Air France : trois suspects "directement impliqués" dans les violences identifiés

L'enquête interne menée par la compagnie aérienne suite aux échauffourées de lundi, qui ont fait sept blessés, a déjà permis d'identifier une vingtaine de suspects. Trois d'entre eux seraient directement impliqués dans l'agression des membres de la direction et des agents de sécurité.

2 mn

Suite aux échauffourées de lundi, photos et vidéos de surveillance ont permis d'identifier une vingtaine de suspects.
Suite aux échauffourées de lundi, photos et vidéos de surveillance ont permis d'identifier une vingtaine de suspects. (Crédits : JACKY NAEGELEN)

Deux jours après les agressions qui ont interrompu le comité central d'entreprise (CCE) d'Air France, lundi 5 octobre, une vingtaine de suspects ont d'ores et déjà été identifiés, alors que plusieurs plaintes ont été déposées par la direction et les cadres. Trois des suspects seraient directement impliqués dans les violences, rapporte RTL.

Cette information vient confirmer les déclarations d'un porte-parole de la compagnie, qui assurait ce mercredi que les responsables étaient bien des salariés d'Air France.

Essentiellement des personnels au sol

Les suspects, identifiés par la direction sur les images photo et vidéo, sont essentiellement des membres du personnel au sol, de la maintenance et de l'activité cargo. Il y aurait également deux pilotes et une hôtesse de l'air parmi eux.Trois des suspects s'en seraient directement pris aux membres de la direction et aux agents de sécurité, les autres n'étant suspectés que d'avoir aidé ou encouragé les violences. Les "deux pilotes (seraient) complices de l'intrusion des manifestants en ouvrant un accès avec leur badge", une femme ayant discrètement désactivé une caméra de surveillance a été identifiée comme appartenant aux personnels au sol. Par ailleurs, quatre personnes parmi les manifestants "qui arrachent une grille d'accès ont été identifiées comme étant des membres de la CGT cargo", a précisé la source à l'AFP.

Difficulté à distinguer les coupables

Les premières procédures disciplinaires vont désormais être lancées tandis que le visionnage des vidéos de surveillance se poursuit pour permettre de nouvelles identifications. Un porte-parole de la compagnie, cité par RTL, a précisé que les badges d'accès devaient être retirés aux auteurs dès leur identification. Toutefois "de nombreuses personnes au sein du CCE (Comité Central d'Entreprise) se sont interposées et il est difficile de savoir dans la cohue qui frappe", a précisé un porte-parole à l'AFP.

 Article publié à 7h28, mis à jour à 13:22

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 34
à écrit le 09/10/2015 à 22:21
Signaler
10 ans de taule feraient le plus grand bien à ces brutes épaisses et basses de plafond.

à écrit le 08/10/2015 à 8:58
Signaler
Pour ces accusés; Sursis comme d'habitude.

le 09/10/2015 à 11:14
Signaler
Oui , comme Claude Gueant.

à écrit le 07/10/2015 à 19:13
Signaler
Une pensée particulière pour ces personnes qui font leur travail et bien ingrat en cette période . Jamais une tâche facile que d'annoncer des suppressions d'emplois . Qui plus est, reprendre la parole le soir même, appelant à l'apaisement, doit susc...

le 08/10/2015 à 0:12
Signaler
Pitoyable posture que la votre. Continuez à poser la tête sur le billot, c'est sur votre sort que nous viendrons pleurer... La direction des ressources humaines a eu affaire à des humains...j'espère que l'expérience leur sera profitable, mais j'en do...

à écrit le 07/10/2015 à 19:04
Signaler
Des gens qui en tabassent d'autres n'ont rien à faire dans une entreprise. Mais, comme d'hab ( et ne critiquons pas Hollande, avec Sarko ça aurait été exactement pareil), il y aura une cote mal taillée et pas de sanctions, alors que ce comportement e...

le 08/10/2015 à 0:13
Signaler
La peur sans doute...

le 08/10/2015 à 9:08
Signaler
@ geo Pas vraiment, question d'éducation et de savoir rebondir. L'inverse du cégétiste de base arcbouté sur sa situation et ses avantages.

à écrit le 07/10/2015 à 18:54
Signaler
Juste une honte . C'est inqualifiable .je suis atterré .

le 08/10/2015 à 0:16
Signaler
Non, vous êtes soumis... La nuance est de taille, et vous n'êtes pas le seul à vous en apercevoir. Le grand groupe pour lequel vous travaillez à en revanche bien cerné ce trait qui vous caractérise.

à écrit le 07/10/2015 à 17:21
Signaler
A Marseille ils sont 300 en sureff,la direction "très dure" leur propose un pdv équivalent à 24 mois de salaires et ils refusent, pourquoi parce qu'ils glandent.

à écrit le 07/10/2015 à 16:19
Signaler
Je suis ravi de ce qui est arrivé aux dirigeants d'air france et j'espère même que leur famille et enfants (tous dans le goudron avec des plumes en place publique...) subiront le même sort comme eux le font subir aux familles et enfants des gens qu'i...

le 07/10/2015 à 17:38
Signaler
Votre appel au lynchage rappelle les heures noires de l'arrivée au pouvoir des communistes.La violence physique n'est JAMAIS une solution même si l'on parle d'une violence sociale ( surtout que chez Air France c'est vraiment pas Zola ).

le 07/10/2015 à 19:27
Signaler
Quelle honte de tenir ces propos .

à écrit le 07/10/2015 à 15:22
Signaler
Si vous voulez on peut organiser une collecte pour les chemises déchirées .... Par contre pour supprimer le licenciments , vous proposez quoi !

le 08/10/2015 à 8:18
Signaler
proposition : que les nantis mettent un peu d'eau dans leur vin ...par exemple il n'y a pas besoin de rentrer en detail dans les comptes d'Air-France , ni d'etre expert en analyse pour voir que la cie ...va dans le mur ! et , ne pas vouloir en pren...

à écrit le 07/10/2015 à 15:22
Signaler
TWA, PanAm, SwissAir et d'autres grandes compagnies ont disparues depuis longtemps, Lufthansa et BA réformées en profondeur. Seul reste AF dernier pillier indétronable qui survie grace aux subsides du contribuable. Le plus simple serait de déclarer l...

le 07/10/2015 à 20:30
Signaler
Exact. Des entreprises qu'on maintenait sous perfusions étaient la SNCM, le paquebot France et Olympic Airways. On sait tous comment elles ont toutes les 3 finies...

à écrit le 07/10/2015 à 14:24
Signaler
Parfaitement vrai. Et c'est sans compter les mecs qui déposent leur(s) femme(s) à 200 mètres des resto du coeur avec le caddie et qui vont planquer la Mercedes en attendant les courses... Il faut arrêter les conneries en France. Ce qu'il s'y passe es...

le 07/10/2015 à 15:52
Signaler
Ce comportement est inqualifiable Mais votre réflexion sur les assistés doit venir d'un fonctionnaire Rentier à 450€/mois ? C'est une blague ? Arrêtez vos fantasmes

à écrit le 07/10/2015 à 14:01
Signaler
Aucune sympathie pour les gens qui utilisent la violence comme moyen de pression.Le personel d'Air France ont perdu la bataille de la communication, qu'ils perdent tous leurs emplois, Je m'en moque. RIEN ne justifie la violence, kidnapping et violenc...

à écrit le 07/10/2015 à 12:41
Signaler
Il faut taper vite, fort et longtemps pour punir cet attentat prémédité. Il ne faudra pas non plus oublier les responsables de centrales syndicales qui justifient depuis trop longtemps de tels actes. A la limite dissoudre le syndicat concerné ne ser...

le 07/10/2015 à 13:52
Signaler
Propos fachisants !

le 07/10/2015 à 22:12
Signaler
Ha ! Dieu que la vie était belle au Chili sous Pinochet !

à écrit le 07/10/2015 à 12:19
Signaler
on serait curieux de voir quelles genre de lecons de morale le bon peuple de gauche francais tiendrait si a chaque contrariete les patrons des grosses boites envoyaient des barbouzes casser du syndicaliste!!! ha ca! il y en aurait, des cris d'indign...

le 07/10/2015 à 15:58
Signaler
La violence, de qq bord qu'elle vienne est inexcusable. Normal que ces gens soient poursuivis et licenciés. Ce n'est pas un comportement acceptable. Les "patrons" ont d'autres moyens, bcp + malins que de casser la figure La violence physique est l'a...

le 07/10/2015 à 22:17
Signaler
Les violences morales et psychologiques feraient-elles partie de votre référentiel de valeurs morales ?

à écrit le 07/10/2015 à 10:20
Signaler
La France d'en bas se révolte , et malheureusement l'effet de masse fait le reste avec l'excitation due au désespoir . Ce sont de petits ouvriers , de petits employés face à une puissance , l'argent . Triste

le 07/10/2015 à 10:53
Signaler
toujours cette même rengaine, ouvriers, argent, capitalistes, puissance, dites vous sentez un peu dépassé genre 19 ou début 20e siècle.? ça été, c'est et ce sera TOUJOURS PAREIL chez les communistes comme les capitalistes, y a des friqués et des sans...

le 07/10/2015 à 15:45
Signaler
les " pauvres " travailleurs avec des salaires aussi élevés qui ont contribué au déficit d'Air France ne méritent aucune compassion !

le 07/10/2015 à 16:24
Signaler
"La France d'en bas", dites-vous ? Je me permets de vous signaler que bon nombre de pilotes d'AF gagnent plus que le PDG de la compagnie (et donc que le DRH qui a été attaqué).

le 07/10/2015 à 19:53
Signaler
La situation n'a pas changé pour les gens au chômage , que se soit au 19°siècle ou actuellement Par ailleurs , je n'ai sité que les bas salaires nombreux au sein de la compagnie , et le pourcentage est énorme

à écrit le 07/10/2015 à 10:01
Signaler
Les chemises déchirées des arrogants cadres d'air france, tout le monde s'en fout et s'en contre fout . le piètre gouvernaillement Valls est très faible avec les forts voyous de la finance et brutal avec les faibles salariés paysans en difficulté,...

le 07/10/2015 à 10:47
Signaler
Jamais les restos du coeur n'ont délivré autant de repas et jamais les opérateurs téléphoniques, les chaines payantes à péage, les ventes de téléphones et télévision n'ont été aussi hautes. Particulièrement sur la tranche CSP la moins aisée De la ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.