Budget 2021 : le gouvernement veut faire la chasse aux petites taxes

 |  | 560 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Benoit Tessier)
Le ministère de l'Économie envisage de supprimer des petites taxes représentant environ 150 millions de recettes fiscales en moins.

L'équation budgétaire pour l'année 2021 s'annonce délicate. Entre la crise de la Covid-19, la récession de l'économie tricolore et les recettes fiscales en berne, le gouvernement est confronté à de multiples obstacles. Dans les couloirs de Bercy, les débats pour les derniers arbitrages s'annoncent tendus. Après la baisse des impôts de production promises dans le plan de relance, l'exécutif entend poursuivre sa politique économique de l'offre en visant les petites taxes. Selon des informations de nos confrères des Echos, Bercy envisage de supprimer pour 150 millions d'euros de petites taxes dans le budget qui sera présenté le 28 septembre afin de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/09/2020 à 9:55 :
il devrait surtout faire la chasse aux gaspillages de l'etat genre les 15 millions alloués à mr bayrou pour acheter le modem tout le luxe de travaux elysee ,voir toutes les augmentations et creations de postes dans les ministeres etc et faut il supprimer tous les parlementaires puisque me MACRON créait beaucoup d'organismes sans le contrôle du parlement ex BAYROU ou convention citoyen nous sommes proche de la dictature
Réponse de le 22/09/2020 à 11:59 :
nous y sommes et pas proche de la dictature!

Le choix au départ de se débarrasser des corps constitués avait pour vocation de permettre un lien direct avec les forces de l'ordre, le choix de faire des transferts de la richesse collective vers la richesse individuelle, et lorsque l'on sait les affaires les mises en examens du président de l'assemblée, de la commission des finances, dans son propre gouvernement et mieux comprendre ce que benalla était dans un système ou nous aurions été silencieux si il ne s'était pas fait prendre.

Et comme nous avons un système d'exception qu'il ose encore appeler démocratie alors qu'un texte se fait pour donner le même statut au journalistes qu'au manifestant, disons qu'il suffit de voir la violence d'état pour en comprendre le fait!

dictature:

"elon le Trésor de la langue française, une dictature est un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu'aucune loi ou institution ne le(s) limite(nt)1 ; il faut préciser que même un régime autoritaire peut avoir des lois, des institutions, voire un parlement avec des députés élus, mais pas librement et ne représentant donc pas des contre-pouvoirs. Ce régime politique a fréquemment été violemment critiqué ; ainsi, Hannah Arendt affirme que les lois qu'il promulgue sont éthiquement illégitimes, et que les institutions y sont factices."

Cela donne une idée de la définition et ce que l'on peut constater!

Avec les outils technologiques, actuellement la censure n'a jamais été aussi puissante qu'actuellement !
a écrit le 22/09/2020 à 8:00 :
La lutte contre la fraude sociale comblera le manque à gagner de ces petites taxes.
a écrit le 21/09/2020 à 17:27 :
Il fait la chasse aux petites taxes. Mais, il en protège une grosse : Celle des œuvres d'arts!!!!!
a écrit le 21/09/2020 à 16:33 :
De là à dire qu'il angule les mouches il n'y a qu'un pas. Mais bon vu le nombre d'informations mondiales actuellement sur lesquelles il est trop faible pour avoir la main au moins notre gouvernement fait quelque chose pendant que les pays souverains cherchent des solutions eux pour contrecarrer ce chaos mondial.

Parce que si les bourses prennent une claque en ce jour c'est certainement moins pour la pandémie que pour le remarquable travail des journalistes d'enquête sur l'évasion fiscale de masse qui les concerne directement sachant qu'en plus "Tout est bruit pour celui qui a peur" Sophocle et que ceux qui passent leur vie à entasser ne peuvent qu'avoir peur.

Il va falloir que leurs politiciens les rassurent, que leurs médias de masse ignorent cet énième scandale pour qu'ils reprennent leurs esprits dans quelques jours après moult promesses de nos politiciens et multiples incroyables histoires pour endormir le peuple de la part de leurs médias. Un classique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :