Bardella (RN) "favorable" à une fusion Renault-Fiat Chrysler

L'eurodéputé Jordan Bardella est-il devenu pro-européen en se disant "favorable" à une fusion entre le constructeur automobile français Renault et l'italo-américain Fiat Chrysler ?

2 mn

(Crédits : Christian Hartmann)

Le fraichement élu eurodéputé RN s'est dit mardi "favorable" à une fusion entre le constructeur automobile français Renault et l'italo-américain Fiat Chrysler à condition "qu'il y ait des garanties", en particulier sur l'emploi.

"Je suis favorable à une seule condition: qu'il y ait des garanties" car par le passé "on a bien vu qu'à chaque fois qu'on faisait des champions européens c'était toujours au détriment des intérêts français", a-t-il justifié sur BFMTV et RMC.

"Je suis pour l'Europe des projets entre États lorsqu'on y a intérêt": "si c'est du 50-50 et que l'État s'engage, s'il maintient cette minorité de blocage, qu'il s'engage à maintenir les emplois en France et les conditions de travail de nos usines, à ce moment-là banco", a-t-il dit.

Une fusion saluée par les investisseurs...

Le constructeur automobile italo-américain Fiat Chrysler (FCA) a présenté lundi un projet de fusion avec son homologue français Renault, pour donner naissance au troisième groupe mondial du secteur (Nissan n'entrant pas dans le périmètre). Selon la proposition faite par FCA à Renault, la nouvelle entité serait détenue à 50% par les actionnaires du constructeur italo-américain et à 50% par ceux de Renault. Il serait coté à Paris, New York et Milan, a expliqué Fiat Chrysler dans un communiqué.

Le conseil d'administration de Renault s'est réuni lundi matin pour étudier cette offre de fusion, a annoncé peu après le groupe français, en précisant qu'"un communiqué de presse serait diffusé après cette rencontre".

Fiat Chrysler souligne que cette fusion donnerait naissance au troisième "Fabricant d'équipement d'origine" (FEO), avec des ventes annuelles de 8,7 millions de véhicules et une "forte présence dans des régions et segments clés".

... et le gouvernement français ?

Le ministre des Finances Bruno Le Maire a exigé mardi que ce projet n'entraîne aucune fermeture d'usine en France, sans envisager pour autant une augmentation de la participation de l'État au capital. Il a aussi notamment dit attendre que cette opération "se fasse dans le cadre de l'alliance entre Renault et Nissan", sans plus de précisions.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 02/06/2019 à 10:24
Signaler
Pour un parti qui ce dit nationaliste c'est étrange non?

à écrit le 29/05/2019 à 6:01
Signaler
"Et que l'etat s'engage".....Apres, j'ai arrete de lire. Ce type n'a pas les epaules pour le pays France. A rejeter.

à écrit le 28/05/2019 à 20:18
Signaler
et voilà M. BARDELLA au bout de 48 h de succès vous vous prenez déjà les pieds dans le tapis.Pour le mouvement du peuple cela est de mauvaise augure.

à écrit le 28/05/2019 à 18:54
Signaler
Salvini a dû le lui souffler.

à écrit le 28/05/2019 à 17:51
Signaler
On n'en a rien à cirer des avis de politiciens qui ne connaissent rien a la vie des entreprises et ne font que les critiquer.

à écrit le 28/05/2019 à 15:31
Signaler
"L'eurodéputé Jordan Bardella est-il devenu pro-européen en se disant "favorable" à une fusion entre le constructeur automobile français Renault et l'italo-américain Fiat Chrysler ? ". --- Et en quoi ? Le groupe Fiat-Chrysler est Italien-Américain,...

le 28/05/2019 à 18:10
Signaler
pour info Fiat a acheté Chrysler aujourd'hui c" est une multinationale globale italienne

à écrit le 28/05/2019 à 15:30
Signaler
Quel rapport entre être favorable à cette fusion et le fait d’être pro ou anti européen? Ne peut on être pro européen et contre ce rapprochement, ou, à l'inverse être eurosceptique mais l'approuver? Avez vous traité Le Maire d 'eurosceptique quand ...

à écrit le 28/05/2019 à 13:10
Signaler
!!!!!!Il y connait quoi Bardella en fusion/acquisition, surtout à ce niveau? Rien, comme la plupart des dirigeants du FN qui sont nuls sur TOUS les sujets techniques. Sortis du discours populiste, raciste, nationaliste, révisionniste, ils sont NULS....

le 28/05/2019 à 13:56
Signaler
Vous m'avez bien fait rigoler Valbel89 :-). Du reste, je suis d'accord avec vous. De mon côté, je ne suis pas du tout spécilaiste( loin s'en faut), mais j'avoue ne pas comprendre comment ça va se passer en Renault, Fiat, Chrysler et Nissan aujour le ...

à écrit le 28/05/2019 à 13:01
Signaler
C’est un plan de «  repêchage «  de Renault ?( après le détournement et percée des fonds sans fonds ?) C’est une très mauvaise idée car il y a eu déjà beaucoup d’investissements de la part de la France , pour lâcher Renault à une bouchée «  de pain »...

à écrit le 28/05/2019 à 13:00
Signaler
Waoo, pour nous endoctriner encore et encore ... Chrysler est devenu un groupe pro Européen ! Merci pour l'info ! Il faudrait arrêter de mélanger Europe et UE !

à écrit le 28/05/2019 à 12:10
Signaler
Oh non on a déjà les déclarations des LREM à la pelle on va pas se taper maintenant les déclarations RN à la pelle ? ET des déclarations venant de gens intelligents pour changer et compenser de temps en temps svp quand même ? Ben oui c'est vr...

à écrit le 28/05/2019 à 12:04
Signaler
Le RN n'est plus à une contradiction près, de plus Salvini est un ami.

à écrit le 28/05/2019 à 12:03
Signaler
Il fera un bon politicard celui là!

le 28/05/2019 à 15:59
Signaler
Faute d'orthographe ! Dans le cas d'espèce, cela s'écrit: "politOcard"...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.