Grande-Bretagne : Truss renonce à supprimer la tranche supérieure de l'impôt sur le revenu

reuters.com  |   |  288  mots
Conference annuelle du parti conservateur britannique a birmingham[reuters.com]
(Crédits : Hannah Mckay)

LONDRES (Reuters) - Moins d'un mois après la nomination de la Première ministre Liz Truss, le gouvernement britannique a renoncé lundi à la suppression de la tranche supérieure de l'impôt sur le revenu, un projet critiqué jusque dans les rangs du Parti conservateur.

Le ministre britannique des Finances, Kwasi Kwarteng, a indiqué que la décision représentait un "acte de contrition et d'humilité", après que des députés se sont insurgés contre le projet visant à financer des réductions d'impôts pour les plus aisés en réduisant les dépenses publiques et sociales.

"Nous faisons actuellement face à de nouveaux défis et, pour y répondre, nous agirons d'une manière fiscalement viable et responsable", a-t-il déclaré lors d'un discours prononcé à la conférence du Parti conservateur.

"C'est pourquoi nous présenterons prochainement un plan de fiscalité à moyen terme, qui présentera notre démarche en détails."

Liz Truss et Kwasi Kwarteng tentent de relancer l'économie britannique en revenant à la doctrine ultra-libérale dominante pendant les années 1980, sous les gouvernements de Margaret Thatcher.

La suppression du taux marginal de l'impôt sur le revenu, fixé à 45%, faisait partie d'un vaste projet économique présenté le 23 septembre par le gouvernement de Liz Truss.

L'absence de précisions sur son financement a inquiété les investisseurs et provoqué la chute de la livre sterling et l'envolée des rendements des obligations d'Etat.

"C'est effarant", estime un député conservateur préférant conserver l'anonymat. "Le mal est déjà fait. Nous passons désormais pour des incompétents."

(Reportage Kate Holton, Kylie MacLellan, version française Bertrand Boucey et Camille Raynaud, édité par Myriam Rivet et Kate Entringer)

tag.dispatch();