Avec le confinement, les inégalités ont été exacerbées

 |  | 1013 mots
(Crédits : Reuters)
Logement, situation familiale, conditions de travail, garde d'enfant, travail domestique... le confinement entre mars et mai n'a pas été vécu de la même manière par tous les Français, rappelle une récente note de la direction générale du Trésor.

Les mesures drastiques de confinement décidées à la mi-mars ont jeté une lumière crue sur les inégalités en France. Rapidement, de nombreux travailleurs ont dû continuer à se rendre sur leur lieu de travail tandis que d'autres ont pu travailler depuis leur domicile limitant ainsi les risques d'exposition. Au delà des conditions de travail, la mise sous cloche de l'économie a amplifié les disparités sociales antérieures à la crise.

Dans une récente étude très documentée passée relativement inaperçue, la direction générale du Trésor rattachée à Bercy a passé au crible les effets terribles de la pandémie sur ces inégalités criantes. Avec la récession en cours, de nombreux ménages déjà en difficulté se retrouvent au bord du gouffre financier. La mise en oeuvre de filets de sécurité ne devraient pas suffire pour beaucoup de familles qui risquent de passer outre.

Mal logement et surpeuplement

La pandémie a d'abord mis en exergue les inégalités de logement au sein de population. Beaucoup de personnes sans abri (estimées à 150.000) ou migrants ont été en première ligne pour affronter sans logement la circulation importante du virus au printemps. Ce qui a d'ailleurs provoqué de vives...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/08/2020 à 19:13 :
Pourtant certain cherche à s'en sortir:

Paul Dolianki, maire (PSG, parti socialiste guyanais) de la petite commune d'Apatou en Guyane, à la frontière avec le Suriname, s'apprêtait à défendre ce lundi 17 août les intérêts de son territoire au ministère des Outre-mer, dans le cadre du fonds d'investissement exceptionnel. Il va finalement devoir défendre son cas personnel : l'élu a été placé en garde à vue après avoir été contrôlé à l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne) avec une valise contenant 2,5 kg de cocaïne. Valeur estimée : près de 75 000 euros !
a écrit le 15/08/2020 à 17:56 :
Pendant ce temps :

Malgré la pandémie, la demande de montres de luxe reste bien remontée au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, rapporte la chaîne britannique de magasins Watches of Switzerland. Si les ventes ont reculé au premier trimestre de l'exercice décalé du groupe à cause du confinement qui a entraîné la fermeture des commerces, elles ont malgré tout "dépassé nos attentes au Royaume-Uni et aux Etats-Unis", se félicite le directeur général Brian Duffy .

Au Royaume-Uni en particulier, la demande a été tirée par la clientèle locale, particulièrement dans les régions, les boutiques londoniennes pâtissant de la baisse du tourisme étranger. Parallèlement, les ventes en ligne ont bondi chez le distributeur britannique des marques Omega, Rolex, Tag Heuer, Breitling, entre autres, dont les prix atteignent facilement plusieurs milliers de livres.
a écrit le 15/08/2020 à 9:56 :
N'oublions pas qu’une consultation spéciale chez le médecin généraliste est majorée à 55 euros pour les patients testés positifs et une rémunération supplémentaire de 2 à 4 euros par information fournie sur les personnes contacts.
a écrit le 14/08/2020 à 22:25 :
Avez vous constaté que les inégalités passaient par la médiatisation et que sans cela on était plus heureux?
a écrit le 14/08/2020 à 20:36 :
Ce pays rémunère mal le travail des non diplômés et peu diplômés. On méprise le travail manuel et on exploite les ouvriers et les employés.
Réponse de le 14/08/2020 à 23:55 :
Les ouvriers et les employés n'ont qu'à avoir des diplômes! On n'en peut rien s'ils sont bêtes...
Réponse de le 15/08/2020 à 23:53 :
Réponse @ Albert: On rémunère toujours une fonction et non un diplôme. Si Un médecin choisit d'être bûcheron, il sera rétribué comme bûcheron et non en fonction de ses diplômes. Un diplôme garanti simplement que l'individu est qualifié pour la fonction.
Réponse de le 16/08/2020 à 6:23 :
Ce public adepte des hanouna et autres ben hallah n'ont qu'a essayer de se sortir par l'effort d'apprendre, voire de travailler.
L'etat protecteur c'est fini, retroussez vous les manches.
Réponse de le 16/08/2020 à 10:47 :
@ albert et matin calmes

des diplômés et sur diplômes bons à rien mauvais à tout, c'est la norme conforme à la Loi Pareto 80 % de nuls beaucoup trop payés 20 % de bons qui partent à l'étranger,

ce sont bien les 80% de nuls qui ont précipité la France dans le déclin, CQFD -)
a écrit le 14/08/2020 à 12:45 :
Ce n'est pas avec le "confinement" que les inégalités ont été exacerbées : c'est avec "le triomphe de la médecine"... Le jansénisme est une pulsion morbide.
a écrit le 14/08/2020 à 12:10 :
Le problème principal...c'est la mégalopole. Elle concentre tous les problèmes, sanitaires, sécuritaires, environnementaux, sociaux. On touche le fond quand il est prévu de densifier encore plus, construire toujours plus haut pour entasser toujours plus de monde.
Inconscience totale. Et lorsqu'il est envisagé de construire des structures pour faire pousser des salades au sein des villes, c'en serait risible si ce n'était pas dramatique. Dramatique, nous en avons un avant goût avec le coronavirus. Le futur sera pire.
Les tensions ont déjà commencé à petite échelle, cela ne peut que s'envenimer bien alimenté par la "grâce" des réseaux sociaux.
Réponse de le 14/08/2020 à 19:39 :
C'est une évidence: les grandes agglomérations sont devenues invivables. Trop d'habitants au km2. Tensions sociales, promiscuité, pollution, épidémies... L'homme n'est pas fait pour vivre entassé avec ses semblables. Il faut impérativement dé-densifier nos villes, repartir l'activité et la population sur tout le territoire. Problème : EELV et les écologistes sont au contraire partisans d'une concentration encore plus élevée de la population. Tous entassés les uns sur les autres. Ce sera humainement invivable.
a écrit le 14/08/2020 à 11:37 :
L'inégalité est consubstantielle à la vie. Il n'y a d'égalité que dans la mort.
a écrit le 14/08/2020 à 11:24 :
Les inégalités n'ont jamais été un problème, il suffit de les assumer. Et puis de quelles inégalités parle-t-on, les inégalités financières ? Mais il y a la richesse démographique, aussi, et celle-là, personne n'en parle, étrangement. La vision politique qui voudrait que l'objectif du social soit de combattre les inégalités est une absurdité.
Réponse de le 17/08/2020 à 9:01 :
"richesse démographique" comme au niger c est ca ?
Quelle est la richesse a se reproduire comme des lapins ? a une certaine epoque ca permettait d avoir plein de soldat pour envahir et piller le voisin mais meme ca ca ne marche plus (une armee technologiquement avancee va vous battre ou au moins vous infligera de tels degats que ca ne sera plus rentable)
a écrit le 14/08/2020 à 11:05 :
Le confinement de 99,99% de la population qui n'est pas menacé de succomber à la maladie est tout simplement incompréhensible. Confiner seulement la population la plus fragile nous aurait préservé des conséquences désastreuses du confinement général, qui fera sans doute beaucoup plus de victimes que le virus. Que les personnes à risque se protègent, mais que les 99% autres puissent vivre pour faire redémarrer l'économie (restos, spectacles, hôtels...). Je pense qu'on en fait beaucoup trop pour un virus qui n'est mortel que pour une fraction si réduite de la population, et je fais pourtant parti des personnes à risque.
a écrit le 14/08/2020 à 10:32 :
D'où cette erreur de menacer les "français" d'être reconfinés : retraités, fonctionnaires (dans les collectivités et les administrations ça été la "totale"), salariés des grosses entreprises, ....
Salaires et avenir assurés... ils ont hâte de reprendre 2/3 mois à ne rien faire...
... Sans penser une fois aux autres !
Car oui ce n'est pas une crise classique en ce sens que tout le monde perd 10 ou 20% de ce qu'il a... d'aucuns perdent 100%, d'autres gardent tout et enfin d'autres (le bon Jeff Bezos chez qui avec ce grand esprit de solidarité qui vous caractérise vous multipliez les achats) qui se gavent.
Bon... comme les gilets jaunes et autres extrémistes sont assez bêtes pour continuer à s'en prendre aux commerçants... cela ne risque pas de bouger !
a écrit le 14/08/2020 à 10:06 :
" Oui il y a bien une lutte des classes mais c'est ma classe, celle des riches, qui la fait et nous gagnons" Warren Buffet.

Ne pas oublier quand même que sous Blair des citoyens londoniens souffraient déjà de malnutrition générant au final le puissant désir de sortir de l'enfer financier européen via le brexit.

De ce fait chaque crise ne peut qu'exacerber ces inégalités qui sont une réalité voulue par la classe dirigeante parce que s'il n'y avait pas de pauvres, comment apprécier d'être riches ?

Le déclin.
Réponse de le 14/08/2020 à 14:44 :
Il n'y a plus de lutte des classes: pourquoi voulez-vous que les plus aisés, et ceux qui se gèrent seuls perdent leurs temps et leurs énergies à des luttes..Pour lutter, il faut être deux! Dès lors, WB avait tord sur ce point. Et les crises exacerbent effectivement les inégalités, surtout quand de l'argent public est balancé par les gouvernants n'importe comment (c'est le cas aujourd'hui) et sont créatrices de bulles. La seule chose positive est que l'argent n'est plus un facteur limitant (taux nuls), donc nul justificatif pour se plaindre d'obstacles à sa réussite personnelle (au moins de ce fait): au boulot car avec une tête bien faite et du courage, tout devient possible!
Réponse de le 14/08/2020 à 16:51 :
Est-ce un crime de se donner plus de mal, de travailler plus dur pour gagner plus qu’un semblable qui n’a pas la même ambition, la même volonté ou qui parfois a juste manqué de chance?
Réponse de le 14/08/2020 à 17:20 :
@ "Est-ce un crime de se donner plus de mal, de travailler plus dur pour gagner plus qu’un semblable qui n’a pas la même ambition, la même volonté ou qui parfois a juste manqué de chance? "

Tu n'as pas compris mon commentaire, veux-tu que je te l'explique ? Je demande parce que je ne veux pas me fatiguer pour rien.

Et si je peux pas et-c... J'en suis à deux réponses donc, on va bien voir.
Réponse de le 14/08/2020 à 17:27 :
@ BH

Je suis d'accord c'est pas une lutte c'est un massacre.

"La seule chose positive est que l'argent n'est plus un facteur limitant (taux nuls)"

Pas de bol vu que même et surtout à taux zéros les banques ont encore plus intérêt à prêter aux riches pour voir revenir leur pognon, donc selon votre raisonnement il n'y a donc aucune chose positive.

CQFD
Réponse de le 15/08/2020 à 10:04 :
@ multipseudos: "Est-ce un crime de se donner plus de mal,"

Ta sémantique de manipulateur est signalée
Réponse de le 15/08/2020 à 11:13 :
"J'en suis à deux réponses donc, on va bien voir. "

Et comme il fallait s'en douter la plus importante contrant le commentaire le plus obscurantiste n'a pas été validée... -_-

La vache hein, si vous êtes pas en mesure de comprendre de grâce au moins n'improvisez pas !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :