Covid-19 : "Nous pouvons basculer à tout moment", avertit le Conseil scientifique

 |  | 448 mots
Le Conseil juge hautement probable qu'une seconde vague épidémique soit observée à l'automne ou l'hiver.
Le Conseil juge "hautement probable qu'une seconde vague épidémique soit observée à l'automne ou l'hiver." (Crédits : GONZALO FUENTES)
"L'équilibre est fragile et nous pouvons basculer à tout moment" vers une reprise incontrôlée de l'épidémie de Covid-19 en France, avertit ce mardi le Conseil scientifique qui guide le gouvernement, en insistant sur l'importance des mesures barrières.

"L'avenir de l'épidémie à court terme est en grande partie entre les mains des citoyens", prévient le Conseil scientifique qui guide le gouvernement dans un nouvel avis rendu public ce mardi. Et, au-delà de la situation cet été, l'instance juge toujours "hautement probable qu'une seconde vague épidémique soit observée à l'automne ou l'hiver."

Lire aussi : Face à la menace d'une seconde vague, l'Europe durcit ses mesures anti-Covid

"La France se trouve dans une situation contrôlée mais fragile, avec une recrudescence de la circulation du virus cet été", écrit le Conseil scientifique en introduction de cet avis intitulé "Se préparer maintenant pour anticiper un retour du virus à l'automne".

"Le virus circule de façon plus active, avec une perte accentuée des mesures de distanciation et des mesures barrières : l'équilibre est fragile et nous pouvons basculer à tout moment dans un scénario moins contrôlé comme en Espagne par exemple", poursuit-il dans ce document remis au gouvernement le 27 juillet.

Indicateurs en hausse

Ces dernières semaines, les autorités mettent en garde contre une possible aggravation de la situation, à la lumière d'indicateurs en hausse près de trois mois après la fin du confinement.

Lire aussi : Coronavirus: le point sur la pandémie

La semaine du 20 au 26 juillet, le nombre de nouveaux cas confirmés en France a connu une augmentation importante, de 54% (5.592 au total), et la barre des 1.000 nouveaux cas par jour a été dépassée, a souligné le 30 juillet l'agence sanitaire Santé publique France dans son dernier point hebdomadaire.

En outre, le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés en réanimation a augmenté de 13 cas depuis vendredi (384 au total), rompant avec la tendance à la baisse observée depuis avril, selon le dernier point quotidien de la Direction générale de la Santé (DGS) diffusé lundi soir.

Prévention, tests, contrôle aux frontières

Pour parer à une deuxième vague épidémique, le Conseil scientifique demande aux autorités de mettre en place des "plans de prévention" axés notamment sur les plus grandes métropoles.

Lire aussi : Coronavirus: les restrictions se multiplient face à une recrudescence de cas dans le monde

Il pointe également des "lenteurs" dans la stratégie consistant à tester, tracer et isoler les cas positifs. Il préconise ainsi d'améliorer "l'accès aux tests" de dépistage, dont les délais sont actuellement trop longs en raison d'une forte demande.

Enfin, dans un deuxième avis distinct, le Conseil scientifique propose un contrôle plus strict des voyageurs arrivant de pays "à risques", avec des tests à leur départ ou leur arrivée et une mise en quarantaine de 14 jours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2020 à 12:14 :
Ce conseil scientifique commence à m'énerver.
Leurs membres prédisent toujours le pire tout ça pour se dédouaner en cas d'agravation. Donc pour ne plus avoir de problème avec ce covid confinement dur pendant tout l'automne et l'hiver mais après ce seront les premiers à pleurer car il n'y a plus d'argent pour les payer.
Réponse de le 05/08/2020 à 19:10 :
Le président est Jean-François Delfraissy encore un bon peave and love de 72 ans.Que faisait ce monsieur à 20 ans lors de la grippe de Hong Kong en 68 ? ,il a porté un masque ,il a été confiné chez lui ,pendant que 31000 personnes de la génération de 1890 décédaient en France, que nenni ,il a continué tranquillement ces études et balancés des pavés mais maintenant qu'il entre dans la catégorie des concernés par le covid,ils veut mettre tout le monde sous cloche.Pfff
a écrit le 05/08/2020 à 11:10 :
Pour un fois que la responsabilité de la population est prise en compte c'est le moment de nous exprimer haut et fort!
Réponse de le 08/08/2020 à 13:30 :
C'était au moment de la reprise du travail que les citoyens auraient dû dire non, là on a une recrudescence logique vu qu'on était confiné et que maintenant on ce retrouve entre collègues... Nos politiques veulkent toujours nous incriminés nous prennent pour des gamins en ignorants que ce sont leurs choix le véritable responsable de cette situation. Si en fin d'année dernière ils avaient préparez les entreprise a un max de télétravail et fortement recommander de réduire l'activité pour éviter les contamination entre collègue on aurait pas eu besoin de confiner en évitant la surchauffe des hôpitaux. Mais bon ces nous les responsables c'est plus simple pour eux de faire comme d'habitude en touchant les primes de responsabilités et en mettant cette responsabilité sur les autres...
a écrit le 05/08/2020 à 7:56 :
Tant qu'il y aura autant d'inconscients & d'imbeciles qui sortiront sans masks etc dans la foule Ce sera le bordel.
Réponse de le 05/08/2020 à 8:19 :
C'est bien, on écoute bien les conseille a ce que je vois...
Deux question:
- si personne ne chope ce virus dans plusieurs mois sans immunité dans nos corps on aura pas de récidive ou le virus se fera plaisir voir sera plus violent encore?
- le retour au travail correspond il pas a la recrudescence des cas?
Ecouter et ce protéger et surtout protéger les autre via le masque est correcte mais pas partout ni n'importe comment, si on veut ce sortir de ce souci, il va bien falloir qu'on soi suffisamment nombreux a avoir contracté la maladie et ce sans surcharger les hôpitaux. C'est juste cette surcharge qui est indispensable de préserver...
S'il vous plait cette maladie est difficile essayez de réfléchir un minimum plutôt que d'attendre bêtement des consignes qui sont tout les jour contredite par ceux qui les émettent...
Réponse de le 05/08/2020 à 14:29 :
Comme vous pouvez le constater de visu les personnes du groupe sanguin o ont presque 2 fois plus de chance de ne pas tomber gràvement malade que les groupe A, le risque c'est de voir des groupe O jeunes très peu à risque ne pas prendre de précautions et polluer les autres; mon fils est groupe O comme toute la famille, ils ont tous étés malades dans son bureau lui non, lui met son masque bien sur tout comme moi et mon épouse aussi.
a écrit le 05/08/2020 à 6:08 :
France + de >30,000 morts, Coree du Sud 300.
Cherchez l'erreur ? Vous avez deux heures et surtout n'ayez pas peur....
Réponse de le 05/08/2020 à 19:13 :
France > 190 000 personnes contaminées
Corée du Sud > 14 000 personnes contaminées

Chercher l'erreur
a écrit le 04/08/2020 à 23:18 :
Hélas, les français dont indisciplinés. Pourquoi ne pas verbaliser le défaut de masque ??? Les fêtes familiales où tout le monde s'embrasse, les bars qui ne respectent pas la distanciation, les terrasses bondées, etc....750€ d'amende et non 135....vous allez voir, les français deviendront dociles et disciplinés comme nous les Germains .😱😉
Réponse de le 05/08/2020 à 8:24 :
En gros vous voulez toujours le répressif...
L'important c'est quoi en réalité:
- arrêter la maladie pour qu'elle revienne encore plus mortelle quand on arrêtera ces protection dans 6 mois ou dans 5 ans,
- Qu'on se fasse contaminer petit a petit pour avoir une immunité naturelle
- Éviter une surchauffe des hôpitaux pour pas avoir a choisir quel patient vivra et lequel mourra

Personnellement je préfère les deux dernières options et éviter un maximum la première donc ce masque partout n'a pas d’intérêt. Surtout que son port pose déjà d'autres problèmes comme exema, bouton, rougeur... a ceux qui le portent depuis plusieurs mois.
a écrit le 04/08/2020 à 22:48 :
Encore une fois, ce n'est pas le nombre de "nouveaux cas confirmés de contamination" qui compte, mais celui des personnes vraiment malades et gravement malades. Et là, c'est silence radio... Bien sur que le virus circule : qui pouvait en douter ? Le déconfinement a nécessairement marqué la reprise de sa circulation. Et alors ? Encore une fois, c'est le nombre de malades qui doit nous guider, pas celui des "contaminations" : arrêtez de nous la jouer à la Stephen KING ! Vos remèdes sont bien pires que le mal...
a écrit le 04/08/2020 à 20:25 :
autrement dit, nous serons comptables des prochains morts, vous,moi, nous tous
refractaires a cette masquarade...responsables ET coupables .
ils sont vraiment forts !
Réponse de le 05/08/2020 à 10:04 :
Bien oui, évidement que nous serons coupables.
Nous ne sortons pas de la cuisse de Jupiter nous.
Et puis sinon il faudrait poser des questions qui fachent:
-Que sont devennus les unitées COVID dans les hopitaux?
-Qu'en est-il de la fameuse étude en double aveugle randomisée sur l'hydroxi cloroquine et Azitromicine que l'on nous a tant promis?
-J'épargne la quesiton de réforme au ministére de la santé puisque les auditions parlementaires ont montré que tout avait été parfaitemenent géré. (Au nombre de morts de rire près)
a écrit le 04/08/2020 à 18:20 :
La situation est grave, je ne suis pas Madame Soleil, mais 9 mois de pandémie et ne pas prendre de mesures adéquates pour éloigner ce mal cela suffit je pense. Les gens s'agressent entre eux (laverie, bus, tram, magasins) pour le port du masque qui n'est pas encore rendu obligatoire, sans ligne de conduite cohérente il y aura encore plus de clusters. Qu'attendent ils pour obliger ? Plus de blessés ? Plus de morts ? Ils ne rendent service à personne par leur lenteur, leur incohérence servent une certaine jeunesse inconsciente du mal qu'elle fait !
Réponse de le 04/08/2020 à 19:20 :
@jac
Moi, je suis plus tout jeune et je vis au milieu des champs et de la forêt. Tout le confinement, je suis sorti avec famille et petits enfants qui vivent à proximité.
Franchement, de super grandes vacances. De ce point de vue, je suis un privilégié...Plus jeune, j'ai aussi vécu en ville, je sais combien les murs d'un appartement sont rapprochés et combien le temps du weekend était précieux. Je comprends les jeunes qui ont besoin de sortir, de bouger, de faire la fête et je ne leur dénierai jamais ce droit.
l'État n'a pas à imposer des "mesures sanitaires", son rôle doit se limiter à expliquer la situation, à conseiller, et fournir les moyens de protection ensuite chacun prend ses responsabilités.
Nous derivons vers une société de surveillance, infantilisante, liberticide. Vivre dans un tel environnement pose question.
Réponse de le 04/08/2020 à 21:20 :
Les jeunes ne sont pas inconscients, ils veulent vivre, voir les copains,faire du sport, faire la fête, rencontrer l'âme sœur. C'est normal. Empêcher les jeunes de vivre pour empêcher d'autres de mourir d'un point de vue éthique c'est aussi bancal que de laisser les jeunes faire ce qu'ils veulent sachant que ça propage l'épidémie. Il y a un compromis à faire mais les jeunes ont leur mot à dire d'autant plus qu'ils ont été confinés pour protéger leurs aînés.
Réponse de le 05/08/2020 à 6:14 :
A Seoul en dehors d'une saison des pluies un peu trop genereuse, sortir n'a jamais ete un souci depuis des mois, du moment que le respect du port du masque est respecte.
Quelqu'un qui refuse d'en porter dans un lieu ferme s'expose a de graves ennuis, et c'est bien normal.
Le francais est un etre indecis, profondement egoiste, qui n'a pas le sens de l'interet general et de surdroit un grand peteux, ne vous etonnez pas de ses reactions incontrolables.
Comme le chantait le regrette G. Brassens "l'age ne fait rien a l'affaire quand on est con on est con", un visionnaire.
Réponse de le 05/08/2020 à 10:21 :
Il n'y a pas que les jeunes qui sont inconscients. Vous en avez fait des accrocs aux beaux smartophes, aux abonnements internet, aux vacances, à la dolce vita, mais tout cela il le faut le mérité. Certains n'ont plus de raisonnements, vous leur donnez tous les droits. Quelle différence entre ma jeunesse laborieuse et ces jeunes que l'on voit traîner sur les terrasses de café (consommation hors de prix). Si l'on veut juguler l'ensauvagement de la société il faut établir des régles ! Et là vous passer votre temps à les plaindre, il n'y a eu que 2 mois de confinement sans travailler ! j'aurai bien aimé à 18 ans ne pas travailler pendant 2 mois. la majorité a été confiné avec télé, jeux vidéo, internet etc...Bon tous les jeunes ne sont pas identiques, mais il faut mettre des repères dans notre sociétés et là vous passez votre temps à les plaindre. Un jour vous en serez peut être victimes.
a écrit le 04/08/2020 à 16:41 :
Ben nous en Sarthe on est en droite ligne de se prendre la covid encore une fois, il n'y a aucune frontière virtuelle pour empêcher les Mayennais de venir chez-nous, déjà Sablé est en pleine urgence le 53 est à 15 km et ils s'approvisionnent la, du coup méga test de la population, un cluster s'est installé à 10 km de la Mayenne en Anjou.
Nous on a fini nos fêtes on s'autoreconfine pour 1 mois.
Réponse de le 05/08/2020 à 8:02 :
Mask, distanciations , hygiène doivent suffir, pas la peine de vous reconfiner. C'est pas la peste tout de même, mais il ne faut pas être con en plus.
Réponse de le 05/08/2020 à 10:06 :
@Olivier

C'est vrai que si vous ne portez pas le Mask Venom va venir. Sinon moi je met mon masque.
a écrit le 04/08/2020 à 15:47 :
l honneur doit etre la poésie du devoir ! et non du profit d une minorité de responsables
a écrit le 04/08/2020 à 14:08 :
Ces décisions ne sont pas cohérentes :
Il était question de phase 1 -2 -3...
Le premier ministre actuel est le «  M déconfinement »
Si c'était fragile ?
Pourquoi il y a eu autorisation de départ vers la mer ?( donc il y a une volonté de propager le virus Entre les régions ?)
La réalité : il y a eu des commandes de tests en masse qu’il faut écouler
pour ne pas perdre de « l’argent « ?
La vie humaine est moins important qu’un chiwawa...
a écrit le 04/08/2020 à 13:37 :
Ce même conseil scientifique, qui il y a quelques mois ne considérait pas le port du masque comme nécessaire; ce même conseil scientifique qui prédisait une deuxième vague fin mai, puis fin juin, puis fin juillet.
Seul le civisme et le bon sens de chacun nous sortiront d'affaire. Nous devons individuellement être extrêmement vigilant et respecter les règles élémentaires de protection.
a écrit le 04/08/2020 à 12:42 :
Aéroport Franco- Suisse : obligation de tests nasales pour enfants au dessus de 12 ans et adultes en provenance uniquement de 3 pays.

Point de vu morale :

des personnes qui ne présentent pas de symptômes sachant que la personne infectée présente les premiers signes entre deux à quatre heures , ça veut dire que des agents vont « par la force » «  insérer un tige de coton dans le nez des gens sans avoir vraiment un consentement libre de ces derniers « 
c’est un traumatisme psychologique ça !

« Bizarre « que aucune autorité et aucun MEDIA libre ne réagissent à ces mesures contraire aux droits des hommes universels.

J’espère que ces kits sont stériles !
et qu’en « cas de contamination »
que ces populations testés par la force porteront plainte contre
«  ces actions barbares dans cet aéroport «
a écrit le 04/08/2020 à 12:41 :
L'OMS nous dit qu'il n'y aura peut être jamais de vaccin ET on nous oblige à porter des masques même à l'extérieur : donc il y a une possibilité de moins en moins irréaliste que nous soyons contraints de vivre avec des masques tout le temps ! Donc je propose que toutes les situations à risque soient interdites. Plus de conduite de véhicule, plus de mauvaise graisse, plus de sexe (risque de crise cardiaque et mst), plus de guerres (lol), etc. Mon Dieu les pays à la population vieillissante ça va être un cauchemar !
Réponse de le 05/08/2020 à 9:34 :
Les covid ont été découverts en 1953 avec les premiers microscopes électroniques, un virus rare à 1 seul brin (arn) il en éxiste 7 de bien connus, on sait très bien comment faire les vaccins (il y a 3/4 techniques) mais aucun intérêt économique pour des sociétés privées c'était du ressort des états et particulièrement le notre le plus avancé, mais il y a eu un décideur qui a estimé que des projets sans utilités immédiates ne méritaient pas le financement, heureusement les bases ne sont pas perdues.
a écrit le 04/08/2020 à 12:07 :
C'est grâce au conseil scientifique qu'il y a eu un confinement généralisé sans discernement, les régions épargnés ont été traitées de la même façon que la région parisienne alors que d'un autre côté on a laissé le temps aux franciliens de venir se réfugier en province avec les conséquences qu'on connait.
a écrit le 04/08/2020 à 11:35 :
"La France a peur, tous les soirs à 20h. La police vous parle, tous les soirs à 20h" Mickey 3 D

Vous allez générer une véritable guerre civile entre ceux qui sont tétanisés par ces informations et ceux qui n'en peuvent plus de cette propagande par la peur et on dirait bien que c'est ce que vous chercher, nous diviser sans arrêt.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :