Téléchargez
notre application
Ouvrir

France : Une reprise de la production viticole attendue malgré la sécheresse

reuters.com  |   |  381  mots
France: une reprise de la production viticole attendue malgre la secheresse[reuters.com]
(Crédits : Staff)

PARIS (Reuters) - La production de vin en France devrait rebondir cette année, après avoir été touchée par le gel en 2021, bien que la sécheresse qui s'aggrave puisse limiter les volumes, a déclaré mardi le ministère de l'Agriculture dans un rapport.

La production de vin devrait augmenter de 13 à 21% pour atteindre entre 42,6 millions et 45,6 millions d'hectolitres, annonce le ministère dans ses premières perspectives pour 2022.

Un hectolitre est l'équivalent de 100 litres, soit 133 bouteilles de vin standard.

La fourchette des prévisions se situe même à 7% au-dessus de la moyenne quinquennale, selon le rapport.

La floraison de nombreux vignobles s'est déroulée dans des conditions climatiques plus favorables que l'an dernier, à l'exception de certaines parties du sud-ouest qui ont été touchées par le gel et la grêle, indique le ministère.

"Dans ces conditions, la production est orientée à la hausse sur un an dans tous les bassins viticoles, à l'exception des Charentes", précise rapport.

"Cependant, la sécheresse de surface associée aux canicules, si elles venaient à se poursuivre jusqu'aux vendanges, pourraient entamer cette hausse."

Le secteur agricole français, le plus important de l'Union européenne, craint des pertes croissantes en raison de la pire sécheresse jamais enregistrée dans le pays, qui a été alimentée par des vagues de chaleur successives.

Cette année, le temps sec et chaud a réduit les maladies de la vigne en raison des conditions climatiques défavorables à leur développement et devrait permettre un début précoce des vendanges, déclare le ministère.

La sécheresse a néanmoins affecté les vignes dans des régions telles que l'Alsace et le Languedoc-Roussillon, et a commencé à réduire le potentiel de récolte en Bourgogne.

Dans le Bordelais, la production devrait être inférieure niveau moyen quinquennal après que le gel et la grêle ont endommagé environ 10.000 hectares dans des proportions variables, ajoute le ministère.

La région Champagne devrait connaître une bonne récolte, avec une production supérieure à la moyenne quinquennale, grâce aux précipitations de juin et à la réduction des maladies de la vigne, selon le ministère.

(Reportage Gus Trompiz, version française Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)