Coronavirus : la France muscle son plan d'urgence pour contrer la récession

Le projet de budget rectifié par le gouvernement pour 2020 prévoit une forte hausse des dépenses et un renforcement du plan d'urgence pour faire face à la récession brutale provoquée par le coronavirus.

2 mn

(Crédits : Reuters)

Le gouvernement prévoit désormais que le produit intérieur brut (PIB) français chute de 6% cette année avec une explosion du déficit public à 7,6%, ont annoncé jeudi soir les ministres de l'Economie Bruno Le Maire et des Comptes publics Gérald Darmanin dans un entretien aux Echos. "Il s'agit de la plus grande récession en France depuis 1945. Des inconnues demeurent et cette prévision peut encore évoluer, notamment s'agissant de la durée du confinement et des modalités de sortie", a indiqué Bruno Le Maire, qui table aussi sur une reprise "progressive".

Un premier budget insuffisant

Cette nouvelle prévision sera intégrée au projet de loi de finances rectificative présenté la semaine prochaine en conseil des ministres et examiné dans la foulée au Parlement. Chaque semaine de confinement pèse un peu plus sur l'activité des entreprises et alourdit d'autant la récession économique. Cet effondrement de 6% du PIB correspondrait ainsi à un confinement de deux mois, soit jusqu'à la mi-mai, selon les estimations de l'Insee. Le dernier projet de loi de finances rectificative présenté il y a quelques semaines avait été jugé insuffisant par de nombreux économistes pour répondre à l'ampleur des dégâts. En effet, sur les 45 milliards d'euros, une grande partie correspondait à un report de la fiscalité et des cotisations. Pour faire face à cette crise sanitaire et économique inédite, et mettre en application le "quoi qu'il en coûte" présidentiel, le gouvernement a aussi dû muscler son plan d'urgence.

> Lire aussi l'interview du rapporteur général du budget et député LREM du Val-de-Marne, Laurent Saint-Martin, "C'est une guerre que nous devons mener contre la propagation du virus" Laurent Saint-Martin

Doublement du plan d'urgence annoncé

Face aux besoins croissants des entreprises en matière de reports de charge et de chômage partiel notamment, il passera de 45 à 100 milliards d'euros. Les dépenses "exceptionnelles" dédiées à la santé vont aussi augmenter de 2 à 7 milliards d'euros. Conséquence de cette récession et du renforcement des mesures de soutien, le déficit public va grimper à 7,6% du PIB et la dette publique exploser, à 112% cette année, ont prévenu les ministres.

"Cette dette répond à un impératif: éviter les faillites d'entreprises et le naufrage de notre économie. Sur le long terme, il est nécessaire de disposer de finances publiques saines et de réduire la dette", a défendu Bruno Le Maire. Le projet de budget rectifié prévoit également des primes pour les personnels soignants et certains fonctionnaires, dont les montant sont encore "en arbitrage".

(avec agences)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 11/04/2020 à 9:01
Signaler
Le cupable de cet misere financiere a venir c'est le peuple francais meme en refusant en masse n'importe pas quel plan de reformation du gouvernement et maintenant c'est vous qu'allez payer.

à écrit le 11/04/2020 à 3:46
Signaler
Les politiques et hauts-fonctios en seront indemnes. Les FR enfermés mars avril mai juin juillet seront épuisés moralement. Ils sortireront de l'enfermement : agares, déstabilisés, anxieux pour leurs entreprises et emplois et peur de la misère. ...

à écrit le 10/04/2020 à 20:28
Signaler
Ils nous prennent pour des Anes depuis Mai 74, et nous écrasent de Dettes et Taxes. On ne fait pas boire un Ane qui n'a pas soif et n'a plus confiance et a peur de demain : Conso et investissement des foyers et des entreprises en panne pour LON...

à écrit le 10/04/2020 à 20:12
Signaler
Après 39 ans de gabegies, de dilapidations de nos impots taxes contributions, L'hiver sibérien récessioninste est quand meme là pour très longtemps. Après nous avoir surendetté et exaspéré-usé fuite en avant vers le sur-sur-surendettement I...

à écrit le 10/04/2020 à 20:02
Signaler
C’est malheureux à dire mais j’ai vraiment hâte que le virus disparaisse et, avec lui, la crise sanitaire non seulement parce qu’il n’y aura alors plus de morts mais aussi pour voir ce que sera la crise économique qui suivra. Comme beaucoup je me dis...

à écrit le 10/04/2020 à 19:24
Signaler
Macron, Philippe ont cassé RUINE Décembre, et le 4ème trimestre en Choisissant !!! ce mois !!! pour présenter la réforme retraite, et paralyser toute l'économie, et épuiser les FR entre 50% et 70% de de dégringolade, mois crucial pour les tr...

le 11/04/2020 à 10:53
Signaler
Ils ne sont pas responsables, comme tout fonctionnaire, quoi qu'ils fassent, ils ne risquent rien, à part une augmentation de salaire, vive ce statut qui nous a conduit là où nous sommes.

à écrit le 10/04/2020 à 19:16
Signaler
C’est open bar. Les Français paieront quoi qu’il en coûte.

à écrit le 10/04/2020 à 18:24
Signaler
Ce qu'il ne sait pas Lemaire ( ou alors il faut semblant de ne pas savoir, en clair il faut de la politique), c'est qu'il va avoir les faillites et la Dette. Cependant, vu le montant de la Dette mondiale... 240 000 milliards de dollars ! Une paille....

à écrit le 10/04/2020 à 15:57
Signaler
Les entreprises et ménages vont durablement cesser d'investir et de consommer. Récession grave, durable, profonde. Macron, Philippe, Le Maire ne sont nullement conscients d'un moral éco-social-psy qui s'enfonce. Sans confiance-moral : récession...

le 11/04/2020 à 10:56
Signaler
Depuis 1974, aggravé par 1981!

à écrit le 10/04/2020 à 15:27
Signaler
"Sur le long terme, il est nécessaire de disposer de finances publiques saines et de réduire la dette"" Cocasse mais un peu cynique quand même alors que tout le monde voit qu'un pays peut créer presque autant d’argent qu'il le veut, qu'il le fait...

le 10/04/2020 à 17:27
Signaler
@ Churchill Tu as oublié de parler de la cigale et la fourmi là, même si ta version est franchement répétitive on attend la suite ! De rien.

le 10/04/2020 à 19:58
Signaler
@ CHURCHILL Mais ou sont la cigale et la fourmi ? Signalé

le 10/04/2020 à 21:32
Signaler
Il ne s'adresse qu'aux marchés obligataires, pour qu'ils achètent les titres des emprunts FR émis CHAQUE JOUR à taux réduits. Mais sincèrement l'exécutif FR se contrefiche de notre surendettement, qui fonce vers les 120% 150% 170% 200% du total d...

à écrit le 10/04/2020 à 15:03
Signaler
Nous attendons une forte diminution des salaires, avantages en nature, et retraites de nos Ministres, hauts fonctionnaires.. qui montreront ainsi leur solidarité avec les privés fortement touchés, et excuseront ainsi leurs échecs dans la lutte contre...

à écrit le 10/04/2020 à 14:54
Signaler
Désinvolture des gouvernants Cigale depuis Mai 81 avec les finances publiques. La FR contrairement aux pays Fourmi, est Plombée par une dette qui JAMAIS ! ne baisse, alimentée par du déficit permanent. 319 Milliards empruntés en 2019, pour !!!!...

le 10/04/2020 à 15:30
Signaler
"" Quand la bise fut venue la Cigale fut fort dépourvue, que faisiez-vous avant, lui demanda la Fourmi "" Moi aussi je pense que c'est vraiment dur "d'arrêter les embrassades" comme ils nous disent, enfin pas avec tout le monde quand même hein......

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.