas, c'est parce qu'il aura décidé qu'il n'est pas encore prêt à les imposer", a dit à Reuters une source au fait des discussions.

Cette recommandation a été faite avant le départ de Donald Trump pour le sommet du G7 au Canada et pour son entretien avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Singapour.

Rentré à Washington, le président des Etats-Unis n'a guère laissé planer de doute sur ses intentions. Dans une interview diffusée mercredi par Fox News, il a promis de "sévir fortement" contre Pékin.

Les négociations américano-chinoises n'ont semble-t-il pas permis pour le moment de rapprocher les positions. En visite à Pékin au début du mois, le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, s'est vu proposer par la Chine l'achat de 70 milliards de dollars supplémentaires de matières premières et de biens manufacturés, mais cette offre a été rejetée par la Maison blanche.

(David Lawder et David Shepardson; Tangi Salaün pour le service français)