Chômage : la courbe remonte au troisième trimestre

 |  | 380 mots
Lecture 2 min.
La hausse du chômage n'était pas prévue par l'Insee, qui tablait en octobre sur une stabilisation du taux à 9,6%.
La hausse du chômage n'était pas prévue par l'Insee, qui tablait en octobre sur une stabilisation du taux à 9,6%. (Crédits : Pole emploi/Flickr/CC)
L'Insee a publié sa mesure du taux de chômage (au sens du BIT), qui repart à la hausse.

Alors que le milieu de l'année 2016 avait marqué une nette décrue, le taux de chômage au troisième trimestre 2016 est reparti à la hausse, annonce l'Insee ce jeudi. Il s'établit à 9,7% de la population active en métropole (+0,1 point) et 10% en France entière. Par rapport au début du mandat de François Hollande, le taux pour la métropole a progressé de 0,4 point.

L'évolution du troisième trimestre reste néanmoins sujette à caution, car elle se situe dans la marge d'erreur (+/- 0,3 point). Malgré cette légère remontée, le taux de chômage sur un an est en baisse de 0,4 point.

Hausse du chômage des jeunes

Au total, l'Insee a comptabilisé, entre juillet et septembre, 2,805 millions de chômeurs en métropole, soit 31.000 de plus sur le trimestre (+1,1%) et 118.000 de moins sur un an (-4,0%). Parmi eux, 1,2 million recherchaient du travail depuis au moins un an. Le taux de chômage de longue durée reste stable à 4,3% de la population active.

Les jeunes sont les principales victimes de la hausse trimestrielle. Le taux de chômage des 15-24 ans grimpe à 25,1% (+1,2 pt), son plus haut niveau depuis 2012. Il est aussi en hausse sur un an (+0,8 pt). Le taux des seniors (50 ans ou plus) monte également (+0,5 pt), pour s'établir à 7,0%, flirtant avec son plus haut niveau atteint mi-2015. Il reste toutefois stable sur un an. Seule la classe d'âge intermédiaire (25-49 ans) voit sa situation s'améliorer sur le trimestre (-0,2 pt), comme sur un an (-0,8 pt).

Diminution du "halo"

La hausse du chômage n'était pas prévue par l'Insee, qui tablait en octobre sur une stabilisation du taux à 9,6%. Par ailleurs, la tendance enregistrée par l'Insee est contradictoire avec celle de Pôle emploi, qui a vu partir 35.200 personnes de sa catégorie A (sans activité) sur le trimestre.

Mais la hausse peut être relativisée par le fait que le "halo autour du chômage" est, lui, reparti à la baisse. Il s'agit des personnes souhaitant travailler, mais pas comptabilisées parce qu'elles ne cherchent pas activement ou ne sont pas disponibles immédiatement. Elles étaient 1,5 million au 3e trimestre, un nombre en baisse de 26.000 sur le trimestre, mais toujours en hausse de 70.000 sur un an.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/11/2016 à 16:55 :
LE CHOMAGE VAS CONTINUE DE MONTER QUELQUE SOIT LE CANDIDAT?TOUS LES EXPERTS LE PREDISENT DEPUIS LONGTENT? MAINTENENT IL FAUT VRAIMENT REFLECHIR A CE QUE L ON FERAS POUR QUE LE PEUPLE NE SE REVOLTE PAS? ?POUR L INSTANT CELA SE VOIT DANS LES URNES?MAIS ILS SUFIRAS DE RIEN POUR QU ILS ELISENT N INPORTE QUI QUI FERAS N INPORTE QUOI?DONNE UN REVENUE A TOUS LES CABOSES DE LA VIE ET UNE SOLUTION ET EN TRANFORMENT CERTAIN DROITS SOCIAUX? QUI AURAS LE COURAGE DE PROPOSER CELA AUX FRANCAIS???NOUS AURONS LE DESTIN QUE NOUS AVONS MERITE/// ALBERT EINSTEIN///
a écrit le 17/11/2016 à 13:26 :
On dit mercie à qui aujourd'hui. On dit merci à M Bricolage. Le Moi Président à force de taxer les français ils ne peuvent même plus bricoler!
a écrit le 17/11/2016 à 13:20 :
Le "Moi Président" il a enfin compris cette fois-ci, et appliquer ce qu'il avait promis!
a écrit le 17/11/2016 à 12:59 :
Et si le chomage était en fait du temps de travail libéré par les gains de productivité liés à l'usage de l'énergie? Il suffirait d'envisager la rémunération de ce temps libéré par une contribution de l'énergie. Mais c'est trop difficile à comprendre. Même Macron n'arriverait pas à le comprendre.
a écrit le 17/11/2016 à 12:17 :
he ben la voila, l'inversion de la courbe
avec 500000 personnes en formations, 500000 en apprentissage, 500.000 en, etc he ben ca continue de monter!
c'est dire si le nivellement par le bas et le decouragement generalise porte ses fruits!
le nivellement par le bas pour tous, c'est maintenant!
plaignons le prochain president, il va vivre l'enfer!
a écrit le 17/11/2016 à 11:17 :
Il en dit quoi le petit gars de l Élysée qui avait annonce la baisse du chômage pour fin 2012 ????
a écrit le 17/11/2016 à 11:11 :
Un chômage élevé permet de faire accepter aux salariés restants beaucoup de sacrifice pour conserver leur emploi, baisse ou gel du salaire, changement d'horaire de travail , suppression de diverses primes, mobilité accrue , menace de delocalisation , sous-traitance etc...Il ne baissera pas de sitôt ou alors à la marge.
Réponse de le 17/11/2016 à 12:13 :
L immigration est aussi un autre moyen de faire pression sur le salariat...
a écrit le 17/11/2016 à 10:18 :
Ah voilà enfin l'INVERSION ou l'AVERSION de la fameuse courbe du chômage dixit HOLLANDE.
a écrit le 17/11/2016 à 9:26 :
Le "halo autour du chômage", halo, non mais halo t'as pas de boulot !
a écrit le 17/11/2016 à 9:00 :
Avec la crise mondiale néolibérale on voit mal comment un pays pourrait mieux s'en sortir qu'un autre.

Alors certes il y a les bidouillages des chiffres et-c... mais à un moment ça ne suffit pas, plus le néolibéralisme s'attaque aux salaires et revenus salariés pour les faire baisser et moins les gens vont consommer.

Alors pour faire histoire de on supprime la Loi débile des 3% mais c'est celle des - 3% qui est en train de s’installer durablement.

Les politiciens ne servent qu'à gérer la paupérisation de leurs peuples au seul bénéfice de l'oligarchie.
Réponse de le 17/11/2016 à 12:19 :
y a pas de crise mondiale, y a un ralentissement........ venant des gens qui ont explique en 2012 que lehman n'avait pas existe et qu'il n'y a pas de crise, vous etes plus que culotte!
concernant les 3%, si vous croyez que les allemands qui vont avoir la retraite a 69 ans vont payer pour que les francais s'offrent genereusement la retraite a 50 ans pour tous car ils ont une exception culturelle.........
vous avez seme le fn, vous aller le recolter, ca sera votre faute
bien fait ca va nous faire hurler de rire!
Réponse de le 17/11/2016 à 13:17 :
"venant des gens qui ont explique en 2012 que lehman n'avait pas existe et qu'il n'y a pas de crise, vous etes plus que culotte!"

Comme 'habitude vous me faites dire ce que je n'ai jamais dis, je signale donc votre trollage.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :