Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le narcotrafiquant "El Chapo" condamné à la prison à vie aux USA

reuters.com  |   |  429  mots
Le narcotrafiquant el chapo condamne a la prison a vie aux usa[reuters.com]
(Crédits : Brendan Mcdermid)

NEW YORK (Reuters) - Le célèbre chef de cartel mexicain Joaquin "El Chapo" Guzman a été condamné mercredi à finir ses jours en prison par la justice américaine.

Le juge Brian Cogan du tribunal fédéral de Brooklyn, à New York, a infligé à "El Chapo" (le petit), 62 ans, une peine de prison à perpétuité assortie de 30 années supplémentaires, comme le prévoit la loi.

Le narcotrafiquant mexicain avait été reconnu coupable en février par un jury fédéral d'avoir fait entrer aux Etats-Unis des tonnes de cocaïne, d'héroïne et de marijuana à la tête du cartel de Sinaloa, une des organisations criminelles les plus violentes du Mexique.

"El Chapo" Guzman s'est évadé à deux reprises de prisons de haute sécurité au Mexique, en 2001 et 2015, avant d'être extradé vers les Etats-Unis en janvier 2017.

Il est depuis maintenu à l'isolement au Metropolitan Correctional Center, une prison-forteresse à Manhattan, des conditions qu'il a comparées mercredi à une "torture psychologique" et à un "traitement cruel et inhumain".

"Puisque le gouvernement américain va m'envoyer dans une prison où l'on n'entendra plus jamais mon nom, je profite de cette occasion pour dire qu'il n'y a eu ici aucune justice", a déclaré le condamné.

Joaquin Guzman s'est fait connaître comme trafiquant dans les années 1980 en creusant des tunnels à la frontière entre Etats-Unis et Mexique qui lui ont permis de convoyer de la drogue en territoire américain plus vite que ses concurrents.

A la tête du cartel de Sinaloa, "El Chapo" a consolidé son pouvoir dans les deux décennies suivantes, au prix d'une guerre sanglante avec les clans rivaux.

Plus de cinquante personnes ont témoigné pendant les onze semaines de son procès qui s'est achevé en février, jetant la lumière sur les méthodes de ce cartel de l'Etat montagneux du nord-ouest du Mexique où Joaquin Guzman est né dans un village pauvre avant de bâtir son empire.

Une ancienne associée de Guzman, Andrea Velez, a raconté que le narcotrafiquant avait versé 1 million de dollars à un gang de Hell's Angels pour l'éliminer.

Les avocats du baron de la drogue ont annoncé leur intention de faire appel contre le verdict de culpabilité prononcé à l'encontre de leur client.

Malgré la chute d'"El Chapo", le cartel de Sinaloa était encore l'an dernier le cartel le mieux implanté dans la distribution de drogue aux Etats-Unis, selon l'agence antidrogue américaine (DEA).

(Brendan Pierson et Jonathan Stempel; Tangi Salaün et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)