BCE : "Le coronavirus a infligé un choc majeur" à l’économie européenne

Selon Christine Lagarde, la présidente de la BCE, l'entrée ou non de la zone euro en récession "va clairement dépendre de la vitesse, de la force et du caractère coordonné" de la réponse "de tous les acteurs".

1 mn

(Crédits : Kai Pfaffenbach)

La pandémie de coronavirus, "choc majeur" pour l'économie en zone euro, requiert une "réponse budgétaire ambitieuse et coordonnée", a estimé jeudi la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde.

La BCE constate une "considérable aggravation des perspectives de croissance à court terme" en zone euro, a-t-elle expliqué, tout en renvoyant la balle dans le camp des Etats après la série de mesures de soutien monétaire annoncées par la BCE. Ils devront à la fois "assumer le défi sanitaire" et "limiter l'impact économique", selon Mme Lagarde. "En particulier, des garanties sur les crédits sont nécessaires en complément et pour renforcer les mesures de politique monétaire annoncées aujourd'hui", a-t-elle détaillé.

L'importance d'une réponse coordonnée

L'entrée ou non de la zone euro en récession "va clairement dépendre de la vitesse, de la force et du caractère coordonné" de la réponse "de tous les acteurs", a insisté Mme Lagarde.

La zone euro fait face à la propagation rapide du nouveau coronavirus, qui bouleverse la vie quotidienne jusqu'au bouclage de régions entières et la fermeture de frontières. Non seulement la pandémie touche les chaînes d'approvisionnement, "perturbant les plans de production dans le secteur manufacturier", mais "les mesures nécessaires de confinement" affectent bien plus largement l'activité, a souligné Mme Lagarde.

Les experts de la BCE prévoient 0,8% de croissance en 2020 selon les projections publiées jeudi, contre 1,4% attendu en décembre. Mais ces prévisions arrêtées au 24 février "ne sont plus à jour" et ne prennent pas en compte les plus récents développements de la maladie.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 13/03/2020 à 2:33
Signaler
Dollar / Euro : 0, 89. Ca degringole de jour en jour. "Adieu vieille europe que le diable t'emporte".

à écrit le 12/03/2020 à 17:40
Signaler
l Europe du chacun pour soi ! indécence et aveuglement des élites en France

à écrit le 12/03/2020 à 17:40
Signaler
l Europe du chacun pour soi ! indécence et aveuglement des élites en France

à écrit le 12/03/2020 à 16:44
Signaler
N'oublions pas que la politique de quasi guerre économique instaurée par Trump a bien préparé le terrain, que la BCE, en inondant le marché de liquidité et en laissant les banques de nouveau faire n'importe quoi, a savonné la planche, que l'UE en lai...

à écrit le 12/03/2020 à 16:41
Signaler
Cela pourrait être une Trump au féminin puisque derrière cette déclaration sur le besoin dune réponse coordonnée immédiate et efficace de l'UE sachant que cela ne lui est jamais arrivé on sent bien comme une sorte d'ironie hein... :)

à écrit le 12/03/2020 à 16:28
Signaler
Dans la vie comme disaient nos grands mères il ne faut jamais dépendre des autres .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.