Bridgestone : le gouvernement veut convaincre le groupe "d'investir"

"On va les aider. On ne s'interdit rien", a promis le Premier ministre Jean Castex tandis que l'entreprise japonaise a élaboré un plan pour la fermeture de son usine à Béthune (Hauts-de-France).
(Crédits : PASCAL ROSSIGNOL)

Le Premier ministre Jean Castex a assuré jeudi soir que le gouvernement allait "discuter pied à pied" avec les dirigeants de l'entreprise Bridgestone, menacée de fermeture, et de "les convaincre d'investir".

"Bridgestone a fait de très mauvais choix", a estimé M. Castex, interrogé sur France 2 au cours de son premier grand oral.

Lire aussi : Fermeture de Bridgestone: la "seule option" pour la direction, le gouvernement veut une "contre-expertise"

"C'est une entreprise (...) qui se trouve actuellement à la tête de difficultés parce qu'on va se le dire, elle a fait de très mauvais choix d'investissement. C'est une entreprise qui s'est très mal positionnée sur le marché économique", a-t-il estimé.

Le Premier ministre a assuré que le gouvernement "va discuter pied à pied avec eux pour les convaincre d'investir" sur leur outil de travail. "On va les aider. On ne s'interdit rien", a promis le Premier ministre, considérant que "la partie va être très compliquée".

"On ne vous laissera pas tomber", a-t-il assuré aux deux salariés de l'usine venus participer à l'émission de France 2, ajoutant que le plan de relance permettrait, en cas de fermeture, de trouver des "solutions individuelles".

Premier employeur de la ville de Béthune (Pas-de-Calais),  Bridgestone, qui emploie 863 salariés, a brutalement annoncé mi-septembre la "cessation définitive" de l'activité du site à l'horizon 2021, invoquant une surcapacité de production en Europe et la concurrence des marques asiatiques à bas coût.

Le manufacturier japonais assurait alors vouloir limiter au maximum le nombre de licenciements grâce à des mesures de pré-retraite, de reclassement interne ou externe des salariés, et la recherche d'un repreneur pour le site.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 26/09/2020 à 18:41
Signaler
Ils vont se dégonfler.

à écrit le 26/09/2020 à 11:10
Signaler
le chpounz va t'il nationaliser l'usine et la reconvertir pour la production de pneus de vélos ? il parait qu'il va y avoir une forte demande , surtout dans le milieu des écolos qui pédalent de plus en plus dans la pulpe de pastèque . Bridgestone ...

à écrit le 25/09/2020 à 21:54
Signaler
De toute façon, dès que les politiques prennent le dossier en mains, c'est la faillite assurée sans aucun espoir. Et là, comme pour les Conti, c'est foutu pour les Bridgestone. Dommage !!

à écrit le 25/09/2020 à 13:06
Signaler
Dans un métier ou 45% du produit fini est électrique (chauffage cuisson, refroidissement ventilation etc), la seule aide intelligente c'est de fournir le courant au prix sorti de la centrale atomique, il me semble 45 cmes le kw/h, aucun des sites étr...

le 25/09/2020 à 17:16
Signaler
Rien compris à ce calcul...

à écrit le 25/09/2020 à 12:03
Signaler
On voit une fois de plus l'arrogance et la suffisance du politique donneur de leçon face à la multinationale industrielle, jugée à priori incompétente ds son domaine, malgré sa place de 1er fabricant mondial, excusez du peu. Espérons que les dirigea...

à écrit le 25/09/2020 à 10:56
Signaler
Citation "C'est une entreprise (...) qui se trouve actuellement à la tête de difficultés parce qu'on va se le dire, elle a fait de très mauvais choix d'investissement. C'est une entreprise qui s'est très mal positionnée sur le marché économique" ...

le 25/09/2020 à 17:56
Signaler
on peut les aider en baissant les charges !!!!!!!!Payer de impots ok mais pas pour acheter BAYROU 15 M€ ou pour dorer l'elysee, accorder jusqu'à 70 % d'augmentation dans les ministeres ,à dépenser et poluer énormément avec des deplacements intempest...

à écrit le 25/09/2020 à 9:55
Signaler
Convaincre pour investir? Cela ressemble bien a des "dessous de table" et détournement de fond cette histoire car, les entreprises savent bien où sont leurs intérêts en général!

à écrit le 25/09/2020 à 9:47
Signaler
Contre la voiture, mais pour l'emploi.. Difficile de piloter pour que les choses ne soient plus "comme avant". in fine, les investissements de la maison France pour des lendemains qui chantent pour la planète, ce sont des milliards déversés dans Air ...

à écrit le 25/09/2020 à 9:44
Signaler
le specialiste es pneus declare que la boite a fait les mauvais choix d'investissements! quand on voit a quoi ressemble son plan de relance on se dit qu'il y a vraiement des gens sans honte ni pudeur il aurait mieux fait de se demander ' pourquoi p...

à écrit le 25/09/2020 à 9:32
Signaler
Stratégie habituelle à court terme, on donne des sous aux actionnaires pour qu'ils gardent l'usine quelques années de plus le temps que les gens oublient le truc. Résultat, on se ridiculise, on étale sa compromission, on repousse le problème alor...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.