"Décision révoltante", "trahison"...La fermeture de Bridgestone suscite la colère des politiques

L'annonce a fait l'effet d'un "choc brutal" dans la commune des Hauts-de-France. Le groupe japonais, qui évoque un problème de surcapacité en région, assure vouloir limiter la casse. La fermeture pourrait intervenir à partir du "deuxième trimestre 2021", ce qui provoque un tollé du côté des politiques et des syndicats.
(Crédits : © Max Rossi / Reuters)

Le Japonais Bridgestone va fermer son usine de Béthune (Pas-de-Calais) qui emploie 863 personnes dans la fabrication de pneumatiques pour voitures, la classe politique crie au scandale. Cette décision est "révoltante, avec une méthode révoltante et des conséquences révoltantes", a réagi jeudi le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire.

"Nous allons nous battre" a assuré Bruno Le Maire, dans un premier temps pour tenter de "développer une autre activité avec des pneus plus larges que ceux qui sont produits actuellement sur le site de Béthune".

"Et si jamais nous n'arrivons pas à cette solution là, (pour) trouver des solutions de réindustrialisation du site pour qu'il y ait, pour chaque ouvrier de Bridgestone, une solution qui soit une solution cohérente et acceptable pour eux", a-t-il ajouté.

La veille, l'industriel avait tenté d'expliquer sa décision, déjà pressentie avant la crise. Il a évoqué :"des problèmes de marché structurels nous amènent à prendre des mesures structurelles pour préserver la viabilité des opérations de l'entreprise", a annoncé à l'AFP Laurent Dartoux, président et directeur général de Bridgestone Europe Afrique et Moyen-Orient. La fermeture de cette usine "est un projet que nous ne prenons pas à la légère", a-t-il affirmé.

Invoquant une surcapacité de production en Europe et la concurrence des marques asiatiques à bas coûts, le groupe assure vouloir limiter au maximum le nombre de licenciements grâce à des mesures de préretraite, de reclassement interne ou externe des salariés et la recherche d'un repreneur pour le site.

Bridgestone précise dans un communiqué avoir informé les salariés mercredi matin qu'il envisageait "la cessation totale et définitive de l'activité de l'usine de Béthune", lors d'une réunion extraordinaire du comité social et économique. La fermeture pourrait intervenir à partir du "deuxième trimestre 2021".

Une "trahison"

Le gouvernement et Xavier Bertrand ont aussitôt dénoncé une "trahison" et réclament des "scénarios alternatifs". Dans un communiqué commun, ils demandent à l'entreprise "que soient ouverts et analysés en détail l'ensemble des scénarios alternatifs à la fermeture du site".

Marine Le Pen, de son côté s'est exprimé sur Twitter, pointant "des annonces sociales terribles, dans une quasi-indifférence".

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF estime de son côté que "L'État doit prendre la main et entrer au capital ! (...) Une exigence doit être posée de toute urgence: les milliards d'argent public du plan de relance doivent être consacrés au maintien de l'emploi et en aucun cas à sa destruction."

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, prône quant à lui le "patriotisme économique", sans quoi "la désindustrialisation du pays continuera".

Un risque présent depuis plusieurs années

Sur place, dans la vaste zone industrielle située en périphérie de la ville du Bassin minier, c'est la douche froide. "On pensait à une réorganisation mais pas à une fermeture !", commente sobrement Christophe Bouttmy, délégué syndical Sud chimie, à l'extérieur de la salle où se tient le CSE.

Pour l'un de ses collègues, portant un polo rouge siglé Bridgestone, "ça faisait des années qu'on le pressentait mais, quand on demandait si quelque chose se préparait, ils disaient non..."

"Ca fait 5.000 familles qui vont être impactées" avec les sous-traitants, s'alarme Jean-Luc Ruckebush, délégué CGT. "On importe 151% de pneumatiques en France. On pourrait les fabriquer dans le pays. La concurrence est faite par notre propre groupe, par nos usines sœurs !"

"L'effet d'une bombe"

Stéphane Rumeau, délégué FO, tend ses bras, il a la chair de poule. "J'ai passé 27 ans ici, je suis entré comme intérimaire (...) Ca fait l'effet d'une bombe. Je suis à moitié surpris mais qu'ils disent fermeture directe, c'est chaud ! Ils ont fait venir tout le monde à la cantine pour l'annoncer avec une vidéo. Et il faut retourner travailler après ça !"

Bridgestone se dit "pleinement conscient des conséquences sociales d'un tel projet et s'engage à mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires pour définir un plan d'accompagnement adapté à chaque employé". Des reclassements pourraient notamment être envisagés dans les activités commerciales et de distribution du groupe qui emploient 3.500 personnes en France.

Cette annonce intervient près d'un an après la décision du concurrent français Michelin de fermer son usine de pneus de La Roche-sur-Yon (Vendée) qui employait 619 salariés et son site de Bamberg, en Allemagne (858 salariés). Le groupe Continental a par ailleurs annoncé mardi la fermeture de son usine de pneus à Aix-la-Chapelle (Allemagne, 1.800 emplois).

C'est un nouveau coup dur pour la région Hauts-de-France, déjà fortement touchée par la fermeture de deux importants sites de fabrication de pneumatiques: Continental à Clairoix dans l'Oise (683 salariés en 2010) et Goodyear à Amiens-Nord (1.143 salariés en 2014). Les deux ont donné lieu à une forte mobilisation syndicale et entraîné de longues procédures judiciaires.

Le manufacturier japonais revendique le premier rang mondial sur le marché des pneumatiques. L'usine de Béthune, qui produit des pneus pour l'automobile sous les marques Bridgestone et Firestone, connaît des difficultés de longue date. Elle est "la moins performante" parmi la dizaine d'usines du groupe en Europe, affirme la direction. En une décennie, ses effectifs ont chuté de 40%, au même rythme que ses volumes de production dans un marché stable. Comme Michelin l'an dernier, Bridgestone invoque la concurrence de plus en plus forte des marques asiatiques à bas coûts, notamment chinoises. Il estime que leur part de marché est passée de 6% à 25% entre 2000 et 2018.

La crise sanitaire n'a rien arrangé. Le marché automobile européen a chuté de près de 40% au premier semestre et devrait rester en baisse de 25% sur 2020, frappé par les conséquences de la pandémie de Covid-19.

Lire aussi : Automobile : une chute vertigineuse mais "saine" en août

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 51
à écrit le 19/09/2020 à 7:23
Signaler
il faut une enquête sur les technocrates de bruxelles pour vérifier les subventions verse au japonais pour ses usines en pologne et en hongrie et dans le cas positif virer ces responsables pour haute trahison

à écrit le 18/09/2020 à 12:10
Signaler
d'un certain point de vue le gvt a fourni le baton pour se faire fouetter... en ''tapant'' sans arrêt sur les automobilistes (taxes, retaxes, Pv, 80km/h, la législation qui change selon le vent écolo... etc) complètement dégouté, la confiance à fui....

à écrit le 17/09/2020 à 16:19
Signaler
Ailleurs: Le coup était bien préparé. Au moment du rachat d’Alcatel-Lucent, Nokia s’était engagé à conserver 2.500 ingénieurs sur le sol français jusqu’au 1er juin 2020. Douze jours seulement après l’expiration de ce délai, un plan social portan...

à écrit le 17/09/2020 à 16:10
Signaler
Bridgestone qui a touché 1,8 million d’euros de CICE rien qu'en 2018.

à écrit le 17/09/2020 à 15:49
Signaler
Dans un métier celui du caoutchouc, l'énergie représente 45% des dépenses, (cuisson, recuisson) etc. La matière c'est peu de chose une part de latex, additifs, beaucoup de talc et noir de fumée. La balle est dans la main du gouvernement, notre pays...

à écrit le 17/09/2020 à 14:11
Signaler
Tous les politiques mènent une politique anti-voiture depuis 20 ans Tous les politiques sont à fond pour la politique de libre-échange de l'UE. Et ils viennent verser leurs larmes de crocodile! Écœurant.

à écrit le 17/09/2020 à 13:51
Signaler
La solution : Payer largement son concurrent français Michelin pour qu'il reprenne l'usine et se substitue à Bridgestone ! … et imposer une taxe sur les pneus Bridgestone …

à écrit le 17/09/2020 à 13:36
Signaler
Les cris d'orfraie de Bertrand et Maire font bien rigoler. Quoi qu'ils fassent disent ou veuillent l'usine est condamnée à fermer. Les mêmes tenaient à peu près le même discours concernant l'usine Ford de Bordeaux et elle a été fermée. Les politiq...

à écrit le 17/09/2020 à 13:26
Signaler
Il paraitrait qu'ils ont une usine (neuve ? aidée par l'UE ?) en Pologne, si elle monte en puissance, pourquoi garder le site historique français (coûteux vu nos salaires mirifiques, 35h etc) ? Ne plus investir que l'entretien ça ne peut aider à la l...

à écrit le 17/09/2020 à 12:47
Signaler
Pas de quartier en Pas de Calais. Il faut savoir couler quelques vaisseaux (vassaux?) pour sauver sa flotte, avec ses ex-slave...

le 17/09/2020 à 16:04
Signaler
Ben oui, la bas les voitures arrêtent pas de caler, les pneus s'usent pas.

à écrit le 17/09/2020 à 11:18
Signaler
Dans la mesure ou ils versent de l'oseille les yeux fermés, le pari de macron est a l'image de cette situation ! Sans contreparties il n'y a pas d'engagement! le business est ainsi, alors tout ceux qui font donc les personnes choquées, les politi...

à écrit le 17/09/2020 à 10:58
Signaler
Les politiques font tout contre la voiture. Dans ces conditions pas étonnant qu'on ait besoin de moins de pneus. Une entreprise ça vie puis ça meurt comme les être humains comme les animaux comme les plantes etc... Nos je sais tout mais je ne peux ri...

à écrit le 17/09/2020 à 10:48
Signaler
Ce sont pourtant bien tous les politiques qui écrasent les utilisateurs de voitures de taxes, réglementations, contraintes diverses qui dégoutent de rouler, donc d'user des pneus !

à écrit le 17/09/2020 à 10:45
Signaler
Je ne vois pas en quoi BRIGESTONE serait mieux à même de faire face au déclin de l'automobile que MICHELIN qui aprèds avoir touché des subventions a fermé purement et simplement son site gros pneus et tracteurs de la Roche sur Yon en Vendée. Puis san...

à écrit le 17/09/2020 à 10:14
Signaler
Pour éviter les fermetures d'usines en France, il convient de taxer très lourdement toutes les chaines logistiques d'importation, en particulier taxer et imposer lourdement les entrepôts de stockages massifs des importations, une taxe LOGISTIQUE s...

le 17/09/2020 à 10:48
Signaler
Au moins vous êtes bien Français: il faut taxer taxer et taxer; on a vu où cela nous mène à être le 1er pays en matière d'impôts et de taxes des pays développés. Résultat LE MAIRE déclare plus de nouveaux ou de hausses d'impôts, et pour cause nous s...

le 17/09/2020 à 13:28
Signaler
" stockages massifs des importations" si c'est en flux tendu, roulant dans la remorque d'un camion selon les besoins et délais de livraison, y a pas de stockage, c'est périmé le stockage, ça coûte ! $$$$

à écrit le 17/09/2020 à 8:53
Signaler
" ce qui provoque un tollé du côté des politiques et des syndicats." Cela fait des décennies que l'on nous expose les faits de cette façon, au lieu de se demander pourquoi nos politiciens sont désespéramment aussi faibles et impuissants on ne fai...

le 17/09/2020 à 11:22
Signaler
si tu as l'occasion, gonzague le chomeur chante tout cela histoire que chacun soit devant ses responsabilités, car c'est avant tout le fait du mélange des hauts fonctionnaires avec des intérêts qui produit de fait toujours les mêmes situations ! N...

à écrit le 17/09/2020 à 8:44
Signaler
quelle résindustrialisation veut le gouvernement? des batteries qui polluent? des véhicules électriques que personne ne veut à part les bobos? en attendant la fermeture d usine continue et a la place des centres logistiques pour importer les produit...

à écrit le 17/09/2020 à 7:50
Signaler
Les marques qui délocalisent leur prod de France tout en continuant leur vente je les boycotte .. bridgestone firestone fera parti de la liste .... les Francais au lieu de vous adonner à votre sport émotionnel favori - pleurnicher sur ceci ou cela ...

le 17/09/2020 à 10:29
Signaler
Alors oubliez d'acheter les voitures suivantes : clio, captur, megane, kadjar, koleos ( 80 % des renault) ,208,2008, ....( 70 % des PSA ) aussi bref une ecrasante majorité des voitures "françaises"

le 17/09/2020 à 10:50
Signaler
Vous pouvez ajouter à votre liste les Japonais et leurs voitures, et les Chinois et leur COVID-19, je les boycott aussi.

à écrit le 17/09/2020 à 7:46
Signaler
Les marques qui délocalisent leur prod de France tout en continuant leur vente je les boycotte .. bridgestone firestone fera parti de la liste .... les François au lieu de vous adonner à votre sport émotionnel favori - pleurnicher sur ceci ou cela -...

à écrit le 17/09/2020 à 6:54
Signaler
A force de mettre en place un système économique où les actifs payent pour les oisifs, les actifs finissent par partir ailleurs. Ne restent plus en France que les oisifs.

le 17/09/2020 à 12:55
Signaler
Vous parlez des financiers bien sur, ces oisifs qui vivent de robots acheteurs vendeurs même pas programmé par eux. Ainsi que des héritiers qui pullulent dans ce pays, ce qui a permis de développer ces industries inutiles du cinéma, des la télé, du ...

à écrit le 17/09/2020 à 5:31
Signaler
Que peut faire micronus et son affide bertrand ? Rien, tout simplement.

à écrit le 17/09/2020 à 2:29
Signaler
Résultat du soit disant réchauffement climatique, et la lutte contre la "pandémie " va continuer la manœuvre de destruction de l’économie française. Mais les français ont l’air assez obéissants et ils appliquent avec beaucoup de fierté le program...

à écrit le 16/09/2020 à 21:14
Signaler
Moins on aura d'avion (CO2 pas bon, kérosène pas taxé), de voitures (covoiturage, transports en commun), de camions (ferroutage) moins on aura besoin d'usines de pneus, il faut s'adapter pour anticiper les reconversions. Les véhicules électriques sem...

le 17/09/2020 à 8:45
Signaler
bobo parisien? avec votre vélo chinois ?

le 17/09/2020 à 15:34
Signaler
@jeanluc: non, ancien parisien qui faisait du vélo français à Paris, y a looooongtemps. En Savoie le relief est différent, pire que la Montagne Ste Geneviève où était l'X avant, VAE obligatoire ou avoir la jeunesse (ça file vite). J'évite la ville ...

à écrit le 16/09/2020 à 19:16
Signaler
les politiques crient au scandale ; ils ont raison : il est scandaleux de taper à longueurs de déclarations, motions , arrêtés ,textes de loi ,taxes , sur l'automobile et stigmatiser tous les usagers mauvais écologistes et pollueurs irresponsables . ...

à écrit le 16/09/2020 à 16:53
Signaler
NextRadioTV (filiale d'Altice) s'est entendu avec les syndicats sur l'ampleur des réductions d'effectifs chez BFMTV et RMC : le plan de départs portera sur 245 suppressions de postes.

à écrit le 16/09/2020 à 16:52
Signaler
Les salariés de Boiron sont en colère... et se mobilisent massivement face à la perspective des réductions d'effectifs massives prévues par le leader mondial de l'homéopathie, qui doit supprimer 646 emplois à l'occasion d'une restructuration. Environ...

à écrit le 16/09/2020 à 16:39
Signaler
Schneider Electric veut réduire la voilure en France, ce qui ne sera pas sans impact sur l'emploi... Dans le cadre d'une réorganisation de la production dans sa branche dédiée à la moyenne tension, le spécialiste des équipements pour l'énergie électr...

à écrit le 16/09/2020 à 16:27
Signaler
"choc brutal" C'est vrai habituellement on liquide petit à petit les salariés d'une entreprise par un PSE déguisé généralement en plan de sauvegarde de l'emploi en virant à chaque fois un tiers du personnel et ce tout les deux ou trois ans jusqu...

à écrit le 16/09/2020 à 16:25
Signaler
les industries ferment, mettent la clé sous la porte, délocalise à tous vents, baissent les salaires,augmentent les temps de travail sans compensation, etc... et en face on a des politiques qui ont des sentiments de colère, d'ahurissement, de décepti...

à écrit le 16/09/2020 à 16:04
Signaler
Il y a autre chose a faire avec du caoutchouc que des pneus, mais ils n'ont rien vue!

à écrit le 16/09/2020 à 15:25
Signaler
Macron est mal parti pour réindustrialiser la France.

à écrit le 16/09/2020 à 15:10
Signaler
Les véhicules toyota, subaru, mitsubishi, lexus et même Nissan pour certains sont exclus de notre marché par des décisions protectionnistes de malus... quoi ? Les japonais réagissent mal, quelle surprise ! C'est notre retour de bâton ...

le 16/09/2020 à 19:19
Signaler
Je suis commercial et les marques - modèles que vous citez , j en vois régulièrement sur la route ... je l étonné que les sub ne soient pas interdit dvdurope car ils va polluent trop et ne sont ni pas adaptés pour conduire ou se garer dans les ville...

le 16/09/2020 à 19:21
Signaler
Je suis commercial et les marques - modèles que vous citez , j en vois régulièrement sur la route ... je suis étonné que les suv ne soient pas interdit en Europe car ils polluent trop et ne sont ni pas adaptés pour conduire ou se garer dans les vi...

le 16/09/2020 à 21:31
Signaler
c est juste débile comme com merci gracea vous on sera toujours au plus bas

le 17/09/2020 à 10:44
Signaler
Expliquez votre point de vue aux futurs chomeurs

à écrit le 16/09/2020 à 14:48
Signaler
Verra-t-on, un jour, la fin de cette ère de désolations, dont la plupart des pays sont sortis? Pendant les fameuses trente glorieuses, les entreprises devaient restructurer à tour de bras pour moderniser les usines; il est vrai qu'en cette période, l...

le 16/09/2020 à 17:52
Signaler
"Faut-il incriminer le peuple ou ses gouvernements?" Les 30 glorieuses ne sont que le résultat de la reconstruction après guerre et il était évident que cette croissance à 2 chiffres allait bien un jour atteindre son asymptote et plus on l'approche p...

à écrit le 16/09/2020 à 14:06
Signaler
C'est regrettable pour les salariés, pas pour l'automobiliste. Des pneus de "m...e".

à écrit le 16/09/2020 à 14:05
Signaler
usine, usurier, usurpateur, user !

à écrit le 16/09/2020 à 13:50
Signaler
"Elle est "la moins performante" parmi la dizaine d'usines du groupe en Europe, affirme la direction " + "J'ai passé 27 ans ici " Établissement industriel qui devient vieux, comme son personnel. Pas besoin de faire un dessin.

à écrit le 16/09/2020 à 13:46
Signaler
Vivent les Hamish verts . On ne roule plus en bagnole , on attelle le cheval ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.